#4.30 La sélection de mars 2018 @podcast

Comme chaque mois, vous trouverez ci-après quelques liens issus principalement de mes autonews (et/ou de mon shaarli) :

+ BONUS avec quelques-unes des retranscriptions de l’April @

PeerTube : préparer l’alternative à YouTube – Monsieur Bidouille | April
Titre : PeerTube : préparer l’alternative à YouTube
Intervenant : Monsieur Bidouille
Lieu : Chaîne de Monsieur Bidouille
Date : janvier 2018
Durée : 8 min
Visualiser la conférence : ici ou ici
Licence de la transcription : Verbatim
Creative Commons. Où en est-on en 2017 ? Lionel Maurel | April
Titre : Creative Commons. Où en est-on en 2017 ?
Intervenant : Lionel Maurel
Lieu : Paris Open Source Summit
Date : décembre 2017
Durée : 13 min
Visualiser la conférence
Licence de la transcription : Verbatim
Le logiciel libre comme outil de défense des droits des utilisateurs ? Libday 2016 | April
Titre : Le logiciel libre comme outil de défense des droits des utilisateurs ?
Intervenants : Yann Bonnet,CNNum – Laurent Séguin, AFUL – Sébastien Dubois, animateur
Lieu : Libday 2016 – Marseille
Date : octobre 2016
Durée : 34 min 50
Visionner la vidéo
Licence de la transcription : Verbatim
Illustration : Thomas Bourdon – Halpanet – Licence CC By-SA/2.0/fr/
Le libre en 2017 : promouvoir et défendre, point d’actualité – Rémi Boulle | April
Titre : Le libre en 2017 : promouvoir et défendre, point d’actualité
Intervenant : Rémi Boulle
Lieu : Capitole du Libre – Toulouse
Date : novembre 2017
Durée : 57 min 42
Visionner la vidéo
Licence de la transcription : Verbatim
Illustration : Antoine Bardelli – Licence CC-BY-SA version 2.0 ou ultérieure
Évolution du marché du Logiciel Libre en France – Restitution de l’étude 2017-2002 | April
Titre : Restitution de l’Étude 2017-2022 : évolution du marché du Logiciel Libre en France
Intervenants : Philippe Montargès – Stéfane Fermigier – Marc Palazon – Véronique Sanguinetti
Lieu : Paris Open Source Summit
Date : décembre 2017
Durée : 20 min 20
Visualiser la vidéo
Licence de la transcription : Verbatim
Illustration : première page du rapport d’étude
Loi République numérique et écosystème du développement du logiciel libre | April
Titre : La loi de République numérique et écosystème du développement du logiciel libre
Intervenant : François Elie
Lieu : JDEV 2017 – Marseille
Date : juillet 2017
Durée : 30 min 25
Visualiser la conférence
Licence de la transcription : Verbatim
Illustration : copie d’écran de la conférence
DRM, l’overdose – Marie Duponchelle et Magali Garnero | April
Titre : DRM, l’overdose
Intervenantes : Marie Duponchelle – Magali Garnero
Lieu : Université de technologie – Compiègne
Date : novembre 2017
Durée : 1 h 33 min
Visualiser la conférence
Licence de la transcription : Verbatim
Illustration : Documents de sensibilisation et de communication April – Domaine public et licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0
Les travailleurs de la donnée – Antonio Casilli | April
Titre : Les travailleurs de la donnée d’Antonio Casilli
Intervenants : Antonio Casilli – Olivia Gesbert – Antoine Mercier
Lieu : France Culture – Émission La Grande table
Date : février 2018
Durée : 32 min 40
Visualiser la vidéo
Licence de la transcription : Verbatim
Illustrations : Logo France Culture Wikipédia et Computer mouse Wikimedia licence GNU Lesser General Public License

+ de news @ podcast’Autonews

& + de news @ sam7’Autonews & Sam7’Shaarli

Bonnes découvertes & bonnes lectures.


Si vous aimez ce que je (re)diffuse & si vous voulez me soutenir :
Vous pouvez m’aider à continuer en faisant un don en Ğ1 @

7xRaTrsX7T9vUeuyDEK7nAQaKES6TGqjnhH3xbHtgKTZ

Qui veut cadenasser le Web ?

Durant longtemps, des canaris et des pinsons ont travaillé dans les mines de charbon. Ces oiseaux étaient utilisés pour donner l’alarme quand les émanations de monoxyde de carbone se faisaient menaçantes.

Dès qu’ils battaient des ailes ou se hérissaient voire mouraient, les mineurs étaient avertis de la présence du gaz avant qu’eux-mêmes ne la perçoivent. Depuis, les alarmes électroniques ont pris le relais, évitant ainsi le sacrifice de milliers d’oiseaux.

(source)

Pour Cory Doctorow (faut-il encore présenter cet écrivain et militant des libertés numériques ?), le canari mort dans la mine, c’est le W3C qui a capitulé devant les exigences de l’industrie du divertissement et des médias numériques.

Il fait le bilan des pressions qui se sont exercées, explique pourquoi l’EFF a quitté le W3C et suggère comment continuer à combattre les verrous numériques inefficaces et dangereux.

Avant de commencer la lecture, vous pourriez avoir besoin d’identifier les acronymes qu’il mentionne fréquemment :

EFF : une organisation non-gouvernementale (Electronic Frontier Foundation) et internationale qui milite activement pour les droits numériques, notamment sur le plan juridique et par des campagnes d’information et de mobilisation. En savoir plus sur la page Wikipédia

W3C : un organisme a but non lucratif (World Wide Web Consortium) qui est censé proposer des standards des technologies du Web pour qu’elles soient compatibles. En savoir plus sur la page Wikipédia

DRM : la gestion des droits numériques (Digital Rights Management). Les DRM visent à contrôler l’utilisation des œuvres numériques. En savoir plus sur la page Wikipédia

EME : des modules complémentaires (Encrypted Media Extensions) créés par le W3C qui permettent aux navigateurs d’accéder aux contenus verrouillés par les DRM. En savoir plus sur la page Wikipédia

Traduction Framalang : FranBAG, simon, jums, Moutmout, Lumibd, Makoto242, redmood, Penguin, goofy

(article original sur le site de l’EFF)

SOURCE & SUITE @ https://framablog.org/2017/12/11/qui-veut-cadenasser-le-web/

Verrouillage numérique : l’EFF claque la porte du W3C, parce que bon… |

Le W3C (World Wide Web Consortium ) qui définit les standards du ouaibe — comme tout le monde est censé le savoir — a voté en faveur des EME : Encrypted Media Extensions, des petits softs pas très sympathiques qui vont permettre que des médias pratiquant le chiffrement puissent effectuer une distribution entre les navigateurs Web et des agents logiciels pour gérer des… DRM. Oui, la gestion des droits numériques. Le truc qui fait que tu ne peux plus rien partager sans avoir payé.

Ce vote en faveur des DRM intégrés sur les sites Web n’a pas plu du tout à l’Electronic Frontier Foundation (EFF) — le défenseur américain associatif des libertés numériques — qui a claqué la porte du W3C.

Le Ouaibe, ça commence à sentir mauvais…

Source : Verrouillage numérique : l’EFF claque la porte du W3C, parce que bon… |

#0.22

#0.22 / AVRIL 2017

En cette (mauvaise) soirée d’élection présidentielle (puisque le résultat ne me convient pas) je vais aborder ici, comme d’habitude divers sujets liés à « l’univers du libre » …

Petite particularité, il y aura quelques extraits de mes Autonews, puisque depuis la veille du premier tours, j’ai mis « en veille » mon shaarli (qui devrait reprendre sous peu, mais de manière bien plus légère …)


1/ L’actualité du mois écoulé :

Je vais essayer d’éviter de parler trop politique (puisque je débute la construction d’un nouveau site dédié), et je me concentrerais donc sur les autres sujets, en particulier ceux par lesquels  j’ai débuté sur internet !

Dans les extraits ci-après j’aborderais principalement deux grosses nouvelles :

  • La mise en ligne du « nouveau » Framalibre (déjà abordé le mois dernier)
  • Les choix douloureux pris dernièrement par Mark Shuttleworth

Comme toujours, j’insisterais encore au sujet du revenu de base en présentant de nouveaux articles que je trouve intéressants ! Dommage que l’on doive encore attendre au moins 5 ans de plus … sauf à s’inscrire @ Duniter 🙂

@ Demain, une science citoyenne dans une société pair à pair ? – Framablog

De simples citoyens ont-ils un rôle à jouer dans les sciences, où ils sont pour l’instant contingentés au mieux à des fonctions subalternes ?

On voit d’ici se lever d’inquiets sourcils à l’énoncé du simple terme de science citoyenne, tant la communauté scientifique se vit comme distincte de l’ensemble du corps social par ses missions, ses méthodes et son éthique. Pourtant un certain nombre d’expériences, de projets et même de réalisations montrent que la recherche scientifique universitaire peut tirer un profit important de sa collaboration avec les citoyens motivés, lesquels en retour élèveront leur niveau de connaissances tout en ayant un droit de regard sur la recherche.

Réconcilier citoyens et universitaires scientifiques, longtemps une utopie, est rendu aujourd’hui possible par des objets technologiques désormais beaucoup plus accessibles à chacun.

@ Il faut dissocier le revenu universel de la fiche de paie – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Benoît Hamon a repris l’idée de Julia Cagé et Thomas Piketty pour lesquels le revenu universel devrait apparaître sur la fiche de paie des salariés à temps plein, plutôt qu’être versé par l’administration fiscale. Ce « RUE sur la fiche de paie » augmente le salaire net affiché (même artificiellement) plutôt que de laisser entendre aux travailleurs qu’ils touchent une prestation de l’État. En découle un « revenu universel » mixte, qui ne change pas beaucoup la donne actuelle : une allocation pour les personnes à revenus nuls ou faibles (comme le RSA) et un supplément de revenu pour les travailleurs à salaire médian (comme la prime d’activité).

@ Framalibre : découvrez l’annuaire du Libre ! – Framablog

Nous vous avons récemment présenté la refonte de notre projet historique, l’annuaire de Framasoft. Comme tous nos outils, celui-ci n’aura de sens que si vous vous en emparez.

Voici le premier d’une série de trois tutoriels pour vous aider à découvrir, utiliser et participer à ce grand projet collaboratif. Cette semaine, on regarde simplement comment cela se présente !

@ Pourquoi nous devrions tous percevoir un revenu de base

Cet article a été initialement publié sur weforum.com et traduit en français par Philippe Dubrulle, adhérent du Mouvement français pour un revenu de base (MFRB).

Considère un instant qu’à partir d’aujourd’hui, le premier de chaque mois, environ 1000€ soient déposés sur ton compte bancaire, juste parce que tu es citoyen.

Ce revenu est indépendant de toute autre source de revenu et te garantit chaque mois un revenu de base au-dessus du seuil de pauvreté et ce, pour le reste de ta vie.

Que fais-tu ? Et peut-être encore plus important, que ne fais-tu plus ?

Comment ce fondement social, basé sur une sécurité économique assortie d’une liberté positive, affecte tes décisions actuelles et futures, du travail que tu choisis aux relations que tu maintiens, aux risques que tu prends ?

@ Ubuntu Phone, ou l’histoire d’un flop (mais cette fois-ci c’est la bonne) – MouTonLibre

Bon ben voilà, Mark Shuttleworth annonce la fin du développement de Unity 8, et donc des Ubuntu Phone qui vont avec. J’attends l’article de Cyrille avec grande impatience pour son « je vous l’avais bien dit ! ». Et moi je dois faire mon mea-culpa suite à mon dernier article.

J’aurais aimé avoir raison. J’aurais tant aimé…

@ Ubuntu abandonne Unity 8 et revient vers GNOME – GNOME Libre

Dans un billet de blog, Mark Shuttleworth, fondateur d’Ubuntu et de Canonical, annonce mettre fin au développement d’Unity 8, de la téléphonie et de la convergence, tout en confirmant qu’Ubuntu 18.04 LTS utilisera bel et bien GNOME.

@ Ubuntu abandonne Unity, Mir et le mobile ! – LinuxFr.org

Le premier avril est déjà passé et pourtant Mark Shuttleworth vient d’annoncer l’abandon de l’environnement de bureau Unity pour les futures versions d’Ubuntu. Sont également abandonnés les efforts de convergence avec les smartphones.

Unity et Mir sont dans un bateau, Unity tombe à l’eau. Qu’est‐ce qui reste ?

Mir ? Non, Mir n’a aucun intérêt sans le reste. « Nous n’avons pas d’autres choix réalistes que celui d’utiliser Wayland, puisqu’Ubuntu bascule sur GNOME. » (Michael Hall, Canonical Community Manager). Alors qu’est‐ce qui reste ? Que reste‐t‐il en effet des nombreuses idées de Mark Shuttleworth et de son projet de changer le monde ?

@ Les créatifs culturels : l’émergence d’une nouvelle conscience (Ariane Vitalis) | Le 4ème singe

Ariane Vitalis est une de ces jeunes qui se donne aujourd’hui les moyens de changer le monde. Elle véhicule à travers ses nombreux projets, de nombreux espoirs propres à une génération qui ignore encore beaucoup trop l’impact qu’elle aura sur le monde. Retour sur cette vision qui, dans un monde où il vaut mieux avoir le sens de l’humour et de la patience, fait un bien fou.

@ Framalibre : se créer un compte, ça compte ! – Framablog

Nous vous avons récemment présenté la refonte de notre projet historique, l’annuaire de Framasoft. Comme tous nos outils, celui-ci n’aura de sens que si vous vous en emparez.

Voici le deuxième tutoriel d’une série de trois pour vous aider à découvrir, utiliser et participer à ce grand projet collaboratif. Cette semaine, voyons comment pourquoi se créer un compte sur cet annuaire du Libre. Car si vous voulez tirer amplement parti de cet annuaire, nous vous recommandons fortement de vous créer un compte…

@ L’Open Data culturel est possible (et les bibliothèques le prouvent !) – – S.I.Lex –

C’est sans doute dans le champ de la culture que le développement de l’Open Data s’est jusqu’à présent avéré le plus difficile. Mais il s’est produit cette semaine un événement important qui prouve que la démarche est possible, à condition que la volonté politique soit au rendez-vous. C’est la bibliothèque de l’INHA (Institut National d’Histoire de l’Art) qui en a apporté la preuve, en choisissant de faire passer l’essentiel des contenus de sa bibliothèque numérique sous Licence Ouverte (voir les nouvelles conditions d’utilisation). Cela signifie que la réutilisation des images d’oeuvres numérisées appartenant au domaine public sera dorénavant libre, y compris pour un usage commercial, à la seule condition de citer la source du document.

@ Le revenu de base, levier d’émancipation collective ou nouvelle arnaque néolibérale ? – Basta !

Le revenu de base s’est immiscé au cœur de la présidentielle. L’idée : verser à chacun un revenu mensuel de sa naissance à sa mort, sans condition ni contrepartie. Pourquoi cette mesure est-elle autant reprise et fait-elle autant débat, à droite comme à gauche ? En quoi le revenu universel peut-il être un moyen d’émancipation ? Ne risque-t-il pas, au contraire, de renvoyer les femmes au foyer, ou de menacer la protection sociale ? En réalité, selon les mouvements, selon les courants politiques ou les économistes, le contenu de cette idée varie en profondeur. Quel montant, quel mode de financement ? Où le revenu de base est-il expérimenté ? Basta ! explore une question qui a le mérite de remettre le travail et la répartition des richesses au cœur du débat.

@ Le Libre expliqué aux jardiniers – Framablog

Parler du Libre est plus compliqué qu’il n’y parait : nous n’avons souvent que quelques minutes pour expliquer à la fois en quoi consiste la conception d’un logiciel libre…

… et pourquoi celle-ci diffère de l’industrie « conventionnelle », mais aussi quelle est l’approche éthique du mouvement, quel est l’intérêt des licences non-propriétaires, etc.
Max Barry est australien et propose une analogie avec l’agriculture. Bref et clair, un apologue comme on les aime sur le Framablog : après le loup et le chien (version aKa) et le pommier magique (de Ploum), voici « La parabole de la tomate » (par Max Barry).

