Informatique libre – Philosophie GNU – V. Bonnet | April

Richard Matthew Stallman, concepteur du projet GNU, a voulu très tôt faire le lien entre les quatre libertés de l’informatique libre et une approche large et complète de l’autonomie de l’être humain, essentielle, inaliénable, non négociable. Le propos de cette conférence sera donc de présenter les caractéristiques de la philosophie GNU, telle qu’on peut en lire les développements sur le site de la FSF. Et aussi montrer qu’une adhésion aux valeurs du free software est un engagement existentiel très fort. Le rapport à nous-même, aux autres et au monde, dans la philosophie GNU, prolonge par exemple les propos humanistes de La Boétie, dont le Discours sur la servitude volontaire, au moment de la Renaissance, dénonce les pratiques confiscatoires et rusées des tyrans d’alors. Les servitudes technologiques, économiques et politiques que dénonce Richard Stallman dans le philosophie GNU, par leur métamorphoses incessantes et les ruses renouvelées qui les installent, requièrent toute l’attention et les capacités d’analyse de la FSF et de l’April. La philosophie GNU donne des pistes pour rester vigilants.

Source : Informatique libre – Philosophie GNU – V. Bonnet | April

#0.16

#0.16 / OCTOBRE 2016

Encore une fois, l’actualité de ce mois est chargée (plus dans certains domaines que dans d’autres il est vrais) & il n’y a fort heureusement pas trop de « mauvaises nouvelles » …


1/ L’actualité du mois écoulé :


@ INFOLIBRE

Concernant l’actualité « informatique libre », mise à part quelque nouvelles concernant des logiciels « phares » (connus et/ou que j’utilise qu quotidien), il y a eu quelques réflexions de blogueurs « influents » concernant les distributions GNU/Linux sur le « poste de travail » (je n’ai pas retransmis ici tous ces billets, vous les trouverez après une petite recherche sur mon shaarli). Mes coups de coeur vont aux distributions DFLinux & PrimTux bien évidemment !

@ GNOME 3.22 Karlsruhe : A Land Far, Far Away – LinuxFr.org

On ne présente plus GNOME, l’environnement de bureau libre (depuis toujours), sexy (depuis la série 3.x), ergonomique (selon les points de vue), personnalisable (non, là, je plaisante, en revanche) et, dorénavant, à la pointe de la technique !

GNOME 3.22, nom de code Karlsruhe, est sorti le mercredi 21 septembre 2016, avec, sous le capot, rien de moins qu’une révolution…

@ wallabag 2.1 : imports asynchrones, gestion des utilisateurs, etc. – nicosomb – wallabag, logiciels libres, PHP et cie.

Aujourd’hui est un grand jour pour wallabag : il y a trois ans tout juste, nous sortions la version 1.0.0 de poche, il y a six mois, c’était la 2.0.0 et aujourd’hui, c’est la 2.1.0.

Je ne vais pas copier / coller / traduire l’article publié sur le blog du projet, mais parmi les principales nouveautés,…

@ KDE Plasma 5.8 LTS – LinuxFr.org

Plasma 5.8 LTS, la première version du bureau KDE avec un support à long terme, vient de sortir ce mardi 4 octobre 2016. Cette publication marque une étape à partir de laquelle les développeurs et concepteurs sont heureux de recommander Plasma au plus large public possible, qu’il soit aguerri ou néophyte. Il est temps de réessayer Plasma. Il est simple par défaut et puissant si besoin. Le support de Plasma 5.8 sera maintenu jusqu’en avril 2018 (18 mois).

KDE fête également bientôt ses 20 ans puisque c’est le 14 octobre 1996 que Matthias Ettrich a annoncé une interface graphique pour systèmes UNIX basée sur les technologies Qt et C++ conçue pour l’utilisateur final.

@ Interopérabilité et consommateur – Marie Duponchelle – RMLL 2015 | April

L’interopérabilité devrait être officiellement reconnue comme un droit du consommateur : elle répond à ses besoins de maîtriser ses données, ainsi que d’interconnecter ses outils numériques. Le corpus juridique actuel ne garantit cependant pas pleinement ce droit au consommateur, ce qui nécessite une évolution des textes actuels.

@ MyFrama : vos favoris (et Framasofteries) partout, avec vous, rien qu’à vous ! – Framablog

Imaginez une alternative à tous les favoris que vous confiez à Google Chrome ; qui vous permettrait en même temps de vous y retrouver parmi tous les frama-services que l’on propose…

Le Libre nous a donné les briques pour le faire, alors nous avons retroussé nos manches pour vous présenter MyFrama !
Un del.ico.us fourre-tout numérique pour vos marque-pages et favoris !

Avant toute autre chose, MyFrama est un service de bookmarking (de marque-pages) basé sur le logiciel libre Shaarli (créé par SebSauvage ^^)

@ Présentation d’Ubuntu 16.10 «Yakkety Yak» – News – Linuxtricks

dans 2 jours si tout se passe bien, le 13 Octobre 2016, sortira la 25ème version d’Ubuntu : Ubuntu 16.10, nom de code Yakkety Yak !

Je vais reprendre ici en Français les principales nouveautés qui sont présentes en Anglais dans la page des notes de publication (ReleaseNotes) indiquées dans les sources de l’article.

Cette version, est plutôt à destination des «experts» plutôt que des débutants, car elle ne sera supportée que 9 mois, et il faudra dans 6 mois passer à la caisse pour mettre à niveau vers la Ubuntu 17.04.

Cette version Ubuntuesque est-elle ubuesque ? Je dis ça car une expression anglaise yakety-yak signifie que c’est du blabla…

@ Qui peut encore croire au mirage du linux sur le poste bureautique ? – Le Weblog de Frederic Bezies

Derrière cette question il y a un constat qui fait mal. Linux – métonymie pour les termes distribution GNU/Linux – est présent partout, sauf sur l’élément le plus important pour donner un visage visible au logiciel libre, le poste de travail bureautique.

@ ONLYOFFICE ouvre le code source des éditeurs de bureau – LinuxFr.org

Ascensio System Sia, connu par sa suite bureautique basée sur Web (déjà présentée sur LinuxFr.org), a annoncé le 12 octobre 2016 la sortie de la version libre et gratuite de ses applications de bureau : ONLYOFFICE Desktop Editors.

@ Blog-Libre | Linux se professionnalise

Revenons à mon précédent article Qui croit encore à la percée de Linux auprès du grand public.

On ne peut pas contester mes 4 remarques : Vente liée pc et os, le lobbying de Microsoft, L’UEFI et secure boot, la campagne de gratuité de Windows 10. Ce ne sont pas des appréciations de ma part, ce sont tout simplement des faits. Au contraire « Le nombre d’installations de Linux ne s’est pas envolé sur pc », c’est une appréciation de ma part (puisqu’il n’y aucun chiffre réellement fiable).

La conclusion à tirer de tout cela, c’est qu’on est sur la mauvaise pente pour l’installation de Linux sur pc. Ça se complexifie (UEFI et secure boot), Microsoft joue toujours très bien de son lobbying et des habitudes des utilisateurs, le passage à Windows 10 gratuit a été un très bon argument marketing enfin la décision de la CJUE sur la vente liée pc et os est une étape majeure. On n’est pas dans le statut-quo, la situation ne s’améliore pas, elle se dégrade.

@ Le logiciel libre pour TPE : témoignage par @pscoffoni – Philippe Scoffoni – Logiciel libre, open source, numérique

Quels arguments employer pour défendre l’intérêt de l’usage de logiciels libres pour son activité professionnelle ? Peut-on envisager de se passer de la suite bureautique MSOffice ? Est-ce que les logiciels libres fournissent de services au rabais ?

La liste des questions que se posent les utilisateurs potentiels est assez longue. Quoi de mieux que de demander à quelqu’un qui a franchi le pas de s’expliquer sur les raisons de son choix et de partager son retour d’expérience après une période significative d’usage.

@ PrimTux2, nouvelle version de la distribution GNU/Linux pour écoliers – LinuxFr.org

PrimTux est une distribution GNU/Linux dérivée de Debian Jessie, pour les enfants de l’école primaire. Elle est référencée comme dérivée officielle de la distribution Debian. PrimTux2 vient répondre aux souhaits, désirs, demandes des utilisateurs, et aussi satisfaire au respect des obligations du logiciel libre.

À l’école ou à la maison, les enseignants et parents disposeront avec elle d’une très riche logithèque pédagogique destinée aux enfants depuis la maternelle jusque dans les premières années du collège. Elle rassemble en effet des applications dispersées sur la toile et élaborées depuis une vingtaine d’années par des enseignants. Grâce au libre choix de bureaux différents et paramétrables : mini, maxi, super, et administrateur, chacun peut, par un simple changement de session, adapter son environnement de travail à ses capacités ou à ses besoins.


@ LMPC

Concernant l’actualité « politique », comme toujours quelques billets importants relatifs au revenu de base, mais également quelques news concernant CETA & l’écocide  de Monsanto. Au programme également :  mise en avant de l’initiative de LaPrimaire.org . Et pour terminer, une bonne nouvelle concernant la fin de la surveillance hertzienne (merci aux Exégètes amateurs !)

@ Un revenu à vie : revenu de base et salaire à vie – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Un ami à moi vient de me communiquer un lien vers cet extrait d’une vidéo réalisé sur notre ami Bernard Friot avec à la tribune notre jeune ami vidéaste Usul et un autre jeune homme que je ne connais pas :

@ Repensez l’argent et expérimentez le prix libre ! | ploum.net

Lorsqu’on entend parler des pauvres travailleurs licenciés qui perdent leur emploi, on oublie souvent de préciser que ce n’est pas l’emploi que les travailleurs souhaitent préserver : c’est le salaire qui va avec.

Mais la plupart des gens ne savent pas comment obtenir de l’argent autrement qu’avec un salaire.

@ L’humanité est-elle condamnée à disparaître comme les dinosaures ? | ploum.net

Depuis leur découverte, le gigantisme des dinosaures passionne les hommes. Comment la nature a-t-elle pu produire de tels monstres ? Et comment ont-ils pu disparaître massivement alors qu’ils étaient les rois de la planète ? Sommes-nous condamnés à subir le même sort ?

Trois questions qui sont étroitement liées.

@ Ceta : l’accord qui pourrait accélérer l’industrialisation de l’agriculture – Basta !

Des permis de démolir placardés devant le ministère français de l’Agriculture. Le projet de traité de libre échange entre l’Union européenne et le Canada (Ceta) doit être soumis à l’approbation du Conseil des ministres du Commerce de l’UE le 18 octobre. Une semaine avant le vote, mouvements altermondialistes et écologistes ont organisé une action symbolique le 7 octobre à Paris pour dénoncer « les effets dévastateurs du Ceta sur l’agriculture »

@ Un tribunal citoyen pour juger la multinationale Monsanto accusée d’écocide – Basta !

C’est un procès sans précédent qui s’ouvre ce 14 octobre. Un collectif international d’ONG et de juristes organisent « le Tribunal Monsanto » à la Haye, aux Pays-Bas, où siège la Cour internationale de justice. L’objectif, précisent les organisateurs – dont Vandana Shiva, Corinne Lepage, Marie-Monique Robin ou Olivier de Schutter (voir la liste ici) – est de déterminer « si Monsanto est responsable de violations des droits humains, de crimes contre l‘humanité et d’écocide ».

@ Le revenu de base permet-il de lutter contre l’exclusion sociale ? – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Le 15 septembre dernier avait lieu une audition au Sénat, organisée par la mission d’information sénatoriale sur le revenu de base. Ont été auditionnées quatre associations de lutte contre l’exclusion : le Secours populaire français,  ATD Quart Monde, l’Agence nouvelle des solidarités actives (ANSA) et le Secours catholique. Celles-ci se sont montrées extrêmement sceptiques sur la question du revenu de base. J’ai voulu leur répondre.

@ Revenu de base : le rapport du Sénat marque une nouvelle étape – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Ce matin, la Mission Commune d’Information sénatoriale sur le revenu de base, lancée à l’initiative du Sénateur Daniel Percheron et présidée par le Sénateur Jean-Marie Vanlerenberghe, a présenté les résultats de son rapport lors d’une conférence de presse au Sénat.

Le Mouvement Français pour un Revenu de Base (MFRB) salue le travail de fond mené par cette mission composée de Sénateurs issus de bords politiques différents, témoignant que cette idée parvient effectivement à dépasser le clivage gauche-droite.

@ Expérimenter le revenu de base en France : les trois options envisagées – Politique – Numerama

Un rapport remis mercredi par une mission d’information du Sénat propose de mener des expérimentations du revenu de base, susceptible de remplacer les minima sociaux. Trois modèles sont envisagés.

@ LaPrimaire.org : les candidats s’expriment sur le revenu de base – Mouvement Français pour un Revenu de Base

LaPrimaire.org est une nouvelle expérience démocratique, organisée pour faire émerger de nouvelles personnalités aux élections. Plusieurs de ces candidats parlent du revenu de base. Tour d’horizon.

LaPrimaire.org : Pour un vrai choix en 2017
Dans un climat de défiance envers les politiques, les citoyens réclament un renouveau des personnes mais également des idées. C’est justement le point d’excellence de cette initiative citoyenne. Des candidats inconnus, n’ayant jamais été élus, avec des propositions fortes et novatrices.

@ Fin d’une surveillance hertzienne incontrôlée | Fédération FDN

Le Conseil constitutionnel vient de rendre sa décision en réponse à la question prioritaire de constitutionnalité soulevée par les Exégètes amateurs sur la surveillance hertzienne. Reprenant nos arguments, il constate l’inconstitutionnalité de l’article L. 811-5 du code de la sécurité intérieure permettant une surveillance des communications hertziennes, celle-ci n’étant soumise « à aucune condition de fond ni de procédure » et sa « mise en oeuvre » n’étant encadrée « d’aucune garantie ».

Bien que le Conseil constitutionnel ait décidé de reporter formellement les effets de la censure de l’article L. 811-5 de quatorze mois (au 31 décembre 2017), il a toutefois vidé celui-ci de sa substance dès aujourd’hui.

@ Effrayant ? Une IA pour décider si une plainte devant la CEDH est recevable – Politique – Numerama

Des chercheurs britanniques travaillent sur une intelligence artificielle qui permettrait d’aider la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) à savoir quelles affaires écarter avant-même que les juges se soient penchés sur le dossier.

En droit international des droits de l’homme, l’accès à la justice est un droit fondamental. En Europe, il est par exemple garanti par l’article 6 de la Convention européenne des droits de l’homme, qui dispose que «  toute personne a droit à ce que sa cause soit entendue équitablement, publiquement et dans un délai raisonnable, par un tribunal indépendant et impartial ». Mais à l’avenir, c’est peut-être une intelligence artificielle qui décidera, bien sûr en toute indépendance et impartialité, de qui a le droit de s’adresser à un juge humain pour faire entendre sa cause.

@ Un revenu inconditionnel favoriserait une meilleure intégration dans l’emploi des travailleurs précaires – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Le marché du travail peut schématiquement être divisé en deux. D’un côté il y a les « insiders », les travailleurs en CDI avec un emploi relativement bien protégé et des possibilités de progression hiérarchique. De l’autre, il y a les « outsiders », les travailleurs en emplois précaires (intérim, CDD) qui servent de variables d’ajustement pour les entreprises. En liant l’octroi de minima sociaux à une condition de recherche d’emploi, on fragilise les outsiders. Au contraire, l’inconditionnalité d’un revenu de base accroîtrait leur pouvoir de négociation et favorisait une meilleure intégration de ces derniers sur le marché du travail, mais aussi de meilleures conditions de travail pour tous.

@ GEEK

Concernant cette rubrique, énormément de nouvelles très variées … petit coup de coeur à Tristan Nitot pour son livre & coups de gueules habituels contre la surveillance des GAFAMs & co qui nous espionnent sans vergogne ! Heureusement que des alternatives existent … (et je m’emploi à communiquer à ce sujet !)

@ Fairphone : un smartphone équitable sans Google grâce à l’OS français Uhuru – Tech – Numerama

Lancé en 2013, le projet Fairphone a toujours misé sur Android pour son OS. Mais les choses bougent un peu avec Uhuru.

@ Tristan Nitot : « face à la Surveillance:// on retrousse ses manches ! » – Framablog

Tristan Nitot est l’auteur d’un ouvrage titré « Surveillance:// » qui dresse le bilan du pillage systématique de nos données privées par les géants du web. Mais, loin de se résigner, il applique les leçons issues de son expérience chez Mozilla : il ne sert à rien de se décourager, il s’agit de réagir et de faire face, chacun selon ses moyens. Il en profite pour rappeler les règles d’une bonne hygiène numérique.

Voilà un discours qui trouve de l’écho chez nous, pile au moment où nous abordons la troisième année de notre campagne Dégooglisons Internet.

Nous avons rencontré l’ami Tristan pour lui poser quelques questions.

On dirait bien qu’il nous a à la bonne !

