#3.32 La sélection de mai 2018 @geek

Comme chaque mois, vous trouverez ci-après quelques liens issus principalement de mes autonews (et/ou de mon shaarli) … & puisque « en mai, fait ce qu’il te plait », vous aurez droit à un bonus complémentaire suite aux RML#11 organisées par Penn ar Ğ1 !

+ BONUS @

L’intelligence n’est ni artificielle ni innée
Actuellement en plein essor, les technologies reposant sur l’intelligence artificielle n’ont de fait que peu à voir avec l’intelligence humaine. Leur développement impose de former les jeunes et moins jeunes à la science algorithmique pour mieux les comprendre et de garder à l’esprit que les machines et leurs calculs sont faillibles.
RGPD et logiciels libres pour accompagner les mises en conformité – LinuxFr.org
Le Règlement général sur la protection des données (RGPD, General Data Protection Regulation — GDPR —, en anglais) entre en vigueur le 25 mai 2018. C’est l’occasion pour la société civile (comme La Quadrature du Net) de pouvoir lancer des actions de groupe. C’est également l’occasion pour les groupes mondiaux amateurs de données d’expatrier hors Union européenne les données personnelles qu’ils voudront exploiter après cette date. Et c’est surtout le moment, pour toutes les entreprises et administrations européennes, de se mettre à l’heure.
La suite de la dépêche présente les nouvelles obligations et compare les deux outils qui aideront à les gérer.
Storify est mort. Longue vie à… – Framablog
Storify.com, service bien pratique qui permet de construire des histoires sous forme de pages web, à partir d’éléments divers (textes, tweets, vidéos, etc), fermera ses portes le 16 mai 2018. Framasoft, accompagné par d’autres acteurs, met à disposition une pré-version d’un logiciel permettant à des millions d’utilisateurs et utilisatrices, de ne pas rester sur le carreau.
Comment l’intelligence artificielle se (la) raconte depuis « 2001, l’odyssée de l’espace »
Tout le monde connaît l’histoire de HAL 9000, le supercalculateur tueur de 2001, l’odyssée de l’espace, film culte de Stanley Kubrick dont le cinquantième anniversaire sera célébré le 12 mai 2018 lors du 71e Festival de Cannes. Curieuse coïncidence du calendrier, la société IBM, partenaire à l’époque de Kubrick, vient de dévoiler le projet CIMON (Crew Interactive Mobile Companion), le premier robot animé par une IA destiné à rejoindre la Station Spatiale Internationale (ISS)…
Le RGPD interdit-il aux individus de « vendre » leurs données personnelles ? – – S.I.Lex –
Le site de l’observatoire « Mes datas et moi » a publié hier un article au titre assez provocateur (Bientôt tous rentiers grâce à nos données personnelles ?), qui a suscité des échanges intéressants sur les réseaux sociaux. L’auteure défend en effet la thèse, a priori surprenante, selon laquelle le RGPD ouvrirait la possibilité pour les individus de revendre leurs données à caractère personnel :
Intelligence artificielle et pensée humaine | binaire
Parler encore d’intelligence artificielle ? Au milieu de tout le bruit médiatique sur ce sujet une chercheuse en sciences de l’éducation, Margarida Romero, va répondre à une question rarement posée et jamais analysée de façon aussi profonde à notre connaissance : comment éduquer nos concitoyen.ne.s dans un monde où l »intelligence artificielle » devient omniprésente ?
Comment réparer les médias sociaux (et faire encore mieux) – Framablog
Le récent scandale Cambridge Analytica semble avoir brièvement remis au goût du jour la question du siphonnage de données par les médias sociaux. Il est bon de se rappeler que la collecte de données n’est pas une simple pratique de Facebook, mais bien leur modèle économique : que cette entreprise – parmi les plus cotées en bourse au monde – n’existe qu’en se nourrissant de nos Likes, photos et autres interactions sociales.
RGPD : de grands médias américains bloquent leur accès à l’Europe – Tech – Numerama
Le RGPD est entré en vigueur le matin du 25 mai 2018. Les lecteurs européens de grands titres de presse américains ont été surpris de trouver une page vide, un blocage géographique… ou des idées étonnantes.
Startup : connaissez-vous Whaller, le réseau social respectueux de vos données ? – Business – Numerama
Whaller est un réseau social français qui n’utilise pas les données personnelles de ses utilisateurs. Il compte 200 000 utilisateurs aujourd’hui.
RGPD : vous voulez récupérer vos données ? My Data Request vous accompagne – Tech – Numerama
Le service My Data Request centralise sur une page les accès directs permettant de demander une archive de ses données personnelles sur divers services en ligne. Pratique, notamment pour déplacer ses informations sur un autre service.
Émission « Libre à vous ! » diffusée mardi 29 mai 2018 sur radio Cause Commune | April
La première émission Libre à vous ! de l’April a été diffusée sur la radio « Cause commune » mardi 29 mai 2018. Vous retrouverez sur cette page toutes les références citées pendant l’émission.
Conditions d’utilisation de Google: attention ! – Tuxicoman
Au cas où vous n’auriez pas lu les conditions d’utilisation des services de Google, voici un détail qui mérite votre attention :