@ Frexit : quelles seraient les conséquences sur le numérique et la tech ? – Politique – Numerama

6 des 11 candidats à la présidentielle se disent prêts, dans des conditions diverses, à faire sortir la France de l’Union européenne s’ils sont élus. Quels domaines du numérique seraient concernés par un « Frexit » et dans quelle mesure ? Éléments de réponse avec Valérie Nicolas, maître de conférences en droit à l’université Paris Nanterre.

@ Le père du web reçoit un prix ironique, dénonçant sa complaisance vis-à-vis des DRM – Tech – Numerama

L’un des pères du World Wide Web, Sir Timothy John Berners-Lee, est la cible de vives critiques de la part des défenseurs de la neutralité et la liberté du net. L’organisme Defective by Design vient même de lui remettre un prix plus qu’ironique : celui de l’Obéissance concernant la généralisation des DRM.

@ Framalibre : une ressource vous manque ? À vous de l’ajouter ! – Framablog

Nous vous avons récemment présenté la refonte de notre projet historique, l’annuaire de Framasoft. Comme tous nos outils, celui-ci n’aura de sens que si vous vous en emparez.

Voici le troisième et dernier tutoriel de cette série vous aider à découvrir, utiliser et participer à ce grand projet collaboratif. Cette semaine, on vous incite à participer à cet annuaire du Libre. En effet, comme une belle auberge espagnole (ou comme le 6e site web le plus visité au monde) : vous n’y trouverez que ce que vous y apporterez.

Bonus complémentaire : extraits choisis

@ sweetux’Autonews :

 

 

Comme vous le constatez, cette fois, il y en a un peu moins que d’habitude … et ça risque de continuer ainsi (pour de multiples raisons) : vous voilà prévenu !

Plus d’actualités @
shaarli.sweetux.org & rss.sweetux.org

& http://autonews.sweetux.org/index.html

& https://framasphere.org/public/sam7.atom


2/ Le coup de gueule du mois :

Eh oui, vous vous en doutez bien, mon coup de gueule est « politique », au vue des catastrophiques résultats annoncés tout à l’heure ! Entre la Peste & le Choléra, les Français « ont choisis » … Rendez-vous dans 5 ans (ou avant !?) pour savoir s’ils vont enfin se réveiller & faire « le bon choix » pour « sauver la France » (en espérant qu’elle puisse encore l’être le moment venu … oui, je sais, je suis péssimiste … mais si vous le voulez bien, on en reparle dans quelques années & on verra bien si j’avais raisons !

+ d’infos @ http://autonews.le-message-du-plan-c.fr/


3/ Le coup de cœur du mois :

J’ai longuement hésité à présenter ici le « nouveau » Framalibre, mais finalement, c’est Mastodon qui l’emporte, allez savoir pourquoi (je ne l’utilise pas encore, faute de temps, mais il me plait bien mieux que Twitter !)

@ Découvrez Mastodon, un clone de Twitter libre, open source et décentralisé – Tech – Numerama

Mastodon.social ressemble tant à Twitter que l’on pourrait se croire en train de naviguer sur le réseau social au petit oiseau bleu. Pourtant, des éléments de taille séparent ce nouveau réseau de son concurrent : il est totalement libre, open source et décentralisé.

@ Mastodon – Un copié collé de Twitter libre et décentralisé – Korben

Depuis quelques jours, je reçois des tas de messages de gens qui me demandent d’aller jeter un oeil à Mastodon, un nouveau clone de Twitter…

@ Débuter sur Mastodon : 9 questions pour tout comprendre au réseau social décentralisé – Tech – Numerama

Vous n’avez pas bien saisi le principe de Mastodon ? Pas de problème : voici un guide sous la forme d’une FAQ qui devrait vous permettre d’y voir plus clair avant de nous rejoindre.

@ Mastodon, le réseau social libre qui est en train de bousculer twitter – Framablog

Une alternative à Twitter, libre et décentralisée, est en train de connaître un succès aussi spontané que jubilatoire…

Depuis que Twitter a changé la manière dont les réponses et conversations s’affichent, des utilisatrices et utilisateurs abondent par milliers sur cet autre réseau. Chacun·e cherche un endroit (une « instance ») où s’inscrire, surtout depuis que l’instance originelle, celle du développeur Eugen Rochko, n’accepte plus les inscriptions car le serveur est surchargé.

Alors avant que de vous annoncer des solutions dans les semaines (jours ?) qui arrivent, parce qu’elles prennent le temps de se mettre en place (mais disons qu’une bande de CHATONS est sur le coup), nous avions envie de vous présenter ce phénomène, ce réseau social et ce logiciel qu’est Mastodon.

@ Mastodon, qu’est-ce que c’est ? – Pixellibre.net

Un énorme buzz a vu le jour récemment, autour d’un potentiel « concurrent » sérieux au service Twitter : Mastodon. Ayant vu beaucoup de papiers et surtout d’énormes erreurs, voire d’abjectes conneries, j’ai décidé d’en parler ici pour vous expliquer, en détail, ce que c’est.

@ Les CHATONS s’attaquent à l’oiseau Twitter grâce à Mastodon – Framablog

Mastodon, le clone libre et décentralisé de Twitter, accueille des dizaines de milliers de nouveaux membres chaque jour. Notre réponse se devait d’être collective.

Un vent de liberté qui fait du bien !

@ Comment tweeter depuis Mastodon

Quand j’ai vu le clone libre et décentralisé de Twitter débarquer, je me suis dit « Non, pas ça encore une fois. » Eh oui, parce qu’en 2012 j’avais déjà décidé de quitter Twitter et Facebook pour Tent, aussi décentralisé et aussi libre, et que tout le monde a vite oublié (comme identi.ca d’ailleurs).

Alors, pourquoi recommencer ? Par mimétisme sans doute (cette fois, une vague de fond se porte sur Mastodon), aussi parce que l’envie d’un autre web social reste forte chez chacun de nous.

@ Le média, c’est le message : comment Mastodon peut (peut-être) réussir là où Twitter a échoué… – Page 42

Mastodon est un nouveau réseau social qui reprend les codes et usages de Twitter et qui a connu un vif engouement ces derniers jours, sa particularité étant qu’il ne dépend pas d’une entreprise privée mais qu’il est dit décentralisé.

@ Plus de CHATONS, plus de confiance en Mastodon – Framablog

Les CHATONS vous proposent de nouvelles portes d’entrée de confiance vers Mastodon, le clone de Twitter libre et fédéré. Mais avant de vous les annoncer : penchons-nous sur une question simple : ça veut dire quoi, « libre et fédéré » ?

@ Mastodon, le premier réseau social véritablement social ? | ploum.net

Vous avez peut-être entendu parler de Mastodon, ce nouveau réseau social qui fait de la concurrence à Twitter. Ses avantages ? Une limite par post qui passe de 140 à 500 caractères et une approche orientée communauté et respect de l’autre là où Twitter a trop souvent été le terrain de cyber-harcèlements.

Mais une des particularités majeures de Mastodon est la décentralisation : ce n’est pas un seul et unique service appartenant à une entreprise mais bien un réseau, comme le mail.

 

Un jour prochain, je me laisserais bien tenter … mais à l’usage il faudra alors choisir entre Framasphère(Diaspora*) & Mastodon !

Source(s) & plus d’infos @ http://shaarli.sweetux.org/?searchtags=MASTODON


4/ Le dossier du mois :

Ce « mini-dossier » sera tout de même « politique » : je voulais juste vous présenter quelques pistes concernant certains sujets (pour le coup, un peu trop tard…)

@ Questionnaire LinuxFr.org pour la présidentielle française 2017 – LinuxFr.org

À l’approche de l’élection présidentielle française d’avril 2017, plusieurs associations ont proposé aux candidats de se positionner sur certaines thématiques : par exemple, le collectif Connaissance libre sur le domaine public, les communs, la libre diffusion du savoir, l’ouverture et la transparence ; ou Transparency International France sur le financement de la vie publique, l’intégrité des responsables publics, le renouvellement de la classe politique, l’encadrement du lobbying, l’indépendance de la justice, la participation citoyenne ou la prévention de la corruption dans les collectivités locales. Ou divers sites de journalistes faisant des analyses ou des comparaisons de programmes, comme Contexte.

@ Débat des Présidentielles : un cas d’école sur l’idéologie dominante | Grise Bouille

Vous m’entendez souvent gueuler sur le fait que les médias et les pouvoirs politiques s’organisent largement autour d’une idéologie dominante partagée et dont il est impossible de sortir (relire Le cadre, En marche (ou crève) ou encore Fakir contre le reste du monde). Enfin, je dis « moi », mais je ne suis pas le seul, hein.

Hier, j’ai vu passer une infographie concernant le débat de la présidentielle organisé ce soir à la télé. Et ça m’a fait sourire tellement c’est un cas d’école : on va débattre, oui, mais sur des questions pré-établies et donc dans un cadre bien défini (je passe sur le format et les temps de paroles ridicules, pour une fois qu’ils sont également repartis entre les 11 candidats…).

Allez, on y va ?

@ Élections 2017: défection, prise de parole, loyalisme

Le monde politique français, bipolarisé comme dans toutes les vieilles démocraties par un clivage gauche-droite que recouvre électoralement l’existence de deux partis politiques dominants, est en ébullition. L’offre politique Macron – « ni de droite, ni de gauche » – a provoqué dans ce monde politique des mouvements d’opinion contrastés. Mouvements que l’on peut rassembler dans les catégories d’Albert Hirschman : défection, prise de parole et loyalisme.

Faire défection au pourvoyeur habituel de biens ou services A, c’est choisir B plutôt que A, en fonction d’un calcul coût/avantage – le comportement rationnel vu par les économistes. En considérant la situation où le jeu ne se joue pas sur les prix mais sur la qualité, supposée dégradée chez le producteur A, Hirschman ajoutait en 1970 deux catégories de réactions concernant les consommateurs les plus attachés à leur pourvoyeur de service devenu défaillant : la prise de parole et le loyalisme.

@ Le conte du tonneau : pour en finir avec l’imposture de la démocratisation culturelle

Il était une fois un vieux pays au passé prestigieux qui avait donné au monde l’ambition pour tous les hommes d’être libres et d’avoir les mêmes droits. À intervalles réguliers, ce pays s’offrait une saison débridée afin de choisir son roi ou sa reine. Et c’était alors grand remue-méninges pour promettre de faire mieux que ce qui n’avait pas été fait. On s’adressait au peuple tiré pour l’occasion de sa torpeur par le ban des élections, on le déclarait grand et beau, on envisageait même de lui rendre d’occasion le pouvoir qu’il voudrait bien prêter.

@ Voter – Blog-Libre

Chers (é)lecteurs, chères (é)lectrices, j’ai pensé que ce serait une bonne chose de vous aider à caractériser/définir l’action que vous ferez à la fin de la semaine.

@ Présidentielle : pourquoi les tirs au but devraient être tirés avant la prolongation

La campagne présidentielle bat son plein et c’est la foire d’empoigne entre les principaux candidats. Tout le monde y est de sa mesure phare et de ses promesses électorales. Les uns s’engagent à une réduction du chômage de 4 points en moins d’un quinquennat, les autres prédisent une croissance décuplée et une réduction de la dette sans précédent. C’est à celui qui fera la meilleure proposition.

Seulement, le fonctionnement des institutions républicaines françaises ne s’arrête pas à la présidentielle. Depuis 1958, on vote effectivement pour un homme (ou une femme), chef de l’exécutif, mais il a ensuite besoin d’une majorité à l’Assemblée. Sans cela, son programme de campagne ne pourra jamais être appliqué et il s’arrêtera aux seules grandes lignes.

@ Ecologie, justice, libertés : la société civile note les programmes des candidats – Basta !

Difficile de faire le tri dans les propositions des candidats à l’élection présidentielle. Heureusement pour nous, de nombreuses ONG et associations ont analysé et comparé les programmes politiques dans leur domaine de compétence. Environnement, libertés publiques, justice, solidarités internationales, santé publique, régulation financière ou culture, voici une synthèse de ces décryptages, concernant les principaux candidats.

Avec tout ceci (& +) , à vous de vous faire votre propre opinion … si elle n’est pas déjà faite (surtout, n’oubliez pas que vous n’êtes pas des moutons)

+ d’infos @ http://autonews.le-message-du-plan-c.fr/

& http://blog.le-message-du-plan-c.fr/


& pour conclure, nous ne terminerons pas en « musique libre » cette fois-ci, le coeur n’y est pas …

… je n’ai même pas le coeur à « bloguer » & partager mes lectures via mon shaarli !

Mais voici tout de même un petit billet lié à la musique :

@ Musicoin – La blockchain qui va libérer les artistes – Korben

Depuis toujours, la musique et les artistes sont liés à Internet… Internet est une immense salle de concert où chacun peut découvrir de nouveaux talents, et échanger avec ses artistes préférés, voire avec d’autres fans. Et pour les artistes, c’est pareil… Chacun peut se faire connaitre, faire découvrir sa musique, échanger avec son public, trouver d’autres musiciens, d’autres passionnés…etc.

Rendez-vous dans 1 mois pour d’autres nouvelles,

& si vous désirez un peu de lecture complémentaire d’ici-là, je vous recommande celles-ci :

Cordialement,

carte-visite-sam7blog

#0.17

#0.17 / NOVEMBRE 2016

Comme à l’accoutumée, les mois se suivent & ne se ressemblent pas … l’actualité est encore chargée avec quelques sujets « sensibles » … mais heureusement qu’il y en à d’autres plus sympatiques …


1/ L’actualité du mois écoulé :


@ INFOLIBRE

Grandes nouvelles, deux de mes distributions favorites sont sorties dernièrement ! J’ai nomé Primtux & DFLinux … avec Debian comme base, bien évidemment !

Il y a aussi la grande nouvelle de la fin prochaine de Flash … mais également la mauvaise nouvelle de la mort annoncée de Mythbuntu

Le mois dernier, je parlais de wallabag, un service que j’utilise depuis bien longtemps, et bien cette fois, je parle de Framasphère, un autre service (encore de Framasoft) que j’utilise également (j’y suis d’ailleurs un peu plus actif qu’au paravant) , mais aussi de  VroumVroumBlog , un autoblog (un logiciel très simple capable de répliquer les articles d’un autre blog … un projet qui me tiens à coeur depuis un bon moment & que j’envisage de mettre en place dès que j’aurai solutionné les petits soucis techniques rencontrés).

Mes deux « petits » coups de coeur de cette rubrique vont à l’ Annuaire_du_libre & à Kalliope promis je l’espère à un bel avenir …

Dans cette « revue de presse », vous trouverez également une nouvelle surprenante concernant l’un des GAFAM !

@ Primtux 2 : La Debian version Educative ! – News – Linuxtricks

on m’avait demandé de tester cette distribution il y a quelques semaines, mais j’attendais la V2 qui était attendue fin octobre. Et la voici !

PrimTux est une distribution éducative basée sur Linux. Cela signifie qu’elle est un système d’exploitation complet, au même titre que Windows, mais dont l’environnement a été adapté aux enfants de 3 à 10 ans..

@ Flash d’Adobe à l’agonie – LinuxFr.org

Flash Player et la technologie sous-jacente développés par la société Adobe n’en finissent plus d’agoniser. Sommes-nous en train d’assister aux derniers soubresauts ?

@ Mythbuntu, c’est fini! | QuebecOS

Le système d’exploitation Linux Mythbuntu qui a couplé le logiciel MythTV HTPC avec une base Ubuntu Linux est en train d’être dissoute. Le reste de l’équipe de Mythbuntu a annoncé le soir du 4 novembre: « Ce fut une longue et amusante aventure à partir de la 7.10, mais … Mythbuntu comme distribution distincte cessera d’exister.

@ Accéder au flux RSS d’un compte Diaspora – Tuxicoman

Si il n’y avait qu’une seule raison d’utiliser Diaspora par rapport aux réseaux sociaux tels que Twitter, Facebook et Google+ ce serait la mise à disposition d’un flux RSS pour suivre vos articles publics pour les non-membres.

