Linux est-il réservé aux experts en informatique ?

Linux représente la base, le noyau d‘un système d‘exploitation informatique qui propose donc une alternative libre à Windows. À l‘origine, Linux était une affaire d’experts, car il était difficile de l’installer sur son ordinateur sans posséder un diplôme d‘ingénieur informatique… Aujourd‘hui, c‘est différent, ceci grâce aux nombreuses distributions développées par les informaticiens de la communauté du logiciel libre (voir rubrique de septembre). Ainsi, 3 % des ordinateurs sont aujourd‘hui équipés d’une distribution Linux… le chiffre est modeste, mais il ne cesse de progresser. Surtout, il n‘a jamais été aussi simple d‘arrêter d‘enrichir l‘homme le plus riche de la planète, ou de croquer la pomme Apple, et ceci en toute légalité.

Parmi les nombreux développements du noyau Linux parfaitement adaptés aux débutants, on peut citer Ubuntu et Linux Mint. Leur installation sur un ordinateur peut s’effectuer en mode graphique, c’est-à-dire grâce à des fenêtres de dialogue identiques à celles que l’on peut trouver sur Windows. Cela rend l’opération très aisée. En outre, ces deux distributions sont portées par une communauté d’utilisateurs actifs et motivés, toujours prêts à répondre aux questions des débutants sur leurs forums d’entraide.

À côté de ces deux poids lourds, on trouve des distributions qui ont fait le choix de se spécialiser dans un domaine précis :

  • C’est le cas par exemple d’Emmabuntüs dont l’objectif est de redonner une seconde vie à des ordinateurs. Il y a donc dans cette démarche un aspect environnemental, mais également le désir d‘offrir à des populations qui n’en ont pas les moyens, un accès à l’informatique – c‘était le moment « auto-promo » des auteurs de cet article.

  • Parlons également de PrimTux, une belle aventure initiée par des professeurs des écoles passionnés d’informatique libre et désireux de revaloriser un matériel obsolète. PrimTux est une distribution éducative qui s’adresse aux élèves du primaire quel que soit leur âge. Elle rencontre de plus en plus de succès.

En 2017, Les distributions Linux ne sont donc plus du tout réservées aux geeks. Chacun peut y trouver son bonheur et la grande solidarité qui unit ses utilisateurs est une force qui convainc de plus en plus de personnes éprises de liberté.

Afin de découvrir d‘autres systèmes d‘exploitation basés sur Linux et plus adaptés à vos besoins, nous vous encourageons à visiter le site DistroWatch qui permet aux lecteurs de trouver des informations générales sur ces systèmes d’exploitation ainsi que leur classement de popularité. Il contient des informations sur plusieurs centaines de systèmes d‘exploitation. Sa page de recherche par type vous permet de rapidement identifier la version de Linux qui vous convient le mieux. Cette multitude de distributions Linux (de l‘ordre de 276 actives au niveau mondial actuellement) peut surprendre quand on n‘a connu que les systèmes d‘exploitation Windows de Micro$oft qui ne propose qu‘une version tous les 5 ans 😉 Cette multitude ne doit pas au contraire vous effrayer, mais vous inciter à la découverte et à la liberté de choix que permet justement la philosophie du logiciel libre.

Dans cet article, nous avons uniquement employé le terme « système d‘exploitation Linux », et non pas celui de « distributions GNU/Linux», que vous pourrez lire sur les sites dédiés aux systèmes d‘exploitation alternatifs, et qui – de fait – est le terme exact. Nous avons fait cette simplification uniquement pour faciliter la lecture de notre article, mais il faut savoir que le projet GNU fondé par Richard Stallman a mis en place les outils libres ainsi que le concept de la licence du logiciel libre (GPL : « GNU General Public License ») qui ont permis la réalisation et la diffusion du noyau Linux par Linus Torvalds.

Ces deux appellations Linux ou GNU/Linux pour les néophytes du logiciel libre peuvent paraître identiques, et ils n‘appréhendent pas la nécessité d‘utiliser le terme GNU/Linux au lieu du terme plus simple de Linux. Cela renvoit aux concepts qui sont la base de la philosophie du logiciel libre, d‘un côté le concept de paternité et le concept de liberté porté par le projet GNU qui a mis en place le terme logiciel libre, de l‘autre Linux qui est plus porteur du terme d’Open Source. Comme évoqué dans notre article sur le logiciel libre du mois de septembre, bien que poursuivant un but similaire (celui de donner une plus grande liberté d’usage aux utilisateurs de logiciels), il existe cependant une différence fondamentale dans leurs philosophies respectives. Selon Richard Stallman, dont nous partageons complètement l’analyse :

L’open source est une méthodologie de développement ; le logiciel libre est un mouvement social.

Pour aller plus loin, sur la compréhension des distributions GNU/Linux, et leurs prises en main technique, voir :

Le mois prochain : « Linux, pour sortir de l’obsolescence programmée ! ».
Collectif EmmabuntüsGPL V3

 


SOURCE @ https://www.lagedefaire-lejournal.fr/linux-reserve-aux-experts-informatique/

Légende photo : Dessin : Odysseus Libre Licence Art Libre 1.3 2017

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close