+ BONUS « spécial » à l’occasion des Onzième Rencontre des Monnaies Libres à DOUARNENEZ :

Pour les plus geek d’entre vous qui souhaitez contribuer à ce beau projet :

Si vous êtes développeur, vous avez l’embarras du choix : il est possible de participer au développement du cœur (Node.js), ou encore des clients tels Sakia (Python) / Cesium (HTML/CSS/JS) / Silkaj (Python), ou même de développer votre propre logiciel reposant sur Ğ1 et Duniter. Par exemple, il n’existe pas encore de marché pour réaliser des échanges : ce serait pourtant un formidable outil pour immédiatement donner tout son intérêt à la monnaie Ğ1 : faire des échanges !

Si vous n’êtes pas développeur, il vous reste des qualités ! Notamment votre œil d’informaticien saura repérer les problématiques de sécurité, d’installation ou encore d’ergonomie des logiciels ! Faites donc profitez l’ensemble de la communauté de vos propres compétences et de votre énergie.

Dans tous les cas, vous pouvez aller faire un tour sur le Wiki afin de réperer les sujets pouvant vous intéresser.

Vous avez trouvé un bug !

N’hésitez surtout pas à le rapporter ! Cela permet aux logiciels d’évoluer et évitera à d’autres de tomber dessus.

Instructions sur la page Wiki > Rapporter un bug.

+ LA conférence de Stéphane Laborde @

TRM : Vidéo PeerTube conférence RML11 Douarnenez 2018 | Création Monétaire
Les RML11 étaient l’occasion d’une double première, tout d’abord une conférence originale sur la TRM « Métrique, topologie et libertés », ainsi que la mise online de la vidéo complète sur Peertube, le 1er réseau libre (fondé sur un logiciel libre) et P2P de partage de flux vidéo fondé sur le protocole ouvert bittorrent.

+ de news @ geek’Autonews

& + de news @ sam7’Autonews & Sam7’Shaarli

Bonnes découvertes & bonnes lectures.


Si vous aimez ce que je (re)diffuse & si vous voulez me soutenir :
Vous pouvez m’aider à continuer en faisant un don en Ğ1 @

7xRaTrsX7T9vUeuyDEK7nAQaKES6TGqjnhH3xbHtgKTZ

Publicités

#3.28 La sélection de janvier 2018 @geek

Nouvelle année = nouvelle formule !

Celle-ci évoluera probablement au fin du temps, mélanges de liens issus de mes Autonews & de mon inséparable Shaarli (avec d’éventuels extraits et/ou commentaires…)

Chaque mois, je vais donc vous livrer ma petite sélection de liens parmis tous ceux que j’ai rediffusé.

