#4.29 La sélection de février 2018 @podcast

Comme le mois dernier, vous trouverez ci-après quelques liens issus principalement de mes autonews (et/ou de mon shaarli) :

+ BONUS avec quelques-unes des retranscriptions de l’April @

Creative Commons. Où en est-on en 2017 ? Lionel Maurel | April
Titre : Creative Commons. Où en est-on en 2017 ?
Intervenant : Lionel Maurel
Lieu : Paris Open Source Summit
Date : décembre 2017
Durée : 13 min
Visualiser la conférence
Licence de la transcription : Verbatim
Peut-on lutter contre l’obsolescence programmée – RTS | April
Titre : Peut-on lutter contre l’obsolescence programmée ?
Intervenants : François Marthaler – Dragan Ivanovic – Sophie Michaud Gigon – Jérôme Grandgirard – Christophe Dunand – Nicolas Nova – Zoé Decker – Joëlle Cachin
Lieu : RTS – Quinze minutes
Date : janvier 2018
Durée : 15 min
Écouter l’émission : ici ou ici
Licence de la transcription : Verbatim
Biens communs numériques – Table ronde POSS2017 | April
Titre : Table ronde – Biens communs numériques
Intervenants : Axelle Lemaire – Lionel Maurel – Gabriel Plassat – Gaël Musquet – Benjamin Jean
Lieu : Les interviews du Paris Open Source Summit
Date : décembre 2017
Durée : 18 min 50
Visualiser la table ronde
Licence de la transcription : Verbatim
Numérique Libre à l’ère du Cloud : se résigner à vivre dans écosystème Google ? – Tristan Nitot | April
Avec l’avènement du SaaS (Software as a Service), du cloud et du smartphone, quelle place reste-t-il au logiciel libre et à la bidouille ? Peut-on espérer répandre le libre auprès de tous alors que Google et Facebook semble rafler la mise ? À quoi pourrait ressembler un cloud libre pour tous ? Faut-il vraiment s’inquiéter d’une hégémonie des GAFAM alors que nous n’avons rien à cacher ? Voici les réponses auxquelles Tristan Nitot va répondre lors d’une conférence qui a des vrais morceaux de cochons dedans.
Mais également :

J’espère que cette nouvelle formule vous conviendra …

Nota : il est tout à fait possible que des billets proposés ici le soient également dans mes autres billets de ce jour : c’est tout à fait normal, car les « publics visés » ne sont pas nécessairement les mêmes…


+ de news @ podcast’Autonews

& + de news @ sam7’Autonews & Sam7’Shaarli

Bonnes découvertes & bonnes lectures.

#1.28 La sélection de janvier 2018 @infolibre

Nouvelle année = nouvelle formule !

Celle-ci évoluera probablement au fin du temps, mélanges de liens issus de mes Autonews & de mon inséparable Shaarli (avec d’éventuels extraits et/ou commentaires…)

Chaque mois, je vais donc vous livrer ma petite sélection de liens parmis tous ceux que j’ai rediffusé.

+ BONUS @

Pastèque v8 et nouvelles de la loi de finances 2016 – LinuxFr.org
Pastèque est une suite logicielle pour gérer des caisses enregistreuses. Le 25 décembre, au pied du sapin, une version 8 a été publiée, elle est présentée comme attestable au regard de la loi de finances française de 2016.
Cette loi impose de sacrées contraintes aux logiciels de caisse, on en a parlé régulièrement ici‐même.
Linux, pour sortir de l’obsolescence programmée !

Linux est un système d‘exploitation libre qui permet de sortir de la dépendance à Windows et Apple. À partir de ce « noyau » libre, ont été développées de multiples distributions GNU/Linux, dont certaines sont très faciles à installer et à utiliser (voir notre chronique du mois dernier). Utiliser une distribution GNU/Linux, ce n’est pas seulement utiliser un « commun » et sortir des logiciels propriétaires, c’est aussi permettre à son matériel informatique de vivre plus longtemps, en sortant de l’obsolescence programmée par les grandes firmes. Votre ordinateur ne s’alourdira pas démesurément à chaque mise à jour, il ira plus vite, pas besoin de le changer, de remplacer les périphériques…

Et de fait, les avantages de Linux par rapport à Windows sont nombreux au quotidien. En voici une liste non exhaustive :

Cozy, votre domicile numérique – LinuxFr.org
Je suis très fier de vous annoncer que Cozy est officiellement lancé.
Qu’est‐ce que Cozy ? Eh bien, c’est tout d’abord un domicile numérique, un espace où vous êtes chez vous avec vos données (fichiers, photos, bancaires, vacances). Cozy vous permet également de récupérer vos données depuis des services tiers pour mieux les utiliser. Comment ? Avec les connecteurs qui vous les rangent automatiquement pour ne plus perdre de temps à les chercher. Enfin, on peut faire confiance à son Cozy : le code est libre, il est possible de s’auto‐héberger, Cozy Cloud (la société) ne fait pas dans la publicité ciblée, l’exploitation ou la revente de vos données. Grâce à tout ça, Cozy peut vous simplifier votre vie numérique.

+ de news @ infolibre’Autonews

& + de news @ sam7’Autonews & Sam7’Shaarli

Bonnes découvertes & bonnes lectures.

Interopérabilité et obsolescence programmée – Marie Duponchelle – RMLL2017 | April

Titre : Interopérabilité et obsolescence programmée
Intervenante : Marie Duponchelle, avocat.
Lieu : Rencontres Mondiales du Logiciel Libre
Date : Juillet 2017
Durée : 53 min
Visionner la vidéo
Licence de la transcription : Verbatim
NB : Transcription réalisée par nos soins.
Les positions exprimées sont celles des intervenants et ne rejoignent pas forcément celles de l’April.

Description

L’obsolescence programmée apparaît aujourd’hui comme la nouvelle arme des producteurs pour inciter les consommateurs à la multiplication des achats. Le domaine des nouvelles technologies n’est bien évidemment pas épargné.
Or, seule l’interopérabilité, garantie par l’utilisation de logiciels libres, permet de lutter contre ce fléau.

Source : Interopérabilité et obsolescence programmée – Marie Duponchelle – RMLL2017 | April

#0.12

#0.12 / MAI 2016

Une fois n’est pas coutume, j’ai terminé le mois de mai « synchro » entre mon mon shaarli & mon flux rss ! (Peut-être que l’actualité était moins chargée que les mois précédents … ou peut-être que j’ai volontairement écarté quelques sujets susceptibles de « fâcher »…)


1/ L’actualité du mois écoulé :

Compte-tenu de l’actualité « sociale & politique », ce moi de mai (qui est la continuité du 31 mars…) fait un peu penser à mai 68 ! Fort heureusement, il n’y a pas que ces sujets dans l’actualité : j’espère vous livrer ici les principaux sans en oublier de trop important.

@ INFOLIBRE

Voici « enfin » une suite bureautique libre & online … basée sur libreoffice :

@ Open365 : une alternative open source à Office 365 et Google Drive – Tech – Numerama

Office 365 et Drive ne sont pas l’alpha et l’oméga des suites bureautiques en ligne. D’autres solutions existent, notamment dans le champ de l’open source. C’est le cas par exemple d’Open365.

Pour ceux qui sont intéressé par un bon logiciel de montage vidéo :

@ Sortie de kdenlive 16.04.0 – LinuxFr.org

Une version majeure du logiciel de montage vidéo kdenlive est sortie, la 16.04.0. Elle corrige un certain nombre de bogues et autres instabilités. Il faut dire que le passage à KDE Frameworks 5 (KF5) ne s’est pas fait sans mal, en passant de la dernière version 0.9.10 sous Qt4 vers les versions sous KF5, je me suis retrouvé avec plein de bogues et d’effets qui ne marchaient plus en partie en raison d’un environnement KF5 pas forcément encore bien abouti sur ma Mageia 5. Au final, ça semble s’améliorer sensiblement et on retrouve (enfin) le niveau de stabilité de la 0.9.10 avec des fonctions supplémentaires.

Pensez à migrer sur Debian 8 ou l’une de ses nombreuses variantes, car c’est la …

@ Fin du support « normal » pour Debian 7 | QuebecOS

L’équipe de Debian nous annonce la fin imminente des mises à jour de sécurité pour Debian 7 « Wheezy ». Pour ceux qui désirent continuer d’opérer Debian Wheezy, cette version sera maintenant soutenue par Debian LTS (l’équipe du support à long terme). Voilà maintenant un an que Debian 8 « Jessie » est sortie et un peu plus de trois ans pour Debian 7. Information pour ses usagers : Wheezy LTS sera supportée du 26 avril 2016 jusqu’au 31 mai 2018. Il n’y aucun changement à faire au niveau de la configuration des dépôts de votre fichier sources.list car Debian LTS prend la relève des dépôts existants. Vous trouverez plus d’informations dans cette annonce.

Si vous cherchez une distribution 100% libre, en voici une bien connue :

@ gNewSense 4.0 | QuebecOS

Sam Geeraerts a annoncé la sortie d’une nouvelle version de la distribution gNewSense. gNewSense est basée sur Debian et contient exclusivement des logiciels libres et open source . La distribution est parrainée par la Free Software Foundation. La dernière version, gNewSense 4.0, est disponible pour les trois architectures (i386, mipsel et x86_64). « J’annonce par la présente la libération de gNewSense 4, nom de code Ucclia. Il est basé sur le solide Debian, modifié pour respecter les normes de la Free Software Foundation et est disponible pour les trois architectures: I386, amd64 et mipsel (Lemote Yeeloong). Les Torrents pour les images DVD en live sont disponibles, ainsi que les liens directs de téléchargement et images netboot « . Plus d’informations dans l’annonce de la liste de diffusion.

Je me laisserais bien tenter pour essayer de faire quelquechose durant les vacances estivales avec ce logiciel libre que je ne connaissais pas :

@ Silex le logiciel libre pour créer des sites web statiques – LinuxFr.org

Silex est un éditeur libre (GPL) de sites web en ligne ; il compte des milliers d’utilisateurs dans le monde. Il vous permet de réaliser vos sites Internet en toute liberté et de garder le contrôle total de vos données (interopérabilité, pas de « lock-in », pas de freeware, propriété des données). Il est accessible en ligne à l’adresse silex.me. Il n’y a pas d’installation à faire. Il fonctionne en glisser/déposer et en mode WYSIWYG (What You See Is What You Get, ce que je vois c’est ce que j’ai).