En clair, ça permet à n’importe qui, même non inscrit sur Diaspora de suivre vos articles (notification à leur parution) dans le logiciel et la plateforme de leur choix. C’est la grosse différence avec les autres plate-formes qui enferment le contenu des utilisateurs derrière un mur opaque pour les non-membres (le dark web c’est ça…)

@ GNU/Linux s’ouvre à de nouvelles voix de synthèse ! – LinuxFr.org

À l’occasion de la sortie par Hypra d’une nouvelle synthèse vocale, plus naturelle et plus intelligible, il m’a semblé utile de vous présenter le contexte. Car cette sortie, c’est surtout un module supplémentaire pour speech‐dispatcher, la plate‐forme libre de synthèses vocales sous GNU/Linux. Malheureusement, le module libre ne marche qu’avec la synthèse, qui n’est pas libre. Mais sait‐on jamais, l’université pourrait y venir avec le temps.

@ Que devient la distribution GNU/Linux Q4OS ? – Le Weblog de Frederic Bezies

Il y a un an et demi, en avril 2015, je parlais de cette distribution basée sur la Debian GNU/Linux Jessie avec le « fork » de KDE 3.5.x, Trinity Desktop Environment. Début novembre 2016, la version 14.0.4 du Trinity Desktop Environment étant sortie, pour prendre en charge par exemple CUPS 2.2, gstreamer 1.x ou encore gcc 6.x et ffmpeg3, l’équipe de Q4OS en a profité pour proposer des nouvelles images ISO live et d’installation.

Petite parenthèse en passant : cet article aurait très bien pu faire partie de la série « Les projets un peu fous du logiciel libre », ne serait-ce que pour l’utilisation de Trinity Desktop Environment. Mais passons 😀

@ Trigger Happy : une passerelle entre vos services Internet – LinuxFr.org

Trigger Happy se veut être une alternative libre du célébrissime site/service IFTTT. Le principe ? Récupérer des informations situées à l’autre bout de la toile pour les publier ou les enregistrer ailleurs. Trigger Happy est disponible en version 1.1.0 depuis le 25 octobre dernier.

@ Annuaire_du_libre [Les cahiers du débutant sur Debian]

logocahiersdudebutantVous avez à disposition ici une liste des sites sur lesquels vous pourrez trouver des informations à propos de la culture libre (en général) & des logiciels libres (en particulier).

@ Librevault – Korben

Disponible sous Windows, macOS et Linux, Librevault est une application qui permet de synchroniser vos données entre plusieurs machines, sans avoir à passer par un serveur tiers. Fini donc les Google Drive et autres Dropbox pour synchroniser vos datas. Avec Librevault, vous pouvez reprendre la main là dessus, sans avoir à configurer quoi que ce soit de complexe.

@ Ce n’est pas une blague : Microsoft vient de rejoindre la Linux Foundation – Tech – Numerama

En rejoignant la Linux Foundation, Microsoft marque d’une nouvelle pierre son engagement récent pour le logiciel open source. Qui l’eût cru ?

@ Linux pas populaire? – Tuxicoman

Linux est présent sur 498 des 500 plus gros ordinateurs du monde.
Linux est présent sur 86% des smartphones vendus dans le monde ce dernier trimestre
Les routeurs, box internet, montres connectées tournent majoritairement sous Linux
Mais Linux est présent sur 1~2% des ordinateur de bureau…

@ Kalliope, votre assistant personnel vocal – LinuxFr.org

kalliope_logo_large
Kalliope est un assistant vocal personnel. Il peut, par exemple, vous permettre de piloter votre installation domotique à la voix. Il est écrit en Python et est sous licence MIT. Le code est disponible sur GitHub.

@ Interopérabilité – MouTonLibre

Allez aujourd’hui je vais vous dire quelques mots sur l’organisation des OS libres et de leur utilisation en bureautique…

C’est l’histoire de décisions, chacune ayant été prise à un niveau précis entre le noyau et l’application exécutée en mode graphique, qui va mener dans un avenir prochain à une uniformisation voulue, ou subie, des OS libres.

@ VroumVroumBlog : la multiplication des clones – De l’épice pour la pensée

Afin d’éviter la disparition d’articles importants, face à la censure ou le temps, il était urgent que j’installe VroumVroumBlog. Ce petit outil permet de récupérer les articles d’un site et de les conserver à l’abri.

@ Fedora 25 est de sortie, Wayland enfin par défaut ! – Dans les entrailles du Libre

En ce mardi 22 novembre 2016, le projet Fedora est fier d’annoncer la sortie de la distribution GNU/Linux Fedora 25.
Comme à son habitude, le projet Fedora propose le dernier cru des environnements GNOME, GNOME 3.22.
Cette version de Fedora s’est surtout concentrée sur deux axes : couche graphique et simplicité.

@ Dans le Libre : faire sien un logiciel | Le blog de Carl Chenet

Utilisant uniquement du Logiciel Libre dans le cadre de mes différents projets, qu’il s’agisse du site d’actualité le Journal du hacker, le site d’emploi dédié au Logiciel Libre et à l’open source LinuxJobs.fr ou encore ce blog, j’ai pu constater l’innovation qui découle du travail sur du code libre et les interactions qui se créent avec les communautés du Libre.

@ Projet DFLinux : arrivée des ISOs stables – HandyLinux – Le Blog

Elles sont fraîches, elles sont bonnes, elles sont stables, elles sont prêtes !!!
Le projet DFLinux vous présente ses images ISO Debian « Jessie » en version stable !
Un petit mois d’avance sur le programme, mais quand on aime …

 


@ LMPC

Le « gros morceau » de l’actualité du mois dernier est économique, pour deux raisons, à savoir  :  l’assemblée générale du BIEN  & les RML8 !

Mais d’autres sujets sont également abordés, comme par exemple Laprimaire.org (déjà évoqué le mois dernier), ainsi que le résultat de l’élection aux USA : Faut-il réformer l’élection présidentielle ? Cette pisete semble intéressante … mais la priorité serait sans doute de bânir l’usage des machines à voter (et de prendre en compte le vote blanc !)

Ah oui, il y a aussi quelques sujets « brulants » qui refont surface (CETA et TAFTA)… et la petite dose habituelle d’écologie

@ La France peine à réguler la surveillance sur le Web sans léser Facebook ou Google – Politique – Numerama

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, a expliqué dans une réponse à la députée Isabelle Attard que la France avait du mal à obtenir un encadrement plus large des outils de surveillance que peuvent utiliser des pays autoritaires, parce que la définition recouperait celle de moteurs de recherche ou de réseaux sociaux.

@ Un revenu inconditionnel pour réhabiliter le travail

Le revenu de base est versé par la collectivité à chaque individu de façon universelle, inconditionnelle et individuelle. Beaucoup de citoyens s’interrogent sur la deuxième caractéristique de ce revenu : son inconditionnalité. Dans des civilisations où le revenu est d’abord la contrepartie du travail, où l’on doit « gagner son pain à la sueur de son front », comment justifier que l’on puisse toucher un revenu sans aucune exigence de contrepartie ? N’y a-t-il pas un risque que les bénéficiaires profitent de ce revenu pour ne pas travailler, pour ne pas contribuer à la production de richesse, que ce soit par un emploi rémunéré ou par une action bénévole ?

@ Le Mouvement Utopia propose un revenu inconditionnel pour 2017

L’association d’éducation populaire énonce 25 propositions en vue des élections présidentielle et législatives de 2017. Parmi elles, un revenu de base.

Publié cet été, le recueil de propositions du mouvement Utopia s’articule autour de cinq piliers :

@ Compte-rendu de l’assemblée générale du BIEN

Le congrès du réseau mondial pour un revenu de base (Basic Income Earth Network, BIEN) s’est tenu à Séoul du 7 au 9 juillet. Le dernier jour avait lieu l’assemblée générale de l’association, où des décisions importantes ont été prises :

@ Le revenu de base, la consommation soutenable et le mouvement décroissant – Mouvement Français pour un Revenu de Base

L’auteur Jason Burke Murphy a publié sur le site du BIEN (Basic Income Earth Network), une tribune en forme d’investigation autour de la taxe carbone. Il revient en détail sur la pensée des écologistes et de leur entourage par rapport à l’idée d’un revenu de base inconditionnel, éventuellement financé par cette taxe, l’occasion d’interroger le lecteur sur la pertinence des politiques actuelles d’emploi.

@ Réformons l’élection présidentielle | InternetActu.net

Sur sa chaîne YouTube, ScienceEtonnante, le chercheur en physique et vulgarisateur scientifique, David Louapre (@dlouapre) a publié une vidéo très stimulante sur les techniques de vote, comparant plusieurs techniques de vote pour améliorer l’élection présidentielle.

Il distingue notamment la technique du jugement majoritaire, qu’il qualifie de plus robuste que les autres méthodes, notamment celle du scrutin uninominal à deux tours qui est la nôtre actuellement. L’amélioration de la démocratie passe-t-elle par de nouvelles technologies de vote ? C’est un peu ce qu’évoque à son tour le sociologue Dominique Cardon dans l’introduction du dossier sur les nouvelles citoyennetés à l’heure numérique que publie le Digital Society Forum (dont nous sommes partenaires) en revenant sur les forces et faiblesses des formes politiques issues d’internet.

@ Désarmement nucléaire : la France va-t-elle s’opposer à la majorité du monde ? – Basta !

Cela fait 71 ans que l’humanité vit avec la capacité de détruire la planète par la pression d‘un simple bouton. Fin octobre, grâce à l’action de la société civile et d’États courageux, l’Onu a franchi une étape historique vers la négociation d’un traité d’interdiction complète de l’arme atomique, voté par 123 États. Malheureusement, sans le soutien de la France, malgré les engagements de François Hollande en faveur de l’élimination totale des armes nucléaires. Celles-ci « sont les dernières armes de destruction massive à ne pas être soumises à une interdiction », rappelle Jean-Marie Collin, membre de la Campagne internationale pour abolir les armes nucléaires. Tribune.

@ Le Mouvement Utopia se mobilise contre le CETA et TAFTA ! | mouvement utopia

Le collectif Stop TAFTA auquel Utopia participe, lance en France une campagne européenne qui demande aux eurodéputé-e-s de rejeter le CETA.

Dans tous les États membres, des coalitions d’organisations de la société civile appellent leurs concitoyen-ne-s à enjoindre leurs eurodéputé-e-s de voter contre l’accord de libre-échange entre l’UE et le Canada, le CETA, lors de la ratification attendue début 2017.

L’année dernière, l’Initiative citoyenne européenne (ICE) avait recueilli plus de 3,5 millions de signatures contre le TAFTA et le CETA.

Il est temps que les politiques écoutent notre voix!

@ Saleté de canapé – JCFrogBlog4

Ils gagnent du terrain. Ils n’ont pas grand mérite, les Trumpétistes ont le champ libre parce que notre modèle c’est de déléguer, d’abandonner. Depuis les 30 glorieuses nous avons pris l’habitude de nous asseoir dans les canapés du confort d’une paix opulente et de ne plus nous occuper de ce qui nous lie, le commun. On a profité, optimisé. Puis vinrent les crises, mais elles ne nous ont pas réveillés. Le sédatif est puissant.

@ 54% des européens seraient favorable au QE pour le Peuple – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Un sondage récent montre qu’une large majorité (54 %) de la population européenne serait favorable à ce que la BCE injecte directement de l’argent aux citoyens, et met en évidence les nombreuses raisons pour lesquelles la mesure mérite d’être expérimentée.

Au cas où cela n’était pas déjà évident : la plupart des européens aimeraient recevoir de l’argent directement de la BCE, en vertu d’une proposition généralement surnommée “monnaie hélicoptère” par les économistes ou “Quantitative Easing pour le Peuple”.

@ « Journées de l’économie autrement » : comment l’économie sociale et solidaire change le monde – Basta !

Le magazine Alternatives économiques organise des journées sur le thème de « L’économie autrement », à Dijon, les 25 et 26 novembre. L’enjeu : mettre en valeur les initiatives concrètes développées par les acteurs de l’économie sociale et solidaire, tout en questionnant leur capacité à transformer le modèle économique et social. Au menu : revenu de base, économie circulaire, droit au logement, transition énergétique, monnaies locales, réussite scolaire, démocratie dans l’entreprise, accès à la santé…

@ RML8 la playlist vidéo officielle | Création Monétaire

Monnaie Libre Occitanie vient de mettre en ligne la playlist vidéo officielle des RML8, incluant les directs techniques, ainsi que la conférence « TRM et économie du libre » avec les slides inclus et un bon son, permettant un visionnage confortable.

@ Laprimaire.org, une expérience de démocratie | ploum.net

Étymologiquement, la démocratie signifie le pouvoir par le peuple. Elle s’oppose à l’aristocratie où le pouvoir est détenu par une minorité.

Dans la société d’aujourd’hui, force est de constater que ce que nous appelons démocratie n’en est pas une. Le pouvoir réel est toujours détenu par une minorité.

Mais, contrairement à une aristocratie traditionnelle héréditaire, l’aristocratie moderne est désormais choisie par le peuple à travers le processus électoral. Nous vivons dans une aristocratie démocratiquement représentative, le processus électoral nous permettant de nous affubler du titre de « démocratie ».

Les machines à voter c’est l’avenir ! Surtout, car ça permet de truquer une élection beaucoup facilement qu’en cachant des bulletins de vote dans ses chaussettes .

@ Sans lendemain | Le 4ème singe

Ce film d’animation, brillamment réalisé, que nous avions déjà diffusé il y a trois ans est certainement l’un des plus complet concernant les problématiques de l’énergie, des ressources et de notre système économique. Rare sont les documentaires qui parviennent à faire la jonction entre ces différents domaines bien souvent analysés séparément, mais qui pourtant sont intrinsèquement liés et interdépendants.

 


@ GEEK

Dans cette rubrique, vous retrouverez, comme d’habitude, des articles relatifs à la vie privée & au numérique, à l’informatique & à la culture, aux DRM & aux GAFAM … mais aussi à l’open source & au partage, ainsi que quelques explications concernant les licences … avec une mention « spéciale » (coup de coeur) pour certains projets « autour de wikimedia » & du domaine public (je pense en particulier à ce calendrier & à cet illustre auteur).

@ Si Google vous ignore, votre projet est en péril – Framablog

L’affaire a eu un certain retentissement : une entreprise qui propose du courrier électronique chiffré à ses clients et dont la croissance commence à faire de l’ombre à Gmail disparaît subitement des écrans de radar, ou plutôt des premières pages de la recherche Google, ce qui met en danger son modèle économique.

Aujourd’hui tout est réparé, mais cet épisode illustre une fois de plus le pouvoir de nuisance de Google dans la recherche sur Internet, qui est désormais un tentacule parmi d’autres de la pieuvre Alphabet.

@ Un peu d’hygiène numérique – Framablog

Les quelques conseils qui suivent sont élémentaires et relèvent du bon sens plus que de la technique. Ils doivent cependant être répétés sans cesse tant il nous est facile de passer outre et de négliger ce qui peut pourtant nous rendre un fier service…

Saviez-vous que Mozilla dispose d’une équipe et d’un site Internet Citizen qui publie de semaine en semaine des conseils pour que chacun puisse agir et « Protéger la plus vaste ressource globale partagée » ? C’est sur ce portail que j’ai choisi l’article de M.J. Kelly, à la suite duquel vous trouverez quelques pistes pour aller plus loin. Mais avant d’installer un VPN, de chiffrer notre disque dur ou de créer un nœud Tor, si nous commencions par sécuriser nos mots de passe ?

Devez-vous vraiment masquer votre webcam ?

@ Roli dévoile son Blocks, un jouet révolutionnaire pour apprenti musicien – Pop culture – Numerama

Rendre la composition plus simple, plus intuitive et plus évidente pour ceux qui ne sont pas nés Mozart, voilà un défi à la hauteur de l’intelligence numérique. Comme le prouve le Blocks de Roli, qui laisse penser que nous pouvons tous devenir des Bach en puissance.