@ Yahoo scanne vos e-mails pour le FBI ou la NSA – Pixellibre.net

L’annonce tombe au plus mal pour Yahoo, qui, le mois dernier, se faisait déjà taper dessus pour le piratage d’environ 500 millions de comptes. Reuters nous informe que Yahoo a mis en place un système qui scanne l’ensemble des mails envoyés sur des adresses Yahoo. Petite analyse de la situation.

@ Vie privée ou vie assistée par ordinateur : faut-il choisir ? – Tech – Numerama

Google a montré hier un écosystème impressionnant fondé sur son Assistant. Mountain View semble avoir changé de paradigme dans la manière de développer des logiciels pour le grand public, faisant de l’analyse et du partage des données un pilier de sa stratégie. Mais est-ce la seule voie envisageable pour les assistants ?

@ Comment construire sa maison écologique en une semaine et à petit prix grâce à l’ « open source » – Basta !

Les géants du BTP ont-ils du souci à se faire ? Après les logiciels libres et la fabrication de machines ou d’objets, la communauté mondiale des fab labs se tourne désormais vers la construction de véritables maisons en « open source ». Mise à disposition de plans et de techniques accessibles à tous, construction et assemblage collaboratif des éléments… Des États-Unis à la France en passant par la Grande-Bretagne, c’est une véritable communauté de la « maison libre » qui émerge et se structure, pour révolutionner la construction, son financement et permettre l’accès de tous à un logement plus décent.

@ Le légendaire Caramail veut revenir en force grâce au chiffrement des mails – Tech – Numerama

Gloire passée du web, Caramail avait quelque peu disparu des écrans dans les années 2000. La messagerie cherche toutefois à revenir sur le devant de la scène et le chiffrement de bout en bout pourrait bien l’y aider au regard de l’actualité.

@ Marre des écrans ? Le tourisme déconnecté, un secteur d’avenir – Pop culture – Numerama

Le tourisme du « digital detox » est en train de connaître une croissance intéressante. De plus en plus de personnes affirment en avoir besoin.

@ Comment allons-nous passer de la prédiction… à l’intervention ? | InternetActu.net

Malgré leurs nombreuses limites, Big Data et machine learning promettent de nous calculer, de nous analyser, de nous prédire… de deviner avec toujours plus d’acuité nos comportements à venir. Pour autant que nous puissions prendre ces promesses au sérieux, il y a un fossé entre la prédiction et l’intervention, entre inférer quelque chose et opérer une réponse. Un fossé d’autant plus béant que peu de monde semble s’y intéresser.

@ Utiliser Signal impose la présence de l’espion de Google – Tuxicoman

La semaine dernière, j’ai vu beaucoup de publicité sur Internet à propos du fait que les serveurs de Signal avaient peu de métadonnées à donner au FBI. Même Snowden recommande Signal et tance Google.

Sois je suis aveugle, soit les autres le sont. À mon grand désespoir, Signal repose sur le service Push de Google (Google cloud messaging). Or celui-ci est accessible uniquement aux appareils Android ayant installé les Google Apps et utilisant un compte Google. Pour rappel, les Google Apps ne font pas partie d’AOSP, la partie libre d’Android. Le code source est opaque et seul Google sait ce qu’il peut faire avec vos données.

@ Se former à Wikidata | Autour de Wikipédia et des projets Wikimedia

Wikidata est une base de connaissances. C’est un projet frère de Wikipédia, développé par Wikimedia Deutschland et hébergé par la Wikimedia Foundation. Wikidata stocke des informations structurées, sourcées et réutilisables par l’ensemble des projets Wikimedia. Lorsqu’une information évolue, elle peut être reportée automatiquement sur l’ensemble des projets Wikimedia.

@ Opt in / opt out – Tuxicoman

Je me faisais la réflexion dernièrement que le débat sur l’opt-in vs opt-out ou le consentement préalable contre le refus à posteriori avait sacrément dérapé vu les méthodes de Microsoft employées pour récolter vos données sur toutes les version Windows (7 à 10) sans explications réelles, et sans que vous puissiez complètement désactiver cette récolte. Ou encore comment se fait il que, par défaut et avec une publicité quasi nulle, les téléphones sur Android envoient en permanence toutes vos données (position, mails, recherches, carnet de contact, historique d’appel, etc…) à Google. Ou encore comment la mise en place de mises à jour récurrentes du service (Facebook, Windows, etc…) rend le refus temporaire… puisqu’à la prochaine mise à jour, les réglages par défaut peuvent changer et votre refus ignoré (coucou l’outil de migration à Windows 10, ou bien l’élargissement des données publiques des profils Facebook), Ou encore les applications qui d’apparence gratuites se donnent le droit implicite de récolter vos données sans votre consentement ni possible refus (beaucoup d’applications sur Android par exemple)

@ Elon Musk est-il un voyageur du futur ? | ploum.net

Je viens de terminer un livre qui m’a convaincu qu’Elon Musk, le célèbre CEO de Tesla et SpaceX, est un voyageur du futur perdu dans notre époque. Que ses actions nous révèlent ce qu’il connaît de notre avenir immédiat.

@ DuckDuckGo, Wolfram, Qwant… : découvrez les alternatives à Google – Tech – Numerama

Google est de loin le moteur de recherche dominant en France (plus de 90 % de parts de marché), mais nombre d’internautes cherchent aujourd’hui des alternatives. Voici donc une sélection de 6 moteurs de recherche alternatifs que vous pourrez tester.

Mise à jour : Google.fr ayant été identifié comme un site potentiellement terroriste par Orange, ce petit guide devrait vous être utile.

@ Quand la Toile se déchire… – Framablog

Vous prendrez bien un peu une petite DDoSe de paranoïa ce matin ? Blague à part, j’avais choisi de ne pas vous proposer la traduction de cet article de Bruce Schneier, lorsqu’il est paru au mois de septembre, en pensant qu’il allait un peu loin dans l’énoncé de la menace : en route vers la cyberguerre, pas moins.

L’épisode récent qui a vu hier « tomber » des sites populaires comme Twitter ou eBay et bien d’autres m’incite à y revenir.

@ C’est l’histoire de quelques objets et caméras connectés. – Pixellibre.net

L’IoT, L’Internet Of Things. Les objets connectés quoi si vous préférez. Si ces objets sont de plus en plus présents, nous pouvons nous interroger quant à leur sécurité « par défaut ». Bref, c’est l’histoire d’une caméra qui a cassé un bout d’Internet.
Pardon ?

@ Publicité : Google s’autorise à identifier les internautes qu’il piste en ligne – Business – Numerama

Google a beaucoup de données personnelles et les murs qui les cloisonnent ne sont pas éternels. En matière de publicité, la firme de Mountain View peut croiser des données identifiant un internaute avec celles relatives à son activité en ligne.

 


@ SWEETUX

Pour conclure cette série de billets d’actualité, quelques bonnes nouvelles concernant par exemple la neutralité du net, élément essentiel dans la société d’aujourd’hui ! Et bonne décision de Bruxelles justement au sujet de la vie privée des internautes … Bonne nouvelle aussi concernant l’encouragement aux logiciels libres dans le secteur public !

Avec deux petits coups de coeurs pour MySearch & @ Subgraph qui selon moi sont à encourager & à recommander à toutes & à tous !

@ Neutralité du Net : l’ORECE dans la bonne direction, ne relâchons pas la pression | La Quadrature du Net

La neutralité du Net est un des enjeux centraux de l’exercice des droits fondamentaux dans l’espace numérique. Trop souvent vue comme une simple question technique ou commerciale, elle porte cependant sur les moyens d’exercice concret du droit à la liberté d’expression, du droit à l’information, donc de la façon dont la société se construit et se pense; mais également de gros enjeux industriels et commerciaux et d’accès au marché numérique.

@ Bruxelles voudrait prendre en compte les données personnelles avant de valider une fusion – Politique – Numerama

La Commission européenne s’apprête à lancer une consultation publique pour modifier les règles de validation des fusions-acquisitions. Alors que seul le chiffre d’affaires est pris en compte pour obliger à obtenir le feu vert de Bruxelles, la Commission veut que les données personnelles détenues deviennent aussi un critère.

@ Panique algorithmique | Grise Bouille

Eh voilà, ça devait bien arriver, j’ai encore pondu une BD à rallonge.

Bon, le sujet est hyper-vaste et pas vraiment simple, mais j’ai essayé de faire au mieux. C’est pas parfait, mais à un moment il a fallu que je bloque le texte, sinon ça serait vraiment parti trop loin (de digression en digression). J’ai essayé de synthétiser à la fois le côté technique et le côté politique sans raconter trop de conneries. Je m’excuse d’avance si je suis passé un peu vite sur certaines notions. Mais si ça peut permettre à certains d’y voir un peu plus clair, c’est toujours ça de gagné.

Plongeons donc dans le monde merveilleux des algorithmes…

@ MySearch 1.10 – Tuxicoman

Je viens de publier la version 1.10 de Mysearch, mon métamoteur de recherche anonymisant, sans tracking, libre et avec la pertinence des résultats de Google.

Il est désormais compatible avec Twisted 16 et donc Ubuntu 16.04

Le paquet d’installation Deb se trouve ici.

Comme toujours vous pouvez le tester sur https://search.jesuislibre.net/

@ Promulgation de la loi « pour une République numérique » – logiciels libres – mobilisation de l’April | April

La loi n°2016-1321 du 7 octobre 2016 pour une République numérique a été promulguée et publiée au Journal Officiel. Cette loi confirme l’ouverture par défaut des codes sources des logiciels des administrations, toujours limitée par une exception très large de « sécurité des systèmes d’information », et inscrit une disposition d’ « encouragement » au logiciel libre dans le secteur public dénuée de portée normative. La promulgation de la loi est aussi l’occasion de revenir sur la mobilisation de l’April.

@ Subgraph OS Alpha : une copie de Tails en mieux ? – News – Linuxtricks

La SubgraphOS (subgraph.com) est un système d’exploitation Linux (basé sur Debian Stretch) axée sur la sécurité.
J’ai survolé dans la vidéo la Subgraph OS, mais elle propose quelque chose d’intéressant dans cette version Alpha, et elle semble plus ambitieuse que Tails qui a la même philosophie.

Comme toujours, vous retrouverez tous ces billets & plus encore sur mon shaarli, qui se dédouble @ http://shaarli.sweetux.org/? (l’original, actualisé régulièrement) & @ http://shaarli.gafam.fr/? (le clône, actualisé occasionnellement).

Plus d’actualités @
shaarli.sweetux.org & rss.sweetux.org


2/ Les coups de gueule du mois :

Vous l’aurez deviné, j’ai une dent contre Microsoft & nos politiques qui osent signer des contrats avec cette société américaine qui espionne ses utilisateurs !

@ Microsoft et l’Éducation nationale, les liaisons dangereuses – Étienne Gonnu à 56Kast | April

Cette semaine, Étienne Gonnu de l’April décrypte le partenariat qui lie Microsoft à l’Éducation nationale depuis un an : le géant américain de l’informatique fournit un « cloud » dans les écoles, forme les enseignants aux logiciels Microsoft… Est-ce bien normal ?

@ L’April demande la publication de l’« accord de sécurité » entre Microsoft et l’État | April

Lors de la diffusion de l’émission Cash Investigation consacrée à l’Open Bar Microsoft/Défense, Marc Mossé, directeur affaires publiques et juridiques de Microsoft France, a reconnu l’existence d’un « accord de sécurité » entre Microsoft et l’État français. L’April demande la communication de cet accord pour en connaître le périmètre exact et notamment s’assurer qu’il ne s’agit pas d’un « accord d’espionnage ».

@ L’April demande la création d’une commission d’enquête parlementaire concernant les relations entre l’État et Microsoft | April

L’émission Cash Investigation consacrée à l’Open Bar Microsoft/Défense, diffusée le 18 octobre 2016, a mis au jour de nouvelles révélations concernant les relations privilégiées entre Microsoft et l’État français. L’April va s’adresser aux parlementaires pour leur demander la création d’une commission d’enquête. Il est indispensable que toute la lumière soit faite sur les conditions de la signature du contrat « Open Bar » Microsoft/Défense et sur le périmètre exact de l’ « accord de sécurité » entre l’entreprise américaine et l’État.

… Et j’ai bien apprécié ce reportage de Cash Investigation que je vous recommande :


Plus d’infos @

 


3/ Les coups de cœur du mois :

Vous vous en doutez, voici mes énormes coups de coeur de ces dernières semaines : la nouvelle saison de degooglisons internet & le lancement du Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires !

@ Dégooglisons saison 3 : 30 services alternatifs aux produits de Google & co – Framablog

6 nouveaux services et une annonce majeure pour attaquer la 3e – et dernière – année de notre (modeste) plan de libération du monde… De moins en moins modeste : déjà trente services à ce jour !

Après Framinetest (qui montre que les libristes ont déjà répondu à l’édition « éducation » de Minecraft/Microsoft), Framemo (le petit outil pratique pour collaborer sur des idées), les mises à jour de Framacarte, Framacalc, Framapad, Framapic, Framasphère, Framemo, et d’autres… on aurait pu croire que notre été était déjà bien rempli.

Mais non. Il nous fallait fêter ces deux ans avec de nouveaux services. OK. Chiche !

@ Naissance du collectif CHATONS – Framablog

Nous l’avions annoncé en février dernier sur le Framablog, nous travaillons depuis quelques mois à faire émerger le Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires… bref : les CHATONS.

Le succès de la campagne Dégooglisons Internet a démontré, à l’ère post-Snowden, un intérêt réel du public pour des services web respectueux de vos données et basés sur du logiciel libre. Le problème, c’est que si les « Frama-bidules » deviennent la réponse par défaut à cette demande, alors nous créerons ce que nous combattons  : une centralisation des utilisateurs, une concentration des données aussi dangereuse que douteuse.

Or, nous sommes loin d’être les premiers à proposer de telles solutions. Et de nombreuses associations, SCOP, initiatives, etc. sont prêtes à rejoindre un mouvement de décentralisation pour créer des services mutualisés dans un internet de la proximité et de la confiance. De là, il n’y avait qu’un pas à faire pour créer un collectif des hébergeurs proposant de remettre des valeurs et de l’humain dans vos mails, fichiers, partages et collaborations.

CHATONS, le collectif anti-GAFAM
CHATONS est le Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires.

Toutes ces précieuses informations sont à diffuser largement bien évidemment !


Source(s) & plus d’infos @


Bonus :

@ Docteur Honoris Causa Stallman

La semaine dernière, le 11 Octobre 2016 , RMS a reçu un doctorat honorifique de l’Université Pierre Marie Curie, à Paris, France. En prévision de la fusion entre l’UPMC et l’Université Paris-Sorbonne, qui sera finalisée en Janvier 2018, le deux institutions ont organisé, dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne, une cérémonie conjointe qui a reconnu les deux performants dans le domaine des sciences et de la médecine, ainsi que ceux dans les arts et les sciences humaines. L’UPMC a déclaré , «Cette cérémonie conjointe a été l’occasion d’accueillir avec fierté en deux communautés, qui seront bientôt rejoints comme un seul, ces hommes et ces femmes de réalisation remarquable qui se sont engagés au service du bien commun. » Six femmes et huit hommes ont été honorés, « chacun pour le rôle essentiel qu’ils jouent dans leur discipline. »

20161011-paris-dhc-02-allorge-thumb

Dr. Alice P. Gast, président de l’ Imperial College de Londres, dans son discours pour représenter les huit médecins en médecine et dans les sciences, a déclaré qu’elle et ses collègues lauréats étaient «fiers de rejoindre le groupe de 130 éminents scientifiques qui ont reçu cette reconnaissance depuis 1975. »« Nous avons tous eu des points de départ, « poursuit – elle, » et chemins très différents. Mais nos transporteurs et notre amour de la science ont une chose en commun: la volonté ardente de contribuer au progrès de la société « .

SOURCE & + d’infos @ https://www.fsf.org/blogs/rms/photo-blog-2016-october-paris


Rendez-vous dans 1 mois pour d’autres nouvelles,

Cordialement,

bannière verte2

Remise du titre de docteur honoris causa à Richard Stallman | April

L’Université Pierre et Marie Curie a décerné à Richard Stallman, le président de la Fondation pour le Logiciel libre (FSF), le titre de docteur honoris causa le 11 octobre 2016 à 10h dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne à Paris.

Il s’agissait d’une remise de titres organisée en commun entre l’Université Pierre et Marie Curie et la Sorbonne avec donc un mélange de prix pour les sciences humaines et sociales (personnes habillées en jaune) et les sciences dites “dures” (personnes habillées en rouge).

Chaque récipiendaire était accompagné d’une autre personne qui présentait un résumé de sa carrière. Le tout était entrecoupé de plusieurs discours et d’intermèdes musicaux avec orchestre.

Quelques photos de cet évènement sont disponibles sur la galerie photo de l’April.