Encore une preuve flagrante de l’utilité des logiciels libres (dans tous les domaines …) :

@ Logiciel privateur de liberté… jusqu’à la prison ? – Framablog

Dans le mode du logiciel libre, et contrairement à ce que le nom laisse suggérer, ce n’est pas le logiciel qui est libre, mais bien l’utilisateur du logiciel.

Le logiciel propriétaire, c’est-à-dire l’opposé du logiciel libre, est alors parfois appelé « logiciel privateur », car il prive l’utilisateur de certaines libertés fondamentales (étudier, exécuter, etc. le code source du programme).

Rebecca Wexler, étudiante dans l’école de droit de Yale (Yale Law School) nous montre ici qu’en plus ne nous priver de ces libertés qui peuvent parfois sembler bien futiles pour tout un chacun, ces logiciels peuvent compromettre le système judiciaire et nous priver ainsi de nos libertés fondamentales.
Condamnés par le code
par Rebecca Wexler

Pour ceux qui souhaitent migrer en douceur vers le logiciel libre :

@ Nouvelle compilation de logiciels libres pour Windows 64 bits – LinuxFr.org

Une nouvelle compilation de logiciels libres pour Windows 64 bits est disponible en téléchargement libre et gratuit.

Plus de 60 logiciels libres ont été sélectionnés selon les critères suivant :

*    richesse fonctionnelle ;
*    licence(s) libre(s), de préférence copyleftées ;
*    logiciels disponibles à la fois pour Windows, Mac OS X et GNU/Linux, pour faciliter le passage de Windows à GNU/Linux ou de Mac OS X à GNU/Linux ;
*    développement actif.

Pour ceux qui souhaite naviguer sereinement & en toute liberté sur internet :

@ Tor Browser 6.0 : le navigateur web qui protège l’anonymat évolue – Tech – Numerama

L’équipe du projet Tor annonce la sortie de la version 6 du navigateur web Tor Browser, basée sur la branche 45 de Firefox.

 

@ LMPC

Pour cette actualité politique, je ne ferais pas de commentaires …

@ Comment l’accord de libre-échange Tafta pourrait laminer l’agriculture européenne – Basta !

Quelles seraient les conséquences sur le secteur agricole de la signature de l’accord de libre-échange Tafta, actuellement en cours de négociation entre l’Europe et les États-Unis ? Au-delà des impacts sanitaires – OGM, rinçage chimique des volailles ou utilisation des hormones de croissance dans l’élevage porcin –, le Tafta provoquerait une augmentation des importations et une chute de revenu conséquente pour les agriculteurs européens. Au point de bouleverser complétement le visage de l’agriculture européenne. Explications.

@ #NuitDebout : la démonstration du blocage politique et social français : Reflets

En un peu plus d’un mois, le mouvement « Nuitdebout » a permis de vendre beaucoup de papier, fait couler pas mal de salive, et démontré de nombreuses choses. Pas toujours celles que l’on attendait. Les analyses se succèdent sur le mouvement, avec leur lot de prédictions ou commentaires sur l’impossibilité de prédire la suite des événements, sans que personne ne puisse véritablement déterminer la qualité réelle de cet ovni politique et social qui enchaîne assemblée générale sur assemblée générale et commissions sur plusieurs places de villes françaises. Dont celle de la République, à Paris. Sauf que ce n’est peut-être pas seulement « Nuit Debout » en tant que tel qu’il faut analyser, mais plutôt la société française, ses élites déconnectées et opportunistes, son système politique à bout de souffle : tous ces phénomènes de plus en plus sous le feu des projecteurs, et qui ont… engendré le mouvement.

@ Le plein emploi est une arnaque… il faut partager le travail existant ! — Jean HAYMARD

Tant que les politiciens continueront à faire semblant de croire à un possible retour au plein emploi, il n’y aura aucune solution à cet état de fait. Pour raisons de technologies et de démographie, du boulot, y’en aura de moins en moins, et c’est tant mieux, si des robots sont capables de travailler à notre place, pourquoi s’esquinter la santé ? Par contre, si l’on est capable de produire plus de richesses avec moins de personne, il faut revoir entièrement la redistribution de cette richesse … en fait on tourne toujours autour du même problème : le partage, c’est une vérité certaine et un avenir inéluctable !

@ Mumble TRM et Monnaie Libre | Création Monétaire

Le mumble ensemble vient de finaliser la mise online des conférences interactives « Théorie Relative de la Monnaie » ansi que « Démocratie et Monnaie Libre » avec Mathieu Bize. Les deux sont intégrées dans la chaîne suivante (en haut à gauche pour dérouler le menu) :

@ Les cinq articles les plus lus en avril – MFRB

Afin de mettre en avant les articles les plus populaires du site du MFRB, nous avons décidé de vous présenter cette sélection mensuelle des cinq articles les plus lus.
Voici donc les articles qui ont été le plus lus le mois dernier, à lire, relire et partager !

@ La loi renseignement attaquée devant le Conseil d’État | La Quadrature du Net

Paris, le 10 mai 2016 — Les Exégètes amateurs, l’équipe juridique commune à La Quadrature du Net, FDN et FFDN, vient de déposer de nouvelles écritures dans les recours engagés au Conseil d’État contre la loi renseignement et ses décrets d’application. L’ensemble des arguments contre cette dangereuse loi de surveillance y sont développés. La stratégie consiste pour l’essentiel à mobiliser la jurisprudence de la Cour de justice de l’Union européenne. Une disposition de la loi renseignement restée complètement ignorée des débats parlementaires fait quant à elle l’objet d’une question prioritaire de constitutionnalité… Explications.

L’analyse ci-dessous a été publiée sur le site des Exégètes.

@ Technologie civique et activisme : quelle démocratie à l’ère d’internet ?

Cela fait maintenant plus d’un mois que l’idée que notre démocratie est en panne trouve un nouvel écho portée par la ferveur des Nuits Debout. Temporalité démocratique obsolète, déconnection et absence de représentativité des élites, corruption, aspiration au vivre ensemble, voilà quelques uns des maîtres mots qu’on lit dans les média ou entend sur les différentes places de France. Depuis des années, en France comme à l’étranger, ce combat a été pris à bras le corps par des entrepreneurs d’un nouveau genre, qui souhaitent s’appuyer sur la technologie pour réinventer notre démocratie.

@ Le revenu de base sera au cœur de la politique monétaire du XXIème siècle

Pour faire face à la spirale déflationniste, les gouvernements et les banques centrales n’auront bientôt plus d’autre choix que de recourir à une création monétaire qui sera directement distribuée à la population.

@ Le travail : parlons-en… : Reflets

Une partie de la population se fâche contre la régression réforme du droit du travail — instiguée et passée en force par le gouvernement socialiste — mais peu de médias traitent le fond du sujet, pourtant central, celui du… travail. Justement.

@ Sale (prin)temps pour les libertés | La Quadrature du Net

Paris, le 27 mai 2016 — La Quadrature du Net publie ici un communiqué du Syndicat de la magistrature, du Syndicat des Avocats de France, de La Quadrature du Net, du Cecil et de Creis-Terminal, membres de l’Observatoire des libertés et du numérique (OLN).

Sale (prin)temps pour les libertés. Une troisième prorogation de l’état d’urgence a été adoptée le 19 mai sans vrai débat, comme par fatalisme, au nom de la sécurisation de l’Euro de football et du Tour de France. Parallèlement, la loi sur la réforme pénale et la lutte antiterroriste votée en mai introduit dans le droit de nombreuses prérogatives de l’état d’urgence, installant les principes de l’état d’urgence permanent et de la régression des droits.

L’expérience d’un semestre sous cet état d’exception aurait dû finir de convaincre les élus que l’état d’urgence est tout aussi inutile à la lutte contre le terrorisme – qui nécessite en réalité de minutieuses enquêtes judiciaires sur ces réseaux criminels – que dangereux pour les libertés.

(…)

Les organisations signataires continueront à se mobiliser pour dénoncer cette dérive massive de nos législations, qui sapent les fondements de notre démocratie au motif de la défendre.

 

@ GEEK

J’invite tous les auteurs & autrices à prendre connaissance de ce manifeste plein de bon sens & à le signer également :

@ Auteurs et autrices libres, indépendant·es et solidaires : manifeste pour une alternative | Page 42

Dans la continuité du mouvement Nuit Debout dont nous soutenons l’action, nous avons travaillé à l’élaboration d’un manifeste alternatif pour les autrices et auteurs où il serait moins question d’ayants-droit et de lutte contre le piratage que d’unité, de partage, de lutte pour les Communs, d’innovation et de l’urgence d’une reprise en main par les premier·es concerné·es. Le 1er mai symbolise la lutte, mais aussi l’espoir et le renouveau : c’était donc une date parfaite pour publier ce manifeste.

Il était temps que cette mélodie mythique entre enfin dans le domaine public :

@ Le Boléro de Ravel (et sa partition) dans le domaine public ! – Romaine Lubrique

Grand jour aujourd’hui pour les Communs de la culture : Le célèbre Boléro de Ravel entre (enfin) dans le domaine public !
Et c’est tout un symbole pour le droit d’auteur vu la rocambolesque histoire de son héritage (voir la vidéo d’Antoine Defoort ci-dessous).Cela ne signifie pas que vous pouvez prendre n’importe quel enregistrement du Boléro et en faire ce que vous voulez, car il faut tenir compte du droit voisin des interprètes de cet enregistrement (le chef d’orchestre, les solistes, les musiciens d’accompagnement, l’arrangeur, l’éditeur…).
Cela signifie par contre qu’il n’y a plus d’autorisation à demander aux (étranges) ayants droit (moyennant finances) pour l’interpréter.Sauf que, aussi étrange que cela puisse paraître, il y a encore un obstacle : la partition, qui appartient à l’éditeur et que vous devez obligatoirement déclarer si votre interprétation est publique.

Vous savez ce que je pense des DRM … ces propos illustrent mes pensées :

@ Un livre électronique verrouillé par un DRM sera toujours un recul comparé à un livre imprimé (vidéo) | April

Dans le cadre de la Journée internationale contre les DRM (« menottes numériques ») ce 3 mai 2016, la vidéo concernant la question des livres électroniques et des DRM, réalisée par l’April, est toujours d’actualité.

Cette journée est l’occasion de rappeler à quel point ces menottes numériques sont dangereuses pour les utilisateurs comme pour les développeurs de logiciels libres, et empêchent des usages, pourtant tout à fait légitimes, des œuvres.

Je parlais tout à l’heure de Tor Browser : voici encore un article sur le sujet de la vie privée

@ L’anonymat en ligne avec Tor, c’est Nos oignons ! – Framablog

Comme beaucoup d’internautes, vous êtes ces dernières années de plus en plus préoccupé par la confidentialité de vos données et de vos communications.