@ Wikidata fête ses 4 ans – LinuxFr.org

Wikidata est une base de connaissances, structurée, multilingue et libre. C’est un projet frère de Wikipédia, développé par Wikimedia Deutschland et hébergé par la Wikimedia Foundation. Le but est de centraliser les connaissances sourcées et utiles aux projets Wikimedia. Le projet fête son quatrième anniversaire le 29 octobre 2016.

@ Les modèles 3D de la NASA sont sur Github – Korben

J’ai une bonne nouvelle pour tous les passionnés de 3D et d’impression 3D. La NASA qu’on ne présente plus, a balancé sur Github des tonnes de modèles 3D et de textures haute résolution de ses appareils spatiaux (Saturn, Rosetta, l’ISS…etc.), des sites d’atterrissage, et d’autres trucs originaux comme l’ouragan Katrina…

@ Des semences libres pour délivrer les paysans des géants agro-industriels – Basta !

Semer, sélectionner, échanger librement ses semences : ces pratiques ancestrales contribuent à l’autonomie des paysans et à la diversité des cultures. Mais ces dernières décennies, à cause d’une réglementation de plus en plus complexe, une partie des savoirs a été perdue. Refusant la mainmise de quelques multinationales, des paysans s’organisent pour faire revivre d’anciennes variétés de semences agricoles ou pour en créer de nouvelles, adaptées à leurs pratiques et aux particularités de leur environnement.

@ #WhatWouldTimblDo : nouvelle campagne de la FSF contre les DRM sur le Web – LinuxFr.org

Cette semaine, Tim Berners‐Lee est appelé à se prononcer sur l’adoption de la gestion numérique des droits (plus connue sous le nom de DRM) dans HTML 5. La Free Software Foundation a donc lancé une pétition pour convaincre l’actuel président du W3C de dire enfin non.
Petit historique…

@ Pourquoi il faut résister à la taxation des lectures publiques et des Heures du Conte en bibliothèque – – S.I.Lex –

Il y a déjà eu plusieurs alertes ces dernières années à ce sujet, mais la menace semble à présent en passe de se concrétiser. Le site de la Gazette des Communes publie cette semaine un article dans lequel on apprend que la SCELF (Société Civile des Editeurs de Langue Française) souhaite mettre en place un barème pour soumettre les bibliothèques à redevance lorsqu’elles organisent des lectures publiques d’oeuvres protégées par le droit d’auteur. Après un premier courrier envoyé aux mairies qui a servi de coup de semonce, la SCELF va rencontrer l’Association des Bibliothécaires de France la semaine prochaine pour discuter de ces nouvelles orientations.

@ Numérique : reprendre le contrôle – Framabook

L’extraction et l’analyse des données massives représente l’Eldorado des modèles économiques d’Internet. Pour une grande partie, ces données proviennent de chacun d’entre nous. Profilage, surveillance, contrôle : en utilisant une foule de services et de produits, gratuits ou payants, nous dévoilons toujours un peu plus nos intimités numériques.

Aujourd’hui, pouvons-nous encore contrôler nos données ? Est-ce à l’État ou aux citoyens de construire et défendre leurs souverainetés numériques ? Le logiciel libre permet-il de nous rendre autonomes et d’utiliser des outils respectueux de nos données personnelles ? Les réponses à ces questions sont parfois contradictoires.

Dans cet ouvrage, Tristan NITOT et Nina CERCY donnent la parole à plusieurs acteurs impliqués aujourd’hui dans le paysage numérique. Leurs arguments sont forts, issus de plusieurs points de vue. Une préoccupation principale : la confiance.

@ Snowden s’alarme du monopole exercé par les géants d’Internet – Politique – Numerama

Le lanceur d’alerte s’est exprimé, par visioconférence, sur la polémique entourant les fausses actualités partagées sur Facebook. Snowden appelle notamment à développer des alternatives aux plateformes dominantes (Google, Facebook, Twitter).

@ 10 trucs que j’ignorais sur Internet et mon ordi (avant de m’y intéresser…) – Framablog

Disclaimer : Cet article est sous licence CC-0 car les petits bouts de savoir qu’il contient sont autant d’armes d’auto-défense numérique qu’il faut diffuser. En gros, j’espère vraiment que certains d’entre vous en feront un top youtube, une buzzfeederie, une BD, un truc que j’ai même pas encore imaginé, ce que vous voulez… Mais que vous ferez passer les messages.

@ De la régulation de l’internet des objets | InternetActu.net

Bruce Schneier, le spécialiste de la sécurité estime que l’internet des objets nous fait désormais courir un grand danger. Il s’inquiétait, il n’y a pas si longtemps, que quelqu’un soit en train d’apprendre à détruire l’internet (voir les explications qu’en rapportait Xavier de la Porte), en pointant la sophistication des attaques en déni de service envers les entreprises les plus critiques de l’internet, comme Verisign, l’entreprise qui gère les noms de domaine en .com et .net.

@ Benvinguda Lingua Libre ! | Autour de Wikipédia et des projets Wikimedia

Après plusieurs mois de travail et grâce à l’implication sans faille des membres et bénévoles, l’outil Lingua Libre est entré dans une phase de test avec les premières sessions d’enregistrements qui se sont déroulées dans les locaux de Wikimedia France.

@ Cette année, contribuez au Calendrier de l’Avent du Domaine Public ! – SavoirsCom1

Comme les années précédentes, le collectif SavoirsCOM1 s’apprête à célébrer le domaine public à travers son désormais célèbre Calendrier de l’Avent, au cours duquel, pendant tout le mois de décembre, une nouvelle personnalité entrant dans le DP au 1er janvier est chaque jour révélée et présentée.

@ Pourquoi je préfère la licence GPL aux licences permissives type BSD/MIT | Le blog de Carl Chenet

En avant-propos, ce billet ne représente que ma démarche personnelle et mon humble point de vue sur l’utilisation des licences libres, correspondant forcément à ma façon d’agir, de faire, un point de vue duquel je suis volontiers prêt à discuter.

 


@ SWEETUX

Dans cette dernière rubrique, les principaux sujets abordés tournent curieusement autour des « monopoles » de Microsoft « imposés » par nos « politiques » … suivi d’une grosse dose de « parano » suite à l’élection outre-atlantique … ça n’est pas très réjouissant & j’en suis bien désolé … la seule nouvelle vraiment intéressante & positive est le premier article ci-après :

@ PyMoneroWallet, la bibliothèque Python du porte-monnaie Monero | Le blog de Carl Chenet

Connaissez-vous la crypto-monnaie Monero ? Je l’ai présentée dans un article complet il y a quelques temps sur ce blog. Il s’agit d’une crypto-monnaie originale, c’est-à-dire non-dérivée du bitcoin, orientée vers la sécurité, la vie privée et la non-traçabilité, lancée en 2014 et identifiée sur les plateformes d’échange par le sigle XMR.

@ Microsoft Office : la facture à 2 millions d’euros du Ministère de la Culture – Politique – Numerama

Le ministère de la culture est décidé à basculer l’ensemble de son environnement informatique sous Microsoft Office, au détriment des suites bureautiques libres. C’est ce que révèle un courrier. Facture attendue : 2 millions d’euros.

@ Le personnel de la Culture, nouvelle victime des relations privilégiées entre Microsoft et l’État français ? | April

Le site BFM business a eu connaissance d’une lettre interne de Mme la ministre de la Culture et de la Communication, Audrey Azoulay, destinée au personnel de son ministère, signifiant, entre autres, sa volonté d’investir deux millions d’euros « pour améliorer la bureautique et les systèmes d’information relatifs aux ressources humaines pour qu’enfin, tout le monde travaille avec les mêmes logiciels ».

@ Edunathon saisit la CNIL | Le Blog d’ANDRE Ani

Le collectif Edunathon, créé en 2016 à la suite de l’accord entre l’Éducation Nationale et Microsoft, vient de saisir la CNIL. L’enjeu ? Les données personnelles récoltées ainsi que leurs usages dans le cadre d’une expérimentation avec élèves et professeurs. Car rien ne semble vraiment précisé dans cet accord et la « charte de confiance » n’a peut-être même pas été mise en place. C’est donc dans un but de transparence que le collectif souhaite demander son avis à la CNIL ainsi qu’au Ministère.
De plus, enfermer l’Éducation dans des logiciels privateurs alors que des alternatives libres existent est vraiment une mauvaise chose, bien évidemment.

@ Trump : la première leçon – Standblog

Voilà, Donald Trump a gagné l’élection présidentielle américaine. Le monde est sous le choc et certains se ravissent. Il est encore trop tôt pour mesurer les conséquences de cet événement, mais il y a déjà une leçon à retenir : quand on donne à quelqu’un en qui on a confiance des pouvoirs extraordinaires, comme la possibilité de faire de la surveillance de masse ou ficher les gens, il faut se souvenir qu’on les donne aussi à son successeur (…)

@ À qui iront les clés de la ://Surveillance ? – Framablog

Parmi les interrogations nombreuses et inquiètes qui ont accompagné l’élection du nouveau président des USA, nous retenons aujourd’hui la question de la maîtrise des armes les plus dangereuses dont va disposer l’exécutif. On pense bien sûr à l’arme nucléaire et au danger de son usage inconsidéré, mais une actualité tout aussi préoccupante nous invite à nous demander avec Cory Doctorow quelles conséquences la machine industrielle de la surveillance étatique peut avoir sur nos libertés, si elle tombe aux mains de… [mettre ici le nom de toute personnalité politique dont on peut redouter l’autoritarisme].

Cory Doctorow, qui est Canadien, réagit ici à la situation nord-américaine, mais la surveillance étatique est planétaire et nous sommes en France assez lourdement pourvus en outils de surveillance générale pour éprouver quelques inquiétudes : que deviendront par exemple le fichier TES (voir ce billet de Korben) et l’état d’urgence indéfiniment prolongé que veut imposer M. Cazeneuve si un gouvernement autoritaire accède au pouvoir bientôt ?

Au risque réel Doctorow répond par la nécessité de lutter avec nos armes, celles d’Internet. Cela suffira-t-il ?

@ Trump, ou pourquoi les outils de surveillance massive doivent être proscrits : Reflets

Ce n’est pas la première, ni la dernière fois que Reflets exprime cette position : la mise en place d’outils de surveillance massive, y compris par des Etats dits démocratiques, doit être proscrit. Car il est impossible de prédire l’avenir et le type de régime qui s’imposera.

@ Chiffrement : la victoire de Donald Trump booste les inscriptions à ProtonMail – Politique – Numerama

Un mal pour un bien ? Le service de messagerie sécurisée relève que les inscriptions ont fortement augmenté depuis l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche.

@ Défense française : portes ouvertes pour la NSA | Grise Bouille

Le M de GAFAM se retrouve décidément à tous les étages de nos ministères… on avait déjà évoqué celui de l’Éducation Nationale. À quel moment exactement va-t-on finir par considérer que c’est un problème ?

@ Pourquoi Framasoft n’ira plus prendre le thé au ministère de l’Éducation Nationale – Framablog

Cet article vise à clarifier la position de Framasoft, sollicitée à plusieurs reprises par le Ministère de l’Éducation Nationale ces derniers mois. Malgré notre indignation, il ne s’agit pas de claquer la porte, mais au contraire d’en ouvrir d’autres vers des acteurs qui nous semblent plus sincères dans leur choix du libre et ne souhaitent pas se cacher derrière une « neutralité et égalité de traitement » complètement biaisée par l’entrisme de Google, Apple ou Microsoft au sein de l’institution.

 

Plus d’actualités @
shaarli.sweetux.org & rss.sweetux.org

& https://framasphere.org/public/sam7.atom


2/ Le coup de gueule du mois :

Le gros sujet qui a fait coulé beaucoup d’encre « numérique » ces dernières semaines est TES . Voici donc ma « petite » sélection d’articles afin que vous puissiez vous faire votre opinion sur cette problématique ô combien sensible & importante :

@ L’identité biométrique de 60 millions de Français réunie dans un seul fichier – Politique – Numerama

Le gouvernement a fait publier un décret qui donne le coup d’envoi à la création d’un fichier national qui rassemblera les données personnelles et biométriques de la quasi totalité des Français.

@ Fichage : une dangereuse amnésie derrière un écran de fumée. – Pixellibre.net

Décret n° 2016-1460 du 28 octobre 2016 autorisant la création d’un traitement de données à caractère personnel relatif aux passeports et aux cartes nationales d’identité. Tel est le joli nom de la nouvelle base de données, souhaitée par le gouvernement. Et cette base est destinée à tous nous ficher. Analyse d’un monstre de fichage.

Le TES, pour « Titres électroniques sécurisés », est un traitement de données à caractère personnel crée par le décret mentionné au début de ce billet.
Qu’est-ce qu’il contient ?

@ Le fichage biométrique des Français en 7 questions – Politique – Numerama

Ce fichier a un rôle-clé : rassembler dans une même base de données les données personnelles et biométriques des Français pour la gestion des cartes nationales d’identité et des passeports. Mais il suscite de vives inquiétudes.

À la toute fin du mois d’octobre, le gouvernement a fait publier un décret qui donne le coup d’envoi à la création d’un fichier qui rassemblera les données personnelles et biométriques de la quasi totalité des Français. Destiné aux passeports et aux cartes nationales d’identité, il inquiète par son ampleur et la nature des informations qu’il est amené à recevoir. Nous vous expliquons de quoi il en retourne en quelques questions.

@ Fichier monstre | Grise Bouille

Décidément, cette année aura été fertile en articles estampillés La fourche… mais en même temps, ils cherchent.

Je vous invite à lire plus de choses sur le sujet après ce petit coup de gueule :

Au Journal officiel, un fichier biométrique de 60 millions de « gens honnêtes »
La biométrie des honnêtes gens
Fichier TES : désossons les arguments de Jean-Jacques Urvoas et Bernard Cazeneuve

C’est marrant, on est le seul pays d’Europe Occidentale à avoir un système d’identité aussi avancé. Mais c’est plus pratique de prendre l’exemple des voisins quand c’est pour défendre l’ultra-libéralisme… pour le reste, vive la France.

@ Fichier biométrique : le Conseil national du numérique réagit – Politique – Numerama

Le Conseil national du numérique annonce ce vendredi qu’il s’auto-saisit pour évaluer la création du fichier TES, qui rassemblera les informations personnelles et biométriques de la quasi-totalité de la population dans un seul fichier.

@ Fichier monstre : le sens des priorités : Reflets

Publié en loucedé pendant le week-end de la Toussaint, le « décret Halloween » serait peut-être passé inaperçu sans l’étroite et singulière relation qu’entretient Marc Rees, rédacteur en chef de NextInpact, avec le Journal Officiel. Ce décret instaure la création d’une base de données centralisée, le fichier « TES », pour « Titres Électroniques Sécurisés ». C’est une généralisation du système mis en place pour l’obtention de passeports biométriques, qui avait donné lieu à une saisine du Conseil d’État par la Ligue des Droits de l’Homme.

@ Le décret du fichier biométrique TES attaqué en justice – Politique – Numerama

Le collectif des Exégètes Amateurs annonce son intention d’attaquer devant le Conseil d’État le décret donnant naissance au controversé fichier TES.

L’offensive judiciaire est lancée. Mardi, le collectif des Exégètes Amateurs a annoncé sa décision d’engager un recours au Conseil d’État — la plus haute des instances administratives en France — contre le décret du fichier TES (Titres Électroniques Sécurisés), qui a été publié discrètement au Journal officiel le 30 octobre 2016, en plein week-end de la Toussaint.

@ Fichier TES – Dommage, on peut faire mieux que ça… – Korben

Après la découverte du décret nécessaire à la mise en place du fichier TES qui va regrouper les données personnelles et biométriques de pas loin de 60 millions de français (je ne compte pas les mineurs de moins de 12 ans) et suite au tsunami de critiques qu’il s’est pris en pleine face, Bernard Cazeneuve riposte.

D’après lui, tout le travail sur TES a été mené de manière transparente, annoncé aux ministres concernées (dont apparemment Axelle Lemaire ne faisait pas partie) et au Premier ministre, Manuel Valls. D’ailleurs c’était qui les ministres concernés ?