Source : Remise du titre de docteur honoris causa à Richard Stallman | April

Pourquoi le logiciel libre est plus important que jamais

Conférence de Richard Stallman le 26 janvier 2014

L’April et la Cité des Sciences et de l’Industrie ont eu le plaisir d’inviter Richard Stallman le 26 janvier 2014 à 15h pour une conférence intitulée « Pourquoi le logiciel libre est plus important que jamais ».

La description de la conférence était :

« Une vie sans liberté est une vie sans justice, et cette idée s’applique autant à l’informatique et à l’internet qu’à toutes les activités de notre quotidien. Richard Stallman, qui a fondé il y a trente ans le mouvement du logiciel libre, expliquera en quoi le logiciel libre est la pierre angulaire de toute société libre de l’ère numérique ».

La conférence était pour tout public et a été donnée en français.

 


>>> Source @ http://www.april.org/enregistrement-video-de-la-conference-de-richard-stallman-le-26-janvier-2014-pourquoi-le-logiciel-libre

#0.11

#0.11 / AVRIL 2016

Ce moi-ci, comme tous les 2 ans à la même époque, c’est la sortie de la version LTS de LA Distribution GNU/Linux la plus populaire … celle par laquelle j’ai débuté dans l’univers du libre il y a 10 ans déjà !


1/ L’actualité du mois écoulé :

Les mois se suivent & ne se ressemblent pas nécessairement : actualité chargée, toujours, mais j’ai volontairement fait l’impasse sur certains sujets …

@ INFOLIBRE

@ Le Guide Libre Association 2016 est arrivé ! (avec l’APRIL) – Framablog

Toute association, quelle que soit sa taille, a besoin de communiquer avec ses membres, produire des documents, diffuser de l’information vers l’extérieur, bref elle a besoin d’un système d’informations structuré et adapté à ses besoins.

Pour autant, toutes les associations ne sont pas logées à la même enseigne lorsqu’il s’agit de choisir et de mettre en place des logiciels adaptés à leurs activités et à leur mode de fonctionnement. Bien souvent, l’achat de matériel informatique et de logiciels est un budget qui pèse lourd et, par manque de compétences sur le sujet, les choix se font par défaut.

La V1 de ce guide était déjà pas mal : mais j’ai l’impression que la V2 est encore mieux !

@ Linus Torvalds souffle les 25 bougies de Linux : quel sera son avenir ? – Tech – Numerama

Dans son livre Just For Fun, Linus Torvalds raconte l’histoire incroyable de Linux, un système d’exploitation qu’il a créé dans sa jeunesse un peu par hasard, pour s’amuser. Vingt-cinq ans plus tard, quel avenir pour Linux, devenu par la force des choses l’OS le plus utilisé au monde ?

Déjà 1/4 de siècle ! J’espère que l’avenir sera favorable à une plus large diffusion des logiciels libres …

@ Zim, un vrai couteau suisse – alterlibriste

Depuis que j’ai commencé ce blog, je me suis dit que je devais parler des outils que j’utilisais afin de faire connaître les raisons de leur choix et pourquoi pas, vous convaincre de les essayer. Je ne l’avais toujours pas fait ou juste évoqué en passant mais aujourd’hui je passe à l’action avec un outil que j’utilise quasiment au quotidien : Zim.

Avant de l’utiliser, j’avais toujours des fichiers texte à droite à gauche que je créais dans un bête éditeur. Il y avait un peu de tout : des idées, des brouillons d’articles, des listes, des notes, des astuces, …

Alors à un moment j’ai décidé de chercher un logiciel me permettant de regrouper tout ça. J’ai essayé plusieurs usines à gaz ou trucs trop lourds pour gérer ce genre de choses qui ne m’ont pas convaincu. D’un autre côté, je voulais aussi éviter le systèmes de post-it un peu trop simplistes qui en mettent partout sans être faciles à organiser.

C’est pourquoi j’ai choisi Zim qui est un bon compromis entre les deux :

Petit logiciel simple d’usage & très pratique que j’utilise régulièrement pour prendre des notes & mettre de coté quelques liens pour la préparation de certains de mes billets …

@ Le Pocket libre Wallabag fait le plein de fonctionnalités – Tech – Numerama

Fonctionnant sur le même principe que Pocket, Instapaper ou Readability, le logiciel Wallabag permet de mémoriser des articles pour les lire plus tard. Sa nouvelle version apporte une multitude de nouvelles fonctionnalités.

Application que j’utilise au quotidien pour mettre de coté des lectures très intéressantes (lus et/ou à lire … ) : j’y ait d’ailleurs de nombreux billets « sous le coude » afin de publier de nouvelles pages sur les différentes composantes de mon site : il me faut juste trouver le temps pour le faire …

@ PrimTux-Eiffel, une logithèque pédagogique libre pour les enfants – LinuxFr.org

PrimTux est une distribution GNU/Linux dérivée de Debian Jessie, pour les enfants de l’école primaire. PrimTux-Eiffel remplace Primtux-Liberté. Elle apporte de nombreuses améliorations tout en gardant l’esprit de la précédente version : des environnements de travail adaptés selon les différents niveaux de la scolarité, des interfaces claires que les enfants s’approprieront facilement, une extraordinaire richesse d’applications, des ressources pédagogiques diverses.

Les retours des utilisateurs sur le forum de PrimTux ont été pris en compte afin d’en améliorer l’ergonomie ainsi que les fonctionnalités. L’équipe de PrimTux, et plus particulièrement Stéphane, le principal développeur, a fait en sorte de proposer cette nouvelle version dès le printemps pour permettre aux équipes pédagogiques de préparer matériellement la prochaine rentrée scolaire.

La distribution que j’aimerais bien voir dans nos écoles primaires en lieu & place de MS.Win.

@ HandyLinux 2.4 en quête de zénitude – HandyLinux – Le Blog

Une semaine après la sortie de Debian « Jessie » 8.4 (qui sert de base à HandyLinux), une nouvelle version de votre distribution est disponible pour votre plus grand plaisir.

Contrairement à la version 2.3 qui offrait de très nombreuses nouveautés, HandyLinux 2.4 se place dans la continuité de la version précédente. Pas de nouveautés marquantes, mais un entretien de l’existant. Un petit nettoyage de printemps en quelques sortes.

L’une de mes 2 distribution favorites … que j’utilise très régulièrement !

@ cLibre.eu : participez pour faciliter l’adoption du libre par les assos, entrepreneurs grand public – LinuxFr.org

La notoriété des logiciels libres est beaucoup plus importante qu’il y a 10 ans, mais… l’adoption par les non informaticiens de logiciels libres est loin d’être généralisée.

Nous (cLibre.eu) voulons faciliter ce passage à l’aide d’un site web simple partant des besoins principaux et retournant les principaux logiciels du libre.

Pensez-vous que le libre peut et doit être diffusé plus largement auprès de collectifs, associations, entrepreneurs, entreprises et plus largement auprès du grand public ? Si oui, aidez-nous.

Sur ce site, les débutants trouverons facilement les logiciels dont ils ont besoin 🙂

@ Thunderbird 45 est sorti – LinuxFr.org

Mozilla Thunderbird est un client de messagerie (MUA, Mail User Agent) et de messagerie instantanée libre distribué par la Fondation Mozilla sous triple licence MPL, GPL et LGPL.

La version 45.0 est sortie le mardi 12 avril 2016.

Qui l’eu cru ! je croyais ce logiciel mis de coté par Mozilla : c’est une très bonne nouvelle, car je l’utilise tous les jours …

@ LMPC

@ pour bien comprendre la loi Travail – spirale digitale

Il faudrait déjà lui donner un nom proche de son but : la loi Entreprises parce que tous ses volets favorisent les entreprises, pas le salarié, pas la rémunération du salarié, pas les conditions de vie du salarié, pas la vie de famille du salarié.

@ Abandon de la réforme constitutionnelle : le gouvernement recule, avançons ! | La Quadrature du Net

Paris, le 30 mars 2016 — François Hollande a annoncé aujourd’hui l’abandon de la réforme constitutionnelle portant sur l’inscription de l’état d’urgence et la déchéance de nationalité dans la Constitution.
La Quadrature du Net se réjouit de cet abandon tout en soulignant que la politique sécuritaire de la France continue à tendre vers une banalisation de l’état d’exception, tandis que l’état d’urgence court toujours, au péril des droits et libertés.

@ Une grande primaire ouverte organisée sur internet pour 2017 – Politique – Numerama

L’association Democratech souhaite mettre la technologie au service de la démocratie et des citoyens, en organisant une grande primaire ouverte sur Internet.

@ On vaut mieux que ça, alors reprenons les choses en main – Korben

Ça fait quelque temps, que je suis de loin l’initiative citoyenne LaPrimaire.org et comme ça se lance aujourd’hui officiellement, je me suis dit que j’allais vous en parler.

L’idée c’est d’organiser une primaire ouverte avant 2017 pour que les vraies gens (vous, moi, nous) puissions choisir nous même nos candidats pour l’élection présidentielle de 2017.

L’objectif, c’est d’arrêter avec tous ces blaireaux de gauche, de droite, du milieu et des extrêmes et de se concentrer uniquement sur ceux qui valent le coup. Des citoyens comme nous qui ont encore des convictions, qui veulent apporter leur pierre, et qui surtout ont des compétences et des idées pour tirer la France vers le haut.

On s’est largement fait balader avec cette histoire du « changement c’est maintenant » alors plutôt que de retomber encore dans des vieux schémas avec des vieux partis et des vieux cons, autant se concentrer sur quelque chose qui peut valoir le coup.

@ Tera, une expérience de revenu d’autonomie sur dix ans – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Et si on versait au maximum le revenu de base en monnaie citoyenne locale ? Dans la lignée de l’expérimentation d’Otjivero, l’association Tera, avec ses volontaires et ses partenaires,  ont lancé depuis deux ans un projet sur dix ans qui vise à construire un Ecovillage expérimental.

Sa finalité sera de relocaliser 85% de la production vitale à ses habitants, d’abaisser son empreinte écologique à moins d’une planète, de valoriser cette production en monnaie citoyenne locale (Voir plus bas) et d’émettre cette monnaie via un revenu d’autonomie d’un euro supérieur au seuil de pauvreté. Chaque mois, il sera versé à tous les habitants, indépendamment de leur temps passé à réaliser la production qu’il permettra d’acheter.

C’est une fabuleuse expérience à laquelle j’aimerais bien participer … mais malheureusement ça ne pourra pas être le cas … dommage !

 

@ Agir contre le mal-travail : « Il en va de l’avenir de notre santé, de la planète et de la démocratie » – Basta !

Le vent de révolte qui souffle contre la loi El Khomri trouve largement son origine dans la souffrance au travail que ressentent de nombreux salariés, femmes et hommes, à statut d’emploi précaire ou non. Les centaines de témoignages recueillis dans le cadre de l’initiative #OnVautMieuxQueCa en témoignent : pour tous, l’arbitraire, la pression, le sale boulot, la qualité empêchée sont le lot quotidien.

@ Le Revenu Minimum comme justification de la Propriété – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Il existe de nombreux arguments théoriques en faveur d’un revenu minimum ou de base, donné de manière égale sans conditions de ressources à chaque individu dans une société : par exemple l’argument libéral (liberté économique des individus, capables de choisir sans crainte leur activité), l’argument technologique (les gains de productivité font disparaître les emplois), l’argument moral (il faut éradiquer la misère dans la société), d’efficacité (une redistribution simple et unique rend l’Etat plus efficace), ou aussi et enfin de justice. Ce chapitre se consacre à ce dernier argument, la démonstration de l’intérêt d’un revenu minimum significatif comme forme de justice économique justifiant la propriété, qui s’avère être la fondation de l’économie définie par l’échange pacifique et volontaire.

@ Privacy Shield : les CNIL européennes veulent davantage de garanties – Politique – Numerama

Mercredi, les CNIL européennes réunies au sein du groupe G29 ont fait savoir que le Privacy Shield négocié entre la Commission européenne et les États-Unis pour remplacer le Safe Harbor n’apporte pas les garanties suffisantes exigées par le droit européen en matière de protection des données personnelles.

@ #NuitDebout : le revenu de base au cœur de l’éveil citoyen – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Dimanche #41 mars, place de la République à Paris. Ce 10 avril, des militants du MFRB, du Réseau Salariat, de la CGT et Baptiste Mylondo étaient côte à côte pour parler revenu de base et salaire à vie devant plusieurs centaines de personnes. Un moment exceptionnel d’éducation populaire rendu possible par #NuitDebout. Né dans l’opposition à la loi El-Khomri, ce collectif citoyen mulitplie depuis les mobilisations citoyennes à Paris ainsi que dans plusieurs dizaines de villes en France.

@ Du douloureux partage de la valeur ajoutée. Vers un changement de paradigme. – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Dans le monde capitaliste, la création de richesse est généralement le fruit de l’alliance plus ou moins consentie entre, d’un coté, ceux qui par leur intelligence et leur énergie créent la valeur ajoutée, et ceux  qui, en détenant les moyens de production et le capital,  permettent sa réalisation. Le  partage de la valeur ajoutée entre le travail et le capital évolue au gré de l’histoire des luttes sociales et de la conjoncture. Depuis trois décennies,  au nom de la compétitivité mondialisée et de l’augmentation de la productivité,  la part des salaires ne cesse de diminuer alors que la rémunération du capital augmente. Le financement de notre système social, adossé aux salaires par la cotisation,  se dégrade progressivement pendant que la précarité et le chômage augmente. Il serait  temps de revoir les clés de répartition de  ce partage inique.

@ #NuitDebout Paris, 19 avril. Conférence-débat sur la création monétaire. – Mouvement Français pour un Revenu de Base

La question de la création monétaire est intimement liée à celle du Revenu de Base. Pourquoi ? Parce qu’il est inutile de rêver d’un monde nouveau en restant dans un paradigme où certains ont le droit de financer ce qu’ils veulent et d’autres n’ont pas ce droit.

Le financement du monde futur est un projet commun. Pour que ce monde puisse se réaliser, il est crucial que chaque citoyen, sans exception, possède le droit de financer ce qu’il souhaite, et d’abord bien sûr sa propre existence. Si la monnaie, au lieu d’être distribuée par la dette et par les banques, était créée directement aux mains des citoyens de manière individuelle et inconditionnelle, alors, oui, nous saurions enfin quel monde nous voulons réaliser ensemble pour notre futur commun.

@ Pourquoi le revenu de base peut sauver la planète – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Presque tous les militants du revenu de base que je connais le présentent comme un instrument de justice sociale. Je suis évidemment d’accord mais, à mon avis, la réduction des inégalités n’est que la seconde des trois principales raisons pour lesquelles défendre un revenu de base, appelé revenu citoyen ici en Grande-Bretagne.

Lorsque j’ai rejoint le Parti Vert du Royaume-Uni, à l’époque où il s’appelait PEOPLE et n’était qu’embryonnaire, en 1973, j’ai assisté à une conférence qui faisait de la croissance économique désordonnée une menace pour l’environnement, comme décrit dans le rapport Les limites de la Croissance publié par le Massachusetts Institute of Technology en 1972. J’étais d’accord en tout point, mais j’ai posé la question suivante :

« Quelle est votre politique sociale ? Vous appelez à une récession profonde. Je suis convaincu qu’elle sera nécessaire, mais jusqu’à présent toutes les récessions ont conduit à une paupérisation de masse. Que ferez-vous quand les pillards apparaîtront ? »

@ GEEK

@ La lutte contre le piratage est un privilège de classe | Page 42

« La surveillance d’internet, le monopole du copyright et toutes les autres manœuvres pour faire cesser le partage de fichiers ne sont pas l’effort d’une industrie pour se prémunir de pertes financières. C’est une stratégie concertée pour refuser aux classes ouvrières des pays industrialisés, et par conséquent au reste du monde, l’accès à la culture, aux outils et à l’information. Le pire étant qu’en mettant dos à dos artistes et fans — pourtant tous les deux dans le besoin —, cette dynamique se renforce d’elle-même.

@ « La » communauté du Logiciel Libre, ça n’existe pas – Le blog de Carl Chenet

J’avais depuis quelques temps envie d’écrire un billet de blog au sujet de la soi-disant communauté du Logiciel Libre et le dernier article de Frédéric Bezies , où il regrette le manque de coordination et d’unité de cette communauté, m’a donné la motivation pour finalement expliquer pourquoi tant de gens se désillusionnent quant à « cette » communauté.

Eh oui, il n’y a pas qu’une seule communauté … il y en a un très grand nombre : c’est ce qui fait sa force … mais probablement aussi sa « faiblesse » (dans le sens que s’il n’y en avait qu’une, peut-être que les logiciels libres seraient encore plus « présents » & utilisés & connus »… mais le choix serait plus limité vraisemblablement).

@ Botlist – Pour trouver le Bot de votre vie – Korben

Comme le dit un célèbre philosophe, l’Être humain ne saurait être complet sans son Bot. Oui un Bot, c’est à dire un petit être numérique facétieux dont la tâche principale est d’interagir avec l’humain pour le distraire, l’assister ou lui apporter de l’information.

