Terrorisme : la nouvelle loi française alarme des experts en droits de l’homme de l’ONU – Politique – Numerama

Le projet de loi sur la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme préoccupe deux experts en droits de l’homme de l’ONU, qui ont adressé un courrier au gouvernement pour lui rappeler de respecter les engagements internationaux de la France.

Pour un pays qui proclame que la « défense des droits de l’Homme fait partie de son identité  », c’est une critique fâcheuse. Alors que l’Assemblée nationale a commencé à examiner le projet de loi sur la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme, deux experts des Nations unies ont jugé bon d’écrire au gouvernement pour lui rappeler qu’il serait quand même appréciable que la France « honore ses engagements et obligations internationaux en matière de droits de l’homme ».

Source : Terrorisme : la nouvelle loi française alarme des experts en droits de l’homme de l’ONU – Politique – Numerama

Publicités

Le revenu de base, une réponse possible à la question de la pauvreté

En 2017, les piliers du système international des droits de l’homme sont attaqués de diverses nouvelles façons. Selon Philip Alston, Rapporteur spécial de l’ONU sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme, cela s’explique principalement par la rapide prise de conscience de l’insécurité économique qui affecte de larges parts des sociétés.« Les gens se sentent exposés, vulnérables, désespérés et abandonnés, et certains sont systématiquement marginalisés tant sur le plan économique que social » d’après Philip Alston. « Mais la communauté des droits de l’homme s’est à peine engagée face aux conséquences de la grande insécurité économique. »Philip Alston a fait cette déclaration lors de la présentation de son rapport au Conseil des droits de l’homme, durant le mois de juin à Genève. Le rapport se focalise sur le revenu de base universel comme un moyen pour protéger et promouvoir les droits de l’homme.

Source : Le revenu de base, une réponse possible à la question de la pauvreté

#JLMHologramme

MÉLENCHON : Double meeting à Lyon et Paris #JLMHologramme

Diffusé en direct le 5 févr. 2017

Le dimanche 5 février 2017, Jean-Luc Mélenchon a tenu un double meeting à Lyon et Paris. Il était présent à Lyon et son hologramme a été diffusé en direct à Paris. Ce double meeting a rassemblé 18 000 personnes et plus de 60 000 personnes l’ont suivi en direct sur nos réseaux-sociaux. Dans son discours, Jean-Luc Mélenchon a détaillé les sept axes programmatiques de la France insoumise : 6e République, partage des richesses, planification écologique, sortie des traités européens, indépendance de la France au service de la paix, progrès humain, nouvelles frontières de l’humanité. Il a en particulier détaillé ce dernier point en présentant nos proposition sur la mer, l’espace et le numérique. Bon visionnage !

***RETROUVEZ JEAN-LUC MÉLENCHON SUR***
– Le site de campagne : http://www.jlm2017.fr
– Le blog : http://melenchon.fr
– Facebook : https://www.facebook.com/jlmelenchon/
– Twitter : https://twitter.com/JLMelenchon
– Snapchat : @MelenchonJL
– Instagram : https://www.instagram.com/jlmelenchon/
– Google+ : https://plus.google.com/+jlmelenchon
– Linkedin : http://linkedin.com/in/jlmelenchon
– Periscope : https://www.periscope.tv/JLMelenchon


Il y a pas mal de choses très intéressantes dans son programme … il n’y manque que le revenu de base (cependant, il n’en est pas très loin …) !

Bonus @ Numérique et tech : les 9 propositions clés de Jean-Luc Mélenchon

& M. Mélenchon, acceptez-vous de rencontrer le Mouvement Français pour un Revenu de Base ?

2017, le monde en quatre espérances

Le monde en ce début de l’année 2017 est un champ de ruines et, en de nombreuses régions, un charnier à livre ouvert. Pour les historiens futurs, s’il s’en trouve encore, l’année qui vient de s’achever apparaîtra comme un tournant tragique de l’histoire mondiale, un de ces moments où la vision du gouffre n’a jamais été aussi proche. Le monde n’est jamais apparu, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, malgré les risques de cataclysme de la Guerre froide, comme aussi dangereux tant pour la paix que pour les valeurs de droit et de liberté. Nous n’avons jamais eu autant besoin de dirigeants dotés d’un sens historique et de principes.

Source : 2017, le monde en quatre espérances

Directive Terrorisme : Le Parlement européen contre nos libertés | La Quadrature du Net

Paris, le 1er juin 2016 — Loin des feux de l’actualité français et européens, un projet de directive sur le terrorisme est en cours de discussion au Parlement européen et sera voté par la commission LIBE le 15 juin prochain. Cette directive, destinée à encadrer les politiques et législations antiterroristes européennes présentes et futures, est cruciale pour l’exercice des droits fondamentaux des Européens.Or les discussions et négociations politiques actuelles laissent craindre un fiasco généralisé des libertés et un alignement par le pire des mesures attentatoires aux droits, notamment concernant Internet, par la censure et la surveillance. Les eurodéputés doivent redresser la barre et renforcer les garanties apportées aux citoyens européens.

Source : Directive Terrorisme : Le Parlement européen contre nos libertés | La Quadrature du Net

#0.10

#0.10 / MARS 2016

Beaucoup de sujets importants & parfois sensibles abordés dans l’actualité de ces dernières semaines. En espérant que de plus en plus de monde (et en particulier nos politiques) prenne conscience des enjeux pour enfin prendre les bonnes décisions …


1/ L’actualité du mois écoulé :

Comme d’habitude, l’actualité est encore chargée … dans cette petite rétrospective du mois dernier, j’espère ne rien avoir oublié d’important.

@ INFOLIBRE

@ MorpheusArch : une Arch Linux facile à installer | memo-linux.com

Dans la famille des distributions GNU/Linux, qui ne sont pas accessible et ni ultra simple à installer, je pense que Arch Linux doit avoir la palme d’or. Effectivement, de nos jours une distribution grand public comme Linux Mint ou Manjaro, l’installation se fait en moins de 10 étapes et sans trop de difficultés. Avec Arch Linux, on fait un bond de 10 ou 15 ans en arrière pour installer une distribution GNU/Linux et c’est réservé aux utilisateurs aguerris.
Pour faciliter l’accès à la distribution Arch Linux, Mark Chisholm met à disposition une image ISO sous forme de LiveCD installable

@ tablettes et téléphones Ubuntu, c’est parti ! | spirale digitale

Vous devez être au courant, ca y est, le système d’exploitation GNU Linux Ubuntu va apparaître sur une tablette et sortira sur un nouveau téléphone haut de gamme !

Je plussoie l’article de Dada à ce sujet, c’est une véritable chance à saisir et cela à plusieurs titres.

avoir un matériel sous Ubuntu, c’est prendre ses responsabilités face au duopole Android Google et iOs Apple
c’est soutenir une troisième voie : celle de la défense de la vie privée et de nos libertés. Liberté tout court de pas voir nos données servir de pompes à fric pour Google, liberté de bricoler Ubuntu qui est un système ouvert face à un système fermé et cadenassé comme Apple.
c’est aussi faire preuve d’originalité comme le souligne si bien Dada et de se faire remarquer avec un matériel qui se distingue des smartphones ennuyeux et uniformes de la galaxie Samsung (jeux de mot/rire dans la salle) et iPhone.

@ Installer facilement ArchLinux avec Architect Linux | memo-linux.com

Architect Linux est un projet libre sous licence GPLv3, qui permet d’installer facilement la distribution Arch Linux avec un environnement de bureau de son choix tout en évitant de saisir des lignes de commandes pour la configuration du système.

Architect Linux est fournis sous forme d’image ISO, qui se récupère sur Sourceforge ou par torrent et cet ISO ne pèse que 366Mo !

Pourquoi l’ISO est-elle si légère par rapport à l’ISO officiel d’Arch Linux ? La réponse est simple, car Architect Linux propose une installation en version net-install d’Arch Linux. Pendant, l’installation les paquets sont directement récupérer sur les dépôts d’Arch. Cette façon d’installer une distribution GNU/Linux permet d’avoir directement le système d’exploitation à jour une fois l’installation terminée.

@ fermez Windows, osez la liberté ! | spirale digitale

La Fondation pour le Logiciel Libre avait lancé en 2013 une campagne afin de promouvoir l’utilisation de systèmes d’exploitation libres pour votre ordinateur.

Windows 8 à l’époque et Windows 10 pour PC aujourd’hui ou Os X pour Mac sont des systèmes commerciaux, fermés, espions et autoritaires.

@ Où en est le Libre face aux tablettes, smartphones et hybrides ? – Tech – Numerama

Du rififi dans le monde du logiciel libre. Alors que l’informatique grand public glisse vers les écrans mobiles et des interfaces unifiées, adaptées à tous les écrans, le monde du Libre peine à émerger avec une solution à la fois efficace et satisfaisante. Après le quasi-abandon de Firefox OS, où est la communauté GNU/Linux ?

@ Agir pour le libre sans faire ni défaire – alterlibriste

Pas mal de monde se demande ce qu’il pourrait faire pour que le libre progresse et beaucoup se disent aussi que ne pas faire quelque chose ne sert à rien. Autrement dit la chose est souvent réduite à coder et installer alors qu’il y a bien d’autres actions plus subtiles qui ont leur utilité.

Je ne vais pas revenir sur toute la chaîne de production d’un logiciel libre qui requiert des compétences telles que le design, l’interface homme-machine, la traduction, le test, la remontée de bugs, etc en plus des capacités de développement.

De même au niveau de l’installation, il faut avoir des compétences en architecture matérielle, en pédagogie auprès des nouveaux utilisateurs afin de les rendre autonomes, en administration système, etc.

Mais autour de ces deux pôles (dev/admin), il y a tout un tas de choses beaucoup plus nébuleuses qui font que des personnes s’intéressent aux logiciels libres ou les utilisent sans le savoir, que d’autres entrent dans la communauté des libristes, propagent la bonne parole, essaient de convaincre leurs proches, des entités (collectivités, associations, services publics) ou encore d’empêcher d’être écrasés par les lobbies propriétaires.

Reprenons au début.

@ Découvrir le logiciel libre au printemps, plus d’une centaine d’événements pour le Libre en Fête 2016 à l’arrivée | April

Comme chaque année depuis 16 ans, au début du printemps, dans une dynamique conviviale et festive, de nombreux événements auront lieu pour permettre au grand public de découvrir les logiciels libres. Il s’agit de l’initiative Libre en Fête avec, comme thématique optionnelle de cette édition 2016 « la priorité au logiciel libre au quotidien » ; à ce jour, plus d’une centaine d’événements est déjà référencée.

@ Linux et la sécurité, quelques éléments factuels – Le Blog de Cyrille BORNE

On a coutume de déclarer le système Linux comme très bien sécurisé et il ne fait aucun doute que niveau sécurité les utilisateurs de Linux ont bien moins de problèmes que ceux de Windows, mais pour combien de temps encore ?

@ Debian revient vers Firefox, après une décennie sous Iceweasel | QuebecOS

Le mois dernier, nous avons signalé que les développeurs Debian envisageaient d’abandonner leur édition modifiée de Firefox, nommée Iceweasel, pour reprendre le paquet Mozilla Firefox complet avec le nom et l’image de marque « Firefox ». La semaine dernière, le projet Debian est allé de l’avant sur ce plan, empaquetant le navigateur Web Firefox à la place de Iceweasel. Les personnes qui utilisent actuellement la version renommée du navigateur Iceweasel recevront automatiquement le nouveau paquet Firefox comme une mise à jour. « Cela a pris plus longtemps que prévu, mais une page est maintenant officiellement tournée. J’ai uploadé Firefox et Firefox ESR vers Debian Unstable. Ils doivent passer par la file d’attente Debian NEW parce qu’ils sont de nouveaux paquets source, donc ne seront pas immédiatement disponibles, mais ils devraient arriver assez tôt. Les personnes qui utilisent Iceweasel de Debian Unstable seront mis à niveau vers Firefox ESR «

@ Manjaro LXQt 16.03 | QuebecOS

Les mainteneurs du système d’exploitation Linux Manjaro LXQt, une saveur communautaire basée sur Arch Linux, ont annoncé la sortie de Manjaro Linux LXQt 16.03. Manjaro Linux LXQt 16.03, bien sûr, utilise la même version stable de Manjaro Linux qui a été utilisé dans les éditions Manjaro Linux Deepin 16.03 et Manjaro Linux Cinnamon 16.02 annoncées il y a quelques semaines. Il comporte le noyau Linux 4.4.4 bénéficiant du support à long terme, et inclut la dernière version de  l’environnement de bureau LXQt, un dérivé du projet LXDE léger basé sur les technologies Qt. Comme prévu, l’installateur graphique Calamares est par défaut et les dépôts ont été synchronisés avec ceux de la distribution Manjaro Linux stable. « La Communauté Manjaro est fière de vous présenter notre nouvelle édition LXQt. Manjaro Linux LXQt vise à être légère, et rapide, mais en même temps complète et prête à l’emploi pour les besoins bureautiques et multimédias typiques de tous les jours»,

@ Le tribunal administratif valide l’avis de la CADA, les codes sources sont des documents administratifs communicables | April

Le tribunal administratif de Paris a confirmé que le code source d’un logiciel est bien un document administratif communicable (copie du jugement). Les juges profitent de l’occasion pour donner une leçon de droit au ministère des Finances confortant ainsi notre demande de publication de la note juridique concernant une prétendue incompatibilité juridique au sujet des amendements « priorité au logiciel libre ».