+ BONUS @

L’émergence de la figure d’un Etat « contributeur aux Communs numériques » – – S.I.Lex –
Au début du mois de décembre, la DINSIC (Direction Interministérielle des Systèmes d’Information et de Communication de l’État) a publié dans le cadre du Paris Open Source Summit 2017 une «Politique de contribution aux logiciels libres de l’Etat» qui recèle plusieurs aspects intéressants.
1er janvier : de nouvelles œuvres entrent dans le domaine public | SavoirsCom1
Vous avez peut-être suivi chaque jour du mois de décembre, l’ouverture des cases du calendrier de l’avent du domaine public que nous avons proposé cette année. 31 noms d’hommes et de femmes dont les œuvres vont pouvoir être réutilisées librement, sans avoir à demander d’autorisation.
Le Remix selon Google ou la culture web digérée par la novlangue – – S.I.Lex –
Peu avant les fêtes, on a appris que Google et Universal ont conclu un accord pour que le catalogue du label intègre une nouvelle offre payante de streaming musical que la firme de Mountain View s’apprête à lancer. Pour Google, c’est une étape importante de franchie, car les deux autres grandes majors de la musique (Warner et Sony) ont déjà accepté de rejoindre ce partenariat. L’objectif est d’arriver à concurrencer Spotify ou Apple Music en fusionnant deux services préexistants : Google Play Music et YouTube Red (l’offre payante par abonnement de la plateforme vidéo).
20 ans après Mandrake Linux, Gaël Duval présente son nouveau projet : Eelo, le smartphone libre – Tech – Numerama
Il y a deux décennies, naissait MandrakeLinux qui deviendra Mandriva, la première des distributions populaires et communautaires des années 2000. Alors que le PC est en fin de course, son créateur, le libriste Gaël Duval, veut reprendre du service et se lancer dans le smartphone avec Eelo. Rencontre.
Les géants du web se mobilisent pour secourir la neutralité du net aux USA – Politique – Numerama
Si les géants du web n’ont pas réussi à persuader le régulateur des télécoms de renoncer à son vote contre la neutralité du net, ils n’ont cependant pas dit leur dernier mot. Ils sont prêts à aller en justice et à soutenir toute action législative réinstituant ce cadre.
Un monde sans neutralité du net – Pixellibre.net
Ce billet s’adresses à celleux qui se disent « La neutralité du net ? Rien à foutre. », ainsi qu’a celleux qui ne comprennent pas forcément, par manque de temps, de moyens ou de savoirs, les implications concrètes d’une absence de neutralité du net.
Et si on repensait le Street Art comme un bien commun ? – – S.I.Lex –
L’excellent site IPKat, dédié aux questions de propriété intellectuelle, a publié un article écrit par deux juristes italiens qui proposent de reconsidérer le Street Art comme un bien commun. Plus exactement, il s’agit de repenser le cadre juridique applicable aux oeuvres peintes ou dessinées sur les murs des villes par des artistes sans l’autorisation des propriétaires des bâtiments (Il ne s’agit donc pas du Street Art « officiel », issu de commandes passées à des graffeurs par une municipalité ou des commerçants). Le raisonnement qui les conduit à faire cette proposition est intéressant à dérouler, tout comme les conséquences qu’ils en tirent.
Enquête #Framavous : à vous de nous dire ! – Framablog
Alors voilà : nous proposons aujourd’hui plus de 50 sites web et outils en ligne.
Les millions de visites mensuelles sur l’ensemble de nos sites nous font suspecter que vous êtes entre 200 et 400 000 personnes à les utiliser chaque mois. Et il est hors de question de vous « pister » pour en savoir plus.
Mais comment savoir dans quel cadre vous utilisez les « framachins » ? Comment connaître vos attentes sur nos projets actuels et à venir, sur nos actions, sur ce que l’on fait et comment on le fait ? Comment apprendre à faire les choses pour vous, avec vous, tout en respectant votre vie privée ?
Et si, tout simplement, on vous demandait ?
OK ! C’est ici : https://frama.link/framavous
Comment concevoir une expérience utilisateur qui ne soit pas addictive ? | InternetActu.net
Le design de l’expérience utilisateur (UX pour User experience) en développant l’engagement des utilisateurs a transformé les entreprises technologiques, rappelle Bruce Nussbaum (@brucenussbaum), l’auteur de Creative intelligence, professeur d’innovation et de design à Parsons, pour FastCoDesign. Les designers sont désormais au coeur des modèles d’affaires… tant et si bien que le design et la technologie sont devenus un seul et même processus de production. Mais dans le grand débat sur l’addiction aux médias sociaux et aux smartphones, on exige désormais que les designers prennent leurs responsabilités. Les machines à sous ont été conçues pour créer de la dépendance, c’est pour cela que les enfants ne sont pas autorisés à les utiliser. Mais ils sont autorisés à se placer devant n’importe quel écran, afin de vivre une « grande expérience de consommation »… comme nous le sommes tous.
Publicité numérique et encadrement des algorithmes
En 2016, le montant de l’investissement publicitaire sur Internet a dépassé, pour la première fois en France, celui de l’investissement publicitaire à la télévision. Or les algorithmes occupent une place de plus en plus importante dans les achats d’espace sur le Web, ce qui pose de nombreuses questions éthiques et législatives.
Le nuage de Cozy monte au troisième étage – Framablog
Tristan Nitot est un compagnon de route de longue date pour l’association Framasoft et nous suivons régulièrement ses aventures libristes, depuis son implication désormais « historique » pour Mozilla jusqu’à ses fonctions actuelles au sein de Cozy, en passant par la publication de son livre Surveillance://
Nous profitons de l’actualité de Cozy pour retrouver son enthousiasme et lui poser quelques questions qui nous démangent…