Par exemple, vous ne le savez pas, mais tous les articles de ce site sont rédigés par un Bot qui plonge dans sur la toile et dans mon cerveau, grâce à des électrodes relié à mon ordinateur pour ensuite rédiger ces merveilleux articles dont vous vous délectez chaque jour. Mon Bot c’est une fille et je l’ai appelé Gertrude. Ma Bot secrète quoi…

@ BiblioDebout : les livres créent du lien | Page 42

J’ai eu la chance de participer pendant quelques jours à la « Nuit Debout » sur la Place de la République, à Paris, et notamment de façon active sur le stand BiblioDebout, bibliothèque éphémère, collaborative et participative où l’enjeu est, entre autres, était de promouvoir l’idée de bien commun. À l’origine propulsée par le collectif SavoirsCom1, la bibliothèque a vite trouvé son sens et son public, et par extension des soutiens actifs, aussi bien du côté des personnes qui animaient le stand (le mot est mal choisi, mais difficile de trouver un terme approprié… on était plus proche du happening) que du public qui venait s’y retrouver. J’ai eu l’impression d’assister à la création d’un monde à l’intérieur d’un monde : bien sûr la Nuit Debout était tout autour et avec elle son cortège de revendications, de cris de joie et de discussions animées, mais ce qui s’est créé à BiblioDebout suivait d’une certaine manière une logique parallèle au mouvement sans y être forcément incluse. Et c’est ce que j’ai trouvé intéressant : BiblioDebout est un espace militant éphémère, et ce parfois à rebours de ce qui se dit sur la place.

@ Le film d’animation libre « ZeMarmot » : où en est‐on ? – LinuxFr.org

ZeMarmot est un film d’animation en 2D entièrement réalisé avec des logiciels libres, partiellement financé participativement, et diffusé sous licences Creative Commons paternité — partage à l’identique et Art Libre.

Nous en avions déjà parlé sur LinuxFr.org, mais rappelons les points principaux :
Logiciellement, nous utilisons GIMP pour le dessin, Blender VSE pour l’édition vidéo et Ardour pour l’édition audio.

Vivement la sortie de ce film …

@ Richard Stallman : « Plus rien ne me fait rêver dans la technologie » – Tech – Numerama

Entretien avec Richard Stallman, l’inventeur du logiciel libre, résolument attaché aux libertés et au combat contre toutes les technologies qu’il juge « oppressives ».

Ce n’est pas tous les jours que l’on a rendez-vous avec un homme qui a changé le monde. Richard Stallman est de ceux-là. En 1983, alors que les questionnements les plus fondamentaux de mon existence tournaient encore autour de mes animaux en peluche, « rms » inventait le logiciel libre. On a raconté mille fois l’histoire.

Richard Stallman, le 15 avril 2016 à Nantes.

Bien utilisée, la technologie fait des merveilles … mal utilisée, c’est souvent un « désastre éthique » pour les utilisateurs … mais pas économiques pour leurs « créateurs » !

Comme quoi, c’est l’usage que nous faisons de la technologie qui est important …

@ Journée du droit d’auteur : allons voir si la rose est éclose | Page 42

Le 23 avril est la journée mondiale du livre, destinée selon l’UNESCO à « promouvoir la lecture, l’industrie éditoriale et la protection de la propriété intellectuelle à travers le droit d’auteur ». En France, en Belgique et en Suisse, 480 libraires indépendants sont invités à offrir un livre et une rose à leurs clients. Les auteurs, de leur côté, assisteront comme chaque année au spectacle d’une industrie vantant la solidité de sa « chaîne du livre », la pérennité de son modèle économique et la protection offerte à ses créateurs. Personne ne leur offrira de fleurs.

@ La Raspberry Pi Foundation sort une nouvelle Caméra officielle pour la Raspberry

Aujourd’hui, et pratiquement deux mois après la sortie de la Raspberry Pi 3, la fondation annonce une nouvelle version de leur caméra pi. Trois ans après la première version, la fondation a décidé de remettre la webcam du Raspberry Pi au goût du jour.

@ SWEETUX

@ La seule chose que Microsoft doit faire – mais ne fera pas – pour gagner la confiance open-source – LinuxFr.org

Steven J. Vaughan-Nichols a écrit un article sur ZDNet intitulé « La seule chose que Microsoft doit faire – mais ne fera pas – pour gagner la confiance open-source ».

L’article a été relayé par Slashdot, sous le nom de Microsoft fait des efforts pour jouer le jeu de l’open source, mais c’est un éléphant dans une boutique de porcelaine. Cette brève dit que Microsoft a annoncé SQL Server sous Linux ; intégré Eclipse et Visual Studio, lancé une pile de réseau open-source sur Debian Linux ; et ajouté Ubuntu Linux à son offre Azure, mais que cela ne suffit pas.

Il y a une chose que Microsoft pourrait faire pour gagner vraiment la confiance de l’open-source : c’est d’arrêter de forcer les entreprises à payer pour ses brevets Android bidons. Mais, il y a trop d’argent en jeu pour que cela arrive un jour. Par exemple, pour son dernier trimestre, le volume des licences et des brevets a représenté environ 9 % du total des revenus de Microsoft.

@ Linux : Microsoft pourrait dévoiler un Ubuntu sous Windows 10 – Tech – Numerama

Un partenariat entre Microsoft et l’éditeur de la distribution Ubuntu pourrait se traduire dans l’intégration de Linux au sein du système d’exploitation de la firme de Redmond.

@ Le shell Bash et Ubuntu sous Windows 10 : ce qu’il faut savoir – Tech – Numerama

Grâce à un partenariat entre Microsoft et Canonical, il sera désormais possible de lancer Bash directement dans le système d’exploitation de la firme de Redmond.

Je suis un peu septique des résultats de cette étrange alliance … peut-être que je me trompe : l’avenir nous le dira !

@ Accès au code source des logiciels de l’État : pourquoi ça change tout… – Framablog

Le 18 février dernier le tribunal administratif de Paris, après avis de la Commission d’Accès aux Documents Administratifs (CADA), a rendu une décision autorisant l’accès d’un citoyen au code source d’un logiciel administratif. Génial, non ?

Non, pas vraiment, puisque dit comme ça on n’y comprend rien ! Et pourtant ce jugement pourrait avoir un grand impact sur l’avenir du libre en France et plus généralement sur la vie de tous les citoyens. On va donc essayer d’y voir plus clair.
Res Publicum, la chose publique

@ Subgraph – L’OS sécurisé qu’on devrait tous utiliser – Korben

Après 2 années de dur labeur, l’équipe de Subgraph, basée à Montréal, a enfin sorti une version alpha de son OS.

Subgraph est un système d’exploitation conçu pour communiquer et travailler en toute sécurité, dans l’anonymat, sans craindre d’être surveillé ou parasité par des sociétés privées ou des gouvernements. Subgraph implémente notamment sa propre version d’OpenPGP et un client mail de son cru pour communiquer en toute sécurité.

Financé en partie par l’Open Technology Fund, ce projet open source se veut libre de toute influence externe.

L’architecture de Subgraph est conçue pour être résistante aux Zero Day, aux keyloggers, aux buffer overflow et aux malwares grâce à un système de conteneurs qui isole les applications du système de fichiers et à son kernel Gr-Security.

Les applications se connectent ensuite au net, uniquement via le réseau TOR grâce à un proxy et un Firewall permet de gérer toutes les connexions sortantes et entrantes.

Enfin, le système de fichier est bien évidemment chiffré et la mémoire vive est vidée à chaque extinction de la machine pour éviter les attaques de type Cold Boot.

( https://subgraph.com/index.fr.html )

J’aimerais bien voir ce système d’exploitation (ou l’autre , vous savez l’os souverain, évoqué il n’y a pas si longtemps que ça) mis en place au moins dans les services du ministère de la défense & de l’intérieur, puis dans les autres ministères & services publiques (en lieu & place du système d’exploitation qui frise les 90% d’usage au niveau mondial, en raison principalement de la vente liée)

@ Adoption de trois textes sur les données personnelles : apprenez à vous protéger ! | La Quadrature du Net

Paris, le 14 avril 2016 — Le Parlement européen a adopté aujourd’hui trois textes sur les données personnelles : le règlement encadrant le traitement des données personnelles par les entreprises, la directive encadrant le traitement judiciaire et policier des données à caractère personnel, et enfin le PNR (Passenger Name Record) visant à la création de fichiers nationaux regroupant de nombreuses données de toutes les personnes voyageant depuis l’UE ou vers l’UE, y compris les vols internes. Ces textes présentent de nombreuses failles fragilisant le droit au respect de la vie privée. Face à l’incapacité des institutions à mettre en place des textes réellement protecteurs pour les internautes, il reste à chacun à apprendre à se protéger et à contrôler lui-même ses données personnelles et sa vie privée sur Internet.

Votre vie privée n’est pas à vendresachez la protéger !

@ Boris, ébéniste libre – Framablog

La culture libre, ce n’est pas que du logiciel, de la musique et des bouquins !

Boris nous parle d’ébénisterie libre, et rien que de voir ses vidéos ça donne envie de s’y mettre.

Eh oui, il n’y a pas que l’informatique dans la vie …

@ Allumons les réverbères du Libre – Framablog

Dans son communiqué de presse du 07 avril 2016, la Commission des lois du Sénat français déclare approuver le projet de loi pour une République Numérique porté par la secrétaire d’État au numérique Axelle Lemaire. Néanmoins, le Sénat a tenu à renommer ce projet de loi :

La commission a adopté le projet de loi en le modifiant : sans constituer la révolution que suggérait son premier intitulé, il contient un certain nombre de dispositions utiles pour assurer une meilleure régulation de la société numérique et améliorer la protection des droits des individus. C’est pourquoi la commission a modifié le titre du projet de loi, désormais intitulé : « projet de loi pour une société numérique ».

L’argument est limpide : nul ne saurait transformer les prérogatives de la puissance publique en place. C’est à la société de se transformer (se numériser) et c’est à la République (et ses institutions) qu’il revient de réguler les usages numériques. Tel est l’ordre des choses, et il est fort compréhensible que la Commission des lois ne laisse pas passer un texte qui transformerait une République dont elle est garante de l’intégrité.

Pourtant, cette rigidité est-elle bien conforme à l’air du temps ?

@ Enfoirés d’altruistes ! | ploum.net

En éternel optimiste, je suis confiant dans le fait que l’immense majorité de l’humanité est bienveillante. Nous ne souhaitons que le bonheur pour nous-mêmes et les autres.

Mais alors, comment expliquer la multiplication des conflits, des guerres, des disputes et des violences ?

 

Plus d’actualités @
shaarli.sweetux.org & rss.sweetux.org


2/ Le coup de gueule du mois :

 

Curieusement, je ne sais pas trop que mettre ici tellement il y a de mauvais choix effectués par nos politiques ces dernières semaines … alors peut-être celui-là :

@ France : la trahison démocratique permanente – spirale digitale

Notre histoire est celle d’un pays qui croit aux contes de fées. Surtout les contes de fées politiques.

Les gens s’en remettent à autrui pour gouverner leurs vies. Ils remettent donc leur pouvoir de citoyens entre les mains d’un homme, d’un groupe d’hommes. Ce système perdure depuis des décennies. Par habitude.

Le temps de la défiance est arrivé, parce que les citoyens ont vu comment les dirigeants décident et comment ils imposent des lois que les citoyens ne veulent pas. Un nombre de citoyens grandissant s’est réveillé : ils se sont aperçus qu’on leur mentait, que leurs gens qu’ils ont désignés pour les représenter et guider leurs vies n’ont plus du tout les mêmes objectifs qu’eux. Merci internet pour le partage de l’information et la mémoire de tous les mots, commentaires et annonces grandiloquentes faites par nos politiques.

Les citoyens s’aperçoivent que leurs représentants politiques se sont radicalisés. Cette radicalisation se fait au dépend de l’ensemble de la population : maintenir la population sous contrôle en mentant effrontément, en promettant des lendemains meilleurs en sachant que ce sont des histoires pour endormir les gens, voler leurs votes, donc leur consentement, et garder le pouvoir.

Je ne crois plus au système politique actuel : il faut que ça change ! Différentes initiatives commencent à voir le jour, certaines heureuses, d’autres malheureuses … seul l’avenir nous dira laquelle aboutira à une société meilleure dans laquelle enfin tout le monde se sentira mieux & dans laquelle il n’y aura ni misère, ni exclusion …

 


3/ Le coup de cœur du mois :

En effet, tous les 2 ans au printemps, c’est la sortie de la version LTS de LA Distribution GNU/Linux la plus populaire …

@ Ubuntu 16.04 vient de sortir : quelles sont les nouveautés ? – Tech – Numerama

Après le coup d’éclat de Canonical à la Build de Microsoft et l’arrivée sur le marché de la première tablette convergente avec Ubuntu, l’année 2016 s’annonce importante pour l’entreprise responsable de la distribution libre. La sortie d’une version de support à long terme prometteuse confirme que Canonical n’a pas décroché.

@ Ubuntu 16.04 est dispo – Voici quelques nouveautés sympas – Korben

Trop cool, la nouvelle version d’Ubuntu (16.04 LTS alias Xenial Xerus) est sortie ! Je viens de l’installer et voici quelques nouveautés que j’ai trouvé sympas.

Bon, comme je vous le disais la semaine dernière, les bases du support des paquets Snappy sont jetées. Ensuite, pour ceux qui en ont besoin, Canonical a ajouté le support natif du système de fichiers ZFS dans Ubuntu. Ce n’est pas activé par défaut, mais vous pouvez y passer sans vous lancer dans une installation de la mort.

Python 3.5 est la version par défaut dans Xenial Xerus et si vous utilisez une carte graphique à base d’AMD Radeon, ne mettez pas à jour vers la 16.04, car le driver fglrx officiel n’est plus supporté. Par contre, vous pouvez passer sur des alternatives open source même si ce sera moins performant.

Notez que le Ubuntu Software Center a été remplacé par celui qui est fourni par défaut dans Gnome. Ce dernier est beaucoup plus pratique et fluide.

@ Ubuntu 16.04 LTS | QuebecOS

L’attente est enfin terminée, et vous pouvez maintenant télécharger Ubuntu 16.04 LTS (Xenial Xerus) et saveurs fonctionnant aussi bien pour les ordinateurs de bureau et serveurs, que Canonical a rendu officiellement disponible plus tôt aujourd’hui. Ubuntu 16.04 LTS, ainsi que Ubuntu Server 16.04 LTS ont fait couler beaucoup d’encre de sorte que le temps est venu maintenant pour vous d’obtenir un aperçu visuel rapide de la dernière Ubuntu Linux, Xenial Xerus. Nous devons admettre que pas grand-chose a visuellement changé dans l’interface Unity d’Ubuntu 16.04 présent en version 7.4. Il se compose toujours de l’unity laucher, que vous pouvez maintenant déplacer dans la partie inférieure de l’écran, et le panneau Unity avec les indicateurs et les menus d’application. Comme avec toute nouvelle version d’Ubuntu, la collection de fonds d’écran inclus dans l’installation par défaut a été rafraîchie avec un ensemble de 10 photos et 2 illustrations grâce à la contribution de la communauté Ubuntu Linux. Canonical fait le choix de mettre principalement en avant les snaps, dont on a parlé sur notre forum. Il s’agit de paquets autonomes qui comprennent leurs propres dépendances logicielles. Ils permettent des mises à jour sans affecter les dépendances avec des éléments du système ou les autres applications. Ubuntu 16.04 est basé sur un noyau Linux 4.4 et apporte le support des systèmes de fichiers Ceph et ZFS, ainsi que de l’hyperviseur LXD. Il apporte un meilleur support pour l’affichege HiDPI. A noter que Ubuntu Software Center est remplacé par GNOME Software. Ubuntu 16.04 est une version LTS (Long Term Support). Cela signifie qu’il bénéficie d’un support, ou une prise en charge avec la publication de mises à jour logicielles et des correctifs de sécurité sur le long terme de cinq ans.

@ Sortie d’Ubuntu 16.04 LTS Xenial Xerus – LinuxFr.org

Sortie le 21 avril 2016, Ubuntu 16.04 est la vingt-quatrième version d’Ubuntu. Il s’agit d’une version dite « LTS » (Long Term Support), qui sera maintenue pendant cinq ans. Son nom de code est Xenial Xerus, soit le « xerus hospitalier » en bon français.

Distribution Ubuntu

Pour rappel, Ubuntu est une distribution GNU/Linux basée sur Debian. Elle a hérité de sa distribution mère l’objectif d’universalité : elle vise à être utile sur les ordinateurs de bureau, les ordinateurs portables, mais aussi les serveurs, le cloud, les téléphones, les tablettes et les objets connectés en général. Elle se veut simple d’accès pour les utilisateurs n’ayant pas de connaissances poussées en informatique, mais également attrayante pour les développeurs.