@ Pas de saveur Edubuntu 16.04 LTS pour succéder à Edubuntu 14.04 ; le projet vers sa fin ? | QuebecOS

On n’a récemment pas beaucoup entendu parler de Edubuntu, le dérivé éducatif d’Ubuntu. Edubuntu avait décidé de ne produire que des LTS tous les deux ans, cependant récemment, il a été confirmé qu’ils ne seront pas en mesure de produire une Edubuntu 16.04 LTS pour succéder à Edubuntu 14.04. Jonathan Carter et Stéphane Graber partent à la retraite en tant que chefs de projet Edubuntu. Après la version 14.04, Jonathan Carter et Stéphane Graber ont décidé de ne publier que des versions LTS- seulement puisqu’ils sont impliqués sur d’autres projets, mais avec la version 16.04 LTS à venir le mois prochain, ils ont déclaré qu’ils ne peuvent investir les ressources nécessaires pour une nouvelle version. Ainsi, aucune nouvelle version de Edubuntu n’est prévue, mais ils tenteront de maintenir Edubuntu 14.04 LTS jusqu’à Avril 2019. Ils ne déclarent pas Edubuntu tout à fait mort encore puisqu’ils espèrent que la communauté contribue à le garder en vie et invitent d’autres contributeurs à prendre en charge le projet.

Je vous invite à soutenir ce projet important … et/ou les autres projets similaires : c’est important que nos enfants soient éduqués dès leur plus jeune âge aux outils numériques libres !

@ LMPC

@ Du revenu de base vers d’autres dotations universelles – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Il existe de nombreuses appellations à l’idée de revenu de base, mais la plupart désignent bien la même chose. C’est l’idée de distribuer un revenu mensuel à tous les membres d’une communauté, sans conditions de ressources ni exigence de contreparties, de la naissance à la mort et de façon strictement individuelle.

@ Amnesty International dénonce un recul des droits et libertés en France – Politique – Numerama

L’association Amnesty International publie son rapport 2016, qui constate un recul global des droits et libertés, et notamment en France dans le cadre de ses initiatives anti-terroristes, qui justifie surveillance massive et mesures d’exception.

@ Crise du monde agricole : « En 2008, on a sauvé les banques, et si en 2016, on sauvait les agriculteurs ? » – Basta !

Ils élèvent des porcs ou des vaches laitières, mais ne s’en sortent pas. Ils continuent pourtant de suivre à la lettre les prescriptions des coopératives auxquelles ils adhèrent, des banques qui les financent et des lycées agricoles où ils ont étudié. Ces institutions prônent le modèle intensif qui mènent ces agriculteurs à leur perte : les côtes de porcs ou le litre de lait sont achetés au même prix au producteur depuis plus de quinze ans… quand les grandes surfaces ne cessent d’augmenter leurs marges. Alors que le Salon de l’agriculture ouvre ses portes, Basta ! a rencontré ces agriculteurs en plein désarroi. Longtemps dédaigneux vis-à-vis de l’agriculture bio, ils sont de plus en plus nombreux à s’y intéresser.

@ #‎OnVautMieuxQueÇa‬ : Explication De Texte

Quand je parle de politique, j’ai l’impression que seulement de rares olibrius me comprennent. Les autres, parce que je ne me range ni dans leur camp ni dans celui de l’adversaire, se contentent de se moquer avec dédain, sans chercher à écouter mes arguments (parce qu’ils ne sont ni les leurs ni ceux de leurs adversaires).

On pourrait définir le libéralisme économique par « Maximiser la liberté de quelques-uns au détriment de celle de tous les autres. » Avec pour postulat que « Maximiser la liberté de quelques-uns finit par maximiser celle de tous. » Ce qui est faux comme Pikkety l’a montré. Je suis donc contre le libéralisme économique et toutes les mesures qui s’en revendiquent de près ou de loin. Une mesure me paraît juste et nécessaire si elle maximise également la liberté de tous.

@ Bruxelles. Des députés européens veulent un quantitative easing pour le peuple – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Le 17 février dernier, le Parlement européen a hébergé une conférence sur une alternative possible à l’assouplissement quantitatif mené par la BCE : Quantitative Easing pour le Peuple (Quantitative easing for People – QE4P). Une solution jugée à la fois possible et nécessaire au sein de la zone euro.

Lancée par Positive Money depuis Londres en novembre dernier à la suite d’un appel de dix-neuf économistes européens, la campagne Quantitative Easing pour le Peuple s’est étendue depuis à plusieurs pays d’Europe, dont la France. Elle vise à mettre le pouvoir de création monétaire de la BCE au service de l’ensemble de la population, par exemple en versant à tous les européens un dividende citoyen, assimilable à un revenu de base, et/ou en finançant un ambitieux programme d’investissement et de dépenses publiques dans la zone euro. Le 26 novembre dernier, le comité d’action du MFRB a décidé de rejoindre les signataires de l’initiative.

@ Apple contre le FBI : l’ONU intervient au nom des droits de l’homme – Politique – Numerama

Le Haut-Commissariat aux droits de l’homme de l’ONU a décidé de soutenir officiellement Apple dans l’affaire qui l’oppose au FBI. Le chiffrement doit rester un droit fondamental, même dans les affaires de terrorisme.

@ Agir maintenant, sinon nous échouerons | Page 42

En dramaturgie, on appelle ce moment le 1er pivot : juste après l’introduction, avant le début de l’histoire à proprement parler. Ce pivot narratif est marqué ce qu’on appelle par un incident déclencheur : il s’agit d’une situation où le protagoniste est confronté à un choix. De ce choix ne peuvent en général émerger que deux options : embarquer définitivement pour un voyage à l’issue incertaine ou opter pour le statu quo. C’est à ce moment de la narration que nous nous situons.

@ Des manières concrètes de changer le monde | Page 42

Puisqu’aux beaux discours d’intention on oppose souvent le traditionnel « Ben ouais mais t’as qu’à le faire, toi », je me permets un petit article très concret garanti 100% no bullshit. Je tenterai d’y recenser des initiatives qui, selon moi (ça n’engage personne d’autre que moi), peuvent faire la différence. Libre à vous de me les emprunter, de les essayer, bref, de vous en emparer.

@ En Politique, Dieu, C’est Nous

Si nous voulons que le monde change, nous avons deux possibilités non exclusives : 1/ exiger que ceux au pouvoir agissent dans un sens qui nous séduit ou 2/ essayer à chaque seconde de nos vies de nous grandir.

J’ai depuis longtemps renoncé à la première approche qui elle-même peut se décliner en deux versions : 1A/ empêcher les gens au pouvoir d’aller dans une direction ou 1B/ voter pour ceux qui nous promettent d’aller dans une autre.

@ Une loi travail pour le XXIe siècle

Les défauts de la loi travail d’El Khomri sont multiples et connus. Elle ne règlera pas la question du chômage structurel et ne facilitera pas les embauches, elle sera inefficace pour casser les barrières entre les outsiders et les insiders, elle ne relancera pas la création de CDI à vie à plein temps. Elle conduit en revanche à affaiblir les droits des salariés dans un contexte socio-économique où leur pouvoir de négociation est déjà mis à mal. La raison de son inefficacité annoncée est pourtant évidente : on ne peut traiter un mal de 40 ans, dont les symptômes sont constants malgré les crises et reprises, à coup de bricolages juridiques.

@ Revenu de base inconditionnel et suffisant, au delà des gesticulations, une (r)évolution en marche… – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Il y a quelques jours sur Facebook, Franck Lepage parlait en termes peu flatteurs de « cette saleté de revenu de base ». Frédéric Bosqué, entrepreneur humaniste, co-fondateur du MFRB et du projet Tera, lui répond dans cette tribune.

Dans ce billet, il est donné un lien vers un autre article expliquant les différences entre revenu de base & salaire à vie … que je vous invite à lire également :  Citoyen ou salarié à vie ? Analyse critique du « salaire à vie » de Bernard Friot (par Frédéric Bosqué).

Revenu de base ou salaire à vie ? Les désaccords entre les défenseurs des deux projets ne sont pas que d’ordre sémantique. En effet, c’est deux visions de la société qui s’affrontent. Frédéric Bosqué revient dans cette tribune sur ce qui sépare le revenu de base du salaire à vie de Bernard Friot, mais aussi sur ce qui rassemble les militants de chacune des propositions.

@ » Edgar Morin : “Le temps est venu de changer de civilisation” par Denis Lafaye

Dans un entretien exceptionnel, le sociologue et philosophe Edgar Morin ausculte, du haut de ses 94 ans, l’état du monde et celui de la France. Economie, Front national, islam, fanatisme, immigration, mondialisation, Europe, démocratie, environnement : ces enjeux trouvent leur issue dans l’acceptation du principe, aujourd’hui rejeté, de “complexité”. Complexité pour décloisonner les consciences, conjurer les peurs, confronter les idéaux, hybrider les imaginations, et ainsi “réenchanter l’espérance” cultivée dans la fraternité, la solidarité et l’exaucement de sens. “Le seul véritable antidote à la tentation barbare a pour nom humanisme”, considère-t-il à l’aune des événements, spectaculaires ou souterrains, qui ensanglantent la planète, endeuillent la France, disloquent l’humanité. “Il est l’heure de changer de civilisation.” Et de modeler la “Terre patrie.”

@ Docteurs De Paix

Dans la Déclaration des droits de l’homme de 1948, le mot « santé » n’apparaît qu’une fois, dans l’article 25, bien après le mot « liberté », mais surtout bien après le mot « propriété » sujet exclusif de l’article 17. Pourtant, il est fort à parier que si on vous demande de choisir entre vos propriétés et votre santé, vous choisirez la santé.

@ Le conditionnement quotidien : l’arme absolue contre toute rébellion : Reflets

Les conditions pour un nouveau mai 68 sont souvent citées lorsque des manifestations surviennent impliquant la jeunesse. Depuis une vingtaine d’années, au moins. Comme si mai 68 était un absolu qui pouvait se régénérer à travers les âges et pouvait permettre un changement de société salvateur et bienvenu. Sauf que tout a changé ou presque en… un demi siècle. Petite revue de l’impossibilité intrinsèque actuelle de voir un quelconque mouvement de contestation de la société par la jeunesse française soutenue par une partie de la population (un peu plus âgée), survenir.

@ GEEK

@ Internet des objets : les géants high-tech unissent leurs forces – Tech – Numerama

Plusieurs entreprises annoncent la mise en place d’un nouvel organisme, baptisé Open Connectivity Foundation, pour structurer l’industrie de l’Internet des objets.

Le marché de l’Internet des objets pousse les entreprises à se rapprocher les unes des autres. En 2014, un consortium — Industrial Internet Consortium — a vu le jour dans le but d’avoir une influence sur l’établissement des normes à venir.

@ 20 erreurs idiotes que nous faisons tous avec nos boîtes mail

Malgré la multiplication des moyens de communication électronique, l’e-mail reste l’un des plus utilisés, surtout à usage professionnel.

Et pourtant… souvent pris par le temps, par le nombre de messages à gérer… nous avons tous tendance à négliger certaines règles élémentaires de ce mode d’échange, et faisons souvent les mêmes erreurs (qui nous font pourtant pester lorsqu’elles viennent des autres… mais c’est une autre histoire).

Voici un condensé des erreurs les plus typiques lors de l’utilisation de nos e-mails

@ La Raspberry Pi 3, vive le Wi-Fi ! | Raspbian-France

Aujourd’hui la fondation Raspberry Pi fête les quatre ans de la carte mère. La Raspberry a bien changé depuis ses débuts, la première version, la Raspberry Pi Model B, ne possédait que 256Mo de RAM ainsi qu’un processeur de simple cœur cadencé à 700Mhz ! La fondation profite de cette journée pour annoncer le nombre d’exemplaires vendus depuis 2012, soit huit millions d’unités dont 3 millions de Raspberry Pi 2 !