Vous avez renforcé et renouvelé vos mots de passe, installé des extensions qui filtrent ou bloquent les contenus indésirables, vous luttez contre le pistage des GAFAM au cours de votre navigation, vous êtes en voie de dégooglisation, mais vous n’avez peut-être pas osé aborder une étape plus délicate et technique comme celle qui consiste à chiffrer vos échanges et vos disques durs, pas osé non plus utiliser le réseau Tor. C’est bien compréhensible, vous reculez un peu devant ce qui vous semble plus complexe et vous ne savez pas exactement de quoi il retourne… On entend dire des choses tellement inquiétantes aussi !

Si vous voulez en savoir plus sur les biens communs numériques, je vous recommande d’écouter cette émission :

@ Qu’est-ce que les communs (numériques) ? – SavoirsCom1

IMG_2274

Deux membres du collectif, Pierre-Carl Langlais et Silvère Mercier, ont eu le plaisir d’être invités par Radio Fréquence Paris Plurielles dans le cadre d’une tranche horaire animée par la Fondation Copernic sur le sujet des communs.

Merci à Damien et Corentin pour l’animation et à Claude pour la technique ! NB: cette émission a été enregistrée avant #nuitdebout

L’émission de ce soir est consacrée aux communs, à leur partage et plus particulièrement aux communs numériques, en lien avec l’adoption de la loi république numérique le 26 janvier dernier par l’assemblée.

Vous pouvez télécharger le mp3 de l’émission sur le site de l’émission (clic droit puis enregistrer ce fichier sous) cette émission ou l’écouter ici :

Si vous voulez vous gafamisez un peu plus dans vos discussions de groupe via internet, je vous recommande ce nouveau service mis en ligne par l’équipe de Framasoft :

@ Framateam : libérez vos équipes des groupes Facebook (et de Slack) – Framablog

Voilà un service de discussion qui se destinait, au départ, aux « dév », aux gens qui codent. Mais quand nous avons vu ses incroyables possibilités, on s’est dit que ce serait  dommage que la famille Dupuis-Morizeau passe à côté… Prêts à chatter comme vous ne l’avez jamais fait ?

Pour vous expliquer notre nouveau service Framateam, on s’est dit qu’une histoire et des images seraient bien plus efficaces qu’une longue liste à puces. Mais adressons-nous d’abord un court instant aux spécialistes de la programmation, aux plus barbu-e-s d’entre nous.

Si vous vous intéressez au droit d’auteur, aux licences libres & au partage d’oeuvres culturelles, je vous recommande cette lecture :

@ L’édition sans maison d’édition | Page 42

J’hésite toujours à partager mes réflexions relatives au monde de l’édition, d’autant que mes positions ne sont pas tellement en phase avec celles d’une écrasante majorité d’auteurs et d’autrices (cf. les questions du domaine public, de la réforme selon moi nécessaire du droit d’auteur, sur le partage/piratage et les Creative Commons aussi, bref, vous voyez le tableau). Quand tu y réfléchis deux secondes, c’est une déclaration de guerre. Ce n’est pas une guerre franche ni une guerre très précise quant à ses objectifs, et puis beaucoup de gens se fichent de mon avis comme de leur première paire de chaussettes (et je leur en sais gré), mais à mon petit niveau, c’est l’équivalent de se tirer une balle dans le pied.

Si vous aimez la musique libre, il n’y a pas que jamendo, il y a aussi dogmazic (entre autres) :

@ Dogmazic fête la première année de sa nouvelle ère – Framablog

Il y a un an le Framablog avait interviewé Alain, membre de Dogmazic qui avait participé au grand retour de la plateforme d’écoute de musique sous licence libre.

Pour fêter le premier anniversaire du site renouvelé, on a eu envie de détailler avec lui le bilan bien fourni de cette année… En profitant de deux belles conférences aux JDLL, Roka et Pouhiou ont mitonné la petite interview que voici pour qui ne pouvait être à Lyon lors de ces rencontres.

Et pour terminer cette série de billets, voici quelques conseils utiles …

… concernant votre messagerie :

@ Guide : quelle messagerie sécurisée choisir ? – Tech – Numerama

Depuis Snowden, PRISM et le scandale de la NSA, les messageries chiffrées ont le vent en poupe, poussant progressivement les utilisateurs et les sociétés à investir dans un chiffrement accessible et simple pour le commun des mortels. Voici notre guide pour savoir lesquelles sont les plus sécurisées, ou au contraire, celles qu’il faudrait éviter.

… concernant votre navigation :

@ 6 bonnes raisons d’utiliser la navigation privée plus souvent

Je suis toujours étonné de voir que certaines fonctionnalités des logiciels les plus courants, existants pourtant depuis de nombreuses années, sont parfois largement sous-utilisées par les personnes autour de moi, voire totalement ignorées.

Je me suis encore fait la remarque récemment avec un outil que tout le monde utilise au quotidien, et une des fonctions que n’importe quelle version moderne embarque aujourd’hui ; la navigation privée de nos navigateurs Internet.

Et pourtant, il y a une multitudes d’usages utiles de la navigation privée dont il me semble dommage de se priver.

Petit bonus concernant un sujet trop rarement évoqué, mais qu’il ne faut pas oublier :

@ La vente liée n’est pas toujours une fatalité – alterlibriste

Vous avez peut-être vu passer cette semaine l’article de l’April transcrivant les aventures de Laurent Costy que l’on peut écouter ou voir sur le 56Kast.

Ce combat est intéressant même s’il n’a pas été gagné jusque-là. Par contre, il a débuté il y a de nombreuses années, à un moment où Windows régnait en maître, et il pourrait dissuader ceux d’entre vous qui souhaiteraient se faire rembourser leur licence Windows qu’ils considéreraient inutile car utilisateurs d’un OS alternatif libre.

Ce que ne dit pas l’interview, c’est que certains constructeurs ont mis en place des procédures de remboursement efficaces qui permettent d’être dédommagé de la licence Windows en quelques semaines sans avoir à fournir des pièces incongrues, ni faire un procès.

Je vous recommande donc d’aller regarder @ http://bons-constructeurs-ordinateurs.info/ si vous souhaité acheter un ordinateur & que vous ne voulez pas de l’espiogiciel privateur monopolistique …

@ SWEETUX

Pour cette série de billets « à cheval » sur différentes composantes de mon site, je ne livrerais pas d’observations, puisque les sujets parlent d’eux-même & que depuis le temps, vous devez avoir quelques idées de mes opinions sur chacuns d’eux !

@ Liberté de panorama : le Sénat persiste dans l’erreur et signe ! | Autour de Wikipédia et des projets Wikimedia

Comme nous vous le disions mardi, de nombreux sénateurs ont soutenu notre vision de la liberté de panorama. Le sujet de la liberté de panorama aura déchaîné les passions tant à droite qu’à gauche. Malheureusement, tardivement, la lourde machine des lobbies de l’industrie culturelle s’est mise en marche, de manière pour le moins efficace.Le sénateur Assouline, grand porte-parole des sociétés d’ayants-droit, nous parle de la « population d’artistes la plus fragile », « sous le seuil de pauvreté », pour défendre les architectes et les sculpteurs ayant vendu leurs ouvrages à des collectivités territoriales. La sénatrice Robert instrumentalise, quant à elle, la cause des photographes professionnels alors que les droits de ces derniers ne sont pas touchés par la liberté de panorama (nous vous le disions, ils en seraient pourtant même les premiers bénéficiaires).

@ Le Sénat adopte une simple « déclaration de bonnes intentions » sur le logiciel libre | April

Dans le cadre de l’examen du projet de loi « pour une République numérique » en séance publique au Sénat, le 27 avril 2016, les sénateurs ont adopté une simple « déclaration de bonnes intentions » sur le logiciel libre. Donner une réelle priorité au logiciel libre dans le secteur public est la condition préalable indispensable pour une informatique loyale au service de l’intérêt général. Pour son inscription dans la loi, il faudra donc revenir plus tard.

@ « Nous sommes des nains sur les épaules d’un géant » : Une vérité trop souvent oubliée ? – Le Weblog de Frederic Bezies

Que ce soit dans le monde du logiciel libre que dans celui de l’auto-édition, cette maxime attribuée à tort à Blaise Pascal (1623-1662) ou encore à Isaac Newton (1642-1727) et qui est en réalité celle de Bernard de Chartres (1130-1160), est trop souvent oubliée. Sa version latine étant « nani gigantum humeris insidentes ».

Dans les deux domaines concernés, on retrouve des personnes qui oublient une base de leur formation, qu’elle soit académique ou typiquement celle liée à l’autodidactie.

Dès qu’on s’amuse à gratter le papier ou à utiliser des outils pour créer des distributions qu’elles soient basées sur Debian, Ubuntu, Slackware Linux ou encore Archlinux, il ne faut pas oublier que nous sommes redevables de nombreuses personnes qui ont abattu des tonnes de travail auparavant pour nous simplifier la tâche.

@ Quand l’open-source fait peur aux parents… – Framablog

Les lecteurs réguliers de ce blog seront les premiers ravis si leurs enfants ou adolescents se lancent d’eux-même dans l’usage de logiciels libres. Mais nous savons tous que c’est parfois une découverte pour des parents moins à l’aise que leurs enfants avec les usages numériques.

Alors, parfois, il faut pouvoir les rassurer. C’est l’objet de cette lettre ouverte, écrite par Jim Salter et traduite pour vous par la dynamique équipe de Framalang. Attention, certains liens de cet article sont ceux proposés par l’auteur et sont donc en anglais.
Chers parents : Laissez vos enfants utiliser des logiciels open source

@ Point d’étape sur loi française de finances 2016 (article 88) et les logiciels libres de caisse – LinuxFr.org

Je vous propose ici un résumé concernant l’article 88 de la loi française de finances pour 2016 concernant les logiciels de gestion et de comptabilité.

En décembre 2015, la loi de finances pour l’année 2016 a été votée. Son article 88 « dispose que les assujettis à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) doivent à compter du 1er janvier 2018 être équipés d’un système de caisse sécurisé ». La formule est celle de la DGFIP (Direction Générale des FInances Publiques).

Cette obligation se traduit dans les grandes lignes par le respect des « conditions d’inaltérabilité, de sécurisation, de conservation et d’archivage des données » ainsi que par le jeu de la responsabilité essentiellement basé sur un système de certification/ attestation obligatoire.

Une dépêche avait alors été publiée pour faire part de craintes sur les effets de cet article sur les logiciels libres; la disposition pouvant clairement résulter, de fait, dans l’interdiction des logiciels libres de caisse.