En plus de la distribution mère, Ubuntu, il existe plusieurs variantes officielles, fournies avec des choix logiciels différents, afin de couvrir un besoin (Ubuntu Server, Ubuntu Studio…) ou de fournir un environnement de bureau particulier (Kubuntu, Xubuntu, Lubuntu…). Cette dépêche présente les principales nouveautés.

Source(s) & plus d’infos @


Contrairement au précédent numéro, je me suis un peu plus recentré sur mes sujet favoris … même si certaines actualités auraient méritées d’être également rediffusées via ce billet.

 

Rendez-vous le mois prochain pour d’autres nouvelles,

Cordialement,

bannière verte2

#0.10

#0.10 / MARS 2016

Beaucoup de sujets importants & parfois sensibles abordés dans l’actualité de ces dernières semaines. En espérant que de plus en plus de monde (et en particulier nos politiques) prenne conscience des enjeux pour enfin prendre les bonnes décisions …


1/ L’actualité du mois écoulé :

Comme d’habitude, l’actualité est encore chargée … dans cette petite rétrospective du mois dernier, j’espère ne rien avoir oublié d’important.

@ INFOLIBRE

@ MorpheusArch : une Arch Linux facile à installer | memo-linux.com

Dans la famille des distributions GNU/Linux, qui ne sont pas accessible et ni ultra simple à installer, je pense que Arch Linux doit avoir la palme d’or. Effectivement, de nos jours une distribution grand public comme Linux Mint ou Manjaro, l’installation se fait en moins de 10 étapes et sans trop de difficultés. Avec Arch Linux, on fait un bond de 10 ou 15 ans en arrière pour installer une distribution GNU/Linux et c’est réservé aux utilisateurs aguerris.
Pour faciliter l’accès à la distribution Arch Linux, Mark Chisholm met à disposition une image ISO sous forme de LiveCD installable

@ tablettes et téléphones Ubuntu, c’est parti ! | spirale digitale

Vous devez être au courant, ca y est, le système d’exploitation GNU Linux Ubuntu va apparaître sur une tablette et sortira sur un nouveau téléphone haut de gamme !

Je plussoie l’article de Dada à ce sujet, c’est une véritable chance à saisir et cela à plusieurs titres.

avoir un matériel sous Ubuntu, c’est prendre ses responsabilités face au duopole Android Google et iOs Apple
c’est soutenir une troisième voie : celle de la défense de la vie privée et de nos libertés. Liberté tout court de pas voir nos données servir de pompes à fric pour Google, liberté de bricoler Ubuntu qui est un système ouvert face à un système fermé et cadenassé comme Apple.
c’est aussi faire preuve d’originalité comme le souligne si bien Dada et de se faire remarquer avec un matériel qui se distingue des smartphones ennuyeux et uniformes de la galaxie Samsung (jeux de mot/rire dans la salle) et iPhone.

@ Installer facilement ArchLinux avec Architect Linux | memo-linux.com

Architect Linux est un projet libre sous licence GPLv3, qui permet d’installer facilement la distribution Arch Linux avec un environnement de bureau de son choix tout en évitant de saisir des lignes de commandes pour la configuration du système.

Architect Linux est fournis sous forme d’image ISO, qui se récupère sur Sourceforge ou par torrent et cet ISO ne pèse que 366Mo !

Pourquoi l’ISO est-elle si légère par rapport à l’ISO officiel d’Arch Linux ? La réponse est simple, car Architect Linux propose une installation en version net-install d’Arch Linux. Pendant, l’installation les paquets sont directement récupérer sur les dépôts d’Arch. Cette façon d’installer une distribution GNU/Linux permet d’avoir directement le système d’exploitation à jour une fois l’installation terminée.

@ fermez Windows, osez la liberté ! | spirale digitale

La Fondation pour le Logiciel Libre avait lancé en 2013 une campagne afin de promouvoir l’utilisation de systèmes d’exploitation libres pour votre ordinateur.

Windows 8 à l’époque et Windows 10 pour PC aujourd’hui ou Os X pour Mac sont des systèmes commerciaux, fermés, espions et autoritaires.

@ Où en est le Libre face aux tablettes, smartphones et hybrides ? – Tech – Numerama

Du rififi dans le monde du logiciel libre. Alors que l’informatique grand public glisse vers les écrans mobiles et des interfaces unifiées, adaptées à tous les écrans, le monde du Libre peine à émerger avec une solution à la fois efficace et satisfaisante. Après le quasi-abandon de Firefox OS, où est la communauté GNU/Linux ?

@ Agir pour le libre sans faire ni défaire – alterlibriste

Pas mal de monde se demande ce qu’il pourrait faire pour que le libre progresse et beaucoup se disent aussi que ne pas faire quelque chose ne sert à rien. Autrement dit la chose est souvent réduite à coder et installer alors qu’il y a bien d’autres actions plus subtiles qui ont leur utilité.

Je ne vais pas revenir sur toute la chaîne de production d’un logiciel libre qui requiert des compétences telles que le design, l’interface homme-machine, la traduction, le test, la remontée de bugs, etc en plus des capacités de développement.

De même au niveau de l’installation, il faut avoir des compétences en architecture matérielle, en pédagogie auprès des nouveaux utilisateurs afin de les rendre autonomes, en administration système, etc.

Mais autour de ces deux pôles (dev/admin), il y a tout un tas de choses beaucoup plus nébuleuses qui font que des personnes s’intéressent aux logiciels libres ou les utilisent sans le savoir, que d’autres entrent dans la communauté des libristes, propagent la bonne parole, essaient de convaincre leurs proches, des entités (collectivités, associations, services publics) ou encore d’empêcher d’être écrasés par les lobbies propriétaires.

Reprenons au début.

@ Découvrir le logiciel libre au printemps, plus d’une centaine d’événements pour le Libre en Fête 2016 à l’arrivée | April

Comme chaque année depuis 16 ans, au début du printemps, dans une dynamique conviviale et festive, de nombreux événements auront lieu pour permettre au grand public de découvrir les logiciels libres. Il s’agit de l’initiative Libre en Fête avec, comme thématique optionnelle de cette édition 2016 « la priorité au logiciel libre au quotidien » ; à ce jour, plus d’une centaine d’événements est déjà référencée.

@ Linux et la sécurité, quelques éléments factuels – Le Blog de Cyrille BORNE

On a coutume de déclarer le système Linux comme très bien sécurisé et il ne fait aucun doute que niveau sécurité les utilisateurs de Linux ont bien moins de problèmes que ceux de Windows, mais pour combien de temps encore ?

@ Debian revient vers Firefox, après une décennie sous Iceweasel | QuebecOS

Le mois dernier, nous avons signalé que les développeurs Debian envisageaient d’abandonner leur édition modifiée de Firefox, nommée Iceweasel, pour reprendre le paquet Mozilla Firefox complet avec le nom et l’image de marque « Firefox ». La semaine dernière, le projet Debian est allé de l’avant sur ce plan, empaquetant le navigateur Web Firefox à la place de Iceweasel. Les personnes qui utilisent actuellement la version renommée du navigateur Iceweasel recevront automatiquement le nouveau paquet Firefox comme une mise à jour. « Cela a pris plus longtemps que prévu, mais une page est maintenant officiellement tournée. J’ai uploadé Firefox et Firefox ESR vers Debian Unstable. Ils doivent passer par la file d’attente Debian NEW parce qu’ils sont de nouveaux paquets source, donc ne seront pas immédiatement disponibles, mais ils devraient arriver assez tôt. Les personnes qui utilisent Iceweasel de Debian Unstable seront mis à niveau vers Firefox ESR «

@ Manjaro LXQt 16.03 | QuebecOS

Les mainteneurs du système d’exploitation Linux Manjaro LXQt, une saveur communautaire basée sur Arch Linux, ont annoncé la sortie de Manjaro Linux LXQt 16.03. Manjaro Linux LXQt 16.03, bien sûr, utilise la même version stable de Manjaro Linux qui a été utilisé dans les éditions Manjaro Linux Deepin 16.03 et Manjaro Linux Cinnamon 16.02 annoncées il y a quelques semaines. Il comporte le noyau Linux 4.4.4 bénéficiant du support à long terme, et inclut la dernière version de  l’environnement de bureau LXQt, un dérivé du projet LXDE léger basé sur les technologies Qt. Comme prévu, l’installateur graphique Calamares est par défaut et les dépôts ont été synchronisés avec ceux de la distribution Manjaro Linux stable. « La Communauté Manjaro est fière de vous présenter notre nouvelle édition LXQt. Manjaro Linux LXQt vise à être légère, et rapide, mais en même temps complète et prête à l’emploi pour les besoins bureautiques et multimédias typiques de tous les jours»,

@ Le tribunal administratif valide l’avis de la CADA, les codes sources sont des documents administratifs communicables | April

Le tribunal administratif de Paris a confirmé que le code source d’un logiciel est bien un document administratif communicable (copie du jugement). Les juges profitent de l’occasion pour donner une leçon de droit au ministère des Finances confortant ainsi notre demande de publication de la note juridique concernant une prétendue incompatibilité juridique au sujet des amendements « priorité au logiciel libre ».

@ Pas de saveur Edubuntu 16.04 LTS pour succéder à Edubuntu 14.04 ; le projet vers sa fin ? | QuebecOS

On n’a récemment pas beaucoup entendu parler de Edubuntu, le dérivé éducatif d’Ubuntu. Edubuntu avait décidé de ne produire que des LTS tous les deux ans, cependant récemment, il a été confirmé qu’ils ne seront pas en mesure de produire une Edubuntu 16.04 LTS pour succéder à Edubuntu 14.04. Jonathan Carter et Stéphane Graber partent à la retraite en tant que chefs de projet Edubuntu. Après la version 14.04, Jonathan Carter et Stéphane Graber ont décidé de ne publier que des versions LTS- seulement puisqu’ils sont impliqués sur d’autres projets, mais avec la version 16.04 LTS à venir le mois prochain, ils ont déclaré qu’ils ne peuvent investir les ressources nécessaires pour une nouvelle version. Ainsi, aucune nouvelle version de Edubuntu n’est prévue, mais ils tenteront de maintenir Edubuntu 14.04 LTS jusqu’à Avril 2019. Ils ne déclarent pas Edubuntu tout à fait mort encore puisqu’ils espèrent que la communauté contribue à le garder en vie et invitent d’autres contributeurs à prendre en charge le projet.

Je vous invite à soutenir ce projet important … et/ou les autres projets similaires : c’est important que nos enfants soient éduqués dès leur plus jeune âge aux outils numériques libres !

@ LMPC

@ Du revenu de base vers d’autres dotations universelles – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Il existe de nombreuses appellations à l’idée de revenu de base, mais la plupart désignent bien la même chose. C’est l’idée de distribuer un revenu mensuel à tous les membres d’une communauté, sans conditions de ressources ni exigence de contreparties, de la naissance à la mort et de façon strictement individuelle.

@ Amnesty International dénonce un recul des droits et libertés en France – Politique – Numerama

L’association Amnesty International publie son rapport 2016, qui constate un recul global des droits et libertés, et notamment en France dans le cadre de ses initiatives anti-terroristes, qui justifie surveillance massive et mesures d’exception.

@ Crise du monde agricole : « En 2008, on a sauvé les banques, et si en 2016, on sauvait les agriculteurs ? » – Basta !

Ils élèvent des porcs ou des vaches laitières, mais ne s’en sortent pas. Ils continuent pourtant de suivre à la lettre les prescriptions des coopératives auxquelles ils adhèrent, des banques qui les financent et des lycées agricoles où ils ont étudié. Ces institutions prônent le modèle intensif qui mènent ces agriculteurs à leur perte : les côtes de porcs ou le litre de lait sont achetés au même prix au producteur depuis plus de quinze ans… quand les grandes surfaces ne cessent d’augmenter leurs marges. Alors que le Salon de l’agriculture ouvre ses portes, Basta ! a rencontré ces agriculteurs en plein désarroi. Longtemps dédaigneux vis-à-vis de l’agriculture bio, ils sont de plus en plus nombreux à s’y intéresser.

@ #‎OnVautMieuxQueÇa‬ : Explication De Texte

Quand je parle de politique, j’ai l’impression que seulement de rares olibrius me comprennent. Les autres, parce que je ne me range ni dans leur camp ni dans celui de l’adversaire, se contentent de se moquer avec dédain, sans chercher à écouter mes arguments (parce qu’ils ne sont ni les leurs ni ceux de leurs adversaires).

On pourrait définir le libéralisme économique par « Maximiser la liberté de quelques-uns au détriment de celle de tous les autres. » Avec pour postulat que « Maximiser la liberté de quelques-uns finit par maximiser celle de tous. » Ce qui est faux comme Pikkety l’a montré. Je suis donc contre le libéralisme économique et toutes les mesures qui s’en revendiquent de près ou de loin. Une mesure me paraît juste et nécessaire si elle maximise également la liberté de tous.

@ Bruxelles. Des députés européens veulent un quantitative easing pour le peuple – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Le 17 février dernier, le Parlement européen a hébergé une conférence sur une alternative possible à l’assouplissement quantitatif mené par la BCE : Quantitative Easing pour le Peuple (Quantitative easing for People – QE4P). Une solution jugée à la fois possible et nécessaire au sein de la zone euro.

Lancée par Positive Money depuis Londres en novembre dernier à la suite d’un appel de dix-neuf économistes européens, la campagne Quantitative Easing pour le Peuple s’est étendue depuis à plusieurs pays d’Europe, dont la France. Elle vise à mettre le pouvoir de création monétaire de la BCE au service de l’ensemble de la population, par exemple en versant à tous les européens un dividende citoyen, assimilable à un revenu de base, et/ou en finançant un ambitieux programme d’investissement et de dépenses publiques dans la zone euro. Le 26 novembre dernier, le comité d’action du MFRB a décidé de rejoindre les signataires de l’initiative.

@ Apple contre le FBI : l’ONU intervient au nom des droits de l’homme – Politique – Numerama

Le Haut-Commissariat aux droits de l’homme de l’ONU a décidé de soutenir officiellement Apple dans l’affaire qui l’oppose au FBI. Le chiffrement doit rester un droit fondamental, même dans les affaires de terrorisme.

@ Agir maintenant, sinon nous échouerons | Page 42

En dramaturgie, on appelle ce moment le 1er pivot : juste après l’introduction, avant le début de l’histoire à proprement parler. Ce pivot narratif est marqué ce qu’on appelle par un incident déclencheur : il s’agit d’une situation où le protagoniste est confronté à un choix. De ce choix ne peuvent en général émerger que deux options : embarquer définitivement pour un voyage à l’issue incertaine ou opter pour le statu quo. C’est à ce moment de la narration que nous nous situons.

@ Des manières concrètes de changer le monde | Page 42

Puisqu’aux beaux discours d’intention on oppose souvent le traditionnel « Ben ouais mais t’as qu’à le faire, toi », je me permets un petit article très concret garanti 100% no bullshit. Je tenterai d’y recenser des initiatives qui, selon moi (ça n’engage personne d’autre que moi), peuvent faire la différence. Libre à vous de me les emprunter, de les essayer, bref, de vous en emparer.

@ En Politique, Dieu, C’est Nous

Si nous voulons que le monde change, nous avons deux possibilités non exclusives : 1/ exiger que ceux au pouvoir agissent dans un sens qui nous séduit ou 2/ essayer à chaque seconde de nos vies de nous grandir.

J’ai depuis longtemps renoncé à la première approche qui elle-même peut se décliner en deux versions : 1A/ empêcher les gens au pouvoir d’aller dans une direction ou 1B/ voter pour ceux qui nous promettent d’aller dans une autre.

@ Une loi travail pour le XXIe siècle

Les défauts de la loi travail d’El Khomri sont multiples et connus. Elle ne règlera pas la question du chômage structurel et ne facilitera pas les embauches, elle sera inefficace pour casser les barrières entre les outsiders et les insiders, elle ne relancera pas la création de CDI à vie à plein temps. Elle conduit en revanche à affaiblir les droits des salariés dans un contexte socio-économique où leur pouvoir de négociation est déjà mis à mal. La raison de son inefficacité annoncée est pourtant évidente : on ne peut traiter un mal de 40 ans, dont les symptômes sont constants malgré les crises et reprises, à coup de bricolages juridiques.

@ Revenu de base inconditionnel et suffisant, au delà des gesticulations, une (r)évolution en marche… – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Il y a quelques jours sur Facebook, Franck Lepage parlait en termes peu flatteurs de « cette saleté de revenu de base ». Frédéric Bosqué, entrepreneur humaniste, co-fondateur du MFRB et du projet Tera, lui répond dans cette tribune.

Dans ce billet, il est donné un lien vers un autre article expliquant les différences entre revenu de base & salaire à vie … que je vous invite à lire également :  Citoyen ou salarié à vie ? Analyse critique du « salaire à vie » de Bernard Friot (par Frédéric Bosqué).