@ pour ceux qui pensent que Google et Gmail sont leurs amis | spirale digitale

Google vous le dit : « n’attendez aucun respect de votre vie privée ».

C’est clair, net et précis dans cet article de Next Inpact de 2013.

« En fait, personne n’a le droit de s’attendre au respect de sa vie privée dès lors qu’il donne ses informations à un tiers »

Merci d’être aussi clair M. Google.

 

@ Les bonnes habitudes de développeurs à appliquer dans sa vie quotidienne

Le métier de développeur a cela de singulier qu’il consiste principalement à transformer de simples lignes de textes frappées sur un clavier en programmes qui font fonctionner logiciels, machines, et sites Internet dans le monde entier.

Comme tous les métiers, il possède son lot de bonnes pratiques qui permettent de travailler plus vite et plus efficacement, mais avec des méthodes plutôt avancées, ceci étant en grande partie lié à la maîtrise des outils informatiques (à mon humble avis).

A se demander s’il n’y aurait pas de bonnes idées à reprendre ailleurs, voire à essayer de transposer dans sa vie de tous les jours…

@ Rencontre avec Bernard Stiegler et Ars Industrialis – Le 4ème singe

Nous vous avions déjà parlé de Bernard Stiegler. Philosophe, ancien directeur de l’INA, actuel directeur de recherche à l’IRI et président d’Ars Industrialis, c’est avec cette dernière casquette qu’il nous a accueillis dans son bureau à Beaubourg.

Ars Industrialis est une association qui œuvre depuis plus de dix ans sur la question du rôle de l’industrie au sein de la société à travers différents thèmes majeurs, que l’on retrouve notamment dans son vocabulaire. Sur le site on peut lire en sous-titre « association internationale pour une politique industrielle des technologies de l’esprit ». Mais qu’est-ce au juste qu’une politique industrielle des technologies ?

@ Vers une convergence entre Blockchain et les licences Creative Commons ? – – S.I.Lex –

A la fin du mois dernier, Creative Commons France a publié sur son blog un très intéressant billet pour rendre compte des premiers résultats d’un projet pilote conduit avec le service Ascribe.io pour permettre aux créateurs d’enregistrer leurs oeuvres sous licence Creative Commons via le protocole Blockchain. Pour faire simple et sans m’étendre trop longuement, Blockchain (ou « chaîne de blocs » en français) correspond à la technologique utilisée à l’origine pour développer des cryptomonnaies comme le Bitcoin.

@ Algorithmes et responsabilités « InternetActu.net

France Stratégie organisait la semaine dernière une rencontre entre Daniel Le Métayer, directeur de recherche à l’INRIA, coordinateur notamment du projet Capris sur la vie privée (et qui avait été très critique sur la Loi renseignement) et Antoinette Rouvroy, chercheuse au Centre de recherche en information, droit et société (CRIDS), à l’université de Namur, pour discuter des algorithmes et de leurs impacts.

Comme souvent, l’enjeu a d’abord été de tenter de cerner de ce dont on parle et ce n’est pas si simple, tant le terme d’algorithme caractérise désormais les boites à tout faire des traitements logiciels. Pour Daniel Le Métayer, les algorithmes sont des procédés de calcul qui recouvrent une grande variété de procédés techniques. Mais plus que les procédés techniques, ce sont leurs effets qui sont importants à comprendre, du fait de leurs impacts sur nos décisions, nos comportements, notre vie quotidienne… et plus encore de leurs effets normatifs.

@ Avec THOT, pour une solidarité 2.0

Dans ce monde, chaque individu accède à internet et possède toutes les compétences numériques nécessaires pour avoir un fort impact sur son milieu social et économique. Chaque individu est conscient de l’impact écologique que représentent les 60 millions de tonnes annuelles de déchets électroniques pour notre planète et décide de recycler pour préserver et assainir son environnement. Dans ce monde il existe une parfaite égalité entre les riches et les pauvres et entre les “natifs numériques”1 et les “immigrants numériques” 2 dans l’usage et l’accès aux TIC 3 … Ce monde ne quittera peut-être jamais le domaine du rêve pour devenir réalité …

Mais en vérité, ce monde n’est-il qu’une utopie ?

@ Eradiquer Facebook | Le Blog D’ANDRE Ani

Richard Stallman a encore fait une sortie remarquée, lors de son passage au Québec. Dans un entretient avec le journal Le Devoir, le créateur du projet GNU s’en est violemment prit à Facebook, en assurant qu’il fallait « l’éradiquer pour sauver la démocratie » et également nos vies privées. Avec la surveillance massive de ses utilisateurs, ce réseaux social devient un lieu de contraintes qui nous fait perdre nos libertés et le contrôle sur ce que nous exprimons.

J’avoue être plutôt d’accord avec lui, même s’il y va un peu fort, c’est son personnage. Il est certain qu’un lieu ou l’on est totalement surveillé n’aide pas à l’autonomie ni à l’expression de ses libertés. Le soucis, à mon avis, c’est le manque de conscience de ses utilisateurs… Tant qu’ils ne se préoccuperont pas de ce genre de problèmes, rien ne changera. Mais faudrait-il encore qu’ils en aient conscience, ou même que cela les intéresse.

@ SWEETUX

@ Pourquoi Apple a raison de protéger les droits fondamentaux contre les États – Politique – Numerama

La position d’Apple face au FBI est beaucoup plus fondamentale qu’on ne l’imagine. Il s’agit de la responsabilité qu’a une entreprise de protéger les droits de l’homme face aux États qui peuvent être tentés de les violer. Explications.

Une fois que vous avez conscience des tenants & aboutissants de cette problématique, vous pourrez vous faire votre propre opinion sur ce sujet ô combien sensible !

@ #OnVautMieuxQueÇa : le futur de la révolte sociale est-il numérique ? – Politique – Numerama

Lancé par des Youtubers en colère contre le gouvernement, le hashtag #onvautmieuxqueça a envahi les réseaux sociaux. La loi Travail peut-elle réinventer la contestation sociale malgré elle, en la faisant entrer dans une nouvelle ère numérique ?

@ Reconditionnement Et Linux | Le Blog D’ANDRE Ani

Un site intéressant, Ordi-Linux, sur le reconditionnement d’ordinateurs et la façon dont sont traités les déchets informatiques. Avec du GNU/Linux dedans évidemment.

Lisez la page des demandes, et consultez la carte des reconditionneurs.

C’est un enjeu important, traiter correctement et de façon responsable tous ces déchets, et les valoriser, les réutiliser lorsque cela est possible. Pour lutter contre la pollution, l’obsolescence programmer, voir créer des emplois. Malheureusement, les problèmes sont nombreux. Il faut se mobiliser pour faire avancer les choses dans le bon sens.

C’est une bonne initiative, à soutenir et à promouvoir.

Je l’aurais bien mis ce projet en coup de cœur, mais il y en a déjà 2 !

@ Chiffrement et surveillance : Mozilla présente des « principes de base » pour les États – Politique – Numerama

Mozilla présente des « principes de base sur la surveillance » que les gouvernements du monde entier devraient suivre, pour assurer le bon équilibre entre liberté et sécurité, notamment face au chiffrement.

À l’occasion du combat judiciaire entre le FBI et Apple, Mozilla a publié vendredi des « Principes de Surveillance », qui se veulent être des principes de base que tout gouvernement devrait suivre dans la conduite de ses politiques publiques. Ils sont effectivement très simples mais ils ont l’avantage d’être clairs, et recoupent pour une large partie ce que dit égalementla Cour de justice de l’Union européenne (CJUE), dont l’avis reste ignoré par les juridictions françaises, en attendant que le Conseil d’État s’y penche à nouveau :

@ Plus malin sur le Web par Mozilla – Le blog de Genma

Plus malin sur le Web est une initiative de Mozilla.
Considérez cette série comme un petit guide pour rester maître de votre Internet : c’est ici que sont réunies les astuces et les finesses qui vous sont proposées par les spécialistes et les programmeurs de Mozilla.C’est une série de mini-cours dont les étapes sont le suivantes : Posez-vous des questions, trouvez comment y répondre et gagnez en expertise. Parlez-en ensuite autour de vous.

Pareil pour ces initiatives de la Fondation Mozilla, à mettre en avant & à diffuser !

@ De l’intimité et de sa nécessité | La Quadrature du Net

Depuis 2012 et les révélations d’Edward Snowden nous apportant des preuves de la surveillance de masse des communications du monde entier par les USA et la Grande-Bretagne1, il n’est plus possible d’ignorer celle-ci (et encore moins de nier son existence). Depuis 2008, pour la Quadrature du Net, je participe à des interventions diverses, répondant aux invitations d’écoles, de colloques, de médias. Ces dernières années, la question de la surveillance de masse s’est rappelée à nous avec force.

@ Tails : la nouvelle version du système d’exploitation discret est disponible – Tech – Numerama

Tails, le système d’exploitation conçu pour ne pas laisser de trace numérique, vient d’être mis à jour en version 2.2 par ses développeurs.

Les développeurs de Tails viennent d’annoncer la disponibilité de la nouvelle version du Live OS qui rend votre activité numérique amnésique et vous fait passer incognito. Pour ceux qui ne connaissent pas encore Tails, il s’agit d’un système d’exploitation portable (qui se lance depuis un DVD ou une clé USB), spécialement conçu pour protéger la vie privée et l’anonymat de ses utilisateurs.

@ Comment œuvrer pour l’E-inclusion en reconditionnant des ordinateurs avec Linux, des associations reconditionnent des ordinateurs

Dans le Grand Ouest, des associations reconditionnent des ordinateurs avec des logiciels libres pour en faire don à leurs adhérents.

Alors que la législation préconise le réemploi des ordinateurs avant leur recyclage, les administrations, collectivités publiques, entreprises, confient souvent leurs ordinateurs âgés de cinq ans à éco-systèmes qui les démantèle pour réutiliser la matière. Dans les mêmes villes, des personnes n’ont pas les moyens d’acquérir un ordinateur neuf. De plus, elles ont besoin d’un accompagnement pour apprendre à s’en servir.

Des associations composées de membres bénévoles pour la plupart et de quelques salariés en contrats aidés, tentent de relever le défi de collecter une partie de ces ordinateurs de moins de six ans pour y installer des logiciels libres simples à utiliser par des novices en informatique, de les distribuer aux personnes disposant de faibles ressources et de les aider dans leur apprentissage de ces nouveaux outils numériques.

@ Chiffrement, Backdoor, Apple, FBI… un problème ? – Pixellibre.net

Chiffrement …Backdoor : ces mots sont partout, surtout dans la bouche de nos politiques et encore plus en ce moment… le tout sur fond de conflit entre le FBI et de nombreux acteurs internationaux.

Si nous prenions quelques minutes pour parler sérieusement, faire le point et arrêter les conneries ?

@ Le numérique nous change au-delà de nos usages – Framablog

Nous avons tous conscience, pour peu que nous prenions un peu de recul, que nos usages et nos mœurs ont considérablement changé dans les 20 dernières années. Nous en attribuons la cause à l’omniprésence des technologies numériques que nous avons massivement adoptées, du moins dans notre partie du monde.

Cependant ce n’est pas seulement notre manière de communiquer, vivre, travailler, aimer… qui ont complètement changé, c’est aussi notre manière d’être nous-mêmes, ou plutôt : la façon dont notre être apparaît aux yeux du monde numérique désormais.

Lorsque ce monde numérique est quasi entièrement sous la coupe des entreprises de la Silicon Valley et sous la surveillance des gouvernements, nous sommes asservis à une nouvelle féodalité, et plus vraiment dans une démocratie.

C’est ce qu’expose Aral Balkan dans le billet qui suit.

@ Du revenu de base à un protocole monétaire commun ? – Mouvement Français pour un Revenu de Base

De plus en plus de voix s’élèvent pour situer la cause essentielle de la crise dans le monopole des banques commerciales sur la création monétaire. Le revenu de base pourrait non seulement atténuer les conséquences de la crise, mais être surtout un levier politique pour agir sur sa cause, en transformant les modalités de création monétaire.

 

Vous l’aurez compris, nombreux sont les sujets importants & parfois sensibles abordés dans l’actualité de ces dernières semaines … il est important d’en tenir compte dans notre vie quotidienne & nos usages du numérique. Plus on sera nombreux à prendre les bonnes décisions & plus la société d’aujourd’hui finira par s’adapter en prenant le bon chemin… enfin, j’espère !