@ Fichier TES, danger pour les libertés ! | La Quadrature du Net

Paris, 14 novembre 2016 — Le décret TES publié par le gouvernement, comme par effraction, le 28 octobre dernier trahit les principes démocratiques tant sur la forme (la manière dont il a été élaboré et publié) que sur le fond (la création d’un fichier centralisant les données d’identité, de filiation et de biométrie de l’ensemble des Français).

@ Fichier d’identité sur les Français : le CNNum lance la synthèse de la consultation – Politique – Numerama

Le conseil national du numérique a mis fin à la consultation publique sur le controversé fichier TES. C’est désormais le temps de la synthèse, dans laquelle seront intégrées les contributions des internautes.

@ Fichier d’identité sur les Français : les propositions des internautes – Politique – Numerama

Le conseil national du numérique dévoile la synthèse des propositions apportées par les internautes sur le fichier TES, une base de données qui contiendra les informations des Français détenteurs d’une carte d’identité ou d’un passeport.

La consultation publique ouverte par le conseil national du numérique à propos du fichier TES (Titres Électroniques Sécurisés) a pris fin le 20 novembre. Depuis cette date, les membres de l’instance se sont attachés à écrire une synthèse rassemblant et organisant toutes les réflexions apportées par les contributeurs. Synthèse qui peut désormais être consultée depuis le 25 novembre.

Celle-ci est articulée autour de trois axes…

 

Alors ? Qu’en pensez-vous ? … Je suis preneur de vos commentaires (pas sur mon blog, mais @ Framasphère bien sûr)

Source(s) & plus d’infos @

http://shaarli.sweetux.org/?searchtags=TES


3/ Le coup de cœur du mois :

Heureusement que dans l’actualité, il y a aussi des projets enthousiasmants & intéressants. Cette fis, ce sont des projets d’écologie open source qui ont eu ma préférence (eh oui, il n’y a pas que l’informatique qui compte! mon domaine d’activité, c’est le « bâtiment » & j’aime lorque de tels projets se mettent en place)

@ Un village d’éco-inventeurs, pour développer des outils libres au service de l’écologie et de l’intérêt général | Association Autogestion

Une éolienne en kit à moins de vingt euros, une douche qui recycle l’eau en boucle, un tracteur à pédales, un filtre antibactérien qui rend l’eau potable… Le point commun entre ces projets sociaux et écologiques ? L’open source. Des outils sans brevet, donc librement diffusables et appropriables par tous, à moindre coûts. Dans les Yvelines, des jeunes ont passé cinq semaines à développer des projets innovants, qui pourraient révolutionner nos manières de travailler, produire ou consommer. Rencontre avec ces makers qui veulent changer le monde.

@ Un centre d’expérimentation permanente pour éco-construire, habiter mieux et… sauver la planète – Basta !

Au cœur du Gers rural et agricole, une association sensibilise et accompagne les démarches d’éco-construction et de gestion de l’eau. Un long travail de terrain pour montrer qu’habiter mieux est à la portée du plus grand nombre. Comment bâtir sa maison en éco-construction, en s’appuyant sur les ressources locales et les artisans du coin ? Reportage auprès de ceux qui veulent démontrer par l’exemple que d’autres manières de vivre sont possibles.

@ Comment construire sa maison écologique en une semaine et à petit prix grâce à l’ « open source » | Association Autogestion

Les géants du BTP ont-ils du souci à se faire ? Après les logiciels libres et la fabrication de machines ou d’objets, la communauté mondiale des fab labs se tourne désormais vers la construction de véritables maisons en « open source ». Mise à disposition de plans et de techniques accessibles à tous, construction et assemblage collaboratif des éléments… Des États-Unis à la France en passant par la Grande-Bretagne, c’est une véritable communauté de la « maison libre » qui émerge et se structure, pour révolutionner la construction, son financement et permettre l’accès de tous à un logement plus décent.

On ne parle pas assez de ces projets sur la toile, à mon grand regrets …

Source(s) & plus d’infos @

http://shaarli.sweetux.org/?searchtags=OPENSOURCE

http://shaarli.sweetux.org/?searchtags=ECOLOGIE

http://shaarli.sweetux.org/?searchtags=ARCHITECTURE


 

Rendez-vous dans 1 mois pour d’autres nouvelles,

Cordialement,

bannière verte2

#WhatWouldTimblDo : nouvelle campagne de la FSF contre les DRM sur le Web – LinuxFr.org

Cette semaine, Tim Berners‐Lee est appelé à se prononcer sur l’adoption de la gestion numérique des droits (plus connue sous le nom de DRM) dans HTML 5. La Free Software Foundation a donc lancé une pétition pour convaincre l’actuel président du W3C de dire enfin non.

Petit historique…

Source : #WhatWouldTimblDo : nouvelle campagne de la FSF contre les DRM sur le Web – LinuxFr.org

#0.14

#0.14 / ÉTÉ 2016

Vous avez de la chance, je suis « à jour » des rediffusion via mon shaarli car l’actualité du mois d’août a été un peu moins chargée … Pour autant, il ne s’est pas rien passé & certaines actualités sont importantes. Vous les retrouverez bien évidemment ci-après, au milieu de quelques autres. Bonnes lectures.


1/ L’actualité du mois écoulé :

Je pensais que l’actualité de cet été aurait été peu importante, mais finalement, je me trompais : il y a des pièces de choix dans les différents billets ci-après (que je ne commenterais pas individuellement).

@ INFOLIBRE

@ Studiobox 3 couteau suisse multimédia pour webradio scolaire – LinuxFr.org

Studiobox 3 est une distribution GNU/Linux dérivée de Debian Jessie, conçue depuis 2014 par des enseignants de l’académie de Versailles au moyen du projet Debian Live, pour faire de la webradio dans un cadre scolaire. Orientée multimédia, elle contient un ensemble d’outils utiles à l’enseignement et aux projets menés avec les élèves (création multimédia, montage audio et vidéo, diffusion radio et télévision).

Une attention particulière a été portée à la simplicité d’utilisation (le public visé étant relativement peu familier des distributions GNU/Linux). Ainsi, l’outil de diffusion et d’enregistrement radio, liquidsoap, peut être configuré et utilisé entièrement avec des outils graphiques (boîtes de dialogue gérées par zenity). Les services fournis par l’académie (serveur icecast) y sont préconfigurés.

@ Qwant et Mozilla s’allient pour proposer un Firefox sans Google – Tech – Numerama

Qwant, qui se rêve en compétiteur européen de Google, a conclu un partenariat avec la fondation Mozilla pour proposer une version spéciale de Firefox. Dans celle-ci, Google est remplacé par Qwant.

@ KDE neon 5.7 | QuebecOS

Suivant la nouvelle version de KDE Plasma Desktop 5.7, la distribution KDE neon revient également avec sa version 5.7. KDE neon est une distribution basée sur la dernière version stable de Kubuntu et a pour but de nous dévoiler les nouvelles technologies de KDE Plasma. Alors si vous souhaitez tester le nouveau bureau KDE, téléchargez cette distribution « live » et installable sur ce lien : neon-useredition-20160705-0929-amd64.iso

@ Bien choisir sa distribution GNU/Linux – édition 2016. – Le Weblog de Frederic Bezies

En avril 2015, je proposais un petit guide qui a été transformé en page. Un an plus tard, il fallait bien mettre à jour les conseils, non ? 🙂
(…)
Il m’arrive de recevoir des courriers électroniques qui me demandent : quelle distribution choisir ? Avec presque 275 distributions indexées encore vivantes, début juillet 2016, sur la bible de l’actualité linuxienne, c’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin sans avoir de détecteur de métaux pour se simplifier la tâche.Voici donc une série de cinq commandements pour vous permettre de dégrossir votre recherche. Les listes ci-dessous sont aussi exhaustives que possible.

@ Unity et Xfce dans Windows 10 – Korben

Voici une sorcellerie qui devrait plaire aux Linuxiens :-).

L’internaute Guerra24 a réussi, en exploitant le WLS (Windows Linux Subsystem), à faire tourner les environnements de bureau Unity et Xfce4 sous Windows 10 (sans machine virtuelle évidemment).

Comme je l’expliquais dans cet article, WLS permet, depuis peu, de faire tourner bash et les tools linux sous Windows. Avec pas mal de bidouille impliquant le paramétrage de Compiz et l’export de diverses variables et bash, il est parvenu à faire fonctionner Unity et Xfce4 nativement dans Windows.

Je vous l’avoue, je ne pensais jamais voir ça de mon vivant.

@ Sortie de la version 8.9.0 des applications bureautiques OnlyOffice – LinuxFr.org

Ascensio System Sia a annoncé le 07 juillet 2016 la sortie de la nouvelle version de OnlyOffice, une suite bureautique libre qui inclut des éditeurs de textes, de classeurs et de présentations (OnlyOffice Document Server déjà présenté sur LinuxFR.org ) complétés par les applications de gestion de documents, de projets, de clients, de communauté, de courriels, de contacts (OnlyOfficeCommunity Server) et le serveur de messagerie (OnlyOfficeMail Server).
Cette dépêche revient sur les principales nouveautés de cette version.

@ Canonical déploie une importante mise à jour OTA d’Ubuntu Touch – Tech – Numerama

Les mises à jour Over The Air d’Ubuntu Touch, la version mobile du système d’exploitation libre de Canonical, sont nombreuses. Néanmoins ce mois-ci, la mise à jour à destination des mobiles inaugure de nouvelles possibilités qui devraient intéresser les utilisateurs d’Ubuntu.

@ Tails 2.5 | QuebecOS

The Amnesic Incognito Live System (Tails) est une distribution Linux qui est conçue pour acheminer le trafic Internet à travers le réseau Tor. La distribution Tails fournit également aux utilisateurs un certain nombre d’outils de confidentialité qui aident à sécuriser les fichiers. La dernière version de la distribution, Tails 2.5, est livrée avec Tor Browser 6.0.3 et le client e-mail Icedove (version 45.1)
(…)
De plus amples informations peuvent être trouvés dans l’annonce du projet.

@ Linux Mint 18 « Xfce » | QuebecOS

Clément Lefebvre a annoncé la disponibilité de Linux Mint 18 édition « Xfce ». Linux Mint 18 est une version de support à long terme qui recevra des mises à jour de sécurité jusqu’à 2021. L’édition Xfce est une alternative légère aux éditions Cinnamon et MATE de Linux Mint. La nouvelle version offre aux utilisateurs l’accès à X-Apps Mint, dérivés d’applications GNOME qui sont conçus pour regarder et même travailler dans des environnements de bureau multiples. La nouvelle version de Mint propose également des améliorations au gestionnaire de mise à jour
(…)
Des informations supplémentaires peuvent être trouvés dans l’annonce de sortie et les notes du projet.

@ LibreOffice 5.2 est là : quoi de neuf ? – Tech – Numerama

Une nouvelle version de LibreOffice est sortie. Elle apporte des modifications au niveau de l’interface et fournit quelques changements pour ses principaux outils de bureautique.

@ Installer le Bash Ubuntu sous Windows 10 | Astuces | IT-Connect

A la grande surprise de nombreuses personnes, Microsoft et Canonical (l’éditeur de la distribution Ubuntu) ont travaillé main dans la main afin de proposer la possibilité d’installer le Bash d’Ubuntu sous Windows 10.

Avec l’arrivée récente de Windows 10 Anniversary Update (version 1607, Build 14393), cette fonctionnalité est désormais disponible à tous ! Bien qu’elle soit encore en bêta, vous pouvez facilement l’installer. Cette portabilité du Bash sur Windows 10 n’est pas réservé seulement aux versions « Professionnel » et « Entreprise » puisque même avec la version « Familiale » vous pouvez en profiter !

Le Bash est bien natif à Windows, il ne s’agit pas de virtualisation ou même d’un container.

@ SELKS 3.0 une distro pour l’analyse réseau et sécurité – LinuxFr.org

SELKS est une distribution autonome (live) et installable qui fournit une solution de détection d’intrusion réseau et de supervision de la sécurité orientée réseau basée sur le moteur Suricata. SELKS utilise les outils Elastic pour le stockage et l’analyse des données. La version 3.0 intègre Elasticsearch 2.x et Kibana 4.x, offrant ainsi une analyse des données plus flexible et performante que dans les versions précédentes.

@ Viperr 9 : une évolution en douceur ? – Le Weblog de Frederic Bezies

Comme tous les 6 à 8 mois, j’ai le plaisir de voir arriver une nouvelle édition de la seule distribution GNU/Linux au nom qui ravirait les herpétologues, j’ai nommé la Viperr. Dans les deux mois qui suivent la sortie d’une nouvelle Fedora, cette version revampée pour utiliser OpenBox est rendue disponible.

La dernière fois que j’avais parlé de la Viperr, c’était pour Noël 2015. J’ai donc appris l’annonce de la sortie de la Viperr 9 nom de code Vipera Dagon. De l’aveu même des auteurs, c’est une version mineure, qui n’apporte rien de transcendant. Mais est-ce un mal ?

@ Canonical devient un mécène officiel du projet KDE – Business – Numerama

Canonical officialise son soutien financier en tant que mécène du projet KDE. La société qui est derrière Ubuntu investit ainsi dans l’environnement de bureau Qt le plus célèbre du monde GNU/Linux.

@ Le noyau Linux a 25 ans! | QuebecOS

Il y a 25 ans jour pour jour Linus Torvalds a annoncé la création de son noyau qui allait devenir Linux. «Je suis en train de faire un système d’exploitation gratuit (juste un hobby, il ne sera pas grand et professionnel comme le GNU) pour les machines de type AT-386. »
C’est par ces termes qu’il annoncé son petit projet personnel sur lequel il a d’ailleurs demandé des avis pour y apporter des améliorations. Linus a fait cette annonce le 25 Août 1991 en Finlande. Et c’est ce petit projet qui a donné naissance à ce qu’on appellera plus tard le « noyau Linux », sur lequel de nombreux systèmes open source aujourd’hui sont basés. Il équipe les supercalculateurs et il ne faudrait surtout pas oublier qu’il est la base du système d’exploitation mobile Android. De l’ordre de 10 000 lignes de code à ses débuts en 1991, le noyau Linux frôle désormais les 22 millions. Au cours de ces 15 derniers mois, plus de 3 millions de lignes de code ont été ajoutées à un rythme effréné de 7,8 changements par heure. Une nouvelle version stable est publiée toutes les 9 à 10 semaines. Si vous n’avez pas encore lu ce message de Torvalds déjà, vous pouvez le faire via cette archive Google.

@ LinuxConsole 2.5, la distribution pour les enfants et adolescents – LinuxFr.org

LinuxConsole 2.5 est disponible au téléchargement.

Cette distribution est une distribution indépendante des autres, qui utilise son propre système de paquets (opkg), et qui est construite « from scratch ».

Cette version se passe encore de Systemd, qui sera utilisé dans la branche 3.x. Ce n’est pas par choix idéologique, mais par souci de simplicité, que systemd n’est toujours pas l’init par défaut (c’est toujours busybox est utilisé pour cela)
Pourquoi est-ce une distribution pour les enfants et les adolescents ?

Pour sa facilité d’installation sur des ordinateurs anciens (que l’on refile souvent à ses enfants), et la logithèque très fournie en jeux et logiciels musicaux.

@ Le logiciel libre au-delà de x86 – LinuxFr.org

Si le Logiciel Libre est devenu au fil du temps, et grâce à votre passion, un élément majeur de l’informatique moderne, il n’en va pas de même pour le matériel. Toute personne qui essayé de libérer son ordinateur de bureau jusqu’au firmware de la carte mère, ou qui s’est intéressée à l’évolution du projet Coreboot ces dernières années le sait : la situation des quatre libertés sur nos stations de travail est actuellement très mauvaise du point de vue matériel. Cette dépêche propose un état des lieux de cette situation.

@ Donnez votre avis sur la nouvelle architecture de Cozy – LinuxFr.org

Cozy est un cloud personnel que nous suivons et évoquons régulièrement sur LinuxFr.org. Il a fait récemment parler de lui via le recrutement de Tristan Nitot, sa version 2.0, sa quête permanente d’améliorations, sa toute nouvelle application de synchronisation de fichiers ou encore sa récente levée de fonds. Aujourd’hui, l’équipe Cozy Cloud fait appel à vous.