La deuxième partie détaille les actions entreprises (rencontres, courriers) et l’évolution de la situation.

@ Emmabuntüs n’est pas une distribution « de pauvres » – Framablog

On les connaît bien, les copains d’Emmabuntüs, on les a déjà cuisinés plusieurs fois, mais on aime bien les titiller, parce qu’ils ont de l’humour.
On leur a demandé ce qu’il y avait de neuf du côté de chez eux.Bon alors vous faites une action pour les pauvres, et vous leur donnez une version pauvre d’Ubuntu ? Vous trouvez qu’ils peuvent se contenter d’une version simplifiée ?

@ Minetest, piochez en toute liberté – Framablog

Microsoft a acheté Minecraft, le fameux jeu « bac à sable », à son créateur. Et pour une petite fortune ! Forcément, l’ogre de Redmond avait une idée derrière la tête…

Dans ce long article traduit par le groupe Framalang, Paul Brown propose une alternative pour pouvoir piocher en paix, et utiliser la puissante idée de Markus Persson en toute liberté.

Voici comment Microsoft souhaite rentrer dans les écoles…

Minetest, un serious game pour l’éducation

 

J’espère n’avoir rien oublié d’important dans l’actualité de ces dernières semaines … si c’est le cas, vous retrouverez les liens vraisemblablement dans mon shaarli (et/ou dans mon billet du mois prochain : je pense notamment entre autre à la manière de faire de Microsoft pour forcer le passage à win10 …)

Plus d’actualités @
shaarli.sweetux.org & rss.sweetux.org


2/ Le coup de gueule du mois :

Compte-tenu de l’actualité, il aurait dû être politique ce coup de gueule … mais j’ai préféré calmer le jeux et m’en prendre aux gafam !

 

@ Au revoir Revolv, bonjour obsolescence imposée – Framablog

Pendant longtemps, acheter un objet signifiait pouvoir en disposer pleinement. Mais l’ère Google est arrivée, et les temps ont bel et bien changé.

Désormais, il faut composer avec des objets toujours connectés à leurs fabricants et à leur nouveau credo : l’obsolescence imposée, ou comment vous vendre un produit tout en gardant les pleins droits dessus. Quand il est possible de ne pas se contenter de l’argent du beurre, certains semblent ne pas se priver.
Google s’introduit au domicile de ses clients et neutralise leurs appareils connectés.
par Cory Doctorow

 

Le monde dans lequel nous vivons est en train de prendre un mauvais virage, dans de trop nombreux domaines… que faire pour y remédier ?

Source(s) & plus d’infos @

* http://framablog.org/2016/05/10/au-revoir-revolv-bonjour-obsolescence-imposee/
* https://gafam.wordpress.com/


3/ Le coup de cœur du mois :

Si l’on veut aborder le sujet politique dans la bonne direction, je vous recommande de nombreuses conférences tedx … une des dernières en date est celle de Lionel Dricot :

@ Changer le monde sans travailler, mon expérience TEDx | ploum.net

Il y a quelques semaines à peine, j’ai reçu un coup de téléphone m’invitant à venir donner une présentation TEDx à Liège. Honoré, je me suis aussitôt empressé d’accepter.

Le temps pour la préparation m’était compté mais j’étais à la fois fier et motivé. Sous le titre énigmatique « Changer le monde sans travailler », j’ai décidé de parler du revenu de base.

 

Alors, qu’en pensez-vous ? Ça vaut sans doute le coup de découvrir d’autres conférences ? Finalement, si nos politiques & nos décideurs se mettaient a prendre en compte toutes ses bonnes idées, le monde irait sans doute dans une « meilleure direction » !

Source(s) & plus d’infos @

Voici à toutes fins utiles les liens vers les sites francophones (bonnes découvertes) :


C’est donc sur une note positive que je conclue ce billet mensuel, malgré une actualité plutôt négative … Gardons espoir ! Tout n’est peut-être pas « perdu » !

 

Rendez-vous dans 2 mois pour d’autres nouvelles,

Cordialement,

bannière verte2

Ordi-Linux.org | QuebecOS

Comment vous allez pouvoir avec Ordi-Linux reconditionner des ordinateurs !« Ordi-Linux.org est un espace d’entraide pour les reconditionneurs d’ordinateurs sous Linux. Il présente la problématique de la gestion des DEEE et des solutions logistiques et logicielles, notamment celle du reconditionnement sous Linux. Une carte interactive est dédiée au référencement des reconditionneurs informatiques sous Linux. Les aspects économique, législatif, sont exposés, des définitions et des propositions sont développées. »

Source : Ordi-Linux.org | QuebecOS

#0.7

#0.7 / DÉCEMBRE 2015

Pour débuter la nouvelle année & pour la dernière fois sous cette forme, ce billet mensuel reprendra pour la dernière fois les introductions & les liens vers les  mensuels de mes 3 blogs principaux …

En effet, il va y avoir du changement, car en plus  du « recadrage » des sujets abordés, il n’y aura plus de billets mensuels sur chacun d’entre eux, mais seulement ici, en plus d’éventuels billets occasionnels sur les sujets qui concerne la thématique d’au moins 2 d’entre eux !

#1.7 @ http://infolibre.sweetux.org/2015/12/07/1-7/

L’actualité de ce mois fut chargée … avec des bonnes & moins bonnes nouvelles !
Outre les news concernant les distributions & les logiciels libres (dont certains, comme Thunderbird en danger, réclament votre soutien) … quelques news politiques pas très réjouissantes (particulièrement concernant l’Éducation Nationale qui vient de signer avec Microsoft) : il est urgent d’agir !

#2.7 @ http://lmpc.sweetux.org/2015/12/14/2-7/

L’actualité ce moi-ci est encore une fois extrêmement chargée … avec de quoi faire plusieurs dossiers (mais il m’a fallu faire un choix).
Pour faire suite au dossier du mois dernier, voici une « nouvelle » proposition qui semble être une bonne alternative …
… et pour conclure, un appel concernant un texte de loi en préparation mettant en danger certains logiciels libres.

#3.7 @ http://geek.sweetux.org/2015/12/28/3-7/

Pour terminer l’année 2016 tranquillement entre les fêtes, l’actualité de ce mois va être scindé en deux parties :
* La première concernant la culture & les droits d’auteurs ;
* La seconde concernant la technologie & le numérique.
Le dossier portera sur l’open hardware & le coup de cœur portera sur un rappel des alternatives aux GAFAM …

Rendez-vous le mois prochain pour d’autres nouvelles, avec quelques changements … 🙂

bannière verte2

 

#3.7

 

1/ L’actualité du mois écoulé :

L’actualité de ce mois va être scindé en deux parties :

  • La première concernant la culture & les droits d’auteurs :

Plusieurs sites de presse comme Rue89 ou Slate se sont faits aujourd’hui l’écho d’une nouvelle que j’ai trouvée particulièrement glaçante : Barack Obama a promulgué la semaine dernière une loi (HR 2262) qui va autoriser des compagnies privées à s’approprier les ressources naturelles figurant dans l’espace extra-atmosphérique.

La portée de ce texte est potentiellement énorme et peut-être que dans un siècle, on citera encore la date de son adoption comme un des événements majeurs de l’histoire de l’Humanité. Car on peut considérer ce 25 novembre 2015 comme le jour où l’espace cessa d’être un bien commun, par l’effet d’une décision unilatérale des Etats-Unis d’Amérique.

Plus une journée ne passe sans que je tombe sur un article de blog écrit par un auteur, une illustratrice, un musicien ou une cinéaste se plaignant de la course au gratuit sur internet, qui invariablement « dévaluerait leurs propres créations », créations qu’ils et elles essaient de vendre à une industrie culturelle moribonde et près de ses sous — et autant dire que ce n’est pas facile tous les jours. Je comprends cette grogne, parce qu’elle frappe une activité qui ploie déjà lourdement sous le fardeau de la précarité : j’ai écrit plusieurs articles en ce sens pour dénoncer des abus. Mais il y a une chose qu’il faut comprendre : le voyage dans le temps n’existe pas et on ne reviendra pas hier, à compter seulement qu’hier ait été à une époque plus favorable aux créateurs.

Quand est-ce qu’une licence CC (Creative Commons) donne plus de chances à une œuvre qu’un copyright ? Chaque fois que je publie un texte long, je me demande sous quelle licence le faire.

Une mise au point tout d’abord : CC implique pour moi l’éventuelle gratuité de l’œuvre. On doit pouvoir se la procurer gratuitement même si par ailleurs elle est en vente. Le CC entraîne la libre copie (éventuellement la libre traduction et adaptation).

Jusqu’au 31 décembre, le collectif SavoirsCom1 proposera de découvrir chaque jour un nouvel auteur dont les œuvres rejoindront le domaine public le 1er janvier 2016.

C’est maintenant une tradition bien rodée. Chaque année, le collectif SavoirsCom1 profite de la période de Noël pour concocter son calendrier de l’Avent des auteurs dont les œuvres entreront le domaine public à partir du 1er janvier 2016. Chaque jour jusqu’à la fin du mois de décembre, une personnalité sera révélée.

Paris, le 9 décembre 2015 — La Commission européenne a proposé aujourd’hui son cadre de réforme du droit d’auteur dans l’Union européenne. Ce cadre comprend en premier lieu une proposition de règlement sur la portabilité des services en ligne et en second lieu une communication annonçant les réformes à venir, à l’horizon 2016. La Commission européenne confirme ainsi sa volonté de ne pas rouvrir le dossier de la directive InfoSoc1, montrant sa frilosité et son manque d’ambition sur ce dossier.

Nous avons récemment eu une discussion sur la liste de diffusion du collectif à propos de Blockchain (ou chaîne de blocs). Il nous a semblé important de vous présenter quelques éléments sur le site. Cette technologie très puissante est importante à comprendre parce qu’elle pourrait s’immiscer dans bien des domaines de notre quotidien à l’avenir.

Et si les commoners s’y intéressaient dès le départ au lieu de laisser les banques et les assurances produire des enclosures à grand échelle? Et s’il y avait des usages de blockchain en commun à construire sans perdre de temps?

Y a des jours où on a envie d’un bon vieux polar. Une enquête bien ficelée, une intrigue qui nous titille le ciboulot avec des personnages jubilatoires dont les déboires et les victoires nous chatouillent les zygomatiques.

La recette du roman policier est connue. De San-Antonio aux NCIS, elle fait littéralement partie de notre culture, de notre domaine public. Pourtant, aucun auteur (à notre connaissance) n’avait encore placé son polar flambant neuf dans le Domaine Public Vivant, livrant ses personnages et son univers aux fantaisies de vos imaginaires pour que vous puissiez jouer avec.