Plus d’actualités @
shaarli.sweetux.org & rss.sweetux.org


2/ Le coup de gueule du mois :

Ce moi-ci, je voulais vous présenter un « mini-dossier » en 3 parties découvert au cours de ces dernières semaines, sur un livre que je vous invite à lire :  1984 (Nineteen Eighty-Four), le plus célèbre roman de George Orwell, publié en 1949 :

@ Bref retour sur Orwell (I) — Bernard GENSANE

L’immense réforme de l’orthographe, concernant en particulier le terrassant problème de la suppression de l’accent circonflexe, m’a remémoré ce passage de 1984 où le héros est décrit comme travaillant pour la sous-commission d’un sous-comité devant déterminer s’il faut placer les guillemets en-deçà ou au-delà des parenthèses. Comme j’ai par ailleurs été récemment invité par France Inter à m’exprimer sur Orwell pour l’émission “ Affaires sensibles ”, je me suis replongé – ce que je n’avais pas fait depuis une bonne vingtaine d’années – dans cette œuvre clé (malgré quelques imperfections dont Orwell était pleinement conscient). Le verdict est sans appel : c’est vraiment un livre hors du commun.

@ Bref retour sur Orwell (II) — Bernard GENSANE

Dans 1984, Dieu est mort. Pas de religion révélée. Pas de transcendance. Dans cette dystopie, les valeurs sont inversées. La trinité, le nombre 3 sont utilisés de manière perverse. L’instabilité (2 + 1, 2 contre 1) est la norme. Le monde du livre est divisé en trois continents (l’Océanie, l’Eurasie et l’Estasie). Chaque continent est dirigé par un parti unique. Le parti d’Océanie est l’Angsoc (Ingsoc pour English Socialism). Les trois superpuissances sont en état de guerre permanente, selon des alliances mouvantes – et incompréhensibles. La subdivision d’Océanie où vit Winston Smith est composée de trois classes : les “ Proles ” (les prolos), 85% de la population qui partagent leur temps entre un travail abrutissant et des loisirs superficiels, le Parti Extérieur, auquel appartient Winston, les exécutants (13% de la population), et le Parti Intérieur, l’élite intellectuelle dévoyée (2% de la population). Les classes ne communiquent pas et ne connaissent pas d’ascenseur social.

L’idéologie de l’Angsoc est résumée en trois slogans :

La Guerre c’est la Paix
La Liberté c’est l’Esclavage
L’Ignorance c’est la Force

@ Bref retour sur Orwell (III) — Bernard GENSANE

Ce qui distingue les grands créateurs des autres, c’est que, à partir de la réalité, ils élaborent des modèles plus prégnants que celle-ci en nous la faisant comprendre et ressentir comme jamais auparavant. Essayez d’imaginer un gamin de Paris des années 1830 sans penser à Gavroche. Essayez de vous représenter Mozart sans vous remémorer celui d’Amadeus et son rire jamais envisagé jusque là. Le “ Guernica ” de Picasso occulte la vraie ville dont on ne sait, en fait, pas grand chose. Quant à Emma Bovary, elle écrase votre cousine rêveuse.

Dans 1984, Orwell invente un monde et sa langue officielle, la Novlangue (Newspeak). Elle a ceci de particulier qu’elle est conçue pour mourir, Orwell partant du principe que, plus on élimine des mots (on garde “ chaise ” et on supprime “ fauteuil ” “ tabouret ”), plus on réduit leur champ sémantique (“ liberté ” n’est utilisé que dans des phrases comme « j’ai la liberté de choisir entre des pommes de terre et du chou »), plus on réduit une pensée qui devient sans cesse davantage binaire, manichéenne.

Pourquoi dans cette rubrique : tout simplement car je ne veux pas que notre société prenne ce chemin … ni d’ailleurs celui proposé par Aldous Huxley !

Source(s) & plus d’infos @


3/ Le coup de cœur du mois :

Ce moi-ci, je voulais mettre en avant une initiative utile au plus grand nombre (autre que celles proposées par la fondation Mozilla évoquées plus haut) :

@ Reprenez le contrôle de vos données !

Notre vie privée est en danger : agissons maintenant !

Le futur règlement européen protégeant notre vie privée est menacé par le lobby des géants de l’Internet, qui analysent tout ce que nous regardons et disons en ligne.

Découvrez pourquoi ce règlement est important et comment ces lobbys sont en tran de le changer.
Apprenez à échapper à ces entreprises en reprenant le contrôle de vos données.

 

Bien entendu, je vous invite à prendre connaissance du contenu de ce site & de le partager avec vos proches.

Source(s) & plus d’infos @ https://controle-tes-donnees.net/

Bonus :

@ ZeroNet ouvre la voie à un web vraiment décentralisé – Tech – Numerama

Créé en 2015, ZeroNet est un des premiers prototypes fonctionnels de réseau décentralisé et résistant à la censure.

Superbe initiative … plus d’infos @ http://zeronet.io/


Prendre conscience de toutes ces problématiques est un point de départ important & nécessaire à une meilleure compréhension des enjeux de la société actuelle…

… j’espère que le partage de ces quelques billets aidera un maximum de personnes !

Curieusement, j’ai l’impression de m’écarter un peu de mes sujet favoris … mais c’est une nécessité compte-tenu du contexte sociétal actuel.

 

Rendez-vous le mois prochain pour d’autres nouvelles,

Cordialement,

bannière verte2

#0.9

#0.9 / FÉVRIER 2016

Comme annoncé dans mon dernier édito, ce billet sera plus court que le précédent (quoique!)… et ça n’est pas du au fait que le mois de février est plus court que les autres … ni même qu’il ait cette année 1 jour de plus 😆


1/ L’actualité du mois écoulé :

Depuis novembre dernier (voir même avant), l’actualité politique est très chargée, voir même trop chargée … et je me sens obligé d’en parler « un peu » tout de même car ces sujets sont sensibles & importants (mais volontairement, je vais me concentrer sur l’essentiel): de ce fait, faute de temps, je délaisse un peu trop à mon goût mes sujets favoris habituels … mais ça risque de changer prochainement, car je vais prendre le temps de travailler sur un projet libre qui me tiens à cœur depuis bien longtemps & qui devrait être mis en ligne cet été au plus tard !

@ INFOLIBRE

@ Tails 2.0 | QuebecOS

Les développeurs de Tails (The Amnesic Incognito Live System), une distribution Linux live faite spécifiquement pour la navigation anonyme sur le Web via le réseau Tor, ont publié Tails 2.0. Il s’agit d’une nouvelle version majeure basée sur Debian la branche stable actuelle, 8.0 « Jessie ». De l’annonce de libération: « Nous sommes particulièrement fiers de vous présenter Tails 2.0, la première version de Tails basée sur GNOME Shell, avec beaucoup de changements dans l’environnement de bureau et Debian 8 ‘Jessie’, qui met à jour la plupart des logiciels inclus et améliore beaucoup de choses sous le capot. Nouvelles fonctionnalités: Tails utilise désormais l’environnement de bureau GNOME Shell, dans son mode «classique»

@ Emmabuntüs, le Linux d’un Ailleurs Solidaires

Solidarité d’ici, solidarité d’ailleurs, même communauté d’intérêts, tous tournés vers le même objectif : se mettre ensemble pour aider ceux qui sont dans le besoin.

Enfants vulnérables, veuves et orphelins, handicapés, grabataires, victimes de viol, sont quelques catégories de personnes qui ont le plus souvent besoin de bénéficier des fruits de cette solidarité entre les Hommes, de leur compassion. Mais pas de cette compassion qu’on a souvent tendance à assimiler à une simple pitié ou au fait d’être sensible au malheur d’autrui, mais celle qui s’accompagne aussi de la volonté d’apporter un soulagement. Et nul n’ignore ce pouvoir étonnant d’accomplir des miracles qui peut se cacher derrière la volonté.

@ Il a choisi Linux et s’en félicite – Framablog

Dan Gillmor, qui avait l’an dernier expliqué pourquoi il disait au revoir à google, Microsoft et Apple dans un article que nous avons publié, fait aujourd’hui le point sur ses choix et constate qu’il ne regrette rien. D’autres bonnes raisons de migrer sont apparues, comme l’accélération de la re-centralisation du Web, l’hégémonie croissante des grands acteurs et bien sûr la surveillance généralisée.

Dan Gillmor évoque avec précision les matériels et logiciels qu’il a adoptés progressivement, fait état également sans à priori des avancées et des faiblesses des produits open source. Il reconnaît la difficulté relative du passage au Libre intégral (il peine encore à se dégoogliser 😉 ) mais les valeurs qu’il défend sont celles de l’indépendance, du choix libre pour l’utilisateur de ses usages et de ses produits…
Je suis passé à Linux et c’est encore mieux que ce que j’espérais
Dire adieu à Microsoft et Apple n’a jamais été aussi facile, ni aussi satisfaisant.

@ Sabayon 16.02 | QuebecOS

Le projet Sabayon, qui produit une distribution basée sur Gentoo fournissant un grand nombre de fonctionnalités nativement, a publié Sabayon 16.02. La nouvelle version comporte la plupart des mises à jour des utilitaires de la distribution et des environnements de bureau. La nouvelle version introduit également le support initial pour l’architecture ARM.

@ MultibootUSB – Pour configurer une clé USB afin de booter sur différentes distrib Linux «

Pour tous ceux qui aiment jongler entre les distributions Linux, voici un outil qui devrait vous intéresser. Il s’agit de MultibootUSB disponible sous Windows et Linux et qui permet de créer une clé USB bootable contenant autant d’ISO qu’il y a de place disponible sur la clé.

Ainsi vous pourrez booter sur des versions Live de votre choix et installer différents Linux partout là où vous passez. Pratique !

@ Nouvelle version de l’Expolibre | Le Blog d’ANDRE Ani

L’April publie une 3ème version de l’Expolibre, pour les 10 ans de la 1ère version, une exposition itinérante présentant le mouvement des logiciels libres. Le but est de sensibiliser le grand public aux enjeux de société liés à cette révolution informatique en présentant la philosophie de ce mouvement. Un très beau travail réalisé par le groupe sensibilisation de l’April. Tout a été entièrement revue.

Bien évidemment, cette exposition est libre, vous pouvez la télécharger et la diffuser partout 😉

A partager !

@ LibreOffice 5.1 arrive : quelles sont les nouveautés ? – Tech – Numerama

La nouvelle mouture de LibreOffice est sortie. Celle-ci tourne autour de quatre axes : amélioration de l’interface, fonctions supplémentaires pour le tableur, support accru de certains formats et meilleure compatibilité avec le cloud.

@ Bientôt Libre en Fête | Le Blog d’ANDRE Ani

Bientôt, comme chaque année depuis déjà 15 ans, l’initiative Libre en Fête, initiée par l’association April, va permettre à tout le monde de découvrir le monde du logiciel libre. Des projets seront organisés partout en France pour vous montrer ce qu’est le libre, ses avantages, son fonctionnement.

Tout cela se déroulera du 5 mars au 3 avril, avec l’arrivée du printemps. Le thème de cette année est « La priorité au logiciel libre au quotidien ».

C’est donc le moment de se lancer ! Toutes les infos sont disponibles sur le site de Libre en Fête, et les événements sont annoncés sur cette page.

@ Firefox OS sur smartphone n’est pas mort ! – Le blog de Genma

Mozilla continuera Firefox OS et les objets connectés mais arrêtera le dévelopment pour les smartphones. Un groupe d’irrésistibles développeurs, testeurs, traducteurs, etc. ont choisi de le maintenir. Ils ont lancés un pad pour s’organiser https://public.etherpad-mozilla.org/p/firefoxos_is_not_dead

@ LMPC

@ Urvoas ministre de la Justice, ou l’épilogue d’une déchéance des libertés – Politique – Numerama

En nommant Jean-Jacques Urvoas au ministère de la Justice, François Hollande confie la Chancellerie à un homme qui n’a eu de cesse d’accompagner et de soutenir la dérive sécuritaire, au détriment des droits et libertés.

@ Élire ou ne pas élire ? Telle est la question… — Luca V. BAGIELLA

Il n’y a pas si longtemps, nous vivions les périodes électorales. Un moment particulier sur lequel il faut pouvoir revenir, car ils contiennent une grande partie de ce que signifie, aujourd’hui, « être citoyen d’un pays, d’une région ».

@ Le Revenu de Base :  passer du rêve à un projet concret – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Le revenu de base cristallise beaucoup de rêves pour une société meilleure, parfois irréalistes ou inconciliables. Passer à une proposition concrète est difficile. En effet, si le principe du revenu de base est simple, le système socio-fiscal français est enfermé dans le cercle vicieux d’une complexité croissante. Tout y est inter-dépendant. Les ajustements qui y sont apportés s’apparentent à de nouvelles rustines qui tentent de corriger les effets secondaires des précédentes… en alourdissant davantage l’édifice.