Logiciel libre & Distributions Gnu/Linux ont répondu « présent » au cours de l’été : il y en a pour tous les goûts & tous les usages … je n’ai abordé ici que mes quelques « préférés ».

@ LMPC

@ Faut-il promettre un revenu de base à 800 € ? – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Si l’on a toutes les raisons de vouloir un revenu de base d’un montant suffisant pour vivre, il semblerait peu prudent pour une femme ou un homme politique de promettre qu’elle ou il mettra un tel revenu de base en place, du moins à court terme. Promettre un revenu de base autour de 500 € avec maintien des aides au logement est bien plus prudent.

Une question que l’on pose très vite aux défenseurs du revenu de base est : « quel serait son montant ? ». La réponse à cette question n’est pas si aisée. Elle dépend d’abord de notre vision du revenu de base, du projet de société que l’on défend, de la proposition de financement que l’on propose et des prestations sociales que l’on aimerait remplacer par le revenu de base. Mais notre réponse doit dépendre aussi de contraintes politiques et économiques qu’il ne faut pas négliger.

@ Directive Terrorisme : L’UE vers une dérive sécuritaire et antidémocratique ? | La Quadrature du Net

Paris, le 5 juillet 2016 — Hier soir 4 juillet, la Commission LIBE (libertés civiles) du Parlement européen a adopté le projet de Directive de lutte contre le terrorisme proposé par la Commission européenne par 41 voix pour, 4 contre et 10 abstentions. La rapporteure PPE Monika Hohlmeier a réussi à faire de ce projet de directive un texte qui pourra servir de parapluie législatif aux pires lois antiterroristes et de surveillance européennes, cédant aux pressions fortes de la France pour élargir au niveau européen les dispositions françaises pourtant très controversés en matière de surveillance ou de censure de sites Internet. La Quadrature du Net dénonce cette européanisation de la surveillance et de la censure extra-judiciaires, laquelle s’accompagne d’un incroyable déni démocratique puisque le texte va faire l’objet de négociations secrètes en trilogue empêchant tout amendement significatif du texte lors de son passage devant l’assemblée plénière du Parlement. Sous couvert de politique sécuritaire, l’Union européenne sape les valeurs qui l’ont fondée.

@ Le revenu d’existence, un puissant moyen de redistribution sans stigmatisation ni spoliation – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Bien que sa part dans les recettes du budget de l’État ne cesse de diminuer, actuellement la solidarité et la redistribution repose encore en partie sur l’Impôt sur le Revenu des Personnes Physiques (IRPP). Fondé sur le quotient familial avec le nombre de parts qui dépend de la composition de la famille, son barème est relativement simple mais le calcul de l’impôt est chaque année de plus en plus complexe étant données les multiples réductions fiscales et crédits d’impôts qui diminuent considérablement son rendement et mobilisent de nombreux contrôleurs tout en favorisant les titulaires de très gros revenus.

@ Nous vous scrutons, bien que ce ne soit pas vous la cible : Reflets

Comment repérer des criminels dans une foule, sans scruter la foule ? Comment connaître les habitudes des terroristes sans connaître celles des non-terroristes ? Comment établir des profils type, sans les comparer à un ensemble ? Comment créer des alarmes comportementales sans connaître les habitudes du plus grand nombre ? Comment fouiller la vie privée d’un seul individu, sans savoir à quoi correspond le quotidien des autres ?

Toutes ces questions n’en représentent qu’une seule. Celle de la fin et des moyens dans la lutte contre le terrorisme, et plus généralement, contre la criminalité. Plus avant encore : quels moyens mettre en place pour empêcher, répondre à toute tentative d’opposition aux institutions et leurs représentants, contre l’ordre établi. Ou de fraude. De dissidence. De contestation ?

@ Quel système pour demain ? | Création Monétaire

Guillaume Deloison qui travaille société et philosophie vient de publier une magnifique vidéo en plusieurs parties « Quel système pour demain ? », où il présente plutôt bien le principe d’une monnaie libre démontré par la Théorie Relative de la Monnaie  :

On peut le retrouver sur son blog où il avait déjà publié sur le même sujet « Pourquoi la théorie relative de la monnaie est complémentaire et nécessaire » et ses autres travaux de « philosophie en pratique ».

+ d’infos @ http://4emesinge.com/quel-systeme-pour-demain

@ Démocratie fissurée : chroniques d’un mauvais élève de la République (1) : Reflets

Le projet n’a rien d’ambitieux, mais il m’amuse : raconter, sur une période de 30 ans, la disparition progressive de tous les idéaux politiques français (et autres…) doublé de l’écroulement de la démocratie.

Cet exercice, ô combien subjectif, passe par le filtre des rencontres, expériences, voire « aventures » d’un informaticien, musicien  et écrivain devenu journaliste, qui n’a jamais voté, mais a toujours cru bon de chercher à comprendre la société qui l’entoure, voire la changer : moi. La stupidité n’est pas l’apanage des puissants, et les erreurs sont humaines.

@ Attentat de Nice : il est temps de penser autrement la sécurité et la liberté – Politique – Numerama

L’attentat de Nice qui a fait 84 morts et de très nombreux blessés vient illustrer l’impossibilité pour les gouvernants de remettre en cause les lois sécuritaires qu’ils adoptent et réclament sans relâche. Peut-on enfin changer de logiciel ?

@ État d’urgence : surenchère dans la surveillance de masse | La Quadrature du Net

Paris, 21 juillet 2016 – Encore une fois. L’état d’urgence est prolongé, jusqu’en janvier. En réponse à la violence qui saisit de nouveau le pays et à quelques mois des élections de 2017, les responsables politiques en profitent pour s’adonner à une indigne surenchère sécuritaire. Non contents de prolonger l’état d’urgence, ils ont également amendé la loi sur le renseignement adoptée l’an dernier pour aller toujours plus loin vers la surveillance de masse.

(…)

Alors ? Alors nous répétons ce que Philippe Aigrain écrivait déjà ici-même mardi : ceux qui souhaitent résister à l’engrenage de la violence vont « continuer à labourer le sol des possibles, pendant que c’est l’idée même du politique que certains enterrent ».

@ Salaire à vie ou revenu inconditionnel ? Compte-rendu du débat Friot / Mylondo du 28 juin 2016 au Lieu-Dit à Ménilmontant – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Les auteurs Bernard Friot et Baptiste Mylondo, tous deux professeurs dans l’enseignement supérieur, proposent le salaire à vie pour l’un, et le revenu inconditionnel pour l’autre. Le but de la discussion, organisée par la revue Ballast et le bar-restaurant le Lieu-Dit, était de mieux comprendre les convergences et les divergences de ces deux propositions de réforme économique, qui sont souvent confondues malgré elles. Ce compte-rendu non exhaustif restitue ce que je tire personnellement de cette discussion.

@ LaPrimaire.org : une primaire citoyenne qui veut moderniser l’élection présidentielle – Politique – Numerama

LaPrimaire.org est une primaire citoyenne dématérialisée qui propose à chaque citoyen adhérant à sa charte de se présenter dans un processus de désignation dont le but ultime est une candidature à l’élection présidentielle de 2017. Comment fonctionne-t-elle ? Reportage.

@ L’UE peut bien sombrer, l’Europe des peuples est en marche

Malgré les cris d’orfraie, les craintes et les critiques qui ont suivi le Brexit sur le délitement du projet Européen, une autre Europe est en marche. L’Europe des individus est bien vivante, mais ne pourra continuer à grandir qu’à une condition : que nous conservions le droit de circuler et de nous rencontrer librement.

@ L’éducation interdite (La Educación prohibida) – Documentaire VOSTFR – Le 4ème singe

Ce documentaire est un véritable chef d’œuvre, une merveille de bon sens et d’intelligence. Sur le thème de l’éducation et notamment celle inculquée aux enfants et aux jeunes adultes, il développe avec une étonnante clarté une critique fine du système éducatif actuel.

Retraçant l’histoire de ce que nous appelons aujourd’hui “l’éducation nationale”, il nous montre les différents types de modèles éducatifs mis en application à différentes époques et nous propose une vision étonnante de notre modèle actuel aux vues de son histoire et de ses objectifs sous-jacents.

@ France 2016 : bienvenue en algocrature ? : Reflets

La gouvernance algorithmique, aussi appelée algopolitique, est un nouveau mode de gestion de la société , une nouvelle manière de traiter la vie démocratique. Cette récente gouvernance politique — qui ne se nomme pas — possède de nombreux aspects inquiétants facteurs de mutation sociétale,  aspects étonnamment « non discutables » et non discutés.

Le débat sur l’algopolitique n’existe pas, puisque ces outils numériques d’aide à la décision, à l’administration, à la gestion, à la sécurisation, à la prévention, à la prédiction, se sont installés dans un premier temps illégalement, en mode furtif et au final depuis peu, sous forme déclarative : « Ces outils existent, nous en avons besoin, ils sont une aide, nous les utilisons » expliquent les responsables politiques, quand ils daignent en parler. Point.

L’ « algocrature » qui survient par la mise en place de ces outils — couplés à une mise entre parenthèse de l’état de droit — modifient de façon indéniable la vie en en société et génèrent un nouveau système politique que personne ou presque ne nomme, ni n’envisage. Un nouveau contrat social en en train de survenir, mais non-négocié. Définition, analyse et réflexions sur l’algocrature française en cours de constitution.

@ Le revenu de base pour aller du conflit vers l’harmonie – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Le revenu de base universel est un sujet qui est en discussion dans plusieurs pays actuellement. Et il mérite que l’on se questionne sur ceci : comment aborder ce sujet au-delà des partis politiques et des parti-pris individuels ? C’est ce que je veux proposer : une approche différente.

Nous partons de la nation que l’on peut considérer comme un être vivant au même titre qu’un individu, qu’un être humain, par exemple. Une nation est un organisme au même titre que l’organisme de notre corps physique. La nation a un corps physique — son territoire — et des êtres vivants des règnes minéral, végétal et humain.

C’est donc un organisme vivant, plein de vie et qui s’est construit et constitué tout au long des siècles de son histoire. La création et la constitution d’une nation, d’un pays n’a rien d’aléatoire mais est le résultat d’une conscience nationale, d’un destin commun, d’une langue commune…

En rapport avec notre sujet, j’aborderai la question de l’argent. Que représente l’argent dans cet organisme ?

@ Un revenu de base agricole, pourquoi pas ? – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Selon l’auteur, il est temps d’adopter un pacte social pour soutenir collectivement notre territoire rural et celles et ceux qui nous nourrissent.

« Les aliments ne sont pas une marchandise », c’est lun des slogans portés par le mouvement La Vía Campesina (La voie paysanne) pour réorganiser les systèmes agro-alimentaires, un mouvement international réunissant plus de 200 millions de paysan(ne)s qui défendent une agriculture à petite échelle.

@ Revenu de base, oui ou non ?

Je n’écris plus beaucoup sur le revenu de base, même si je l’évoque encore souvent dans mes discussions. D’un point de vue théorique, le sujet ne me stimule plus beaucoup, ce qui ne m’empêche pas d’avoir été réjoui puis atterré par la déclaration de candidature de Benoît Hamon : il a réussi à mettre dans le même sac la réduction du temps de travail et le revenu de base (et même le cannabis).

Pour ne pas rester tout à fait passif face à cette actualité, et pour obéir à une vieille envie, j’ai compilé mes articles autour du revenu de base dans un livre. Je les ai lissés et introduits par une longue préface inédite. Ce texte, désormais disponible en papier et ebook, montre comment on peut s’emparer d’une idée politique, la questionner et la critiquer.

De tous les sujets politiques évoqués ici, outre les dérives des « lois sécuritaires » liberticides, le principal sujet aura été l’un de mes favoris : le revenu de base ! Je vous recommande une lecture attentive de ces différents articles très intéressants.

@ GEEK

@ Organiser l’héritage de ses données personnelles : ce que la loi prévoit – Politique – Numerama

La loi pour une République numérique organise une forme de « testament numérique » pour les données personnelles du défunt, en permettant aux héritiers d’y avoir accès, sauf directives contraires laissées par la personne décédées.

@ Droit d’auteur pour les robots : une nouvelle boîte de Pandore – Page 42

S’il est une chose dont on peut être certain en matière de propriété intellectuelle et de droit d’auteur, c’est bien celle-ci : toute modification législative proposée par l’industrie, et non par les créateurs eux-mêmes ou la société civile, se fait au détriment de ces deux derniers. Artistes et grand public sont les grands perdants de la guerre au partage et à l’ouverture qu’ont déclaré unilatéralement les ténors de l’entertainment contre ceux et celles qui jouissent de leurs « produits ». Ainsi, quand se profile l’ombre d’une possible reconnaissance d’un droit d’auteur pour les robots et/ou les intelligences artificielles, je me permets de hausser un sourcil.

@ Que manque-t-il pour avoir des licences open Hardware qui fonctionnent ? – – S.I.Lex –

J’ai eu la chance cette année de participer à l’édition 2016 du festival Pas Sages En Seine (PSESHSF), qui avait la particularité de se dérouler à la médiathèque Louis Aragon de Choisy-le-Roi (bravo aux collègues d’avoir abrité en leurs murs cet événement emblématique de la Culture Libre !).

J’ai pu y faire une conférence sur les licences Open Hardware, dont la captation vidéo est accessible en ligne

@ Farmbot : une révolution open source pour cultiver bio sans effort – Tech – Numerama

Farmbot est un robot ouvrier agricole qui s’occupera de votre potager de A à Z, en étant tous les jours aux petits soins pour vos salades et vos radis. Cerise sur le gâteau, il est entièrement basé sur des technologies open source. Mais seuls les plus fortunés pourront s’offrir le luxe du bio automatisé.

@ Mettez ce que vous voulez dans les CGU : on accepte n’importe quoi – Politique – Numerama

Une étude américaine démontre que les internautes acceptent n’importe quoi dans les contrats d’utilisation des sites internet, le plus souvent sans les lire, et même en les lisant.

@ Je plagie, tu plagies, nous plagions : décorticage d’une hypocrisie – Page 42

Je ne vais pas parler de ce que les artistes doivent à ceux qui les ont précédés. Tous sans exception, nous nous sommes construits en empruntant des chemins tracés par d’autres. Nous bâtissons nos maisons avec des briques que des créateurs morts depuis longtemps ont façonnées. C’est un fait que personne n’osera contredire : le domaine public regorge d’artistes dont le travail nous a inspirés – et nous ne nous en cachons pas, ou si peu.

@ Faites votre promo avec CoLibre (appel à projets tuteurés) – LinuxFr.org

Cette année encore, la licence pro CoLibre fait son appel à projet tuteuré.

C’est l’occasion de proposer à nos étudiant·e·s en communication, baigné·e·s dans le libre, votre besoin d’action de communication pour valoriser, promouvoir, accompagner, magnifier, planifier la visibilité et la diffusion de votre projet. Ces actions peuvent être autour de projet de développement, de l’animation d’une communauté, la production de supports visuels, audio-vidéos, documentation aussi bien dans le monde du logiciel libre que dans l’univers associatif ou dans le champ de l’économie sociale solidaire et durable. Les projets tuteurés peuvent donner lieu à des analyses, expertises, prescriptions mais aussi des réalisations.

@ Le domaine public reconnu et protégé (dans la loi sur la Biodiversité) – – S.I.Lex –

[Mise à jour du 10/08/2016 : La joie aura été de courte durée… Le Conseil constitutionnel a en effet annulé dans la loi Biodiversité les dispositions autorisant la vente par des associations à but non lucratif des semences correspondant à des variétés appartenant au domaine public. Il a considéré qu’il y avait rupture du principe d’égalité, dans la mesure où les associations seraient dispensées du respect des obligations liées aux autorisations de mise en marché par rapport aux sociétés commerciales. Cela signifie donc qu’à moins d’être enregistrées au catalogue, les semences du domaine public ne pourront qu’être données ou échangées et qu’elles ne pourront faire l’objet d’une mise en marché, ce qui continuera à défavoriser leur diffusion par rapport aux semences propriétaires.