Voilà qui est chose faite grâce à Fred Urbain, auteur d’un nouvel opus paru chez Framabook : Vieux Flic et Vieux Voyou.

Un cours en ligne, gratuit et accessible à tous, pour découvrir en cinq semaines le fonctionnement de Wikipédia et apprendre à y contribuer en rédigeant des articles… ça vous tente ? Ce cours, c’est le WikiMOOC, un MOOC (Massive Open Online Course en anglais, « cours en ligne ouvert à tous » en français), qui sera lancé le 22 février 2016, sur la plateforme France Université Numérique, propulsée par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Aujourd’hui, parlons de l’une de ces nombreuses chose auxquelles on ne prête pas d’attention parce qu’elles semblent trop compliquées… alors qu’elles peuvent nous aider énormément : l’URL.

Je précise que cet article est une introduction pour novice et qu’il ne cherche pas l’exhaustivité (on ne parlera pas de protocoles FTP, de ports ou de résolution DNS). En plus, il est déjà assez long comme ça !

Bonne lecture 😉

  • La seconde concernant la technologie & le numérique :

Mariage réussi pour le POSS, Paris Open Source Summit (sommet de l’Open Source de Paris), résultat de la fusion de Solutions Linux & Open Source et de l’Open World Forum. Cette première édition a eu lieu ces 18 et 19 novembre 2015 et il est temps de vous restituer un petit compte-rendu de ces deux jours chargés, que ce soit au niveau du contenu que de l’émotion, à la lumière de l’actualité récente particulièrement terrible.
Faites un cocktail avec un Raspberry Pi, une bonne dose de pédagogie et les bons logiciels dans un kit et vous obtenez Kano, un jeu éducatif parfait pour donner aux enfants le goût des sciences de l’informatique.

Je me suis lancé à la découverte du monde Arduino. Afin de démarrer sur de bonne base, je me suis commandé un Arduino Starter Kit en Français. En plus de contenir, une carte Arduino Uno, un jeu de composant de base, il comprend aussi un bouquin d’exercice très bien écrit et très pédagogique. Cela permet de découvrir en douceur la fabrication d’un circuit et la programmation d’un micro-contrôleur.

Un paquet arduino existe dans Debian et il embarque tout le nécessaire pour programmer et contrôler les différentes cartes.

Internet est-il trop centralisé ? Sommes-nous au bord de la congestion du réseau des réseaux ?… Ces alarmes reviennent régulièrement. En mai dernier, Martin Untersinger pour Le Monde revenait sur la crise de capacité (capacity crunch) mise en avant par la Royal Society britannique, l’équivalent de notre Académie des sciences. Pour Andrew Ellis, de l’université de Birmingham, les innovations n’arriveront pas à repousser indéfiniment les limites du réseau, en terme de capacité de stockage ou de vitesse de transmission. Reste que, comme le soulignait l’article, ce n’est pas la première fois qu’on annonce la mort prochaine du réseau des réseaux. Pour plusieurs spécialistes interrogés dans l’article, on est plus là dans l’alarmisme et ce d’autant que l’internet des objets à venir ne va pas entrainer un déluge de nouvelles données extrêmement consommatrices en bande passante.

Après Android et iOS, la messagerie chiffrée open-source Signal fait ses débuts sur PC via une extension pour Google Chrome.

L’application Signal, qui permet de chiffrer les messages et les appels sur Android et iOS, fait ses débuts sur PC. La société Open Whisper Systems, qui en est à l’origine, a en effet annoncé mercredi la mise en chantier d’une extension pour navigateur qui donnera la possibilité aux usagers de poursuivre sans heurt leurs conversations de leur terminal à l’ordinateur, en conservant le même niveau de sécurité et de confidentialité.

Si la sécurité des objets connectés vous intéresse, je vous invite à lire ce rapport (en anglais) publié par l’Agence européenne chargée de la sécurité des réseaux et de l’information (ENISA). Dans ce rapport, ils passent en revue les bonnes pratiques qui devraient s’appliquer à chaque étape de la vie d’un objet connecté, de son développement à son intégration en passant par ses usages et sa maintenance jusqu’à ce qu’ils soient bons à jeter à la poubelle.

Nous avons rencontré les fondateurs de M2 ( http://www.mcarre.fr/ ) en préparant Alternatiba. Ils sont des ovnis dans le monde libriste parce qu’ils ont créé une entreprise et pas une association. Ils croient dur comme fer (à souder ?) à leur modèle économique et peuvent en parler des heures avec un enthousiasme inoxydable. C’est Maxime qui nous répond mais les deux autres sont aussi survoltés.

Bonjour, Maxime ! Alors, toujours aussi motivés ?

Portée notamment par Mozilla, Cisco et Facebook, l’autorité de certification Let’s Encrypt a de bons arguments pour que les sites web adoptent massivement le protocole HTTPS pour chiffrer les communications.
Qwant annonce la sortie officielle d’une version pour enfants de son moteur de recherche. Cette déclinaison, baptisée Qwant Junior, se veut plus sûr pour le jeune public.
On peut savoir beaucoup de choses sur quelqu’un simplement en observant ses métadonnées. Pour rappel, les métadonnées sont les données servant à décrire une autre donnée.

Nous accumulons tous une quantité de données de plus en plus importante, entre les fichiers rangés sur nos multiples disques durs et appareils mobiles, les solutions de stockage en ligne, les services web…

Sauf si tu as tendance à fermer les yeux et serrer les dents en espérant que tout se passe bien, il est probable que tu aies déjà réfléchi à sauvegarder tout ça, au moins pour le plus important.

Seulement voilà, ce n’est pas une des tâches les plus drôles, et il y a tellement de possibilités qu’il est facile de s’y perdre ou d’en oublier.

OpenAI est une société à but non lucratif dont le projet est de faire avancer l’intelligence artificielle dans la limite de ses premiers principes : bénéficier à toute l’humanité et ne pas la mettre en danger.
ZeroDB est un système open-source de gestion de base de données chiffrées, qui permet de s’assurer que seul le client a connaissance de la version en clair des données qu’il reçoit.
Combiner le vivant et l’électronique pour donner aux circuits imprimés de nouvelles capacités : voilà ce que souhaitent accomplir les chercheurs de Columbia Engineering. Et la première étape a été franchie.

Aujourd’hui, nous allons parler SMS et Raspberry Pi, avec la nouvelle version de RaspiSMS !

Que vous souhaitiez valider l’inscription de vos utilisateurs par SMS, envoyer des SMS par internet ou encore contrôler une installation domotique par SMS, RaspiSMS est fait pour vous !

RaspiSMS c’est quoi ?

Open Edge lance sur Kickstarter une campagne pour sa Mondrian 3.0, une imprimante 3D open source auto-répliquante.
Open Edge lance une campagne de financement participatif pour Mondrian 3.0, une nouvelle imprimante 3D open source mais également auto-réplicante. La majorité de ses pièces peuvent être imprimées par elle-même. Elle devrait être disponible en juin 2016 pour 900 euros.

Très beau projet, j’aime beaucoup 😉

Comme expliqué dernièrement, tout ce qui concerne les films & les séries (& bien d’autres sujets…) sera désormais abordé sur xuteews.sweetux.org.

>>> Plus d’actualités @
shaarli.sweetux.org & rss.sweetux.org


2/ Le dossier du mois :

Open Hardware

Ça fait un moment que j’en parle sur ce blog, mais je n’ai pas eu l’occasion de présenter cette notion … voici donc la définition issue de wikipedia :

Le Matériel Libre (en anglais open hardware ou hackable device) désigne les technologies et produits physiques développés selon les principes des « Ressources Libres » (open source).

Le Matériel Libre est un terme qui regroupe des artéfacts tangibles — machines, dispositifs ou toutes choses physiques — dont les plans ont été rendus publics de façon que quiconque puisse les fabriquer, modifier, distribuer et utiliser. Une définition commune du Matériel Libre (OSHW – OpenSource Hardware, ou FLOSH Free Libre Open Source hardware) a été proposée par différents acteurs, permettant de mieux définir la notion de matériel open source, ainsi donc que les licences qui s’y appliquent ou sont compatibles avec cette notion.

À l’inverse de ce concept de matériel libre, Richard Stallman a souligné que le BIOS est souvent bloqué pour n’être utilisé que par des ordinateurs sous Windows en France : il conviendrait alors de parler de « matériel privateur » qui limite la liberté de son utilisateur. Le matériel libre ne doit pas non plus être confondu avec les objets fonctionnant avec des gratuiciels ou freewares qui n’ouvrent généralement pas leur code source.

Il y a donc bien des choses à dire sur ce sujet ô combien intéressant … & sans doute bien des liens vers de nombreux projets à vous présenter …. mais ça sera pour « plus tard » :

En effet, pour information, ce billet a été rapidement rédigé entre les fêtes … il est donc plus « succinct » qu’habituellement. Faute de temps en cette période de l’année, je n’entrerais pas dans le « vif du sujet » (ce dossier est donc momentanément réduit à sa plus simple expression), mais rassurez-vous, il sera complété dès que possible (désolé de la gène occasionnée).

 

>>> Source(s) & plus d’infos @

https://fr.wikipedia.org/wiki/Matériel_libre

http://framablog.org/2015/05/16/nous-voulons-aussi-du-materiel-libre/

http://wiki.korben.info/materiel_libre

https://2015.rmll.info/materiel-libre-hacking-making

>>>Liens Bonus @ (variables en fonction du sujet)
http://shaarli.sweetux.org/?searchtags=MATERIEL+LIBRE

 


3/ Le coup de cœur du mois :

Pour conclure cette année, je ne voulais pas terminer avec un coup de gueule, alors, et puisque je vais « abandonner gmail » très rapidement, je voulais mettre en avant ces billets :

J’ai dédié une page de mon blog aux alternatives existantes pour se passer des GAFAM, toutes ces grosses entreprises numériques US qui dominent notre vie numérique. Les éviter n’est pas uniquement politique mais également social.

Est-ce que vous rêvez d’un monde uniforme ? Un monde dans lequel tous les habitants de la planète s’habilleraient en Gap, porteraient tous les mêmes Nike de la même couleur ? Un monde dans lequel chaque appartement serait meublé avec table, canapé et lustre Ikea ?

Un environnement où chacun roulerait avec le même monospace, de la même couleur lui aussi ?

Nous regarderions la même chaine de TV, écouterions la même radio et lirions tous le même journal.

N’auriez-vous pas l’impression d’être des robots ?