Revenu de base ou salaire à vie ? Les désaccords entre les défenseurs des deux projets ne sont pas que d’ordre sémantique. En effet, c’est deux visions de la société qui s’affrontent. Frédéric Bosqué revient dans cette tribune sur ce qui sépare le revenu de base du salaire à vie de Bernard Friot, mais aussi sur ce qui rassemble les militants de chacune des propositions.

@ » Edgar Morin : “Le temps est venu de changer de civilisation” par Denis Lafaye

Dans un entretien exceptionnel, le sociologue et philosophe Edgar Morin ausculte, du haut de ses 94 ans, l’état du monde et celui de la France. Economie, Front national, islam, fanatisme, immigration, mondialisation, Europe, démocratie, environnement : ces enjeux trouvent leur issue dans l’acceptation du principe, aujourd’hui rejeté, de “complexité”. Complexité pour décloisonner les consciences, conjurer les peurs, confronter les idéaux, hybrider les imaginations, et ainsi “réenchanter l’espérance” cultivée dans la fraternité, la solidarité et l’exaucement de sens. “Le seul véritable antidote à la tentation barbare a pour nom humanisme”, considère-t-il à l’aune des événements, spectaculaires ou souterrains, qui ensanglantent la planète, endeuillent la France, disloquent l’humanité. “Il est l’heure de changer de civilisation.” Et de modeler la “Terre patrie.”

@ Docteurs De Paix

Dans la Déclaration des droits de l’homme de 1948, le mot « santé » n’apparaît qu’une fois, dans l’article 25, bien après le mot « liberté », mais surtout bien après le mot « propriété » sujet exclusif de l’article 17. Pourtant, il est fort à parier que si on vous demande de choisir entre vos propriétés et votre santé, vous choisirez la santé.

@ Le conditionnement quotidien : l’arme absolue contre toute rébellion : Reflets

Les conditions pour un nouveau mai 68 sont souvent citées lorsque des manifestations surviennent impliquant la jeunesse. Depuis une vingtaine d’années, au moins. Comme si mai 68 était un absolu qui pouvait se régénérer à travers les âges et pouvait permettre un changement de société salvateur et bienvenu. Sauf que tout a changé ou presque en… un demi siècle. Petite revue de l’impossibilité intrinsèque actuelle de voir un quelconque mouvement de contestation de la société par la jeunesse française soutenue par une partie de la population (un peu plus âgée), survenir.

@ GEEK

@ Internet des objets : les géants high-tech unissent leurs forces – Tech – Numerama

Plusieurs entreprises annoncent la mise en place d’un nouvel organisme, baptisé Open Connectivity Foundation, pour structurer l’industrie de l’Internet des objets.

Le marché de l’Internet des objets pousse les entreprises à se rapprocher les unes des autres. En 2014, un consortium — Industrial Internet Consortium — a vu le jour dans le but d’avoir une influence sur l’établissement des normes à venir.

@ 20 erreurs idiotes que nous faisons tous avec nos boîtes mail

Malgré la multiplication des moyens de communication électronique, l’e-mail reste l’un des plus utilisés, surtout à usage professionnel.

Et pourtant… souvent pris par le temps, par le nombre de messages à gérer… nous avons tous tendance à négliger certaines règles élémentaires de ce mode d’échange, et faisons souvent les mêmes erreurs (qui nous font pourtant pester lorsqu’elles viennent des autres… mais c’est une autre histoire).

Voici un condensé des erreurs les plus typiques lors de l’utilisation de nos e-mails

@ La Raspberry Pi 3, vive le Wi-Fi ! | Raspbian-France

Aujourd’hui la fondation Raspberry Pi fête les quatre ans de la carte mère. La Raspberry a bien changé depuis ses débuts, la première version, la Raspberry Pi Model B, ne possédait que 256Mo de RAM ainsi qu’un processeur de simple cœur cadencé à 700Mhz ! La fondation profite de cette journée pour annoncer le nombre d’exemplaires vendus depuis 2012, soit huit millions d’unités dont 3 millions de Raspberry Pi 2 !

@ pour ceux qui pensent que Google et Gmail sont leurs amis | spirale digitale

Google vous le dit : « n’attendez aucun respect de votre vie privée ».

C’est clair, net et précis dans cet article de Next Inpact de 2013.

« En fait, personne n’a le droit de s’attendre au respect de sa vie privée dès lors qu’il donne ses informations à un tiers »

Merci d’être aussi clair M. Google.

 

@ Les bonnes habitudes de développeurs à appliquer dans sa vie quotidienne

Le métier de développeur a cela de singulier qu’il consiste principalement à transformer de simples lignes de textes frappées sur un clavier en programmes qui font fonctionner logiciels, machines, et sites Internet dans le monde entier.

Comme tous les métiers, il possède son lot de bonnes pratiques qui permettent de travailler plus vite et plus efficacement, mais avec des méthodes plutôt avancées, ceci étant en grande partie lié à la maîtrise des outils informatiques (à mon humble avis).

A se demander s’il n’y aurait pas de bonnes idées à reprendre ailleurs, voire à essayer de transposer dans sa vie de tous les jours…

@ Rencontre avec Bernard Stiegler et Ars Industrialis – Le 4ème singe

Nous vous avions déjà parlé de Bernard Stiegler. Philosophe, ancien directeur de l’INA, actuel directeur de recherche à l’IRI et président d’Ars Industrialis, c’est avec cette dernière casquette qu’il nous a accueillis dans son bureau à Beaubourg.

Ars Industrialis est une association qui œuvre depuis plus de dix ans sur la question du rôle de l’industrie au sein de la société à travers différents thèmes majeurs, que l’on retrouve notamment dans son vocabulaire. Sur le site on peut lire en sous-titre « association internationale pour une politique industrielle des technologies de l’esprit ». Mais qu’est-ce au juste qu’une politique industrielle des technologies ?

@ Vers une convergence entre Blockchain et les licences Creative Commons ? – – S.I.Lex –

A la fin du mois dernier, Creative Commons France a publié sur son blog un très intéressant billet pour rendre compte des premiers résultats d’un projet pilote conduit avec le service Ascribe.io pour permettre aux créateurs d’enregistrer leurs oeuvres sous licence Creative Commons via le protocole Blockchain. Pour faire simple et sans m’étendre trop longuement, Blockchain (ou « chaîne de blocs » en français) correspond à la technologique utilisée à l’origine pour développer des cryptomonnaies comme le Bitcoin.

@ Algorithmes et responsabilités « InternetActu.net

France Stratégie organisait la semaine dernière une rencontre entre Daniel Le Métayer, directeur de recherche à l’INRIA, coordinateur notamment du projet Capris sur la vie privée (et qui avait été très critique sur la Loi renseignement) et Antoinette Rouvroy, chercheuse au Centre de recherche en information, droit et société (CRIDS), à l’université de Namur, pour discuter des algorithmes et de leurs impacts.

Comme souvent, l’enjeu a d’abord été de tenter de cerner de ce dont on parle et ce n’est pas si simple, tant le terme d’algorithme caractérise désormais les boites à tout faire des traitements logiciels. Pour Daniel Le Métayer, les algorithmes sont des procédés de calcul qui recouvrent une grande variété de procédés techniques. Mais plus que les procédés techniques, ce sont leurs effets qui sont importants à comprendre, du fait de leurs impacts sur nos décisions, nos comportements, notre vie quotidienne… et plus encore de leurs effets normatifs.

@ Avec THOT, pour une solidarité 2.0

Dans ce monde, chaque individu accède à internet et possède toutes les compétences numériques nécessaires pour avoir un fort impact sur son milieu social et économique. Chaque individu est conscient de l’impact écologique que représentent les 60 millions de tonnes annuelles de déchets électroniques pour notre planète et décide de recycler pour préserver et assainir son environnement. Dans ce monde il existe une parfaite égalité entre les riches et les pauvres et entre les “natifs numériques”1 et les “immigrants numériques” 2 dans l’usage et l’accès aux TIC 3 … Ce monde ne quittera peut-être jamais le domaine du rêve pour devenir réalité …

Mais en vérité, ce monde n’est-il qu’une utopie ?

@ Eradiquer Facebook | Le Blog D’ANDRE Ani

Richard Stallman a encore fait une sortie remarquée, lors de son passage au Québec. Dans un entretient avec le journal Le Devoir, le créateur du projet GNU s’en est violemment prit à Facebook, en assurant qu’il fallait « l’éradiquer pour sauver la démocratie » et également nos vies privées. Avec la surveillance massive de ses utilisateurs, ce réseaux social devient un lieu de contraintes qui nous fait perdre nos libertés et le contrôle sur ce que nous exprimons.

J’avoue être plutôt d’accord avec lui, même s’il y va un peu fort, c’est son personnage. Il est certain qu’un lieu ou l’on est totalement surveillé n’aide pas à l’autonomie ni à l’expression de ses libertés. Le soucis, à mon avis, c’est le manque de conscience de ses utilisateurs… Tant qu’ils ne se préoccuperont pas de ce genre de problèmes, rien ne changera. Mais faudrait-il encore qu’ils en aient conscience, ou même que cela les intéresse.

@ SWEETUX

@ Pourquoi Apple a raison de protéger les droits fondamentaux contre les États – Politique – Numerama

La position d’Apple face au FBI est beaucoup plus fondamentale qu’on ne l’imagine. Il s’agit de la responsabilité qu’a une entreprise de protéger les droits de l’homme face aux États qui peuvent être tentés de les violer. Explications.

Une fois que vous avez conscience des tenants & aboutissants de cette problématique, vous pourrez vous faire votre propre opinion sur ce sujet ô combien sensible !

@ #OnVautMieuxQueÇa : le futur de la révolte sociale est-il numérique ? – Politique – Numerama

Lancé par des Youtubers en colère contre le gouvernement, le hashtag #onvautmieuxqueça a envahi les réseaux sociaux. La loi Travail peut-elle réinventer la contestation sociale malgré elle, en la faisant entrer dans une nouvelle ère numérique ?

@ Reconditionnement Et Linux | Le Blog D’ANDRE Ani

Un site intéressant, Ordi-Linux, sur le reconditionnement d’ordinateurs et la façon dont sont traités les déchets informatiques. Avec du GNU/Linux dedans évidemment.

Lisez la page des demandes, et consultez la carte des reconditionneurs.

C’est un enjeu important, traiter correctement et de façon responsable tous ces déchets, et les valoriser, les réutiliser lorsque cela est possible. Pour lutter contre la pollution, l’obsolescence programmer, voir créer des emplois. Malheureusement, les problèmes sont nombreux. Il faut se mobiliser pour faire avancer les choses dans le bon sens.

C’est une bonne initiative, à soutenir et à promouvoir.

Je l’aurais bien mis ce projet en coup de cœur, mais il y en a déjà 2 !

@ Chiffrement et surveillance : Mozilla présente des « principes de base » pour les États – Politique – Numerama

Mozilla présente des « principes de base sur la surveillance » que les gouvernements du monde entier devraient suivre, pour assurer le bon équilibre entre liberté et sécurité, notamment face au chiffrement.

À l’occasion du combat judiciaire entre le FBI et Apple, Mozilla a publié vendredi des « Principes de Surveillance », qui se veulent être des principes de base que tout gouvernement devrait suivre dans la conduite de ses politiques publiques. Ils sont effectivement très simples mais ils ont l’avantage d’être clairs, et recoupent pour une large partie ce que dit égalementla Cour de justice de l’Union européenne (CJUE), dont l’avis reste ignoré par les juridictions françaises, en attendant que le Conseil d’État s’y penche à nouveau :

@ Plus malin sur le Web par Mozilla – Le blog de Genma

Plus malin sur le Web est une initiative de Mozilla.
Considérez cette série comme un petit guide pour rester maître de votre Internet : c’est ici que sont réunies les astuces et les finesses qui vous sont proposées par les spécialistes et les programmeurs de Mozilla.C’est une série de mini-cours dont les étapes sont le suivantes : Posez-vous des questions, trouvez comment y répondre et gagnez en expertise. Parlez-en ensuite autour de vous.

Pareil pour ces initiatives de la Fondation Mozilla, à mettre en avant & à diffuser !

@ De l’intimité et de sa nécessité | La Quadrature du Net

Depuis 2012 et les révélations d’Edward Snowden nous apportant des preuves de la surveillance de masse des communications du monde entier par les USA et la Grande-Bretagne1, il n’est plus possible d’ignorer celle-ci (et encore moins de nier son existence). Depuis 2008, pour la Quadrature du Net, je participe à des interventions diverses, répondant aux invitations d’écoles, de colloques, de médias. Ces dernières années, la question de la surveillance de masse s’est rappelée à nous avec force.

@ Tails : la nouvelle version du système d’exploitation discret est disponible – Tech – Numerama

Tails, le système d’exploitation conçu pour ne pas laisser de trace numérique, vient d’être mis à jour en version 2.2 par ses développeurs.

Les développeurs de Tails viennent d’annoncer la disponibilité de la nouvelle version du Live OS qui rend votre activité numérique amnésique et vous fait passer incognito. Pour ceux qui ne connaissent pas encore Tails, il s’agit d’un système d’exploitation portable (qui se lance depuis un DVD ou une clé USB), spécialement conçu pour protéger la vie privée et l’anonymat de ses utilisateurs.

@ Comment œuvrer pour l’E-inclusion en reconditionnant des ordinateurs avec Linux, des associations reconditionnent des ordinateurs

Dans le Grand Ouest, des associations reconditionnent des ordinateurs avec des logiciels libres pour en faire don à leurs adhérents.

Alors que la législation préconise le réemploi des ordinateurs avant leur recyclage, les administrations, collectivités publiques, entreprises, confient souvent leurs ordinateurs âgés de cinq ans à éco-systèmes qui les démantèle pour réutiliser la matière. Dans les mêmes villes, des personnes n’ont pas les moyens d’acquérir un ordinateur neuf. De plus, elles ont besoin d’un accompagnement pour apprendre à s’en servir.

Des associations composées de membres bénévoles pour la plupart et de quelques salariés en contrats aidés, tentent de relever le défi de collecter une partie de ces ordinateurs de moins de six ans pour y installer des logiciels libres simples à utiliser par des novices en informatique, de les distribuer aux personnes disposant de faibles ressources et de les aider dans leur apprentissage de ces nouveaux outils numériques.

@ Chiffrement, Backdoor, Apple, FBI… un problème ? – Pixellibre.net

Chiffrement …Backdoor : ces mots sont partout, surtout dans la bouche de nos politiques et encore plus en ce moment… le tout sur fond de conflit entre le FBI et de nombreux acteurs internationaux.

Si nous prenions quelques minutes pour parler sérieusement, faire le point et arrêter les conneries ?

@ Le numérique nous change au-delà de nos usages – Framablog

Nous avons tous conscience, pour peu que nous prenions un peu de recul, que nos usages et nos mœurs ont considérablement changé dans les 20 dernières années. Nous en attribuons la cause à l’omniprésence des technologies numériques que nous avons massivement adoptées, du moins dans notre partie du monde.

Cependant ce n’est pas seulement notre manière de communiquer, vivre, travailler, aimer… qui ont complètement changé, c’est aussi notre manière d’être nous-mêmes, ou plutôt : la façon dont notre être apparaît aux yeux du monde numérique désormais.

Lorsque ce monde numérique est quasi entièrement sous la coupe des entreprises de la Silicon Valley et sous la surveillance des gouvernements, nous sommes asservis à une nouvelle féodalité, et plus vraiment dans une démocratie.

C’est ce qu’expose Aral Balkan dans le billet qui suit.

@ Du revenu de base à un protocole monétaire commun ? – Mouvement Français pour un Revenu de Base

De plus en plus de voix s’élèvent pour situer la cause essentielle de la crise dans le monopole des banques commerciales sur la création monétaire. Le revenu de base pourrait non seulement atténuer les conséquences de la crise, mais être surtout un levier politique pour agir sur sa cause, en transformant les modalités de création monétaire.

 

Vous l’aurez compris, nombreux sont les sujets importants & parfois sensibles abordés dans l’actualité de ces dernières semaines … il est important d’en tenir compte dans notre vie quotidienne & nos usages du numérique. Plus on sera nombreux à prendre les bonnes décisions & plus la société d’aujourd’hui finira par s’adapter en prenant le bon chemin… enfin, j’espère !

Plus d’actualités @
shaarli.sweetux.org & rss.sweetux.org


2/ Le coup de gueule du mois :

Ce moi-ci, je voulais vous présenter un « mini-dossier » en 3 parties découvert au cours de ces dernières semaines, sur un livre que je vous invite à lire :  1984 (Nineteen Eighty-Four), le plus célèbre roman de George Orwell, publié en 1949 :

@ Bref retour sur Orwell (I) — Bernard GENSANE

L’immense réforme de l’orthographe, concernant en particulier le terrassant problème de la suppression de l’accent circonflexe, m’a remémoré ce passage de 1984 où le héros est décrit comme travaillant pour la sous-commission d’un sous-comité devant déterminer s’il faut placer les guillemets en-deçà ou au-delà des parenthèses. Comme j’ai par ailleurs été récemment invité par France Inter à m’exprimer sur Orwell pour l’émission “ Affaires sensibles ”, je me suis replongé – ce que je n’avais pas fait depuis une bonne vingtaine d’années – dans cette œuvre clé (malgré quelques imperfections dont Orwell était pleinement conscient). Le verdict est sans appel : c’est vraiment un livre hors du commun.