@ Open Beauty Facts : que contiennent vraiment nos produits cosmétiques ? – LinuxFr.org

Open Beauty Facts est un projet collaboratif en ligne dont le but est de constituer une base de données libre et ouverte sur les produits cosmétiques du monde entier.

Après les aliments, Open Food Facts s’attelle donc à un nouveau chantier : les produits de beauté. Lancé en février 2016, Open Beauty Facts a pour but de réaliser pour les cosmétiques, dentifrices et autres shampooings ce que Open Food Facts a fait pour la nourriture.

Logo Open Beauty Facts

@ Tout savoir sur AMP, le futur du web mobile – Tech – Numerama

Les Accelerated Mobile Pages, ou AMP, souhaitent changer radicalement la face du web mobile. Comment ? Nous vous l’expliquons en plusieurs questions et réponses qui vous permettront de tout comprendre sur ce projet open source porté par Google.

@ Le Digital Language Diversity Project et Wikimedia France | Autour de Wikipédia et des projets Wikimedia

Depuis plusieurs mois et dans le cadre du projet Langues de France, Wikimédia France est partenaire du Digital Language Diversity Project (DLDP). Ce programme est financé par l’agence européenne Erasmus + avec pour objectif d’aider au développement de la présence des langues régionales et minoritaires sur Internet notamment en apportant aux locuteurs des compétences humaines et techniques afin de faciliter l’utilisation de leur langue dans l’espace numérique.

@ De l’utilité d’un site web pour les auteurs qui se respectent – Page 42

Il est une ancienne légende que les plus valeureux (et les moins décédés) d’entre nous connaissent pour se l’être transmise de la bouche à l’oreille depuis des générations.

Un site web pour les gouverner tous
Un site web pour les trouver
Un site web pour les amener tous
Et dans les ténèbres les lier
Au Pays d’internet où fleurissent les Likes.

Si cette légende a traversé les âges pour parvenir jusqu’à nous, croyez-le, ce n’est pas de bon cœur. Parce que quand on voit l’étendue des dégâts, il y a de quoi se taper la tête contre l’écran. Pour certains, le web semble s’être arrêté en 1996. Pour d’autres, il s’agit de confier toute responsabilité à des sites tiers. Bref, c’est un sacré foutoir et ça ne fait qu’empirer.

@ Bientôt l’Internet des objets risqués ? – Framablog

Il sera peut-être une nouvelle fois traité de Cassandre et de parano, mais Bruce Schneier enfonce le clou !

Sensible aux signaux qu’envoient de façon croissante les faits divers mettant en cause les objets connectés — le fameux Internet des objets pour lequel « se mobilise » (sic) la grande distribution avec la French Tech — ce spécialiste de la sécurité informatique qui a rejoint récemment le comité directeur du projet Tor veut montrer que les risques désormais ne concernent plus seulement la vie numérique mais bien, directement ou non, la vie réelle. Il insiste aussi une fois encore sur les limites de la technologie et la nécessité d’un volontarisme politique.

Quand l’internet des objets menace la sécurité du monde réel

@ Brest 2016, des wiki et la mer | Autour de Wikipédia et des projets Wikimedia

Du 13 au 19 juillet a eu lieu Brest 2016, la septième édition des fêtes maritimes de Brest où était présents plus d’un millier de bateaux traditionnels venant de toute la France et du monde entier. Un riche patrimoine qui constitue une parfaite occasion de collecter des contenus inédits pour les projets Wiki, principalement des photos mais aussi des témoignages, reportages, etc.

@ Ouverture du site Libre Games Initiatives – LinuxFr.org

Le jeu libre est un cas particulier du jeu indépendant et aujourd’hui très balbutiant. Mais ne pourrait-il pas se développer comme on l’a vu dans les logiciels ?

De nombreuses idées ont émergé ces dernières années concernant les jeux libres.Le principe du site Libre Games Initiatives, et d’une éventuelle structure l’accompagnant, est de regrouper toutes ces idées et de réfléchir sur la façon de les mettre en oeuvre.

@ Des zéros et des uns | Grise Bouille

Dans la lignée des Les ordinateurs sont cons ou de Bit, byte, bitten, continuons à désacraliser l’informatique et à comprendre ce qui se passe derrière ces écrans qui ont envahi nos vies. C’est long mais ça devrait être accessible à tous

@ Après le singe photographe, l’écureuil vidéaste ? – – S.I.Lex –

Aux Etats-Unis, une des affaires les plus incroyables de Copyright Madness de ces dernières années a connu un énième rebondissement la semaine dernière. L’association de défense des animaux PETA a décidé de porter en appel sa demande visant à faire reconnaître que le macaque « Naruto » est bien titulaire d’un droit d’auteur sur des photographies prises en 2011 avec un appareil « emprunté » au photographe animalier David Slater lors d’un reportage dans la jungle indonésienne. Ce dernier revendique de son côté le droit d’auteur sur ces clichés, bien qu’il n’ait pas « pris » ces photographies au sens propre du terme. Il affirme cependant qu’il avait laissé intentionnellement son appareil traîné dans son campement pour que des singes s’en emparent et qu’il avait effectué des réglages pour que la photo soit la plus nette possible, ce qui suffit selon son point de vue à ce qu’il soit reconnu comme « auteur » des photographies.
La fameuse frimousse du singe Naruto, devenue un véritable mème sur Internet depuis le début de cette affaire.
La fameuse frimousse du singe Naruto, devenue un véritable mème sur Internet depuis le début de cette affaire.

@ Set-Privacy : Un script pour gérer sa vie privée sous Windows 10 | Logiciel – OS | IT-Connect

Disponible sur GitHub, le script PowerShell « Set-Privacy » permet de configurer les paramètres de Windows 10 liés à votre vie privée.

Il intègre le trois modes :

Default : Rétablir les paramètres par défaut de Windows 10
Balanced : Un mode équilibré où l’on ne désactive pas tous les paramètres
Strong : Un mode où l’on muscle la protection et désactive l’ensemble des paramètres référencés dans le script

Pour effectuer la modification, il faut invoquer le script depuis une console PowerShell

@ Ce que le domaine public volontaire peut apporter à la photographie – – S.I.Lex –

La photographie fait certainement partie des secteurs de la création qui ont été les plus fortement marqués par le numérique. C’est aussi l’un des plus schizophrènes… D’un côté, c’est en matière de photographie que l’on trouve le plus grand nombre d’oeuvres publiées sur Internet sous licence Creative Commons (391 millions sur 1, 1 milliard au dernier pointage réalisé en 2015). Mais de l’autre côté, les photographes professionnels comptent souvent parmi les partisans les plus acharnés du renforcement du droit d’auteur. On a pu encore en avoir une illustration lors du vote des lois « République Numérique et « Création », où plusieurs organisations représentant des photographes ont agi (avec succès) pour contrer la liberté de panorama et imposer une taxation des moteurs de recherche. Pourtant si l’on se détourne un peu du cadre français, on peut constater que ce type de positions ne correspond pas forcément à l’attitude de l’ensemble des photographes vis-à-vis du numérique et du Libre. Davantage même que les licences libres, c’est le domaine public volontaire que certains créateurs de photographies choisissent d’embrasser, comme le montre l’histoire édifiante du site Unsplash.
Une des photos qu’on peut trouver sur Unsplash. Par Nirzar Pangarkar. CC0.
Une des photos qu’on peut trouver sur Unsplash. Par Nirzar Pangarkar. CC0.

@ Firefox supportera enfin Netflix sur Linux, sans extensions mais avec DRM – Tech – Numerama

Firefox sur les systèmes GNU/Linux n’était pas en capacité jusque-là de lire Netflix ainsi que les autres services de streaming intégrant des DRM. Une faiblesse qui sera de l’histoire ancienne avec la future version du navigateur grâce à l’intégration du module Google, Widevine.

@ Si vous êtes le produit, ce n’est pas gratuit | La Quadrature du Net

Paris, 17 août 2016 — La Quadrature du Net publie ici une tribune de Laurent Chemla, membre du Conseil d’orientation stratégique de La Quadrature du Net.

Le sempiternel « si c’est gratuit vous êtes le produit » est devenu si commun désormais que c’en est devenu un mantra. Une idée toute faite. Ce qui devrait toujours inciter à la méfiance.

À raison dans ce cas, parce que c’est tout simplement faux.

Même si la phrase est jolie et pratique pour convaincre sans débattre, comme tout slogan sorti de l’esprit d’un bon communicant, elle est fausse.

Si c’est gratuit, c’est sans contrepartie.

C’est la définition de la gratuité.

Vous n’êtes pas le « produit » de l’amour de vos proches, de la gentillesse d’un inconnu ou, pour rester sur le terrain du numérique, vous n’êtes le « produit » ni de Wikipédia, ni du logiciel libre, ni des (à la louche) centaines de milliers de blogs publiés sur des sites sans publicité.

Si vous êtes le produit, alors ce n’est pas gratuit.

@ Le projet Tor se dote d’un contrat social – Framablog

Le projet Tor (Tor Project), est l’organisation à but non lucratif à l’origine du réseau de communication anonymisé et du logiciel éponyme. Il a décidé, à l’instar d’autres projets libres comme Debian ou Gentoo, de se doter d’un contrat social dans le but de clarifier et de pérenniser ses valeurs et ses objectifs.

Souvent associé au terrorisme, au trafic de drogue et autres contenus pédo-nazis par certains journaux télévisés ou personnages politiques en manque d’attention, Tor est au contraire mis en avant dans ce texte (gracieusement traduit pour vous par l’équipe de Framalang) pour son intérêt dans la protection des libertés fondamentales.

@ Open Content dans les musées : un retour d’expérience du Getty Museum – – S.I.Lex –

Le Getty Museum constitue un grand établissement culturel américain dédié aux Beaux Arts qui a choisi, il y a trois, de rejoindre le mouvement Open GLAM pour embrasser une politique d’Open Content. Cela signifie que l’institution a décidé de rendre librement réutilisables les reproductions numériques des oeuvres produites à partir de ses collections, sans autre contrainte que l’indication de la source. Initié avec 4500 oeuvres, le programme en compte aujourd’hui plus de 100 000 , avec des images en haute résolution correspondant à des peintures, des dessins, des manuscrits ou des photographies appartenant au domaine public.

@ Appel aux fabricants de liseuses – nicosomb – wallabag, logiciels libres, PHP et cie.

La rentrée littéraire approche.
L’occasion de lancer un petit appel aux fabricants de liseuses.wallabag est un service de lecture différée : vous sauvegardez en un clic des articles web dans votre compte et vous les lisez en mode déconnecté sur votre smartphone ou tablette. Le tout dans un mode épuré pour ne vous concentrer que sur le contenu de l’article.
Une présentation vidéo existe et vous permettra de mieux comprendre l’idée : https://vimeo.com/167435064.

@ Ray’s Day 2016, la nouvelle choisie par le Framablog – Framablog

Chez Framasoft, on adore le Ray’s Day et on s’efforce d’y participer à notre manière. Aujourd’hui nous avons publié nos contributions :

Mais c’est aussi l’occasion de découvrir des textes malicieux comme celui que nous republions ici, puisqu’il est sous licence CC-BY-SA… C’est Framasky qui l’a repéré et nous l’avons trouvé sympa. Bravo à Snædis Ika pour sa nouvelle, que nous vous invitons à déguster.

J’aime pas les cookies

Une nouvelle de Snædis Ika

@ Non, je ne veux pas télécharger votre &@µ$# d’application ! – Framablog

« Ne voulez-vous pas plutôt utiliser notre application ? »…

De plus en plus, les écrans de nos ordiphones et autres tablettes se voient pollués de ce genre de message dès qu’on ose utiliser un bon vieux navigateur web.

Étrangement, c’est toujours “pour notre bien” qu’on nous propose de s’installer sur notre machine parmi les applications que l’on a vraiment choisies…

Ruben Verborgh nous livre ici une toute autre analyse, et nous dévoile les dessous d’une conquête de nos attentions et nos comportements au détriment de nos libertés. Un article blog traduit par Framalang, et sur lequel l’auteur nous a offert encouragements, éclairages et relecture ! Toute l’équipe de Framalang l’en remercie chaleureusement et espère que nous avons fait honneur à son travail 😉

@ Pour le Ray’s Day 2016, lisez le Copyright Madness en epub ! – – S.I.Lex –

Il y a deux ans, l’auteur Neil Jomunsi a proposé de créer le Ray’s Day, un événement organisé le 22 août en hommage à Ray Bradbury pour célébrer les livres et la lecture. Chacun est invité cette journée à partager des textes à lire et cette année, les différentes contributions seront rassemblées dans une bibliothèque numérique.

Thomas Fourmeux et moi-même aurons la chance de participer à l’édition 2016 indirectement, grâce à Luc Didry, alias @Framasky, qui a eu l’idée de compiler presqu’un an des chroniques « Copyright Madness » que nous écrivons chaque semaine sur le site Numerama pour dénoncer les abus de la propriété intellectuelle. Ces textes étant placés sous licence Creative Commons Zéro (CC0), il a utilisé le droit d’usage que nous offrons à nos lecteurs pour les rassembler sous la forme d’un livre numérique au format epub. Merci à lui pour cette excellente initiative et pour le travail de mise en forme accompli !

Vous pouvez télécharger le fichier en cliquant ici

@ Replicant : appareils mobiles, logiciels libres et vie privée – Paul Kocialkowski | April

Titre : Replicant : appareils mobiles, logiciels libres et vie privée
Intervenant : Paul Kocialkowski
Lieu : PSESHSF – Pas Sage En Seine – Hacker Space Festival
Date : Juillet 2016
Licence : Verbatim
Durée : 50 min 15
Pour visionner la vidéo


Pour télécharger la présentation

Description

Cet exposé présentera Replicant dans le cadre de l’initiative visant à libérer les appareils mobiles.

En premier lieu, les problèmes majeurs liés à la liberté sur ces appareils seront abordés. Il s’agira de détailler la situation pour chaque composant et à chaque niveau, en proposant ainsi un aperçu complet. Ainsi, de nombreuses considérations sur différents aspects seront présentées, allant de la liberté du matériel jusqu’au système d’exploitation, en passant par les micro-logiciels.

Après avoir dressé un bilan de la situation, les remédiations possibles à plus ou moins court terme seront présentées. C’est dans ce cadre que s’inscrit le projet Replicant, distribution entièrement libre d’Android pour plusieurs appareils, un système mobile libre mettant l’accent sur la liberté et la vie privée/sécurité.

L’état du projet ainsi que les différents challenges et objectifs futurs seront ainsi présentés.

Cet été, les sujets de cette rubrique ont été tès diversifiés … c’est super ! Ça permet de voir la diversité des choses intéressantes qui se font « autour du libre ». Cette philosophy ressort de plus en plus dans nos vies de tous les jours … C’est impressionnant !

@ SWEETUX

@ Le logiciel libre : un modèle de société – François Pellegrini – 2011 | April

Titre : Le logiciel libre : un modèle de société
Intervenant : François Pellegrini
Lieu : Toulouse – Capitole du Libre
Date : Novembre 2011
Durée : 1 h 00 min 57
Licence : Verbatim
Pour visionner la vidéo


Pour visionner la présentation

Transcription

@ Priorité au logiciel libre ? Une lecture politique. Véronique Bonnet – PSESHSF2016 | April

Titre : Priorité au logiciel libre ? Une lecture politique.
Intervenant : Véronique Bonnet
Lieu : PSESHSF – Choisy-le-Roy
Date : Juillet 2016
Licence : Verbatim
Durée : 56 min 15
Pour visionner la vidéo

GNU agains GUN

L’informatique privatrice s’impose
L’informatique libre se propose

Informatique privatrice : lobying
Informatique libre : advocacy

L’informatique privatrice, c’est du brutal
L’informatique libre, c’est du lourd

@ Données personnelles : le Privacy Shield USA / UE adopté mais critiqué – Politique – Numerama

La Commission européenne a adopté mardi matin le Privacy Shield, le cadre juridique qui remplace le Safe Harbor et présume que les données personnelles exportées vers les États-Unis bénéficient d’un niveau de protection équivalent à celui offert par le droit européen. Applaudi par Microsoft, l’accord est critiqué par les défenseurs de la vie privée.