+ de news @ geek’Autonews

& + de news @ sam7’Autonews & Sam7’Shaarli

Bonnes découvertes & bonnes lectures.

Bienvenue @ sweetuxorg.wordpress.com

Le présent blog est une « archive », une fusion des 6  blogs issus de mon site SWEETUX.ORG .

Faire connaître & promouvoir :

Retrouvez l’intégralité (ou presque) de leurs contenus avec les 6 liens ci-après (que vous retrouverez dans le menu principal):

Compte-tenu des solutions techniques retenues pour l’importation & la fusion des données dans ce nouveau blog, il se peut que certaines images n’apparaissent plus, que certains liens ne fonctionnent plus & que ça soit un peu le “bazard” dans certains contenus :

Toutes mes excuses pour l’éventuelle gêne occasionnée.

 

Libres sans l’être : comment les réseaux sociaux modèlent la façon dont nous créons sur internet

Une bonne partie de la création artistique contemporaine se fait aujourd’hui sur internet : qu’il s’agisse de blogs, de plateformes de publication, d’hébergement de musique en ligne ou de silos de vidéo en streaming, les artistes s’emparent de ces nouveaux outils pour mieux les « hacker » et produire des œuvres originales.

Mais si le fait de créer des œuvres numériques nous libère par définition de la contrainte de trouver un éditeur, un producteur, un agent, il ne nous libère pas de toutes contraintes. Avec la multiplication (le mot est faible) des œuvres diffusées sur internet, s’est très vite posée la question de leur visibilité. Il ne suffit pas de publier : il faut le faire savoir, arriver à faire connaître son travail, acquérir un public et faire fructifier sa popularité. Sans quoi publier sur le net revient à écrire un livre pour qu’il reste dans la réserve de la librairie. 

Et c’est là qu’entrent en jeu les réseaux sociaux, dont les utilisateurs (toi, moi, nous tous) sont aujourd’hui les plus grands prescripteurs d’œuvres numériques :

SOURCE & SUITE @ https://page42.org/libres-sans-letre-comment-les-reseaux-sociaux-modelent-la-facon-dont-nous-creons-sur-le-net/

Le nouveau servage

Depuis les années 1950 et l’apparition des premiers hackers, l’informatique est porteuse d’un message d’émancipation. Sans ces pionniers, notre dépendance aux grandes firmes technologiques aurait déjà été scellée.

Aujourd’hui, l’avènement de l’Internet des objets remet en question l’autonomisation des utilisateurs en les empêchant de « bidouiller » à leur gré. Pire encore, les modèles économiques apparus ces dernières années remettent même en question la notion de propriété. Les GAFAM et compagnie sont-ils devenus nos nouveaux seigneurs féodaux ?

Une traduction de Framalang : Relec’, Redmood, FranBAG, Ostrogoths, simon, Moutmout, Edgar Lori, Luc, jums, goofy, Piup et trois anonymes

L’Internet des objets nous ramène au Moyen Âge

Par Joshua A. T. Fairfield

SOURCE & suite @ https://framablog.org/2017/11/24/le-nouveau-servage/

La nouvelle dystopie, c’est maintenant

L’article qui suit n’est pas une traduction intégrale mais un survol aussi fidèle que possible de la conférence TED effectuée par la sociologue des technologies Zynep Tufecki. Cette conférence intitulée : « Nous créons une dystopie simplement pour obliger les gens à cliquer sur des publicités »
(We’re building a dystopia just to make people click on ads) est en cours de traduction sur la plateforme Amara préconisée par TED, mais la révision n’étant pas effectuée, il faudra patienter pour en découvrir l’intégralité sous-titrée en français.