@ Etienne Chouard, Bernard Friot et Claude Rochet débattent sur le travail, la valeur et la politique chez Politoscope TV | JCFrogBlog4

Intervenants

Bernard Friot: porteur du salaire à vie, voir le Réseau Salariat

Etienne Chouard: gravement atteint d’une obsession démocratique

Claude Rochet: je découvre, passionnant.

@ Face à l’état d’urgence, des conseils de vigilance citoyenne se multiplient en France – Basta !

Des artistes, responsables associatifs, universitaires, élus ont lancé en janvier 2016 un mouvement des « conseils de vigilance citoyenne ». L’enjeu : montrer qu’il est possible de combattre le terrorisme efficacement en respectant les droits fondamentaux. Alors que le texte de prolongation de l’état d’urgence et de réforme du code de procédure pénale a été adopté en Conseil des ministres le 3 février, ces collectifs émergent dans toute la France. Un logo avec une colombe en forme de V – comme vigilance – a été créé. Basta ! relaie le texte fondateur appelant à constituer des comités locaux « pour refonder ensemble notre conception du droit, de la justice et de la démocratie ».

@ L’article qui cyberterrorisait tout Internet : Reflets

Nous savions que c’était dans les bacs, et le voici, maintenant adopté par le Sénat. Alors que dans le même temps, le Figaro évoque le fait que 95% des cas de radicalisation sont le fruit de rencontres bien physiques, c’est une fois de plus Internet que l’on stigmatise.
L’Article 10 de la énième loi antiterroriste vient donc consacrer la pénalisation de la consultation de sites web « terroristes »… au sens large. Car souvenez vous, le sens large, c’est celui adopté dans l’article 421-1 de la loi du 14 mars 2011 dont vous vous souvenez probablement plus du petit nom, la LOPPSI 2.

@ Le Gouvernement dénonce les complotismes sur Internet – Politique – Numerama

Estimant qu’il existe un lien entre complotisme et djihadisme, et un lien entre Internet et complotisme, le gouvernement a mis en ligne une campagne contre les théories du complot. Efficace ? Sans doute pas.

@ Pourquoi le ministère de l’Agriculture continue-t-il d’entraver les alternatives aux pesticides ? – Basta !

L’enquête de Cash Investigation diffusée le 2 février rappelle un scandale sanitaire toujours à l’œuvre : les pesticides cancérigènes, mutagènes ou reprotoxiques qui sont déversés par milliers de tonnes chaque année, dans tous les départements. Qu’en est-il des alternatives à ces molécules chimiques de synthèse ? La loi d’avenir agricole de juillet 2014 devait favoriser la commercialisation des préparations naturelles comme le vinaigre blanc, le sucre ou l’argile. Or, le décret permettant leur mise sur le marché traîne au milieu des piles de dossiers du ministère… À ce jour, pulvériser sur ses cultures une tisane de plantes reste passible de poursuites. Quant à l’agriculture bio, sans pesticides, elle n’est pas suffisamment soutenue.

@ Contre les inégalités extrêmes, des droits universels et inconditionnels ! – Mouvement Français pour un Revenu de Base

« Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits … mais certains sont plus égaux que d’autres  » ajoutait Coluche, inspiré peut-être par la lecture de la Ferme des animaux de George Orwell dans l’extrait suivant : « Et quand la jument Douce demande à l’âne Benjamin de lui lire les commandements inscrits sur le mur, il lui dit qu’il n’en reste plus qu’un seul : Tous les animaux sont égaux, mais certains le sont plus que d’autres. »

@ La réimpression de L’Inconditionnel se prépare – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Le premier numéro du journal du revenu de base est épuisé. Quelques questions à Pierrick le Feuvre, en charge de sa réimpression.

Qu’est-ce que ce journal L’Inconditionnel ?

L’Inconditionnel est un journal imprimé consacré au revenu de base diffusé dans les pays francophones. Le premier numéro est sorti en décembre 2014. Imprimé à 50 000 exemplaires, il a été diffusé gratuitement en Belgique, en Suisse, au Québec et en France, y compris à la Réunion. La qualité des articles contenus dans ce premier numéro a été largement plébiscitée et l’ensemble des exemplaires ont été diffusés, principalement en France par les groupes locaux à l’occasion de leurs événements propres, ainsi que lors des journées Alternatiba dans de nombreuses villes ou au Village des Alternatives de Montreuil à l’occasion de la COP 21.
En quoi la réimpression de ce journal est-elle importante pour la reconnaissance du revenu de base ?

@ Edward Snowden adresse un message à la France en français – Politique – Numerama

Edward Snowden a pris son clavier pour écrire en Français aux internautes de France, et les mettre en garde contre la tentation d’abandonner des libertés pour lutter contre le terrorisme qui les combat.

@ Une nouvelle étude estime que l’agriculture bio peut nourrir le monde – Basta !

Dans les campagnes françaises, les agriculteurs conventionnels frappés par la crise ne dédaignent plus l’agriculture bio. Certains l’envisagent même comme une solution à leurs problèmes. Ils s’interrogent cependant sur sa capacité à nourrir le monde, qui comptera 9 milliards d’habitants en 2050. Une étude réalisée par deux agronomes américains – John Reganold et Jonathan Wachter – pourrait les rassurer. On savait déjà que les écarts de rendements entre agriculture conventionnelle et agriculture bio, qui sont de 20% en moyenne en faveur de l’agriculture chimique, pouvaient être réduits à 9% en polyculture bio comparé à une monoculture conventionnelle.

Mais John Reganold et Jonathan Wachter affirment que la bio peut faire encore mieux, notamment en cas d’épisodes climatiques extrêmes.

@ Le MFRB formule ses préconisations sur la réforme des minima sociaux – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Le 30 octobre dernier, le Premier Ministre demandait au député M. Christophe Sirugue de rédiger un rapport sur des réformes possibles des minima sociaux (revenu de solidarité active, allocation spécifique de solidarité, allocation de solidarité aux personnes âgées, allocation adulte handicapé, etc.). L’objectif annoncé est de mieux répondre aux objectifs d’équité, d’insertion, et d’efficacité, ainsi que de réduire la complexité des dispositifs afin de réduire le non-recours. M. Sirugue devra rendre son rapport courant mars.

@ La fin du travail » e-ducat.fr

L’emploi continue d’être une obsession de nos dirigeants: certaines élites sont quasiment affolées à l’idée que la technologie allait libérer le temps et permettre au plus grand nombre de s’instruire, de réfléchir, voire, tenez vous bien, d’éduquer ses enfants.
Nous avons donc un ministre de l’emploi dont le job consiste à faire perdurer cette institution, ou plutôt cet esclavage.
Car, avec un revenu mensuel médian en France en dessous de 1500 euros nets, quelle liberté reste-t-il à l’employé ?
Le mot emploi contient d’ailleurs sa propre contradiction: je veux bien qu’on emploie un outil mais comment peut on employer une personne sans en faire une machine ?

@ La politique ne doit plus être un métier … et les élus doivent être révocables — 2ccr

Par son système présidentiel notre république fonctionne comme un mimétisme de la monarchie. Le pouvoir du chef de l’état transforme celui-ci en personnage extraordinaire, transcendé par tous les artifices symboliques de ce pouvoir. Ses ministres sont nommés et, s’ils sont le produit indirect d’une élection, ils ne sont pas élus et n’ont reçu aucun mandat.

En voilà une excellente idée !

@ Economie collaborative et contrat de travail : quoi de neuf sous le soleil ?

L’économie collaborative a le vent en poupe, c’est indéniable, mais comment la qualifier sur le plan juridique ?

L’économie collaborative repose sur un modèle triangulaire : un contrat d’entreprise signé entre la start-up, société donneuse d’ordres, et le travailleur indépendant, qui exécute la prestation de services pour les clients de la start-up couvrant des secteurs d’activités variés tels que la conduite automobile ou les services à la personne.

@ La 3ème révolution alimentaire : vers un âge agro-communautaire

Le secteur énergétique traverse une mutation profonde, qui l’emmène d’un modèle de production/distribution centralisé vers un modèle de production distribué couplé à des réseaux de distribution intelligents. L’agriculture suit le même chemin : après une tendance à la concentration et à l’intensification, une nouvelle révolution pointe le bout de son nez. Encore silencieuse, elle germe lentement, dans les jardins et dans les « hubs » que les communautés locales mettent en place. Les individus s’organisent, ensemble, pour construire leurs propres réseaux locaux de distribution, et les nouvelles technologies permettent maintenant à ces initiatives locales de changer d’échelle : elles peuvent se connecter les unes aux autres et échanger des biens et des services de façon décentralisée mais efficace, ouvrant la voie à l’émergence d’un nouveau système alimentaire, plus durable que l’ancien.

@ Les secrets bien gardés du revenu universel

Il en va du revenu universel comme d’une vague : après une période de relative accalmie, le sujet ressurgit de tous côtés au travers d’initiatives politiques éparses, de nouveaux rapports et de débats passionnés. Autant qu’une proposition politique radicale, il est une piqûre de rappel : au milieu des incertitudes sur le devenir de nos sociétés et les transformations du travail, tout n’a pas encore été essayé. Aujourd’hui, alors que la Finlande s’apprêterait à expérimenter un revenu universel, qu’une initiative populaire pour un revenu inconditionnel a depuis longtemps vu le jour en Suisse, et que le rapport sur les “Nouvelles trajectoires” du Conseil National du Numérique préconise de “clarifier et expertiser les différentes propositions et expérimentations autour du revenu de base”, il est grand temps de passer aux rayons X un projet bien plus subversif qu’il n’y paraît.

@ GEEK

@ Et si, demain, votre mode de vie était contrôlé par votre compagnie d’assurance – Basta !

Vos données personnelles ne sont pas seulement la cible d’agences d’espionnage bien ou mal intentionnées. Les compagnies d’assurance se sont lancées dans une véritable course pour tenter de collecter le plus d’informations possibles sur votre mode de vie. Les réseaux sociaux, les objets connectés ou les applications loisirs présentes sur les smartphones, sont autant de sources de renseignements sur votre état de santé ou votre régime alimentaire. Et une mine d’or pour évaluer les risques qu’assurances et mutuelles doivent couvrir ainsi que la prime que vous devrez acquitter. Votre assureur vous dictera-t-il demain la manière dont vous devez vivre pour ne pas payer plus cher ? Enquête.

@ Qui sera responsable des “maladies de la connexion” ? « InternetActu.net

Que devons-nous apprendre des anxiétés, des obsessions, des phobies, du stress lié à notre connexion ? C’est la question que pose le designer Fabien Girardin sur le blog du Near Future Laboratory, ce studio de conseil et de design-fiction. A l’heure où nous sommes de plus en plus cernés et saturés par les notifications sociales en temps réel, la connexion permanente livre sa face noire. Vivre dans le village global conduit les plus connectés à éprouver de nouvelles anxiétés, de nouvelles obsessions, de nouvelles phobies et de nouvelles formes de stress, qui sont le symptôme des effets négatifs liés à la manière dont on conçoit les technologies.

@ GitHub et les libristes : un danger et un défi ! – Framablog

Lorsqu’une personnalité notoire du Libre comme Carl Chenet s’attaque avec pertinence à la tendance massive du « tous sur GitHub » et égratigne la communauté du Libre pour son immobilisme (et même sa paresse !), Framasoft trouve que c’est une bonne occasion de lui donner un peu plus de voix encore.

S’adressant principalement aux développeurs, il pointe les dangers d’un service centralisateur, privateur, qui uniformise les pratiques en étouffant les alternatives. Ça ne vous rappelle rien ?

@ Superpowers sort en libre/opensource – LinuxFr.org

Si vous vous sentez l’âme d’un créateur de jeux vidéo, voici Superpowers, un outil libre et open source, développé par des Français, qui va vous permettre de concevoir vos jeux 2D et 3D en HTML5 !

Superpowers est déjà connu des lecteurs de LinuxFr.org puisqu’un article lui a été consacré lors du lancement de sa campagne de financement participatif. Le logiciel est désormais open source depuis le 7 Janvier 2016,

@ Et si la justice française s’apprêtait à reconnaître un droit au remix ? | :: S.I.Lex ::

Open Data, Open Access, Text and Data Mining, Domaine public : plusieurs avancées significatives ont pu être obtenues la semaine dernière à l’occasion du vote de la loi numérique à l’Assemblée nationale (voir la synthèse réalisée par le CNNum). Mais il est un sujet important qui est malheureusement resté au point mort : celui du droit au mashup, au remix et plus largement à la création transformative, dont j’ai souvent parlé dans S.I.Lex ces dernières années.