Et si un jour l’unique vendeur de voitures décident de vous suivre dans vos déplacements grâce à un GPS installé par défaut ? Et si le vendeur de meubles décide d’incorporer des micros pour vous écouter chez vous ?

Les « GAFAM » : acronyme pour Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft. Et on peut rajouter toutes les grosses entreprises numérique à visée monopolistique comme Netflix… qui sont devenus des super puissances financières, évitant l’impôt et utilisant souvent les données des utilisateurs pour s’enrichir ou en les enfermant dans leur modèle économique propriétaire.

Ici sont presentées des alternatives. Certaines sont libres et open source, d’autres restent propriétaires mais largement minoritaires par rapport aux géants du net.

Pour ceux d’entre vous qui sont intéressés, la « marche à suivre » est la suivante :

Vous avez l’intention de vous débarrasser de Gmail ? Voici la marche à suivre.

>>> Plus d’infos @

https://degooglisons-internet.org/

http://xuteews.sweetux.org/2015/10/12/regooglisons-internet/


Rendez-vous l’année prochaine pour d’autres nouvelles, avec quelques changements …

Cordialement,

 

bannière grise2

#0.4

#0.4 / AOÛT & SEPTEMBRE 2015

Comme d’habitude, ce billet mensuel reprendra les introductions & les liens vers les  mensuels de mes 3 blogs …

L’actualité de ces dernières semaines a été chargée & compte-tenu des congés estivaux, je n’en ai pas autant diffusé via mon shaarli que je ne l’aurais fait habituellement, voici donc l’essentiel de ce que j’en ai retenu…

… vous constaterez que ce mois-ci, j’ai décidé de faire un gros dossier « de rentrée » en 3 parties !

#1.4 @ http://infolibre.sweetux.org/2015/09/07/1-4/

Le dossier du mois :
INVENTONS L’ÉCOLE DE DEMAIN
– Partie 1 : LOGICIELS LIBRES & ÉDUCATION

#2.4 @ http://lmpc.sweetux.org/2015/09/14/2-4/

Le dossier du mois : INVENTONS L’ÉCOLE DE DEMAIN
– Partie 2 : POLITIQUE & ÉDUCATION

#3.4 @ http://geek.sweetux.org/2015/09/28/3-4/

Le dossier du mois : INVENTONS L’ÉCOLE DE DEMAIN
– Partie 3 : MATÉRIELS & RESSOURCES

Rendez-vous le mois prochain pour un nouveau point de situation 🙂

bannière verte2

#3.4

1/ L’actualité des 2 mois écoulés :

L’actualité de ces dernières semaines a été chargée & compte-tenu des congés estivaux, je n’en ai pas autant diffusé via mon shaarli que je ne l’aurais fait habituellement, voici donc l’essentiel de ce que j’en ai retenu :

Un sondage publié montre que les Français sont très majoritairement alarmés à propos de la collecte et de l’utilisation de leurs données personnelles. Estimant qu’elles ne sont pas assez protégées, nombreux sont ceux parmi les sondés à s’attendre à une attaque qui aboutira au piratage de leurs informations.
J’ai déjà abordé à de nombreuses reprises cette problématique & je suis content que « Madame Michu » ait enfin compris …
22 juillet 2015. – Cette photo, prise le 6 juillet par le Deep Space Climate Observatory, peut paraitre bien ordinaire au premier coup d’œil. Il s’agit de la Terre, notre planète. Et pourtant, cette photo est extraordinaire dans la mesure où il s’agit de la première photographie représentant la Terre illuminée dans son intégralité depuis la Bille bleue, prise en 1972 par Apollo 17.
Vue de la Terre le 6 juillet, depuis le satellite Deep Space Climate Observatory, situé à 1,6 million de kilomètres.
Belle photo non !? Il faut savoir la respecter notre belle planète …

Un nouveau projet, qui va bien plus loin que SETI

22 juillet 2015. – Mené par le cosmologiste britanique Stephen Hawking en collaboration, notamment, avec le fondateur du projet SETI : l’astronome américain Frank Drake, ainsi qu’avec le britanique Martin Rees et l’ américain Geoffrey Marcy, un nouveau projet de grande ampleur baptisé Breakthrough Listen a été dévoilé lundi dernier, 20 juillet. Le multimilliardaire russe Yuri Milner finance ce projet à hauteur de 100 millions de dollars.

Ce nouveau projet ne prévoit pas de constructions couteuse de nouveaux radiotélescopes, mais consiste à utiliser des milliers d’heures d’observations de ceux de l’Observatoire de Green Bank et de l’Observatoire de Parkes. Il prévoit également des collaborations avec l’Automated Planet Finder de l’Observatoire Lick ainsi qu’avec les projets SETI et SETI@home pour le traitement des données.

… C’est vrai quoi ! nous ne sommes tout de même pas seuls dans l’univers !
Google lance un nouvel outil sur Google Maps qui puise dans toutes les données de géolocalisation que vous lui avez communiquées. Avec cette fonctionnalité, Google propose de revoir tous vos trajets effectués jusqu’à présent alors que vous aviez votre mobile avec vous.
Là encore notre vie privée est « attaquée » … il faut que cela cesse !
Depuis l’arrivée ce printemps du contrat Creative Commons Zéro et de la marque du domaine public, des centaines de milliers de photographies ont opté pour ces nouvelles licences.
C’est une bonne nouvelle … ça permet d’avoir plus de ressources libres pour en faire ce que l’on veut … de beaux fonds d’écrans par exemple !
J’avais écrit en avril dernier un billet à propos d’un article scientifique qui proposait une méthode indirecte pour calculer la « valeur économique » des photographies appartenant au domaine public figurant sur Wikipédia.
Eh oui, le domaine public a de la valeur ! Ça me semblait évident depuis bien longtemps …
Les mots ont un sens. Ça peut sembler une évidence, mais dans une société connectée où les informations circulent (presque) sans entrave, cela signifie que la manière dont on les emploie peut être contagieuse. Je n’arrête plus d’y penser depuis la lecture de cet article, par Julien Banon ; impossible de me le sortir de la tête. Je pense qu’il touche un point crucial si l’on veut comprendre la manière dont fonctionnent la propagation de l’information, les réseaux sociaux et internet en général.
C’est pourquoi il faut être le plus vigilent possible sur les propos que l’on a (dans la vie réelle comme sur « la toile ») : il ne faut « froisser personne » , savoir écouter & respecter les opinions de tous, même si on ne les partages pas toutes…

Découvert sur Kickstarter, Mycroft est un projet d’intelligence artificielle basé sur du logiciel libre, du Raspberry et de l’Arduino.

Son objectif est de nous aider à contrôler les objets connectés du quotidien, ainsi que nos services en ligne et nos réseaux sociaux. C’est à dire qu’à l’aide du langage naturel, nous pourrions lui demander de jouer telle chanson sur notre playlist, tout en contrôlant, toujours par la voix, la lumière ou la température de la pièce.

Ça semble vraiment intéressant et prometteur, à suivre.

Titre : Obsolescence programmée vs durabilité planifiée -« why! »des ordinateurs contre l’obsolescence.
Intervenant : François Marthaler
Lieu : Fêtons Linux – Genève
Date : Mai 2014
Durée : 46 min 51
Lien vers la vidéo
Transcription
Vidéo que je vous recommande vivement … ce sujet est très important & il se pourrait qu’il fasse prochainement l’objet d’un dossier.
Matthew Reimer a modifié son tracteur John Deere pour y ajouter un système open-source d’auto-pilotage qui lui permet de gagner du temps lors de la moisson du blé.
Très bonne idée … il me semble avoir déjà lu & vu des vidéos sur des sujets similaires il y a quelque temps … il me faudrait retrouver les liens !
Le système de communication utilisé par Stephen Hawking développé par Intel est désormais Open-Source et peut donc être amélioré ou utilisé par le monde entier.
Très belle initiative …

Depuis sa création, Framasoft s’est donné pour mission de diffuser la culture libre et d’en emprunter la voie — libre elle aussi. Aujourd’hui, c’est le « Ray’s day », l’occasion de fêter l’acte de lecture en célébrant l’anniversaire de feu Ray Bradbury.

L’événement, initié l’année dernière par l’auteur Neil Jomunsi se veut « comme une grande fête d’anniversaire dans le jardin avec ballons et tartes aux myrtilles ». Pas une fête pour « vendre de la culture », juste une grande envie de partager nos lectures.
8 nouvelles Libres

Vous connaissez Ray Bradbury ? Rappelez-vous, j’en ai déjà parlé à plusieurs reprises … c’est lui qui a écrit le fameux livre « Fahrenheit 451 » !
Le projet Humble Bundle, qui permettait déjà de soutenir quelques associations caritatives, annonce une mise à jour de son initiative : désormais, les joueurs peuvent donner à plus de 35 000 organisations différentes.
Très belle initiative …
Depuis mi-mai, l’équipe de Musique libre a réussi le pari de ressusciter Dogmazic après trois ans de sommeil.
Alain, un des bénévoles qui a permis ce retour à la vie et président de l’association a accepté de répondre à nos questions.

Très bonne nouvelle que le retours de cette plate-forme de musique libre similaire à mon autre préférée Jamendo (j’ai en fait l’essentiel de ma musique libre qui vient de ces 2 sites… mais il en existe quelques autres … peut-être encore une idée de dossier pour plus tard !

Ces dernières années, Microsoft a fait de gros progrès en ce qui concerne la stabilité et la sécurité de ses produits. Dans le même temps, le logiciel libre a également énormément progressé en termes d’ergonomie et de simplicité d’utilisation. À tel point que de nos jours, les offres sont sensiblement identiques des deux côtés, et la bataille se joue désormais sur les questions de respect de l’utilisateur, de sa vie privée, et du contrôle de ses données.

C’est dans cet esprit que la version 2.0du Manifeste des données utilisateur (User Data Manifesto) a été annoncée le 29 août, lors de la conférence des contributeurs d’ownCloud qui se déroulait à Berlin. Cette nouvelle version, plus claire et concise, définit le droit fondamental au respect de la vie privée à l’ère du numérique, et les différents droits auxquels devraient pouvoir prétendre chaque utilisateur :

Voilà donc une bonne initiative … il faudrait que tous les environnements « libres » suivent également …

Véronique Bonnet, administratrice de l’April, donnera le 19 septembre 2015, à Bar-le-Duc, une conférence intitulée : « Peut-on parler de patrimoine numérique ? La question du Big Data, des Communs et du Free Software. ». Cette intervention, prononcée dans le cadre de la 32ème édition des Journées européennes du Patrimoine sur le thème « Patrimoine du 21ème siècle, une question d’avenir », évoquera la question du Big Data, des Communs, et du Free Software, offrant des repères pour le citoyen du 21ème siècle.