@ Bref retour sur Orwell (II) — Bernard GENSANE

Dans 1984, Dieu est mort. Pas de religion révélée. Pas de transcendance. Dans cette dystopie, les valeurs sont inversées. La trinité, le nombre 3 sont utilisés de manière perverse. L’instabilité (2 + 1, 2 contre 1) est la norme. Le monde du livre est divisé en trois continents (l’Océanie, l’Eurasie et l’Estasie). Chaque continent est dirigé par un parti unique. Le parti d’Océanie est l’Angsoc (Ingsoc pour English Socialism). Les trois superpuissances sont en état de guerre permanente, selon des alliances mouvantes – et incompréhensibles. La subdivision d’Océanie où vit Winston Smith est composée de trois classes : les “ Proles ” (les prolos), 85% de la population qui partagent leur temps entre un travail abrutissant et des loisirs superficiels, le Parti Extérieur, auquel appartient Winston, les exécutants (13% de la population), et le Parti Intérieur, l’élite intellectuelle dévoyée (2% de la population). Les classes ne communiquent pas et ne connaissent pas d’ascenseur social.

L’idéologie de l’Angsoc est résumée en trois slogans :

La Guerre c’est la Paix
La Liberté c’est l’Esclavage
L’Ignorance c’est la Force

@ Bref retour sur Orwell (III) — Bernard GENSANE

Ce qui distingue les grands créateurs des autres, c’est que, à partir de la réalité, ils élaborent des modèles plus prégnants que celle-ci en nous la faisant comprendre et ressentir comme jamais auparavant. Essayez d’imaginer un gamin de Paris des années 1830 sans penser à Gavroche. Essayez de vous représenter Mozart sans vous remémorer celui d’Amadeus et son rire jamais envisagé jusque là. Le “ Guernica ” de Picasso occulte la vraie ville dont on ne sait, en fait, pas grand chose. Quant à Emma Bovary, elle écrase votre cousine rêveuse.

Dans 1984, Orwell invente un monde et sa langue officielle, la Novlangue (Newspeak). Elle a ceci de particulier qu’elle est conçue pour mourir, Orwell partant du principe que, plus on élimine des mots (on garde “ chaise ” et on supprime “ fauteuil ” “ tabouret ”), plus on réduit leur champ sémantique (“ liberté ” n’est utilisé que dans des phrases comme « j’ai la liberté de choisir entre des pommes de terre et du chou »), plus on réduit une pensée qui devient sans cesse davantage binaire, manichéenne.

Pourquoi dans cette rubrique : tout simplement car je ne veux pas que notre société prenne ce chemin … ni d’ailleurs celui proposé par Aldous Huxley !

Source(s) & plus d’infos @


3/ Le coup de cœur du mois :

Ce moi-ci, je voulais mettre en avant une initiative utile au plus grand nombre (autre que celles proposées par la fondation Mozilla évoquées plus haut) :

@ Reprenez le contrôle de vos données !

Notre vie privée est en danger : agissons maintenant !

Le futur règlement européen protégeant notre vie privée est menacé par le lobby des géants de l’Internet, qui analysent tout ce que nous regardons et disons en ligne.

Découvrez pourquoi ce règlement est important et comment ces lobbys sont en tran de le changer.
Apprenez à échapper à ces entreprises en reprenant le contrôle de vos données.

 

Bien entendu, je vous invite à prendre connaissance du contenu de ce site & de le partager avec vos proches.

Source(s) & plus d’infos @ https://controle-tes-donnees.net/

Bonus :

@ ZeroNet ouvre la voie à un web vraiment décentralisé – Tech – Numerama

Créé en 2015, ZeroNet est un des premiers prototypes fonctionnels de réseau décentralisé et résistant à la censure.

Superbe initiative … plus d’infos @ http://zeronet.io/


Prendre conscience de toutes ces problématiques est un point de départ important & nécessaire à une meilleure compréhension des enjeux de la société actuelle…

… j’espère que le partage de ces quelques billets aidera un maximum de personnes !

Curieusement, j’ai l’impression de m’écarter un peu de mes sujet favoris … mais c’est une nécessité compte-tenu du contexte sociétal actuel.

 

Rendez-vous le mois prochain pour d’autres nouvelles,

Cordialement,

bannière verte2

#0.5

#0.5 / OCTOBRE 2015

Comme d’habitude, ce billet mensuel reprendra les introductions & les liens vers les  mensuels de mes 3 blogs …

Les mois se suivent & ne se ressemblent pas … quoique, certaines actualités reviennent régulièrement !

#1.5 @ http://infolibre.sweetux.org/2015/10/07/1-5/

Comme d’habitude, je vais commencer ce billet par une petite série de news relatives à l’informatique libre …

Pour débuter cette série de news, LA « plus importante » d’entre elles est la suivante : la sortie d’HandyLinux 2.2 !

À l’occasion d’un anniversaire (voire plus), le dossier du mois intitulé « la FSF & GNU » reviendra sur plus de 30 ans d’histoire … et sur l’homme sans qui tout ceci n’existerais pas aujourd’hui !

#2.5 @ http://lmpc.sweetux.org/2015/10/14/2-5/

L’actualité « politique » de ce mois n’est pas très « chargée », mise à part les coups de gueules habituels … il restent tout de même quelques sujets importants, comme par exemple la loi sur la santé, & la loi sur le numérique … sans oublier le dossier économique du mois à l’occasion de la semaine sur le revenu de base qui a eu lieu dernièrement !

#3.5 @ http://geek.sweetux.org/2015/10/28/3-5/

Ce moi-ci, l’actualité a été très chargée … difficile de tout abordé ici, voici donc l’essentiel de ce que j’en ai retenu (désolé pour les éventuels oublis).
Le « mini dossier » du mois est réalisé suite au scandale automobile qui a eu lieu dernièrement & mon coup de cœur ira à un nouveau projet intitulé LIBRE @ TOI !

Rendez-vous le mois prochain pour un nouveau point de situation 🙂

bannière verte2

Nipsource & le libre (1/2)

Dans cet épisode « Hors Série » de la rentrée 2015, la joyeuse équipe de Nipsource nous rappelle les bases du libre … en nous racontant l’histoire de Richard Stalmann & en nous rappelant la définition d’un logiciel libre (et en précisant les différences avec un logiciel open source).


https://w.soundcloud.com/player?url=https%3A%2F%2Fapi.soundcloud.com%2Ftracks%2F222243380&visual=true&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false

Podcast: Téléchargement

 

>>> Source & + d’infos @ http://nipcast.com/category/nipSOURCE/

http://nipcast.com/nipsource-episode-hs-le-libre-partie-1/

http://framabook.org/richard-stallman-et-la-revolution-du-logiciel-libre-2/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_Stallman

https://www.fsf.org/about/what-is-free-software

https://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel_libre

 

#0.4

#0.4 / AOÛT & SEPTEMBRE 2015

Comme d’habitude, ce billet mensuel reprendra les introductions & les liens vers les  mensuels de mes 3 blogs …

L’actualité de ces dernières semaines a été chargée & compte-tenu des congés estivaux, je n’en ai pas autant diffusé via mon shaarli que je ne l’aurais fait habituellement, voici donc l’essentiel de ce que j’en ai retenu…

… vous constaterez que ce mois-ci, j’ai décidé de faire un gros dossier « de rentrée » en 3 parties !

#1.4 @ http://infolibre.sweetux.org/2015/09/07/1-4/

Le dossier du mois :
INVENTONS L’ÉCOLE DE DEMAIN
– Partie 1 : LOGICIELS LIBRES & ÉDUCATION

#2.4 @ http://lmpc.sweetux.org/2015/09/14/2-4/

Le dossier du mois : INVENTONS L’ÉCOLE DE DEMAIN
– Partie 2 : POLITIQUE & ÉDUCATION

#3.4 @ http://geek.sweetux.org/2015/09/28/3-4/

Le dossier du mois : INVENTONS L’ÉCOLE DE DEMAIN
– Partie 3 : MATÉRIELS & RESSOURCES

Rendez-vous le mois prochain pour un nouveau point de situation 🙂

bannière verte2

#1.5

 

1/ L’actualité du mois écoulé :

Comme d’habitude, je vais commencer ce billet par une petite série de news relatives à l’informatique libre …

Pour débuter cette série de news, LA « plus importante » d’entre elles est la suivante :

Le 6 septembre, Arpinux, papa de la HandyLinux a annoncé la sortie officielle de la version 2.2 de sa distribution GNU/Linux, basée sur la Debian GNU/Linux 8.2.0, plus connue sous le nom de code de Jessie.

Après une annonce postée sur la framasphere*, j’ai été sur le blog de la distribution qui annonce en grande pompe les nouveautés.

Outre les habituelles montées en version de logiciels, le menu Handy a été réécrit depuis une feuille blanche pour en améliorer son ergonomie. On apprend aussi l’existence d’une première version en 64 bits, ce qui est somme toute logique. Le premier processeur 64 bits pour PC, c’était l’Athlon 64, sorti en septembre 2003. Déjà 12 ans !

À l’occasion de la sortie de debian 8.2, HandyLinux se met à jour avec une liste conséquente de nouveautés. Pour rappel, il s’agit d’une distribution GNU/Linux collégiale pour rendre l’informatique accessible à tous. Comme d’habitude, vous pouvez bien sûr télécharger et installer cette nouvelle version, mais si vous avez déjà HandyLinux sur votre machine, une mise à jour suffira.

Vous l’aurez compris : j’aime cette distribution. Ses énormes points forts sont sa documentation (on & off line) & sa simplicité (grâce ou à cause de son environnement : XFCE & aux nombreux petits accessoires « maison »)

Que le détournement de la carte d’Astérix illustrant notre campagne Dégooglisons Internet ne vous trompe pas : quand on promeut le Libre en français, ce n’est pas simplement pour un petit hexagone, mais bien au profit de toute la francophonie.

C’est une des joies de nos internets : pouvoir partager des projets (et du code ^^ !) avec des personnes éloignées géographiquement mais proches aussi bien par la langue que par les valeurs.

Pour la prochaine Semaine Québécoise de L’Informatique Libre (du 19 au 26 septembre 2015), FACIL invite Framasoft à parler de ses expériences et de ses projets, mais surtout à échanger avec la communauté libriste du Québec.

Une occasion rêvée pour le Framablog d’ouvrir ses lignes à Mathieu Gaultier-Pilote, président de FACIL, afin de mieux présenter et connaître ce qui se passe chez nos ami-e-s d’outre-Atlantique…

Cette SQIL fait un peu penser à nos RMLL ! & cette année, l’équipe de bloguelinux.ca était présente lors de cet évènement festif !

Un des principaux commentaires, suite à mon billet « Trop tard » sur Caliopen, a été, encore une fois, que son objectif n’était pas assez clair.

J’en assume la totale responsabilité, évidemment, puisque malgré l’aide et le soutien sans arrêt renouvelé de Gandi je suis seul à porter ce projet. Je suis un vieux développeur, pas un communicant, et il n’est pas toujours simple d’expliquer un projet complexe dans le peu d’espace alloué, de nos jours, par nos cerveaux sans cesse sollicités par une actualité débordante.

Je vous propose donc ici, encore, une explication: c’est le texte d’une mini-conférence que j’ai faite cet été, et qui sera sans doute la base des diverses rencontres autour du projet prévues cette fin d’année.

En espérant, cette fois-ci, être mieux compris et, qui sait, attirer quelques bonnes volontés sinon pour participer au développement, au moins peut-être pour dialoguer, améliorer le site-vitrine, m’aider à créer l’association qui dans le futur assurera le suivi du projet… Bref, pour m’accompagner dans cette aventure un peu trop solitaire.

Caliopen, pour ceux qui ne connaissement pas, c’est un projet de client de messagerie qui respecte la vie privée ! (c’est donc un outil indispensable dans la société d’aujourd’hui…)

Titre : La place de l’homme dans et par l’informatique libre
Intervenants : Véronique Bonnet – Luc Fievet – Quesch
Lieu : Radio RMLL2015 – Beauvais
Date : Juillet 2015
Durée : 39 min 33
Lien vers l’enregistrement
quatrelibertés

Petite conférence très intéressante …

 

La sortie d’un nouveau windows est toujours une belle nouvelle pour nous… C’est l’occasion de dire à notre entourage « quitte à devoir changer vos habitudes, pourquoi ne pas passer sous GnuNux ? »

Cet argument a beau faire mouche, il ne fonctionne pas tout le temps auprès des Dupuis-Morizeau (ça faisait longtemps qu’on n’avait pas parlé de notre sympathique famille-témoin Normande, hein ?). Qu’à cela ne tienne, on est parés à tous niveaux.

Microsoft, vous nous avez gâtés ❤ !

Vous avez probablement lu une pléthore d’articles sur cette nouvelle sortie et les aberrations fonctionnalités qui l’accompagnent. Il faut dire que les arguments de vente et les choix stratégiques de la firme de Redmond sont autant de raisons de passer au Libre. Plutôt que de tout réécrire, voici un petit inventaire à la Prévert des raisons qui peuvent faire mouche…

Si vous décidez malgré tout de rester « sous windows » (en toute connaissance de cause), pensez aux logiciels libres tout de même !

 

La distinction n’est pas toujours facile entre un logiciel libre et un projet ouvert, alors que les deux ne se recoupent pas forcément.

Un logiciel est objectivement libre s’il garantit quatre libertés essentielles à l’utilisateur :

la liberté pour l’utilisateur d’exécuter le programme comme il le veut, pour n’importe quel usage ;
la liberté pour l’utilisateur d’accéder au code source du programme pour étudier le fonctionnement de ce dernier, et de le modifier pour que le programme effectue ses tâches informatiques comme il le souhaite ;
la liberté pour l’utilisateur de redistribuer des copies, donc d’aider son voisin ;
la liberté pour l’utilisateur de distribuer aux autres des copies des versions modifiées ; en faisant cela, celui-ci donne à toute la communauté une possibilité de profiter de ses changements.

On voit que, passé les deux premières libertés, qui concernent d’avantage l’utilisateur du programme en tant que tel, les suivantes sont le socle qui doit favoriser la constitution d’une véritable communauté d’utilisateurs.

Comme je l’ai déjà expliqué dernièrement, il y a quelques différences entre logiciel libre & logiciel open source … il ne faut pas confondre !

Il ne s’agit pas ici de s’extasier bêtement sur la nouvelle version majeure d’un logiciel quel qu’il soit, au motif que ses responsables ont décidé plus ou moins arbitrairement (coucou Linus) qu’ils allaient incrémenter plus fortement le numéro de la prochaine version, comme ici avec la récente version 5 de LibreOffice.

Il s’agit plutôt de constater la qualité, certes discrète, de cette dernière version, fruit d’un long et continu effort de développement communautaire entamé dès le lancement du projet.

J’ai déjà évoqué (brièvement) la sortie de cette suite bureautique le mois dernier & après 1 mois d’usage : elle est vraiment très bien !

& ça fait un moment que je n’utilise plus sa « mère » qui vient de sortir « enfin » une nouvelle version :

Ce 28 septembre, cela faisait 5 ans que la suite bureatique OpenOffice.org a été dérivée pour Libreoffice et comme par hasard Apache Software Foundation a publié à cette date anniversaire des informations sur une nouvelle version de OpenOffice à venir. Apache OpenOffice 4.1.2 sera bientôt disponible, « conçue au départ comme une simple version de maintenance, elle a donné lieu à une restructuration profonde du projet:
Dans la sérier des logiciels que je n’utilise plus, en voici un autre qui progresse (je devrais y regarder de prêt, sait-on jamais …)

On ne présente plus GNOME, l’environnement de bureau libre et convivial.

GNOME 3.18 Göteborg est sorti le 23 septembre 2015. Le bureau continue sa transformation et s’améliore sur de nombreux points. À l’occasion de cette version, un nom de code a été adopté. L’équipe a en effet décidé de reprendre le nom de la ville où s’est déroulé le dernier GUADEC.

& le 18 correspond « par hasard » à son âge !

L’on entend souvent pas parler ces derniers temps de SeaMonkey, la Suite Internet tout-en-un de Mozilla, cependant une mise à jour est disponible depuis ce week-end. SeaMonkey a hérité du succès du concept tout-en-un de Netscape Communicator et continue dans cette ligne de produits basée sur l’architecture multi-plateforme moderne fournie par le projet Mozilla. SeaMonkey ainsi continue d’être pourvue équipée, d’un e-mail, un IRC, un éditeur HTML, de fonctionnalités de navigation Web et tourne avec la dernière version du moteur Gecko de Firefox.