@ La meilleure façon d’expliquer le cloud à votre patron | Entreprise | IT-Connect

Aujourd’hui, environ 90 pour cent des entreprises utilisent au moins une application cloud. Pourtant, seulement 32 pour cent de ces entreprises utilisent plus du cinquième de leurs applications dans le cloud. On peut donc en conclure que beaucoup de dirigeants n’ont pas encore compris ce que le cloud peut faire pour eux. C’est pour cela qu’il est temps que les organisations du secteur TI (technologie de l’information) se mettent à expliquer le cloud aux entreprises.

@ Les femmes et le jerry

Dans leur infinie sagesse dotée d’une inspiration divine, les anciens avaient bien raison de nous dire que “l’union fait la force” et qu’ “une seule main n’attache pas un paquet”. Ces deux dictons qui ont trouvé leur place et leur accomplissement depuis une année dans la plus grande commune d’Abidjan dénommée Yopougon, lieu où de jeunes et dynamiques ivoiriens ayant compris le sens et la valeur du travail en équipe ont décidé de répondre à l’appel de la Nation, au cri de détresse de la jeunesse en disant “Ayiyikoh” ! (Mettons-nous ensemble !) pour le développement de leur commune, de leur pays et pour un meilleur rayonnement de l’Afrique aux quatre coins du monde.

@ Ouverture de l’Open Source School | Le Blog d’ANDRE Ani

L’Open Source School vient d’être lancée, sous l’égide de Smile et de l’EPSI, et soutenue par le CNLL, Open Wide, Red Hat, Alter Way, SensioLabs et d’autres.

Cette école est spécialisée dans les technologies open source, et vise un double objectif, la formation initiale et la formation continue, avec un programme à BAC +5 en alternance, se terminant par un diplôme reconnu par l’Etat. Il y aura même un dispositif de reconversion pour le retour à l’emploi.

@ Nous sommes tous éditorialistes sans le savoir

Depuis longtemps Marcello Vitali Rosati est dans mon paysage numérique, sans que j’ai même gratté sa théorie de l’éditorialisation. Et puis nous allons nous croiser dans un mois à Lyon, un autre chercheur en littérature me parle de lui, même me demande comment je me positionne par rapport à ses travaux… alors je demande à Marcello par où commencer. Il me pointe vers What is editorialization ?

@ Wikipédia a soufflé ses 15 bougies – LinuxFr.org

L’encyclopédie collaborative libre Wikipédia a fêté ses 15 ans mi‐janvier. Forte de cinq millions d’articles en anglais, de dix autres langues avec plus d’un million d’articles chacune (dont l’allemand avec 1,8 millions et le français avec 1,7 millions) et globalement plus de 35 millions de pages en 291 langues, ce recueil d’informations et de connaissances, tour à tour adulé et décrié, devenu L’encyclopédie, poursuit son chemin. 28 % des Terriens n’ont jamais connu un monde sans ce commun informationnel (source Fondation Wikimédia).

@ Mais où est donc la révolution des imprimantes 3D ? – LinuxFr.org

Depuis quelque temps déjà on nous annonce la révolution des imprimantes 3D. Mais, dans notre vie quotidienne, toujours rien ! Mais où est donc cette révolution ?

@ Comment l’intelligence artificielle va changer le business sur Internet – Business – Numerama

La meilleure intelligence artificielle va créer une nouvelle manière de faire du commerce. Tous les acteurs sont sur le sujet. Mais quels vont être les débouchés pour les consommateurs ?

@ CHATONS, le collectif anti-GAFAM ? – Framablog

Suite à la mise en place de la campagne Dégooglisons Internet, Framasoft souhaite impulser la création d’un Collectif d’Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires (C.H.A.T.O.N.S. ! 😛 ).

Ce collectif rassemblerait les organisations souhaitant proposer des services alternatifs à ceux de GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft), respectueux de la vie privée des utilisateurs.

Le projet n’en est qu’à ses débuts et ne sera pas ouvert au public avant plusieurs mois, mais ce billet permet d’informer les actuels hébergeurs de services libres de l’initiative.

J’en aurait bien fait mon coup de cœur ( Eh oui, j’étais là lorsque Pyg & Pouhiou (FRAMASOFT) ont fait leur annonce @ Brest il y a quelques semaines à l’occasion des FRAMADEIZ  : ils m’ont même inspiré la création & la mise en ligne de GAFAM  (au lieu d’un compte-rendu sous la forme d’un simple billet) … mais la place est prise par autre chose de tout aussi intéressant (voir plus à mes yeux)…

@ Utilisation de l’expression « Propriété intellectuelle » – Richard Stallman – Albert Jacquard | April

Titre : Utilisation de l’expression « Propriété intellectuelle »
Intervenants : Richard Stallman – Albert Jacquard
Lieu : Conférence « Garantir les libertés publiques pour préserver les biens communs »
Date : Décembre 2010
Durée : 07 min 35
Pour visionner la vidéo : Utilisation de l’expression « Propriété intellectuelle »
Transcription

J’aurais pu mettre cette vidéo de ‘rms‘ également en coup de cœur … mais finalement, j’ai rajouté une page de plus sur l’une des composantes de mon site ! (et j’en ai bien d’autres sous le coude dans mon wallabag … il faut juste que je trouve le temps !

@ Google prépare les funérailles de la publicité en flash – Tech – Numerama

Google prévoit de faire disparaître le format flash de son réseau publicitaire d’ici la fin de l’année 2016. À la place, la firme américaine servira des contenus en HTML5.
Vivement la fin de flash … et la fin des pub également 😆

@ SWEETUX

@ Recours et menace de plainte après l’accord entre Microsoft et l’Éducation nationale – Politique – Numerama

Un collectif de défense de l’utilisation des logiciels libres dans l’éducation a déposé un recours contre le partenariat signé fin 2015 entre Microsoft France et l’Éducation nationale. Ses avocats menacent de déposer plainte au pénal pour favoritisme contre la ministre Najat Vallaud-Belkacem si l’accord n’est pas annulé.

Décidément l’annonce en fin d’année dernière du « partenariat » signé entre Microsoft et l’Éducation nationale ne passe pas. Alors que certaines associations de défense du logiciel libre avaient choisi de publier un communiqué pour s’en indigner, ce qui leur a valu récemment une lettre d’amour de Microsoft en faveur du Libre, d’autres ont choisi de passer à l’action.

Le partenariat aurait dû en réalité être qualifié de marché public

@ Les membres du collectif Édunathon demandent l’annulation de l’accord entre Microsoft et l’Éducation – LinuxFr.org

Les membres du collectif Édunathon ont demandé le jeudi 28 janvier 2016 l’annulation de l’accord entre Microsoft et l’Éducation Nationale française.

Le 30 novembre 2015, Madame Najat Vallaud-Belkacem, Ministre française de l’Éducation Nationale a signé un accord avec Microsoft France d’un montant de 13 millions d’euros pour fournir « gratuitement » ses logiciels et ses services, notamment en ce qui concerne :

–    L’accompagnement et la formation des élèves et des enseignants ;
–    La mise à disposition de solutions pour une utilisation « intelligente, facile et optimale » des équipements mobiles ;
–    Des solutions de « cloud » ;
–    Une expérimentation pour l’apprentissage du code ;
–    Une aide aux acteurs français de l’e-éducation.

@ Loi de finances 2016 en France : des nouvelles du front – LinuxFr.org

La loi de finances 2016 en France dispose d’un article 88 qui vise à réglementer le secteur des logiciels d’encaissement.

Citons‐en la partie essentielle :

Lorsqu’elle enregistre les règlements de ses clients au moyen d’un logiciel de comptabilité ou de gestion ou d’un système de caisse, utiliser un logiciel ou un système satisfaisant à des conditions d’inaltérabilité, de sécurisation, de conservation et d’archivage des données en vue du contrôle de l’administration fiscale, attestées par un certificat délivré par un organisme accrédité dans les conditions prévues à l’article L115-28 du code de la consommation ou par une attestation individuelle de l’éditeur, conforme à un modèle fixé par l’administration.

Alerté au début de l’été 2015, votre humble serviteur a entamé depuis octobre 2015 une action vis‐à‐vis de cet article potentiellement nuisible au logiciel libre et qui entrerait en vigueur le 1er janvier 2018.

La coordination principale a lieu sur la liste comptabilite@ de l’April, liste ouverte à tous sans besoin d’adhésion à l’association.

@ GNU/Linux pour protéger votre sphère privée – Logiciels Libres et Développement Durable

La politique de Microsoft avec son nouveau navire amiral est désormais clair comme de l’eau de roche. Il s’agit de faire passer le plus possible d’utilisateurs des systèmes précédents vers Windows 10 afin d’une part de limiter les frais de maintenance et d’autre part de monétiser au maximum les données personnelles des clients. Afin de rattraper son retard vis-à-vis de ses deux plus gros concurrents (Apple et Google), Microsoft n’y va pas par quatre chemin. Un article (How to secure Windows 10: the paranoid’s guide) paru l’année passée sur le site ZDNet décortique cette problématique choquante. Un autre (Windows 10, Microsoft et vos données privées : ce que vous devez savoir), paru sur le site Numerama, aborde lui aussi cette tendance inquiétante. Sur la base de ces deux articles, je vous propose une réflexion personnelle.

@ Retour sur le FOSDEM 2016 à Bruxelles – LinuxFr.org

La 16e édition du FOSDEM a eu lieu le week-end dernier à Bruxelles. Le FOSDEM est un des plus gros événements autour du logiciel libre dans le monde, et il cible un public très technique. FOSDEM signifie « Free and Open Source Software Developers’ European Meeting » soit « rencontre européenne des développeurs de logiciels libres et open source ».

@ États généraux de la révolution numérique du 12 février au 20 mars 2016 – LinuxFr.org

Le numérique révolutionne toutes les activités humaines. « La révolution numérique » est au cœur des contradictions qui travaillent nos sociétés. Il existe une tension très forte entre les opportunités d’émancipation qu’ouvre cette révolution et les nouvelles formes d’aliénations et de dominations qui se développent dans son sillage.

Il y a encore quelques années, le logiciel libre était vu comme une alternative pour ceux n’ayant pas les moyens de payer les licences propriétaires. Faire le choix du Libre était alors une aventure risquée.

Aujourd’hui, le logiciel libre est au coeur d’une majorité d’outils et services utilisés par tous. Il est désormais évident que se donner les moyens de collaborer tout autour du monde est bien plus efficace que la compétition des quelques acteurs d’hier.

@ Un système d’exploitation français pour la souveraineté numérique – LinuxFr.org

C’est passé à l’Assemblée nationale française (en attendant le Sénat), au sein d’un texte comportant plusieurs volets : l’État français veut se doter d’un système d’exploitation afin d’obtenir une certaine souveraineté numérique. Le texte vise à la production d’un rapport envisageant la « possibilité créer un Commissariat à la souveraineté numérique » et précisant « les conditions de mise en place, sous l’égide de ce commissariat, d’un système d’exploitation souverain » (article 16 ter dans la version adoptée à l’Assemblée nationale).
Si le sujet suscite des critiques, la France n’est pas le seul pays à vouloir en quelque sorte protéger sa souveraineté numérique. Il y a des précédents, tous basés sur GNU/Linux. Tour d’horizon en seconde partie.

Bon soyons positifs, vous le constatez : fort heureusement, il n’y a pas que des mauvaises nouvelle …

Dois-je également rediffuser ici certains billets déjà repoussés sur l’une ou l’autre des composantes de mon site via la fonctionnalité « press this » (qui me rappelle étrangement ce que je faisais à l’origine) : je me pose la question ! Je le ferais sans doute à l’occasion si le sujet le « mérite » …

Plus d’actualités @
shaarli.sweetux.org & rss.sweetux.org


2/ Le coup de gueule du mois :

Il sera politique, forcément, et vous comprendrez pourquoi en prenant connaissance de ces quelques billets :

@ pour un coup d’état civil | spirale digitale

Depuis hier au soir, les députés français ont voté l’ajout de l’état d’urgence à la Constitution. Ce sont donc 136 députés qui ont voté lors de cette session finale. Mais oú étaient donc les 441 autres parlementaires ? A la buvette ? Devant la télévision ?

Face à une modification si importante, face à un changement de notre Constitution, 80% des députés ne se sont mêmes pas déplacés pour voter ! Ils ne font même plus semblants.

