bons-vendeurs-ordinateurs.info

bons-vendeurs-ordinateurs.info

Liste des bons et mauvais vendeurs d’ordinateur personnel et matériel informatique

Liste des bons et mauvais vendeurs d’ordinateur personnel (ordinateur fixe, portable, ultra-portable, netbook, PC, Mac, etc.) en ce qui concerne l’optionnalité du système d’exploitation et des autres logiciels pré-installés, ou à défaut, pour les conditions de leur remboursement. Destinant nos analyses au grand public, nous avons choisi de ne pas répertorier les sociétés qui vendent uniquement des ordinateurs fixes.

Bon ou mauvais vendeur ?

Bon vendeur :
Il indique le détail de tous les logiciels présents.
Il permet de lire les licences des logiciels avant l’achat.
Il offre le choix d’acquérir ou non la licence d’utilisation des logiciels et des systèmes d’exploitation.
Il privilégie l’utilisation de matériels disposant de pilotes (drivers) logiciels libres.
Il certifie la compatibilité Linux des matériels vendus.
Vendeur moyen :
Il propose seulement une partie de ses produits selon nos bons critères (optionalité).
Il ne rembourse les logiciels qu’a posteriori et non dès l’achat.
Mauvais vendeur :
Il ne vous révèle pas quels logiciels sont vendus avec le matériel que vous achetez.
Il ne vous permet pas de lire, et d’accepter ou non, les licences des logiciels qui sont éventuellement vendus avec le matériel que vous achetez.
Il ne révèle pas le détail des prix.
Il vous dit que certains logiciels fournis avec le matériel, comme Microsoft Windows, sont gratuits.
Il refuse de déduire du prix total le prix des licences des logiciels dont vous ne voulez pas.
Il vous vend en réalité un tournedows, mais ne vous le dit pas.
Ordinateur de constructeur
Logo racketiciel



 

 

 

 

Pages web connexes

Cette page traite des vendeurs, mais il existe également une page qui traite des constructeurs d’ordinateurs.

Il existe également une page qui traite de l’offre des ordinateurs ultra-portables bon marché, appelés encore Netbooks ou encore Ultra Mobile Personal Computers (UMPC ®) low-cost en anglais.

Précisions sur les ordinateurs tatoués (tournedows)

Certains ordinateurs sont verrouillés pour n’être utilisables qu’avec leurs composants logiciels et matériels d’origine. Concrètement, ce verrouillage est réalisé au niveau du BIOS (le petit bout de programme qui assure le démarrage de l’ordinateur) en vérifiant les numéros d’identification de la version de Microsoft Windows et du disque dur installés. On parle alors d’ordinateur tatoué de par l’utilisation de numéros d’identification. On parle également de tournedows car cette pratique se rencontre actuellement avec des ordinateurs équipés de Microsoft Windows, et que les ordinateurs ainsi tatoués peuvent faire tournerexclusivement Windows.

Ce verrouillage des PC par le tatouage a plusieurs conséquences :

  • il est impossible de remplacer soi-même le disque dur en cas de défaillance (sauf à avoir pris soin, dès l’achat du PC, de faire des manipulations de sauvegarde complexes) ;
  • il est impossible de changer son disque dur pour en augmenter la capacité (manipulation recommandée par bon nombre de sites web, pour « redonner une jeunesse à son PC » ; c’est une manipulation relativement courante chez les utilisateurs) ;
  • il est impossible d’utiliser une autre version de Windows, même acquise dans le même magasin ;
  • il est impossible d’utiliser facilement Linux ou un autre système d’exploitation sur ces PC ;
  • cette limitation entraîne une captivité du client qui doit passer par un professionnel pour toute opération de mise à jour conséquente de la machine ;
  • aucune indication de ce « verrouillage » n’est donnée à l’achat, sauf peut-être sur demande explicite de l’acheteur auprès d’un vendeur expérimenté.

Compatibilité GNU-Linux

On pourra avantageusement consulter le site web Hardware4Linux qui maintient une liste de la « compatibilité Linux » des divers composants informatiques présents sur le marché.

Enfin, le document FAQ des constructeurs de composants et de matériels informatiques regroupe toutes les informations pertinentes pour inviter les constructeurs à créer des composants et matériels informatiques compatibles GNU-Linux.

***

Une action du groupe Non aux Racketiciels de l’Association Francophone des Utilisateurs de Logiciels Libres (AFUL)

Pour soutenir cette action : adhérer à l’AFUL ou effectuer un don

Sauf mention explicite contraire le contenu de ce site (textes, illustrations et leurs sources)
copyright AFUL sous licence Creative Commons Paternité – Partage des Conditions Initiales à l’Identique Licence Creative Commons Attribution-ShareAlike

AFUL : liberté, pérennité, interopérabilité

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close