En attendant, voici 4 minutes de lecture qui s’achèvent hélas sur des perspectives assez vagues ou plutôt un peu vastes : il faut tout changer. Du côté de Framasoft, nous proposons de commencer par outiller la société de contribution avec la campagne Contributopia… car dégoogliser ne suffira pas !

SOURCE & suite @ https://framablog.org/2017/11/09/la-nouvelle-dystopie-maintenant/

La Culture est-elle « structurellement » un bien commun ? – – S.I.Lex –

Au début du mois, Henri Verdier, l’administrateur général des données de l’Etat et directeur de la DINSIC, a publié un billet important sur son blog, intitulé : «La Silicon Valley est-elle en passe de devenir la capitale de la culture ?». Il y analyse les mécanismes qui ont placé les grands acteurs américains du numérique, type Google, Amazon, Facebook ou Netflix, en situation de quasi-hégémonie sur le plan culturel au niveau mondial. Mais c’est la conclusion de son billet qui attire tout particulièrement l’attention, car pour contrecarrer cette emprise grandissante des GAFAM, il appelle à une convergence entre le monde de la Culture et celui des Communs numériques :

Source : La Culture est-elle « structurellement » un bien commun ? – – S.I.Lex –

Les Jeux Olympiques de Paris sombreront-ils dans la folie de la propriété intellectuelle ? – – S.I.Lex –

Une des choses que je redoutais le plus au monde est arrivée : Paris organisera les Jeux olympiques en 2024. Les opposants à ce projet n’ont pas réussi à faire entendre leur voix, alors que les arguments contre la tenue des jeux étaient nombreux (revoir cet épisode de Datagueule pour s’en convaincre).

 

C’est à présent un véritable rouleau compresseur qui va se mettre en marche pour l’organisation de Paris 2024 et l’un des premiers jalons passera par le Parlement. Comme l’explique bien cet article sur le site de RTL, le CIO (Comité International Olympique) exige en effet des pays organisateurs qu’ils adoptent une « Loi Olympique et Paralympique » dont le but est de « mettre en conformité le cadre législatif » avec les exigences de l’organisation.

Source : Les Jeux Olympiques de Paris sombreront-ils dans la folie de la propriété intellectuelle ? – – S.I.Lex –

Verrouillage numérique : l’EFF claque la porte du W3C, parce que bon… |

Le W3C (World Wide Web Consortium ) qui définit les standards du ouaibe — comme tout le monde est censé le savoir — a voté en faveur des EME : Encrypted Media Extensions, des petits softs pas très sympathiques qui vont permettre que des médias pratiquant le chiffrement puissent effectuer une distribution entre les navigateurs Web et des agents logiciels pour gérer des… DRM. Oui, la gestion des droits numériques. Le truc qui fait que tu ne peux plus rien partager sans avoir payé.

Ce vote en faveur des DRM intégrés sur les sites Web n’a pas plu du tout à l’Electronic Frontier Foundation (EFF) — le défenseur américain associatif des libertés numériques — qui a claqué la porte du W3C.

Le Ouaibe, ça commence à sentir mauvais…

Source : Verrouillage numérique : l’EFF claque la porte du W3C, parce que bon… |

Publication officielle de la traduction français des licences CC 4.0 | Creative Commons France

Après plus de deux ans d’effort de la part des membres de la communauté CC francophone provenant de plus de 8 pays à travers le monde, nous sommes ravis de publier les traductions officielles des licences CC 4.0 en français. Le français est une langue officielle dans plus de 25 pays, et plus de 220 millions de personnes dans le monde utilisent le français comme langue primaire ou secondaire. Cette traduction accroît ainsi la portée et la compréhension des licences CC sur tous les continents.

Source : Publication officielle de la traduction français des licences CC 4.0 | Creative Commons France