@ Lettre ouverte aux députés et sénateurs : Surveillance, état d’urgence, jusqu’où irez vous ? | La Quadrature du Net

Paris, le 9 février 2016 — Le gouvernement tente, dans un embouteillage législatif confus, de faire prolonger par tous les moyens possibles la suspension de l’État de droit que connaît la France depuis le 13 novembre 2015. Prolongation, extension, constitutionnalisation de l’état d’urgence, loi de réforme pénale et de lutte contre le terrorisme, un arsenal législatif confus et dangereux va être voté dans les jours qui viennent au Sénat et à l’Assemblée nationale. La Quadrature du Net met en garde les parlementaires contre l’emballement législatif, qui installe de plus en plus nettement une situation préoccupante des droits de l’Homme en France.

@ Les députés ne viennent pas voter? So what? | JCFrogBlog4

Je comprends les indignations que je lis un peu partout, oui près de 450 députés absents pour voter des choses aussi importantes, c’est la honte.

Pourtant j’en ai rien à secouer. Vraiment 🙂

Je pense qu’on n’en est plus là. Qu’est ce que ça aurait changé qu’ils viennent? Ils auraient tous voté pareil. C’est d’ailleurs pour cela qu’ils ne sont pas venus. L’Assemblée Nationale est un mythe démocratique. Où sont les idéologies? Où sont les alternatives philosophiques, les  débats profonds sur notre avenir? A quelques rares et notables exceptions prêt, ce sont culturellement tous les mêmes, dont beaucoup ont le doigt sur la couture du pantalon. Ce n’est pas une insulte, c’est un simple constat: comment peut-on prétendre que ces profils si stéréotypés soient représentatifs d’un peuple tellement varié?

@ Mais avez-vous vraiment lu le projet de loi constitutionnelle sur l’état d’urgence ? – Politique – Numerama

Il faut revenir à froid sur l’article premier du projet de loi constitutionnelle de « protection de la Nation », qui ne parle pas que de déchéance de nationalité, mais d’abord et avant tout de l’état d’urgence. Le texte adopté est excessivement dangereux, puisqu’il prive le Conseil constitutionnel d’une grande part de son pouvoir de contrôle.

@ État d’urgence : Valls et le Parlement avaient imposé sciemment une loi illégale – Politique – Numerama

En censurant la copie de données informatiques lors des perquisitions administratives permises par l’état d’urgence, le Conseil constitutionnel a mis en lumière le pourrissement d’une « démocratie » qui ne sait plus défendre les droits fondamentaux.

Était-ce vraiment utile & nécessaire de prolonger cet état d’urgence … j’en doute !

Est-ce utile & nécessaire de modifier la constitution … j’en doute également !

Ça vaudrait sûrement le coup d’en faire un dossier, mais je n’en ai ni le temps, ni la volonté, tellement je suis « dégoutté » de la politique actuelle …


3/ Le coup de cœur du mois :

Comme vous devez vous en douter si vous avez lu ce billet :

@ Administration Linux : Personnalisation d’une distribution

Je vais mettre en avant aujourd’hui un billet d’Arpinux (que je n’avais malheureusement pas rediffusé via mon shaarli !) dans lequel il donne des liens vers de la documentation pour savoir comment est construite handylinux & pour apprendre à construire sa propre distribution (basée sur Debian) :

wiki-handy

@ Partage d’expérience : live-build et paquets Debian

coucou @toutes et à tous .

pour mon dernier post sur ce blog collégial, je voudrais parler de transmission, pas le logiciel, le concept .
la construction d’une distribution comme HandyLinux demande certaines compétences, mais pas tant que ça en fait…
loin de moi l’idée de dénigrer le travail des builders (je suis mal placé), mais j’aimerais vous démontrer que le monde GNU/Linux n’est pas aussi opaque techniquement parlant.

pour apprendre, et comprendre, il suffit généralement de lire les manuels… et oui, c’est fastidieux. alors je vous propose deux tutoriels dont les sujets font généralement peur :

  • la construction d’une distribution Debian
  • la construction et la maintenance de paquets Debian ainsi que le dépôt pour les recevoir

donc voilà, le décor est planté, normalement, il faut un bac+10 …. sauf que non… il suffit d’un peu de temps et d’un peu de lecture.

 

Ça fait des années que j’avais envie d’apprendre à créer « MA » distribution GNU/Linux …

… avec cette documentation très complète & la formation que j’ai suivie dernièrement, théoriquement, j’ai maintenant les connaissances « pour faire » … restera a acquérir l’expérience … avec le temps !

Source(s) & plus d’infos @


Finalement, même s’il y a eu moins de rediffusions via mon shaarli au cours de ces dernières semaines, vous avez de quoi lire pour un mois dans ce billet …  bonnes lectures donc &

Rendez-vous le mois prochain pour d’autres nouvelles,

Cordialement,

bannière verte2

Face à l’état d’urgence, des conseils de vigilance citoyenne se multiplient en France – Basta !

Des artistes, responsables associatifs, universitaires, élus ont lancé en janvier 2016 un mouvement des « conseils de vigilance citoyenne ». L’enjeu : montrer qu’il est possible de combattre le terrorisme efficacement en respectant les droits fondamentaux. Alors que le texte de prolongation de l’état d’urgence et de réforme du code de procédure pénale a été adopté en Conseil des ministres le 3 février, ces collectifs émergent dans toute la France. Un logo avec une colombe en forme de V – comme vigilance – a été créé. Basta ! relaie le texte fondateur appelant à constituer des comités locaux « pour refonder ensemble notre conception du droit, de la justice et de la démocratie ».

Source : Face à l’état d’urgence, des conseils de vigilance citoyenne se multiplient en France – Basta !

#0.5

#0.5 / OCTOBRE 2015

Comme d’habitude, ce billet mensuel reprendra les introductions & les liens vers les  mensuels de mes 3 blogs …

Les mois se suivent & ne se ressemblent pas … quoique, certaines actualités reviennent régulièrement !

#1.5 @ http://infolibre.sweetux.org/2015/10/07/1-5/

Comme d’habitude, je vais commencer ce billet par une petite série de news relatives à l’informatique libre …

Pour débuter cette série de news, LA « plus importante » d’entre elles est la suivante : la sortie d’HandyLinux 2.2 !

À l’occasion d’un anniversaire (voire plus), le dossier du mois intitulé « la FSF & GNU » reviendra sur plus de 30 ans d’histoire … et sur l’homme sans qui tout ceci n’existerais pas aujourd’hui !

#2.5 @ http://lmpc.sweetux.org/2015/10/14/2-5/

L’actualité « politique » de ce mois n’est pas très « chargée », mise à part les coups de gueules habituels … il restent tout de même quelques sujets importants, comme par exemple la loi sur la santé, & la loi sur le numérique … sans oublier le dossier économique du mois à l’occasion de la semaine sur le revenu de base qui a eu lieu dernièrement !

#3.5 @ http://geek.sweetux.org/2015/10/28/3-5/

Ce moi-ci, l’actualité a été très chargée … difficile de tout abordé ici, voici donc l’essentiel de ce que j’en ai retenu (désolé pour les éventuels oublis).
Le « mini dossier » du mois est réalisé suite au scandale automobile qui a eu lieu dernièrement & mon coup de cœur ira à un nouveau projet intitulé LIBRE @ TOI !

Rendez-vous le mois prochain pour un nouveau point de situation 🙂

bannière verte2

#2.5

 

1/ L’actualité du mois écoulé :

L’actualité « politique » de ce mois n’est pas très « chargée », mise à part les coups de gueules habituels … il restent tout de même quelques sujets importants :

 

Il s’en passe de bien belles au Sénat en ce moment lors de l’examen du projet de loi « santé » de Marisol Touraine. Sur le front du tabac, Bluetouff nous a déjà fait un bel exposé sur les tirages de ficelles du lobby des buralistes pour s’octroyer l’exclusivité de la vente des vapoteuses. Le Canard, dans son édition d’hier, en rajoutait une couche sur le fameux « paquet neutre », que le gouvernement avait réussi à imposer en cours de route lors des débats à l’Assemblée au mois d’avril, et que les sénateurs et sénatrices, de tous bords, y compris socialo-cocos, ont rejeté en bloc. Mais dans cette loi, il y a d’autres belles occasions d’apprécier la porosité de nos parlementaires aux stratégies d’influence des industriels. Et pour qu’un texte sur la « santé publique » trouve quelques arrangements avec les intérêts privés.
Je n’y connais pas grand chose dans ce domaine, mais j’ai vu dernièrement dans la salle d’attente de mon médecin des affiches qui exposent les problématiques de cette loi & ça « fait peur » …
IMG_20150912_090709IMG_20150912_090716IMG_20150912_090729
Nous sommes toutes & tous concernés par ce qui sera finalement voté : il est « urgent d’agir » pour « limiter la casse » … si c’est encore possible !
Autre projet de loi très important à l’étude en ce moment … c’est pas encore gagné !

À propos du projet de loi « numérique » – PLog

Après trois ans d’attente, le projet de loi numérique maintes fois promis mais toujours remis sur le numérique a été mis en discussion en ligne.

L’intitulé du projet de loi est ambitieux, très ambitieux : « La République numérique ». Vaste programme ! Voyons ce que cela recouvre…

Avant de nous plonger dans le contenu, quelques mots sur le procédé…

Forcément, le « procédé » utilisé pose déjà problème … comment voulez-vous avancer ainsi dans la bonne direction ?
A mon tour de faire un retour sur mes différentes contributions au projet de loi relatif au numérique ou, comme il est présenté sur le site de contribution « République Numérique », le « projet de loi pour une République numérique ».

Là encore, on peut constater que nos dirigeants ne semble vraiment pas être « doués » dans ce domaine … pourtant nos « experts » en la matière ont pleins de très bonnes propositions …

Paris, le 2 octobre 2015 — La consultation publique sur l’avant-projet de loi numérique a pour objectif de faire remonter les demandes des citoyens et organisations quant aux améliorations à apporter sur le texte du projet de loi.

… mais seront-elles prises en compte ? J’ai malheureusement quelques doutes …

… quoique (puisque le gouvernement a mis une plateforme en ligne) :

Participez à la consultation sur l’avant-projet de loi « pour une République numérique »

Le gouvernement a lancé une consultation sur l’avant projet de loi « pour une République numérique » qui se termine le 18 octobre 2015. Ouverte à tous, elle a pour objectif de recueillir les avis de chacun sur le texte en cours d’élaboration. Chacun peut aussi proposer des amendements ou de nouveaux articles, avant que le projet de loi soit finalisé et déposé à l’Assemblée nationale. C’est une opportunité pour faire entendre notre voix.

L’April vous invite tous à participer : c’est en effet la première fois qu’un texte de loi du gouvernement est ainsi ouvert à la relecture et aux propositions citoyennes avant même sa présentation en Conseil des ministres. La plate-forme dédiée permet de formuler son opinion. Malgré ses limites, c’est une opportunité de s’exprimer sur chacun des sujets, de formuler des amendements voire de nouveaux articles. Le gouvernement s’est engagé à répondre aux propositions qui auront recueilli le plus de votes. Il est donc important de regarder attentivement les propositions qui ont déjà été soutenues, afin d’éviter l’éparpillement des propositions.

A propos de République numérique

Depuis quelques jours, et jusqu’au 18 octobre, il est possible de contribuer à la consultation République Numérique, reposant sur le rapport Ambition Numérique du CNNum. Mais le travail du CNNum est passé par les différents filtres ministériels. Certaines propositions sont remises à plus tard (une autre loi sur le numérique, plus orientée sur l’économie numérique ?), d’autres ont été diluées.

Où trouver les bons amendements ?

Bien des associations ont profité de l’occasion pour faire d’excellentes propositions :

Consultation « République numérique », soutenez les propositions de vos organisations préférées

Plus que quelques jours pour participer à la consultation sur l’avant-projet de loi français « République numérique » : lancée par le gouvernement, elle se termine ce dimanche.

Certes, personne n’est dupe, chacun reste méfiant et dubitatif, mais puisque cette possibilité est donnée, profitez de ces quelques jours qui restent pour voter, vous exprimer, faire des propositions, soumettre des modifications, des articles, enfin participer.

Le gouvernement s’est engagé à répondre aux propositions qui auront recueilli le plus de votes, et, bien entendu, ces réponses une fois publiées, seront à étudier attentivement.

Comme il reste très peu de temps pour analyser en détail les plus que nombreuses participations que l’on trouve sur le site du gouvernement (près de 5 000 à 6 jours de la clôture), voici regroupées les suggestions faites par les organisations les plus engagées autour des problématiques de libertés informatiques. Votre soutien sera le bienvenu.