Conférence très intéressante … à écouter !

Star Wars : The Force Awakens sortira en France le 16 décembre 2015, deux jours avant la sortie mondiale programmée au 18 décembre.

Je ne manquerais pas cette sortie, bien évidemment !

Le Parlement européen a adopté mardi par 371 voix contre 293 le rapport Schaake, qui demande à la Commission de respecter le droit au chiffrement et même de systématiser chez les acteurs privés l’adoption de normes de chiffrement de bout en bout sur les messageries. Les eurodéputés veulent empêcher l’interception des messages de correspondance privée, y compris par les services de renseignement.

Je ne pouvais pas ne pas parler de cette bonne nouvelle … en espérant que cette initiative soit validée complètement & rapidement.

Au risque de creuser des trous dans notre bibliothèque, nous avons tous un jour ou l’autre prêté un livre à quelqu’un d’autre. J’ai coutume de dire que mes bouquins préférés sont aussi ceux qui manquent sur mes étagères : à force de les conseiller, de les glisser sur la table à la fin d’un repas, j’ai oublié à qui je les avais prêtés.

Bien sûr que l’on peut prêter ses livres, qu’ils soient « papiers » ou « numériques » … mais alors interviennent les DRM (que je n’aime pas du tout) & les questions de droit d’auteur & d’argent (pas pour les éditeurs, mais pour les auteurs…)

Intel aussi se lance dans la course à l’informatique quantique. Le fondeur américain annonce un partenariat avec une université néerlandaise pour dix ans, avec un investissement de 50 millions de dollars.

Énorme « chantier » en perspective !

Nous avions parlé il y a quelques mois de Own-mailbox le petit serveur mail conçu pour protéger votre vie privée. Le projet est constitué exclusivement de logiciel libre et open-hardware.

Own-Mailbox, en plus de la simplicité d’utilisation, apporte la possibilité de consulter ses mails chiffrés de n’importe ou dans le monde, sur n’importe quel ordinateur, sans compromettre la sécurité du chiffrement. Own-Mailbox profite également du coté auto-hébergé afin de mettre en place une technique pour envoyer et recevoir des messages confidentiels de correspondants qui n’utilisent pas GPG, en passant par HTTPS.

Très bon projet … à soutenir (si vous tenez à votre vie privée & à celle de vos correspondants : information à diffuser !

Il me semble que l’annonce n’a pas été beaucoup relayée , mais pour les retardataires sachez que la Blender Foundation a publié son dernier court-métrage : Cosmos Laundromat.

Très sympathique cette petite vidéo … vivement la suite ! Blender est vraiment un excellent logiciel, mais trop complexe pour moi …

C’est une vidéo étonnante, à double tranchant. Les uns y verront un moyen de mettre en garde les citoyens contre leur tendance à prendre le réseau pour une grande agora où ils peuvent étaler leur vie privée, un espace avec lequel ils s’amusent sans jamais pouvoir imaginer qu’il faut y protéger sa vie privée. Les autres y verront un moyen de pointer Internet comme le lieu de tous les crimes, de tous les abus.

Si vous pensez n’avoir « rien à cacher », après avoir visionné cette vidéo, vous allez sans doute changer d’avis … & toujours au sujet de la vie privée :

La demande de commentaires (RFC) 7626, « DNS Privacy Considerations », a été publiée fin août par l’IETF (entité qui élabore les standards d’Internet). Elle est issue des travaux du « groupe de travail IETF sur DNS et vie privée » évoqué précédemment. Ce document se focalise sur les risques encourus par les usagers pour leur vie privée, dans l’usage actuel des services de résolutions de noms.

Les groupes de travail IETF sont maintenant bien occupés aux futures solutions (minimisation des données envoyées et chiffrement).

Très bonne initiative … qui j’espère sera suivie d’effets « positifs » pour tous.

C’est un débat déjà ancien et qu’on croyait devenu de basse intensité, mais qui prend ces derniers temps une acuité nouvelle : la publicité sur le Web, toujours plus intrusive, toujours plus vorace, toujours plus dévoreuse de notre confidentialité, est-elle une sorte de mal nécessaire ou une pure nuisance à éradiquer ?
j’aurais plutôt tendance à penser à la seconde … mais je comprends la première tant qu’elle n’est pas intrusive & qu’elle ne va pas piocher dans notre vie privée pour mieux nous cibler.
Ces derniers temps, l’industrie du livre tire à boulets rouges sur toute évolution qui n’abonde pas dans son sens. La dernière grande levée de bouclier a commencé dès la publication du rapport REDA, réussissant avec un lobbying acharné à dénaturer une belle partie du rapport.

Ce billet est en lien avec celui de Neil Jomunsi évoqué un peu plus haut : Le livre « la gratuité, c’est le vol » est un pamphlet nauséabond qui démontre que la réforme du droit d’auteur est urgente !

Titre : Nous devons reprendre en main notre avenir numérique
Intervenant : Tristan Nitot
Lieu : Revue en ligne – Théâtre du Rond-Point1 – ventscontraires.net rubrique vedettes2
Date : Avril 2015
Durée : 7 min 44
Lien vers la vidéo
Transcription

Encore une petite vidéo très intéressante que je vous recommande sur un sujet important …

Et pour les joueurs, une bonne nouvelle :

Alors que Valve enregistre actuellement les pré-commandes pour ses premières consoles Steam Machines, le catalogue des jeux vidéo compatibles s’étoffe à un rythme soutenu. Comme le remarque le blog spécialisé Phoronix, la plateforme Steam affiche désormais 1 500 jeux dématérialisés compatibles avec Linux, et donc avec le système SteamOS développé par l’éditeur.

& en parlant de jeux, voici une autre news « originale »:

Sur le compte officiel du gouvernement, des félicitations ont été adressées pour la première fois à un joueur français de sport électronique. Des compliments qui s’inscrivent dans un mouvement visant à faire davantage reconnaître l’e-sport dans l’Hexagone.
Dans un tout autre domaine, voici une nouvelle peu réjouissante :
Aux Etats-Unis, le laboratoire Otsuka a obtenu l’autorisation de tester cliniquement une version d’un médicament contre les troubles du comportement dont l’ingestion est détectée par un patch, grâce à une signature électrique spécifique. Un progrès pour l’efficacité du traitement autant qu’un risque pour les personnes qui doivent le suivre.

Je ne suis pas sûr que ça soit une « bonne chose » … personnellement je ne voudrais pas être « suivi » par un médicament !

& pour conclure cette série : un autre billet sur une petite boite qui a selon moi un grand & bel avenir :

Ne plus dépendre de Gmail, Yahoo ou Outlook.com, ne plus avoir toutes ses conversations stockées et centralisées sur les serveurs des géants du web étasunien… C’est un peu le Graal des Dupuis-Morizeau.

Mais comment faire, lorsqu’on a peu de connaissances en informatique, pour avoir une boite email vraiment indépendante et pouvoir chiffrer ses échanges ?

Les barbu-e-s du logiciel libre le savent, la solution la plus sensée réside dans l’auto-hébergement, et c’est souvent complexe à mettre en place.

Mais des solutions innovantes, à base de logiciel et de matériel libre, naissent pour aider notre famille témoin à reprendre le contrôle de leurs emails sans se fouler le clavier.

Aujourd’hui, nous interrogeons Pierre Parent, co fondateur de Own-Mailbox : un petit boîtier qui pourrait bien être une solution simple, respectueuse et efficace pour tous les Dupuis-Morizeau qui nous entourent.

***

Il y a sans doutes des informations importantes que j’ai « oubliées » ici … vous les retrouverez sur mon shaarli en recherchant avec les mots-clés de votre choix.

>>> Plus d’actualités @
shaarli.sweetux.org & rss.sweetux.org


2/ Le dossier du mois :

INVENTONS L’ÉCOLE DE DEMAIN – Partie 3 :

MATÉRIELS & RESSOURCES

Il s’agit donc de la troisième & dernière partie de ce dossier consacré à l’éducation …

Je vais maintenant présenter les « outils libres  » qu’il serait souhaitable de mettre en place :

  • des matériels libres (si possible) … fonctionnant avec des logiciels libres (nécessairement)
  • des ressources pédagogiques (diffusés sous licence libre)

En effet, Richard ‘rms’ Stallman nous rappelait dernièrement que les outils pédagogiques qui doivent être sous licence libre afin de favoriser le partage.

Avant de penser espérer pouvoir « former » les élèves, il faut  commencer par les enseignants :

Un peu de libre dans la formation des professeurs des écoles

Ces derniers mois de nombreux signes ministériels encouragent l’utilisation et la réalisation de logiciels et de ressources éducatives libres.

La circulaire Ayrault a montré la voie en septembre 2012.

(…)

Décréter l’utilisation de ressources libres c’est bien, mais, une décision ministérielle ne s’applique pas comme cela, d’un claquement de doigts. Il faut l’accompagner par des actions de formation des enseignants. Des académies entières, comme celle de Versailles et certains formateurs TICE, n’ont d’ailleurs pas attendu les récentes décisions politiques pour faire la promotion du libre dans leurs formations.

(…)

Les former à des logiciels libres, c’est un très bon début, mais il faut aussi savoir choisir les bons matériels … adaptés aux besoins en fonction de l’âge des enfants concernés :

Logiciels et matériels libres font le bonheur de l’éducation – Framablog

Avec du logiciel et du matériel libres, on est aujourd’hui en mesure de proposer des cours tout à fait passionnants, ouverts, modulables et sans entrave à la création.

Le témoignage d’un prof qu’on aurait bien aimé avoir lorsqu’on était jeune.

Un programme universitaire qui enseigne l’interaction homme-machine avec du logiciel et du matériel libres

  • Tablettes ou pas ? Il y aurait de quoi faire un dossier rien que sur ce point ! Voici quelques article exposant des points de vue à prendre en compte…

7 raisons pour ne pas utiliser les tablettes dans l’éducation – Framablog

Une récente passe d’armes sur le bien fondé d’offrir des iPad à des collégiens en Corrèze avait fait couler beaucoup d’encre dans les commentaires du Framablog.

Nous récidivons aujourd’hui en laissant de côté les arguments du libre pour se concentrer uniquement sur la pertinence de la tablette en milieu scolaire.

Trop cool pour l’école : 7 raisons pour lesquelles les tablettes ne devraient PAS être utilisées dans l’enseignement

Les tablettes à l’école, oui, mais pour en faire quoi ?