Ce logiciel s’adresse à tous ceux qui souhaitent un produit « tout en un »…

Parce que Windows c’est américain et sûrement aussi pour garder un peu la main, la Chine a décidé de proposer une distribution Linux faite maison baptisée NeoKylin.

Développée à Shanghai, cette distrib commence à remplacer Windows sur les Dell Latitude, Dell Precision et Dell OptiPlex vendus sur le marché chinois.

Eh oui ! et d’après ce que j’ai pu lire dernièrement, il y a de plus en plus de machines « sous linux » dans ce grand pays (& donc faire progresser le pourcentage d’utilisation au niveau mondial)… mais les risques de « soucis » vont de ce fait augmenter malheureusement :

Découverte d’un malware sous Linux derrière un important botnet

Réputé plus sûr que Windows, Linux connaît aussi son lot d’attaques, et en connaîtra de plus en plus avec l’augmentation des objets connectés reposant sur une distribution Linux. En témoigne un nouveau malware découvert principalement en Asie, qui forme un botnet capable d’orchestrer des attaques DDOS très puissantes, jusqu’à plus de 150 Gbps.

& pour terminer cette petite sélection, voici quelques distributions « rolling release » que j’aime bien :

Manjaro 15.09 a été libéré récemment en version Xfce, KDE, et l’installateur net. Manjaro 15.09 est la première mise à jour majeure depuis Juin et a pour nom de code Bellatrix. Avec cette version, l’équipe Manjaro a décidé de changer de mode de versionemment en le basant sur la date plutôt que leur ancien système de gestion des versions. Avec cette version l’on découvre le nouvel installateur Calamares, qui a la particularité d’avoir été conçu pour être facilement porté sur d’autres distributions.

Cette distribution est de plus en plus intéressante & conseillée par « nos ami-e-s d’outre-Atlantique… »

Joost Ruis a annoncé la sortie de Sabayon 15.10, la dernière construction mensuelle de la distribution à roulement constant basée sur Gentoo disponible dans les versions GNOME, KDE, Xfce et MATE. Ceci est la première version de Sabayon qui dispose du bureau Plasma 5 de KDE, ainsi que d’un nouveau programme d’installation du système.
Même si je ne suis pas fan de KDE, je trouve cette « distro » très belle & réussie ! & j’adore le principe de la « rolling release » …
& pour « boucler la boucle » de ce mois :
Un petit post en ce dimanche pour vous parler des quelques soucis rencontrés lors de la mise à jour HandyLinux-1x -> HandyLinux-2.x
Cette mise à jour implique un changement de base (de Debian 7 à Debian 8) ainsi que plusieurs modifications aléatoires du support matériel, surtout pour les cartes nVidia & ATI… sur certaines machines, ça s’arrange, sur d’autres, plus rien ne fonctionne comme avant (mauvaise gestion des polices de caractères, de l’affichage en général etc.. ).

La plupart des solutions proposées sur notre forum ou notre documentation, passent par l’installation de pilotes propriétaires ou par des modifications en ligne de commande, bref, rien de très « user-friendly » (gentil avec l’utilisateur) .

Alors si votre utilisation se limite à de la navigation internet, du petit travail de bureau, visionnage de films et séances de musique (90% des utilisateurs), et si HandyLinux-1.9 fonctionnait bien sur votre machine, ne cédez pas à la course du « toujours plus » : le nouveau HandyMenu est disponible pour HandyLinux-1.9 ainsi que les nouveaux thèmes GTK et les décorations de fenêtres.
Une section complète sur le forum est réservée à la version 1.9 et les paquets/dépôts sont toujours maintenus.

C’est LA « distribution » que je recommande vivement à ceux qui souhaitent débuter « sous linux » …

>>> Plus d’actualités @
shaarli.sweetux.org & rss.sweetux.org


2/ Le dossier du mois :

La FSF & GNU

À l’occasion des 30 ans de la FSF le 4 octobre dernier & des 32 ans du projet GNU le 27 septembre dernier (et de la 16ème FSD le 19 septembre dernier qui a ouvert la 7ème édition de la SQIL), je voulais vous parler aujourd’hui de « l’oeuvre » de Richard Stallman.

Avant toute chose, une présentation rapide issue de Wikipedia s’impose :

Qui donc est cet illustre personnage ?

Richard Stallman

Richard Matthew Stallman (né à Manhattan, le ), connu aussi sous les initiales rms (en minuscules1), est un programmeur et militant du logiciel libre. Initiateur du mouvement du logiciel libre, Il lance, en 1983, le projet GNU et de la licence publique générale GNU connue aussi sous l’acronyme GPL. Il a popularisé le terme anglais « copyleft »2. Programmeur renommé de la communauté informatique américaine et internationale, il a développé de nombreux logiciels dont les plus connus des développeurs sont l’éditeur de texte GNU Emacs, le compilateur C de GNU, le débogueur GNU mais aussi, en collaboration avec Roland McGrath, le moteur de production GNU Make.

Description de cette image, également commentée ci-après

Depuis le milieu des années 1990, il consacre la majeure partie de son temps à la promotion du logiciel libre auprès de divers publics un peu partout dans le monde. Depuis quelques années, il fait campagne contre les brevets logiciels et la gestion des droits numériques (DRM)3. Le temps qu’il alloue encore à la programmation est dédié à GNU Emacs, bien qu’il ne soit plus mainteneur principal depuis février 2008. Il gagne sa vie en partie avec les cachets de conférencier qu’on lui donne à l’occasion ou des prix qu’on lui remet.

Free Software Foundation

La Free Software Foundation (FSF) (littéralement « Fondation pour le logiciel libre »), est une organisation américaine à but non lucratif fondée par Richard Stallman le 4 octobre 1985, dont la mission est la promotion du logiciel libre et la défense des utilisateurs.

La FSF aide également au financement du projet GNU depuis l’origine. Son nom est associé au mouvement du logiciel libre.

+ les associations « filles » :

Le système d’exploitation GNU

(Soutenu par la Free Software Foundation)

GNU est un projet de système d’exploitation libre lancé en 1983 par Richard Stallman, puis maintenu par le projet GNU. Son nom est un acronyme récursif qui signifie en anglais « GNU’s Not UNIX » (littéralement, « GNU n’est pas UNIX »). Il reprend les concepts et le fonctionnement d’UNIX.

Le système GNU permet l’utilisation de tous les logiciels libres, pas seulement ceux réalisés dans le cadre du projet GNU.

Son symbole est un gnou, un animal vivant en Afrique.

Pour ceux que ça intéressent, voici également une petite vidéo de présentation :

Sur le site du projet GNU, on trouve en pied de page la mention suivante :

« Notre mission est de préserver, protéger et promouvoir la liberté d’utiliser, étudier, copier, modifier et redistribuer les programmes informatiques, et de défendre les droits des utilisateurs de logiciel libre. »

Compte-tenue de l’importance que revêt l’informatique dans la société d’aujourd’hui (et bien plus de demain), vous comprendrez que cette mission est indispensable !

Pour mieux aider à faire comprendre tout ceci, il faut commencer « dès le plus jeune age » … avec l’éducation : Pour se faire, ‘rms‘ fait très régulièrement des conférences (comme @ BREST au printemps dernier) pour expliquer « la bonne parole ».

La genèse de cette histoire commence donc ainsi :

Comme il est dit sur le site d’April  : Le 27 septembre 1983, Richard Stallman diffusait l’annonce initiale du projet GNU, projet fondateur du mouvement du logiciel libre :

« Dès le Thanksgiving prochain, je commencerai à écrire un système logiciel complet, compatible Unix, appelé GNU (pour GNU N’est pas Unix), et le distribuer librement à tous ceux qui souhaitent l’utiliser. Je fais appel à toute contribution en temps, en argent, en programmes et en matériel pour faire avancer ce projet. »

En effet, il annonce son projet GNU avec l’objectif de développer un système d’exploitation entièrement libre :

Il invite les programmeurs à le rejoindre et contribuer à son développement comme il est d’usage dans la communauté hackeur. Il dévoile également ses motivations jetant là les bases d’une communauté animée par les principes du logiciel libre, un mouvement qu’il formalisera quelques mois plus tard avec le concept de copyleft.

Faut-il vous présenter le projet GNU ?

Le système d’exploitation GNU est un système complet de logiciels libres qui a une compatibilité ascendante avec Unix. « GNU » signifie GNU’s Not Unix (GNU N’est pas Unix). Richard Stallman a fait l’annonce initiale du projet GNU en septembre 1983. Une version plus longue appelée « manifeste GNU » a été publiée en septembre 1985. Il a été traduit dans différentes langues.

Le nom « GNU » fut choisi parce qu’il satisfaisait à plusieurs conditions : premièrement c’était un acronyme récursif pour GNU’s Not Unix, en second lieu, c’était un mot réel, et troisièmement il était drôle à prononcer (ou à chanter).

Le mot free, dans free software (logiciel libre), fait référence à la liberté et non au prix. Vous pouvez avoir payé votre exemplaire d’un logiciel GNU, ou l’avoir obtenu gratuitement. Mais quoi qu’il en soit, une fois que vous avez le logiciel, vous possédez quatre libertés spécifiques : la liberté d’exécuter le programme comme vous le souhaitez ; la liberté de copier le programme et de le donner à vos amis ou collègues ; la liberté de modifier le programme comme vous l’entendez, grâce à un accès complet au code source ; la liberté de distribuer une version améliorée et ainsi d’aider à construire la communauté (si vous redistribuez des logiciels GNU, vous pouvez faire payer l’acte physique de transférer une copie, ou bien vous pouvez donner cette dernière sans contrepartie).

Le projet ayant pour but de développer le système d’exploitation GNU est appelé « projet GNU ». Le projet GNU a été conçu en 1983 comme une manière de rétablir l’esprit coopératif qui prévalait dans la communauté informatique aux premiers jours, pour rendre la coopération à nouveau possible en supprimant les barrières imposées par les propriétaires de logiciels privateurs.

Le projet GNU et la FSF

Le projet est soutenu par la Free Software Foundation depuis 1985 et s’organise dès l’origine en sous-projets solidaires.

Bien que le système GNU soit la partie visible du projet GNU, les motivations de ce dernier sont avant tout des raisons sociales, éthiques et politiques. En plus d’avoir produit des logiciels et licences libres, le projet GNU a publié un grand nombre de documents, tirant parfois vers le philosophique, dont la majorité ont été écrits par Richard Stallman. Les objectifs politiques restent cependant le domaine réservé de la Free Software Foundation.

À partir du milieu des années 1990, de nombreuses entreprises ont commencé à s’intéresser au développement de logiciel libre. La FSF a donc recentré ses ressources financières sur le soutien légal et politique du développement des logiciels libres. Les efforts de développement logiciel ont été concentrés sur la maintenance des projets existants et sur la création de nouveaux projets ayant pour objectif de trouver une solution aux problèmes importants menaçant la communauté du libre.

Les activités de développement logiciel du projet GNU ont connu deux périodes :

  • la première qui s’est déroulée dans les années 1980 et début des années 1990 a permis l’élaboration des programmes du système d’exploitation ;
  • la deuxième qui a commencé au milieu des années 1990 a été consacrée à des projets stratégiques.

Les projets stratégiques sont (bien sûr) le noyau …

Cet objectif fut partiellement atteint en 1992 lorsque la dernière brique manquante, un noyau de type UNIX libre, fut apportée par Linux. Les développements du noyau GNU Hurd se poursuivent mais le projet n’est plus considéré comme stratégique.

(ça me fait penser @ cette question qui a son importance)

… et l’environnement graphique :

Parmi ces nouveaux projets, on retrouve par exemple, le projet GNOME qui a été lancé par le projet GNU parce que KDE, un autre environnement de bureau, commençait à devenir connu mais contraignait les utilisateurs à installer certains logiciels propriétaires. Pour empêcher cela, le projet GNU a lancé simultanément deux projets. Le premier appelé Harmony avait pour objectif de produire des logiciels alternatifs de ceux dont dépendait KDE qui étaient propriétaires. L’idée était que si ce projet aboutissait, le problème lié à KDE disparaissait. Le second, GNOME, a attaqué le même problème d’un point de vue différent. Son objectif initial était de produire une alternative à KDE ne dépendant d’aucun logiciel propriétaire. Finalement, le composant logiciel sur lequel KDE était basé (Qt) fut distribué sous licence libre avant que Harmony n’aboutisse. GNOME a quant à lui très bien progressé.

… ainsi que quelques applications spécifiques (comme Gnash,  un logiciel permettant de lire les animations conçues à l’aide du format Flash d’Adobe)

Le projet GNU, la Free Software Foundation (FSF) et la licence GPL

Fin 1983, Richard Stallman, alors chercheur au laboratoire d’intelligence artificielle du MIT aux États-Unis, lance le projet GNU, en réaction à la pratique alors émergente qui consistait à garder secret le code source des logiciels et à contraindre au paiement d’une licence pour leur utilisation. Son objectif est de développer un système d’exploitation complet, semblable à Unix et qui soit un logiciel libre : le système GNU. (« GNU » est l’acronyme récursif de « GNU is Not Unix »; on le prononce « gnou » avec un G audible). Afin de récolter des fonds, il crée la Free Software Foundation, et commence à développer de nombreux logiciels. On lui doit notamment le célèbre éditeur Emacs, le compilateur gcc, etc.

La liberté au sens GNU est définie selon quatre principes :

  1. la liberté d’exécuter le programme, pour tous les usages (liberté 0).
  2. la liberté d’étudier le fonctionnement du programme et de l’adapter à vos besoins (liberté 1).
  3. la liberté de redistribuer des copies, donc d’aider votre prochain (liberté 2).
  4. la liberté d’améliorer le programme et de publier vos améliorations, pour en faire profiter toute la communauté (liberté 3).

Pour les points 2 et 4, l’accès au code source du programme est une condition indispensable.

Le projet GNU a ainsi défini une licence afin de protéger la liberté de ses travaux, la licence GPL, sous laquelle sont publiés un grand nombre de logiciels libres. Le site http://www.gnu.org offre une comparaison entre les licences existantes. Notons enfin que « libre » ne signifie par nécessairement « gratuit » ou « non commercial », l’auteur d’un logiciel libre ou de modifications étant libre de le distribuer gratuitement ou non. On notera qu’utiliser un logiciel libre a de nombreux avantages : la fiche pratique Pourquoi utiliser des logiciels libres ? vous en présentera quelques uns.

La licence GPL a depuis été utilisée par de nombreux logiciels, le plus célèbre sur ce site étant bien sûr le noyau Linux.

(…)

Voici une chronologie des principaux événements qui ont marqué la vie de Linux.

Vous trouverez ci-après de nombreux liens aux contenus très intéressants pour approfondir sur ce sujet… Je vous recommande également la lecture de « Richard Stallman et la révolution du logiciel libre » (Une biographie autorisée).

>>> Source(s) & + d’infos @ https://fsf.org/ & https://www.gnu.org/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Free_Software_Foundation & https://fr.wikipedia.org/wiki/GNU

>>>Liens Bonus @ 

http://shaarli.sweetux.org/?searchtags=FSF

http://shaarli.sweetux.org/?searchtags=GNULINUX

 


3/ Le coup de cœur ou le coup de gueule du mois ?

Ce moi-ci, je suis tombé sur une nouvelle bien « surprenante » (quoique, il fallait bien se douter que ça arriverait un jour… mais j’aurais espéré avec windows lol !)

Dans l’objectif de renforcer son offre cloud Azure, Microsoft a développé sa propre distribution Linux baptisée “Azure Cloud Switch”.

logo-azure3C’est par l’intermédiaire d’un article de Kamala Subramaniam, architecte chez Azure Networking, que Microsoft a annoncé la nouvelle.

Cette distribution a pour objectif de faire tourner des périphériques réseau comme des switchs, pour un réseau géré directement au niveau de la couche logicielle.

La hache de guerre entre Microsoft et le monde Linux semble bel et bien enterrée, et c’est surement mieux pour tout le monde. Ce n’est pas d’aujourd’hui que Microsoft se rapproche de Linux puisque depuis plusieurs années déjà, Microsoft contribue au noyau Linux de manière importante.

>>> Source(s) & plus d’infos @

http://shaarli.sweetux.org/?searchterm=windows

Le « vrai » coup de cœur de ce mois

est « en cours » :

Dégooglisons saison 2 : ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait !

Nous l’avions annoncé l’an passé : Dégooglisons Internet est un projet sur 3 ans. Après une première année qui a dépassé toutes nos espérances, nous avons décidé d’attaquer cet « an 2 de la dégooglisation » en fanfare, en vous proposant 5 nouveaux services (et mises à jour majeures) qui seront présentés sur le Framablog tout au long de la semaine.

Mais nous ne perdons pas de vue l’essentiel : le succès de la première saison et ce que nous allons en faire dans la deuxième, c’est à vous que nous le devons.

GAFAM ne l’avait pas vu venir…

Carte2015-animation

 


Rendez-vous le mois prochain pour d’autres nouvelles,

Cordialement,
bannière bleue2