Je note en particulier les propositions suivantes (coups de cœur parmi celles proposées) :

  • la publication du code source des logiciels par le secteur public ;
  • le recours aux systèmes libres et aux logiciels libres dans le secteur public ;
  • l’arrêt des racketiciels (vente forcée ordinateur/logiciels) ;
  • éviter la légalisation du copyfraud ;
  • élargir les possibilités d’action contre les atteintes au domaine commun informationnel ;
  • reconnaître les communs volontaires ;
  • préciser le périmètre d’application de la Neutralité du Net ;
  • affirmer le droit et encourager l’usage du chiffrement des communications ;
  • autoriser les actions de groupe notamment en matière d’atteinte au droit sur les données personnelles et la neutralité du Net ;
  • consacrer un droit d’information sur les modalités du stockage des fichiers et données-utilisateur ;
  • instaurer des sanctions pénales pour les atteintes au domaine commun informationnel ;
  • créer un Registre National du Domaine Public ;
  • créer un droit de citation audiovisuelle ;
  • promouvoir la mise à disposition de livres numériques dans les bibliothèques publiques ;
  • sur l’instauration de la liberté de panorama.

& je retiendrais tout particulièrement celle-ci :

A propos de ce dernier amendement, on constate qu’il permet à chaque internaute de récupérer ses données dans un format lisible par une machine pour les transférer chez un autre fournisseur de service.

Je vous encourage donc à voter pour ces amendements … (entre autres)

(tiens, on dirait encore un « mini dossier »…)

J’espère que malgré les quelques « bricoles » évoquées qui « coincent un peu », ces propositions aiderons nos gouvernants à mieux comprendre le « numérique » !

>>> Plus d’actualités @
shaarli.sweetux.org & rss.sweetux.org


2/ Le dossier du mois :

La semaine du revenu de base

 

Dans le cadre de la semaine du revenu de base qui a eu lieu le mois dernier, je voulais à nouveau revenir sur ce sujet ô combien important tant le malaise est grand dans la société d’aujourd’hui :

Choisi par UBI-Europe, le réseau européen pour le revenu de base,  le thème de la huitième édition internationale de la semaine du revenu de base, qui sera aussi la troisième  en France, sera « le revenu de base, un filet de sécurité pour la vie ». Tous les groupes locaux du MFRB se sont mobilisés pour organiser des événements du 14 au 20 septembre 2015. En voici la liste, non exhaustive, certaines annonces d’événements pouvant encore nous parvenir. Revenez visiter cette page…

De l’info est aussi assurée sur une page Facebook dédiée et sur notre compte twitter de manière ponctuelle. D’autres infos sur les événements créés au niveau européen sont disponibles sur le site du B.I.E.N.

Pour mémo, si vous voulez en savoir plus sur ce qu’est le revenu de base, je vous invite à consulter ce site :

Fin 2012, une joyeuse équipe toulousaine s’est réunie pour créer conjointement quatre œuvres sur le revenu de base :

Ce site web sert à financer, diffuser, valoriser ces différentes créations. Nous vous souhaitons une bonne visite !

ou encore cette définition :

Le revenu de base est un revenu versé par une communauté politique à tous ses membres, sur une base individuelle, sans conditions de ressources ni obligation de travail, selon la définition du Basic Income Earth Network (BIEN). Il reconnaît la participation de l’individu à la société, indépendamment de la mesure de l’emploi.

Partout à travers la planète, des actions sont menées pour « faire avancer » cette idée qui est « LA » solution aux problèmes actuels … il n’y a qu’à consulter cette liste :

Lancé l’année dernière grâce à une page Facebook à l’occasion de la 7ème Semaine internationale, Revenu de base Québec est une initiative citoyenne qui entend contribuer à la mise en place du revenu de base au Québec. Nos amis canadiens disposent maintenant d’un site où ils diffusent  l’état de la réflexion sur le projet dans leur état canadien. Pour Revenu de base Québec, le revenu de base sera le grand projet social du 21e siècle.

En collaboration avec d’autres associations québequoises également favorables au revenu de base, Revenu de base Québec s’inscrit pleinement dans la Semaine du revenu de base avec plusieurs événements.

Après l’Île-du-Prince-Édouard et les villes d’Edmonton et de Calgary, c’est cette fois la ville de Thunder Bay, dans l’Ontario, qui apporte publiquement son soutien au revenu de base. Son maire, Keith Hobbs, a déclaré que la mise en place d’un revenu de base, couplé à l’engagement de loger les sans-abri, constitue la meilleure stratégie pour redonner à chaque individu sa propre estime de soi, lutter contre la pauvreté, la toxicomanie et l’absence de domicile fixe.
Ce revenu de base peut être déterminé de différentes manières, chacun étant libre de ces choix, mais il faut prévoir tous les cas de figure, au cas où !
Tous les ans, les citoyens Alaskiens reçoivent un chèque issu de la rente pétrolière de son territoire. Cette année, le montant du dividende est très élevé, mais l’avenir de cette forme de revenu de base est aujourd’hui menacé par une partie de la classe politique.

Dans certains cas particulier, il y a urgence & il faudrait prendre les bonnes décisions :

L’Europe doit montrer une réelle solidarité avec la Grèce. UBIE, réseau européen pour un revenu de base, demande que s’applique à l’échelle européenne un revenu citoyen pour protéger les plus vulnérables.

Cet article est la reprise d’un communiqué de presse publié par UBIE (Unconditional Basic Income Europe), le réseau européen auquel le MFRB est affilié. Il a été initialement publié en anglais le 11 août dernier.

En effet, nos « grand économistes » commence à y penser fortement … j’ai hâte !

La Banque centrale européenne pourrait relancer l’économie en commençant à distribuer un revenu de base.

La zone euro a clairement besoin d’un instrument économique, autant flexible que structurel, qui puisse être utilisé par la banque centrale pour relancer l’économie quand il en est besoin. Une politique s’engageant, même de façon minime, dans la mise en place d’un revenu de base pour le peuple répondrait précisément à ce besoin.

Vous rappelez-vous comment était-ce avant la crise ? Lorsque le taux de croissance était au vert et que l’inflation était stable ? Lorsque la monnaie unique européenne semblait n’avoir que des avantages ? Les souvenirs de cette époque se sont vite évanouis. Surtout avec la stagnation persistante des salaires, les inégalités croissantes et les taux d’intérêt qui se sont réduits à un niveau qui n’a jamais été aussi bas. N’existe-t-il vraiment aucun moyen d’en sortir ?

Contraitement à ce que certains en pense, il y a de nombreux bénéfices à la mise en place d’un tel revenu « complémentaire » …

Pour un revenu de base émancipateur

Le gouvernement belge fait la chasse aux chômeurs, renforce l’exclusion des jeunes des allocations d’insertion et brandit fièrement l’injustice fiscale d’un prétendu « tax shift », faisant une fois de plus payer le prix fort aux ménages. L’Europe semble prisonnière de sa politique d’austérité, éloignant toujours un peu plus ses citoyens du projet européen de solidarité. Le monde vit une ère de mutation exceptionnelle : globalisation des échanges, changement climatique, révolutions technologiques, développement de l’économie sociale et solidaire… Nous vivons une époque de défis, de crises et de nouvelles opportunités.

… et il n’y a pas de « risques » pour les différents systèmes déjà en place (quoique, ça dépends des quels & de l’organisation choisie …)
Le revenu de base n’a pas vocation à poursuivre le détricotage du système français de protection sociale conquis de haute lutte au cours du XXème siècle. Au contraire, il doit venir le compléter, en vue d’assurer la continuité des besoins de la population en ce XXIème siècle où la production de richesses est en profonde mutation.

Et pour « ouvrir » vers un autre sujet lié : reste à savoir dans quelle monnaie ce revenu sera versé à chacun. Je préférerais une monnaie libre à l’€uro, bien sûr !

Pour commencer une nouvelle vidéo qui expose le sujet du « salaire à vie », un concept développé par Bernard Friot :
Qu’y voyons-nous du point de vue de la Théorie Relative de la Monnaie ? Tout d’abord l’absence totale du début à la fin de la prise en compte de l’existence d’un système monétaire qui a une certaine structure, laquelle structure influe sur la mesure.

>>> Source(s) & plus d’infos @

http://revenudebase.info/

http://revenudebase.info/evenement/semaine-rdb-2015/

http://www.creations-revenusdebase.org/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Revenu_de_base

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_partisans_du_revenu_de_base

>>>Liens Bonus @ 

http://shaarli.sweetux.org/?searchtags=ECONOMIE

http://shaarli.sweetux.org/?searchtags=REVENUDEBASE

 


3/ Le coup de cœur …

Lorsque j’ai pris connaissance de ce billet de notre amis JCFrog, ça m’a fait du bien : encore une initiative pour essayer de faire avancer les choses dans une autre direction & j’aime bien le concept proposé !

Ils ont réalisé un petit clip pour une présentation TEDx à venir (La Rochelle, 5-6 novembre prochain). Ils veulent parler de Démocratie, la vraie, pas la représentative. Du coup la vidéo commence à tourner un peu sur facebook et semble être bien reçue. A cette occasion on m’a remonté un besoin de sources: « heureusement que j’ai vu cette vidéo sur ton mur sinon j’aurais pensé à une manœuvre FN »

C’est légitime. Voilà donc ce que j’en sais.

Ce petit collectif  revendique de ne pas avoir de chef, mais à l’origine il y a notamment Quitterie de Villepin, une femme engagée qui a connu le monde politique auprès de François Bayrou et qui, j’espère ne pas trahir sa pensée, n’en pouvait plus de ce petit microcosme stérile. Elle aspire à de la Démocratie (type Démocratie ouverte), de la justice (combat Fashion Revolution), bref des trucs populistes comme ils disent sur les plateaux TV.

Je vous invite a regarder leur vidéo de présentation & leur site pour en savoir plus !

…& le coup de gueule du mois :

(encore & toujours contre toutes ces lois inutiles & liberticides … dois-je encore en parler ?)

Paris, le 15 septembre 2015 — Après la censure par le Conseil constitutionnel des mesures concernant la surveillance internationale dans la loi sur le renseignement, le gouvernement revient à la charge avec une proposition de loi qui sera examinée dès la fin du mois de septembre à l’Assemblée nationale. La Quadrature du Net rejette avec vigueur les dispositions inacceptables contenues dans cette proposition de loi, qui instaurent une véritable course à la guerre du renseignement contre nos partenaires européens et internationaux.
Destinée à patcher la loi sur le renseignement, une proposition de loi sera examinée en procédure accélérée par le parlement. En parallèle, une association d’avocats et juristes franco-américains porte plainte pour atteinte au secret professionnel et au secret des correspondances.
Paris, le 21 septembre 2015 — La proposition de loi sur la surveillance internationale a été adoptée sans amendement et quasiment sans discussion le 16 septembre par la Commission de la défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale.
Paris, 30 Septembre 2015 — L’examen de la proposition de loi relative aux mesures de surveillance des communications électroniques internationales débutera à bas bruit le 1er octobre 2015. On lui prédit déjà un avenir radieux, fait d’examens éclair et débats expédiés. Après la censure du Conseil constitutionnel, qui avait amputé le système généralisé de renseignement de sa branche internationale, ce texte prétend combler le vide et introduire un « progrès décisif » : l’encadrement des activités du renseignement extérieur.
Paris, le 30 septembre 2015 — La commission de la défense a rejeté massivement tous les amendements proposés par Laure de La Raudière, Lionel Tardy et Sergio Coronado (avec le groupe EELV) et ne conserve que des amendements de forme. Patricia Adam, présidente de la Commission de la Défense et rapporteure de la loi ne cherche même plus à cacher sa volonté d’étouffer tout débat sur le régime de surveillance internationale et l’énorme atteinte aux droits et libertés qu’il institue.
Francis Delon ayant été officiellement désigné ce vendredi au Journal Officiel comme le premier président de la nouvelle Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR), la loi entrera en vigueur demain.
L’association de la presse judiciaire annonce une requête devant la cour européenne des droits de l’homme pour contester la loi sur le renseignement, entrée en vigueur ce samedi.
Paris, le 2 octobre 2015 — Sans surprise, l’Assemblée nationale a voté hier la surveillance internationale de masse sans apporter de modification majeure au texte. Un seul député, Sergio Coronado, est venu défendre les libertés fondamentales dans un hémicycle presque vide.

>>> Source(s) & plus d’infos @

http://www.ma-voix.fr/

http://shaarli.sweetux.org/?searchtags=BIGBROTHER

http://shaarli.sweetux.org/?searchtags=LOILIBERTICIDE


Rendez-vous le mois prochain pour d’autres nouvelles,

Cordialement,

bannière orange2