Le gouvernement a réaffirmé son intention de fournir une tablette aux élèves dans le cadre de son « grand plan pour le numérique à l’école ». Mais si les appareils high tech ont leur utilité, le numérique à l’école doit surtout impulser une nouvelle méthode éducative qui enseigne aux écoliers une véritable culture numérique.

Des tablettes à l’école ? | Framablog

Les tablettes ont le vent en poupe et il semble assez clair que leur introduction dans les milieux scolaires est en marche. Et cela, dès la maternelle, s’il vous plait… Hé oui, on aurait préféré que ceci fût un poisson d’avril. Vous me connaissez, les tablettes, ça n’a jamais été franchement mon truc. Mais alors qu’on essaie de nous faire avaler qu’il s’agit d’outils indispensables pour les écoliers… Raaaaaah !

(Notez que les exemples d’activités alternatives que je donne sont issus d’expériences personnelles, mais on aurait bien sûr pu citer d’autres outils comme le Raspberry Pi, Arduino ou encore Thymio.)

  • Quel type de TBI ?

Vmarker : un tableau numérique interactif libre | Framablog

Les tableaux numériques interactifs sont de plus en plus présents au sein des salles de classes. Même si ce matériel ne change pas en soi la manière de travailler (on peut voir des TNI utilisés de manière très frontale), ils ouvrent des possibilités intéressantes en termes d’interactions avec et entre les élèves ainsi qu’au niveau de la richesse des ressources proposées.

Mais un TNI pose deux grands problèmes aussi bien au niveau du logiciel que du matériel : le coût et un écosystème privateur.

Pour ce qui concerne le logiciel, le logiciel libre OpenSankoré fait des merveilles et peut être utilisé avec n’importe quel TNI. Au niveau du matériel, plusieurs bidouillages étaient possibles notamment le célèbre TNWii mais rien qui n’était réalisable par n’importe quel enseignant.

Depuis quelque temps, il existait un petit boitier économique permettant de transformer votre vidéoprojecteur en TNI : Vmarker. Et voici que depuis février, les développeurs de ce projet ont choisi de libérer aussi bien les composants logiciel et matériel de ce produit.

Selon moi, rien de tel qu’un « vrai » ordinateur (pour apprendre à s’en servir, mais aussi pour les plus grand à l’assembler … ainsi que divers matériels comme le Raspberry Pi, l’Arduino ou encore le Thymio. C’est en bidouillant qu’on apprends le mieux !

Logiciels & matériels libres sont une nécessité … & ils doivent être « au service » des utilisateurs. En aucun cas les utilisateurs doivent se « plier » aux contraintes imposées par les logiciels & matériels « privateurs », ça serait contre-productif.

Autre article proposant une excellente idée … qu’il faudrait suivre :

Quand l’Inde montre l’exemple en éducation (et en France ?)

Le gouvernement indien a inauguré cet été une plateforme de ressources éducatives.

Nous en avons aussi en France, comme par exemple l’Académie en ligne. Sauf que, comme il a été dit dans ces mêmes colonnes à son lancement, cette dernière plateforme est totalement verrouillée par le choix de sa licence (lire les Conditions d’utilisation du site pour comprendre d’un seul coup d’oeil où se situe le problème).

En Inde, par contre, on a tout compris. On a fait le choix par défaut de la licence Creative Commons By-Sa et on demande explicitement des formats ouverts pour les documents déposés.

Longue vie au National Repository of Open Educational Resources et ses ressources éducatives vraiment libres. Quant à nous, on va continuer à pousser pour qu’il en aille de même un jour en France, sachant que l’espoir fait vivre et que la route est longue mais la voie est libre.

On pourra également lire sur le Framablog (en faisant le rêve que nos décideurs tombent dessus)  :

Le gouvernement à également mis en place ceci (mais ça n’est pas non plus « parfait » concernant les « droits d’auteurs »). D’autres font mieux…

Selon moi, toutes ces ressources devraient obligatoirement être diffusées sous licence libre, voir même dans le domaine public (surtout si elles sont créées par les enseignants sur leur temps de travail).

Petit à petit, on y vient grâce à quelques bonnes volontés :

data.abuledu.org : 14 000 ressources éducatives libres !

Cette semaine a été officiellement lancé un projet d’envergure  : Data, une bibliothèque numérique de ressources éducatives francophones, forte de 14 000 références, libres et adaptées au quotidien des enseignants. Cette réalisation est le fruit d’un travail de longue haleine (la genèse du projet remonte à plus de 10 ans) de la société Ryxéo et de l’association Abulédu-fr, qui a entre autres lancé le site de micro-blogue Babytwit.

Le site data.abuledu.org

Qui peut s’en servir et comment  ?

Pour en savoir plus, je vous invite à lire ce billet sur le blog de Framasoft qui fait un travail impressionnant au quotidien …

C’est bien beau tout cela, mais une question existentielle me vient à l’esprit :

Comment apprendre à apprendre ?

François Taddéi (Wikipédia, @francoistaddei) est biologiste de formation. Il est le cofondateur du Centre de recherche interdisciplinaire (CRI). Sur la scène des Entretiens du Nouveau Monde industriel, ce promoteur de l’interdisciplinarité est venu évoquer son obsession : comment innover dans l’éducation, comment apprendre à apprendre…

(…)

Apprendre à apprendre : c’est offrir des défis et de la liberté

Là encore, je vous invite à lire ce billet très instructif …

Si vous écoutez ce podcast  (je vous recommande, entre autres, les n°21 + 38 + 39 + 41 + 42 + 43), vous y découvrirez plein de choses très intéressantes, comme par exemple :

Il y a encore bien d’autres émissions intéressantes, en particulier les 3 épisodes dédiés au salon Educatec/Educatice qui a eu lieu en novembre dernier…

N’hésitez pas à écouter ces  différentes émissions (ainsi que ceci & cela), vous devriez y trouver toute l’inspiration nécessaire pour réaliser de beaux projets éducatifs…

***

Comme évoqué dernièrement, Richard ‘rms’ Stallman avait aussi abordé lors de sa conférence @ BREST au printemps dernier les sujets suivants : cloud & SAAS (en précisant que confier ses données à des tiers c’est une perte de contrôle de son informatique, et que les écoles devraient s’interdire de créer des comptes aux élèves chez les GAFAM).

Voici donc quelques articles à ce propos …

Sugata Mitra : Construire une Ecole dans le Cloud

Suite à un article sur ma tyrannique exigence de destruction de nos écoles archaïques, un neurone de Google+ m’a partagé ce lien. Ca m’a bouleversé.

A voir absolument.

http://embed.ted.com/talks/lang/fr/sugata_mitra_build_a_school_in_the_cloud.html

via Daniel Buteau

Cette vidéo est vraiment très intéressante … qu’en pensez-vous ?

L’école inversée, ou comment la technologie produit sa disparition

Je vais vous raconter une expérience qui pousse la logique du MOOC, ces cours en ligne ouverts et massifs, jusqu’au bout. Une expérience narrée récemment dans le New York Times par Tina Rosenberg (@tirosenberg), et qui est le point de départ d’un mouvement qui porte le joli nom d’”école inversée” ou flipped school.

J’ai entendu parlé de cela dernièrement dans un des podcasts diffusés sur NIPEDU !

Ça me semble être une idée très intéressante … tout comme la suivante d’ailleurs :

Les MOOC, cours en ligne ouverts et massifs, une révolution pour l’éducation ?

Nous y sommes enfin. Ou presque. L’éducation libre, ouverte, gratuite, interactive, partagée.

En réalité, tout est déjà prêt depuis de nombreuses années, mais l’idée semble avoir furieusement envie de se généraliser, et elle va même débarquer en France, pays où le sujet de conversation principal concernant l’enseignement semble être l’épineuse mais sans doute futile question des horaires de classe.

OPENCLASSROOMS est selon moi LE site de référence : leur petite vidéo de présentation explique parfaitement le concept :

MOOC power #revolution #education #internetmonamour

Capture d’écran 2013-09-04 à 10.01.48

Je suis bouleversifié 🙂

Je déconne pas, j’ai les poils au garde à vous, la gorge qui se noue, je suis physiquement chamboulé dès qu’on me gratouille cette corde sensible: le partage de la connaissance libre et gratuite. C’est mon truc à moi.

Quoi de plus révolutionnaire que de changer une société ou le savoir est accaparé en un monde ouvert où les plus prestigieuses universités (comme les plus petites) délivrent le savoir gratuitement?

(…)

Fermons les écoles, fibrons les campagnes!

Oui je suis excessif, mais c’est parce que je suis emballé 🙂

Ecoute cette prof si moderne au grand sens du terme, ça ne dure que 13 minutes, et c’est bouleversifiant. Merci Christine Vaufrey.

Plutôt s’user avec les MOOCs que de se rouiller – Christine Vaufrey from Treize Minutes on Vimeo.

 

***

J’espère donc que toutes ces informations vous permettrons d’y voir plus clair dans ce domaine & qu’elles aiderons également les « décideurs » à prendre les bonnes décisions.

>>> Sources & plus d’infos @

+ quelques liens complémentaires vers quelques ressources complémentaires sur ce sujet :

>>> Liens vers les 3 parties de ce dossier :

>>> Liens Bonus :

 


3/ Le coup de cœur ou le coup de gueule du mois :

Aujourd’hui, un nombre considérable d’ordinateurs sont conçus sans prendre en compte les libertés individuelles et enfreignent la vie privée de l’utilisateur. Depuis d’ingénieuses portes dérobées installées dans les micrologiciels embarqués dans les puces électroniques jusqu’aux modules propriétaires intégrés au noyau de nos systèmes d’exploitation, les menaces sont nombreuses. Les stratégies pour s’en prémunir étant devenues un sujet majeur au sein des communautés promouvant le logiciel libre, la question sur le matériel à choisir est plus que jamais d’actualité.

C’est dans ce contexte qu’est né le projet Purism, ayant pour objectif de fournir des ordinateurs portables respectueux de la vie privée, de la liberté et de la sécurité des utilisateurs.

Si vous jetez un œil sur le site https://puri.sm/, vous constaterez qu’il existe également le Librem 15 (plus grand, plus puissante & avec pavé numérique, ce qui est plus pratique … mais aussi plus cher) :

Les caractéristiques de cette machine me font rêver (sauf qu’il manque le graveur DVD bien pratique) … mais je n’ai malheureusement pas le budget (ni pour l’une, ni pour l’autre, ni même pour le Libreboot x200 …)

>>> Source(s) & plus d’infos @

 


 

Rendez-vous le mois prochain pour d’autres nouvelles,

Cordialement,

bannière grise2