@ La Quadrature du Net répond à la consultation européenne sur la neutralité du Net | La Quadrature du Net

Paris, 18 juillet 2016 — Aujourd’hui s’achève la consultation de l’ORECE sur la neutralité du Net. Cette consultation visait à donner une voix aux citoyens sur les lignes directrices encadrant la mise en oeuvre du Règlement sur les télécoms. La version envoyée par La Quadrature du Net est celle écrite par la Fédération FDN, nous pensons que cette réponse est appropriée et nous soutenons les dispositions qu’elle présente.

@ Les bénéfices d’un combat, témoignage – Framablog

Il n’est pas toujours facile de militer activement, ça demande du temps, de l’énergie et le courage de surmonter les difficultés.

Mais c’est aussi l’occasion de se confronter à la réalité du monde, de se découvrir aussi, et de tirer une fierté légitime de victoires auxquelles on a contribué. C’est dans cet esprit que nous publions aujourd’hui le témoignage de Bram.

Membre de Framasoft, il fut militant à la Quadrature du net et à la Nurpa, il se concentre aujourd’hui sur des actions plus locales comme la Brique Internet ou encore Neutrinet, une association bruxelloise fournisseur d’accès à Internet et membre de la fédération FDN.

Il nous propose ici un retour d’expérience en définitive plutôt positif et nous explique fort bien quels bénéfices il a tirés de cet épisode militant.
Alors bien sûr, face aux lobbies, les formes et stratégies du combat ont évolué depuis la victoire contre ACTA qu’il évoque dans ce témoignage, donc la lutte aux côtés de la Quadrature s’est donné de nouveaux outils et des campagnes moins difficiles à vivre.

Mais l’essentiel demeure : l’action collaborative résolue est déterminante et il est possible de faire une différence.

@ Chiffrement et vie privée : La Quadrature du Net salue l’avis du Contrôleur européen pour la protection des données | La Quadrature du Net

Paris, 27 juillet 2016 — Dans son avis publié le 25 juillet 2016 à propos du projet de révision de la directive ePrivacy, le CEPD (Contrôleur Européen de la Protection des Données) prend position pour une régulation plus forte en faveur de la vie privée. La Quadrature du Net approuve les principales propositions de cet avis et enjoint les législateurs européens à les suivre.

(…)

La Quadrature du Net salue les positions positives du Contrôleur européen pour la protection des données et invite les États Membres, la Commission européenne, le Parlement européen et les autorités nationales de protection des données à tenir compte de cet avis : protecteur pour la vie privée des utilisateurs et exigeant pour la sécurité des communications électroniques, il correspond aux positions que défendent les associations de défense des droits fondamentaux.

@ Le chiffrement sans backdoor doit être « encouragé et, si nécessaire, rendu obligatoire » – Politique – Numerama

Dans un avis consultatif remis cette semaine, le contrôleur européen de la protection des données prend fermement position en faveur du chiffrement de bout en bout et s’oppose clairement aux portes dérobées (backdoors).

@ Neutralité du Net et très haut débit doivent marcher main dans la main ! | La Quadrature du Net

Paris, le 8 août 2016 — Aujourd’hui, une coalition de plus de trente associations et organisation de défense des droits du monde entier a envoyé une lettre ouverte aux législateurs en charge de la régulation des Télécoms pour les encourager à soutenir le développement et l’implémentation de règles strictes sur la neutralité du Net en même temps que le développement des réseaux de très haut-débit de nouvelle génération.
Cette lettre est une réponse à un texte publié récemment sous le nom de « 5G Manifesto » dans lequel les opérateurs télécoms menacent de freiner leurs investissements dans la 5G si les régulateurs ne renoncent pas aux règlementations européennes sur la neutralité du Net ainsi que d’autres règlementations sur l’accès au réseau et la protection de la vie privée. Cette attaque arrive au moment où l’autorité européenne de régulation des communications électroniques (ORECE) est en train de fixer les lignes directrices d’application du Règlement sur la neutralité du Net.

@ Tribune – « Chiffrement et lutte contre le terrorisme : attention à ne pas se tromper de cible » – Conseil National du Numérique

Le chiffrement est une méthode qui consiste à protéger des données ou des communications en les rendant illisibles de l’extérieur et déverrouillables par une clé. Accusé de faciliter la propagande et la préparation d’actes terroristes, certaines voix au sein du gouvernement français plaident en faveur d’une initiative européenne visant à sa limitation. Attention, toutefois, à ne pas céder à des solutions de facilité qui pourraient avoir des conséquences graves et non anticipées. Limiter les moyens de chiffrement ou instaurer des « portes dérobées » pour permettre aux forces de l’ordre d’accéder aux données chiffrées de nos applications affaiblirait la sécurité des systèmes d’information dans leur ensemble tout en ayant une efficacité limitée. L’urgence de la situation ne doit pas nous conduire à sous-estimer ces risques, ni à faire l’impasse d’un débat sur les implications politiques, sociales et économiques d’une limitation du chiffrement.

@ Pokémon GO et la quatrième dimension de la propriété – – S.I.Lex –

Ces dernières semaines auront été marquées par la folie Pokémon Go et une annonce a priori assez délirante me donne l’occasion d’aborder ce sujet sous l’angle juridique. On a appris en effet que le maire de la commune de Bressolles, petit village de 800 habitants dans l’Allier, avait pris un arrêté pour « interdire l’implantation de Pokémon sur la commune », en avançant des  motifs de sécurité. L’acte a été adressé à Niantic, la société éditrice du jeu, ainsi qu’à la Pokémon Company.

On pourrait à première vue trouver cocasse ce type d’interdiction proférée par un maire, mais les problèmes se sont multipliés ces dernières semaines à propos de villes ou de lieux publics ne souhaitant plus figurer sur la carte virtuelle du jeu.

(…)

Ces divers incidents soulèvent une intéressante question, qui a très bien été posée dans un article du Guardian paru le mois dernier : « A qui appartient l’espace virtuel autour d’un lieu physique ? ».

@ Partenariat avec Microsoft : l’Éducation nationale devant les tribunaux pour la rentrée – Business – Numerama

Microsoft et l’Éducation nationale auront rendez-vous le 8 septembre prochain au tribunal de grande instance de Paris, où ils sont assignés par le collectif Edunathon qui reproche à l’État d’avoir écarté abusivement des acteurs du logiciel libre d’un marché public dissimulé.

@ République numérique – Quelles avancées ? Quelles limites ? – Radio Libre@Toi* | April

Titre : République numérique – Quelles avancées ? Quelles limites ?
Intervenants : Emmanuel Charpentier, April – Lionel Maurel, La Quadrature du Net – Nicolas Joyard, Regards Citoyens – Benjamin Jean, Open Law – Nathalie Martin, Wikimédia – Pierre-Carl Langlais, SavoirsCom1 – OliCat, Libre@Toi*.
Lieu : Radio Libre@Toi
Date : Juillet 2016
Durée : 1 heure 55 min
Licence : Verbatim
Pour écouter l’émission

Description

La loi « République numérique » portée par Axelle Lemaire a été adoptée le 20 juillet à l’Assemblée nationale. C’est la conclusion d’un long processus d’élaboration qui, pour la première fois, a impliqué une phase de consultation en ligne à laquelle de nombreux acteurs associatifs impliqués dans les questions numériques ont pu participer.

Le texte aborde une large palette de sujets, allant de l’ouverture des données publiques (open data), à la diffusion des résultats de la recherche, en passant par la neutralité du net, la protection des données personnelles ou la régulation des grandes plateformes.

Si elle comporte des avancées notables sur certains sujets, cette loi aura aussi suscité des débats houleux sur certains points, avec plusieurs reculs du gouvernement. Le processus participatif d’élaboration a aussi soulevé des avis partagés. Co-construction réelle de la loi avec la société civile ou simple habillage masquant de classiques jeux d’influences ?

@ Un « triomphe » pour la neutralité du Net en Europe – Politique – Numerama

En publiant ses lignes directrices sur la neutralité du net qui s’imposent à tous les régulateurs européens, le BEREC a donné pleinement satisfaction aux organisations qui plaidaient pour une obligation la plus ferme possible de respecter le principe par lequel Internet s’est développé.

Là encore les sujets sont assez diversifiés (mais curieusement très axés « politique »)! Les bonnes questions sont posées … Dans l’attente des bonnes réponses (de nos politiques)

Nota : Certaines de ces conférences ont été ou serons rediffusées également @ http://podcast.sweetux.org/

Plus d’actualités @
shaarli.sweetux.org & rss.sweetux.org


2/ Le coup de gueule du mois :

L’équipe du Framablog a été très productive ces dernières semaines & ils ont produit un certain nombre d’articles de qualité sur un sujet important à mes yeux …

@ Les nouveaux Léviathans I — Histoire d’une conversion capitaliste (a) – Framablog

Techno-capitalisme

@ Les nouveaux Léviathans I — Histoire d’une conversion capitaliste (b) – Framablog

Piller le code, imposer des usages

@ Les nouveaux Léviathans II — Surveillance et confiance (a) – Framablog

Techniques d’anticipation

@ Les anciens Léviathans I — Le contrat social fait 128 bits… ou plus – Framablog

Autorité et PGP

@ Les anciens Léviathans II — Internet. Pour un contre-ordre social – Framablog

De la légitimité

@ Les nouveaux Léviathans II — Surveillance et confiance (b) – Framablog

Trouver les bonnes clés

Cette problématique n’étant que très peu abordée sur internet, j’ai décidé d’enfin créer un véritable site dédié qui sera prochaiment mis en ligne @ http://www.gafam.fr/ (ça faisait un moment que ça me trottais dans la tête …)

Vous l’aurez compris, je ne porte pas ces GAFAMs dans mon coeur …

GAFA désigne Google, Apple, Facebook, Amazon qui qui sont les quatre grandes firmes américaines (nées dans les dernières années du XXe siècle ou au début du XXIe siècle sauf Apple créé en 1976) qui dominent le marché du numérique, parfois également nommées les Big Four. Cet acronyme, cependant, tend à être abandonné au profit du sigle GAFAM, le M signifiant Microsoft. Leur puissance tend à être contestée par les Natu.

Source(s) & plus d’infos @


3/ Le coup de cœur du mois :

Vous savez que je suis depuis le début Arpinux dans son « aventure » avec la distribution HandyLinux … Eh bien sachez que cet été, un grand « chamboulement » a eu lieu. En voici les principales informations :

@ HandyLinux devient DFLinux pour grandir encore et toucher encore plus de novices – HandyLinux – Le Blog

J’ai le plaisir de vous annoncer la future fusion des projets HandyLinux et Debian-Facile
Debian-Facile est un portail pour les utilisateurs Debian porté par une association loi 1901 . Ce portail intègre une documentation complète , un forum d’entraide , des outils en ligne , une page de démarrage rapide , ainsi qu’un salon de discussion IRC.L’équipe Debian-Facile avait mis en place une distribution francophone pour aider l’utilisateur à découvrir Debian, mais cela demande beaucoup de temps et des contributeurs. Ce projet restait « en stationnement » ‘dixit DFDe notre côté, HandyLinux est une distribution fonctionnelle qui en deux ans, a fait la preuve de son efficacité quant à l’apprivoisement du novice windowsien … cela dit,  notre communauté ne grandit pas … on est arrivé à la fameuse bascule …Une des armes du logiciel libre, c’est la diversité que l’on y trouve
Un des soucis avec le logiciel libre, c’est la dispersion des ressources

Il faut trouver l’équilibre et alors que tout se divise et se multiplie dans le monde merveilleux du Libre, jai décidé de tenter l’union, la fusion, la collaboration mutuellement profitable…
Lorsque j’ai proposé cette idée sur debian-facile, j’ai reçu un accueil plus que chaleureux et cela m’a conforté dans l’idée qu’il fallait passer au stade supérieur.

@ HandyLinux rejoint Debian-Facile pour mieux aider les novices – LinuxFr.org

Debian-Facile est une plate-forme d’entraide pour l’utilisation de Debian, et HandyLinux migre vers ce support.
L’histoire de HandyLinux, une distribution GNU/Linux pédagogique pouvant être définie par — Debian sans se prendre la tête —, a commencé sur le forum de Crunchbanglinux-fr le 18 juillet 2013 et continue sur le forum de Debian-Facile.
Ce regroupement va simplifier la tâche de tous : développeurs, utilisateurs, administrateurs, modérateurs. La composition d’un manuel du grand débutant qui débute a commencé. Le concept d’une version pré-configurée, libre et légère de Debian pour les novices est repris par l’équipe HandyLinux associée à l’équipe Debian-Facile pour en faire un outil d’apprentissage. Pendant la période de transition, HandyLinux restera stable et maintenue jusqu’en mai 2018.

@ Planet Libre – Bienvenue HandyLinux

Comme vous l’avez probablement constaté, vu, vécu, lu dans le petit monde du logiciel libre francophone, la communauté HandyLinux, sous l’impulsion d’arpinux, s’est rapprochée de la communauté de Debian-Facile (aka DF). N’étant pas à l’origine de cette initiative et considérant que la porte DF est grande ouverte, personne n’ayant donc besoin d’autorisation pour devenir membre, nous ne pensions pas réagir. smile Cependant, la fusion de deux communautés étant suffisamment rare pour être saluée, nous y allons aussi de notre annonce.

@ Les cahiers du débutant sont en ligne ! – HandyLinux – Le Blog

Je vous parlais il y a quelques jours du travail sur Debian-Facile et des projets en cours.

Et bien voilà la première étape franchie avec la mise en ligne officielle des Cahiers du débutant, sur un site dédié afin que chaque communauté puisse piocher et s’en servir sans soucis et librement.

Les sources sont hébergées sur le gilab de Framasoft (merci encore à eux ) et tous les liens sur le site http://lescahiersdudebutant.fr

@ DFLinux n’est pas une distribution ! Mais elle est en ligne 😉 – HandyLinux – Le Blog

La rentrée est là, déjà, et dans deux semaines, l’arrivée de la nouvelle version Debian-‘Jessie’-8.6.
C’est normalement l’occasion de mettre à jour les images ISOs HandyLinux car la distribution suit les cycles de Debian.Comme vous l’avez certainement lu , la distribution HandyLinux et la communauté Debian-Facile ont fusionné au début de l’été, afin de travailler ensemble et rendre Debian plus facile à appréhender pour les (grands) débutants.De cette fusion est né le projet DFLinux pour DebianFacileLinux .

(petit texte de conclusion)

Source(s) & plus d’infos @

 


Finalement, l’été fut assez chargé en actualité touchant le numérique & le libre (mais pas que…). Qui l’eu cru ! Et finalement, je n’ai plus de retard dans mes rediffusions malgré un mois de pause … ça signifie que je vais pouvoir trouver / me libérer du temps pour mes autres projets (en particulier http://www.gafam.fr/ mais aussi http://distribution.sweetux.org/ ou encore http.//econet-elib.work le site associatif dont je suis co-gérant)… sans oublier mes loisirs « non numériques ».

 

Rendez-vous dans 1 mois pour d’autres nouvelles,

Cordialement,

bannière verte2

#0.12

#0.12 / MAI 2016

Une fois n’est pas coutume, j’ai terminé le mois de mai « synchro » entre mon mon shaarli & mon flux rss ! (Peut-être que l’actualité était moins chargée que les mois précédents … ou peut-être que j’ai volontairement écarté quelques sujets susceptibles de « fâcher »…)


1/ L’actualité du mois écoulé :

Compte-tenu de l’actualité « sociale & politique », ce moi de mai (qui est la continuité du 31 mars…) fait un peu penser à mai 68 ! Fort heureusement, il n’y a pas que ces sujets dans l’actualité : j’espère vous livrer ici les principaux sans en oublier de trop important.

@ INFOLIBRE

Voici « enfin » une suite bureautique libre & online … basée sur libreoffice :

@ Open365 : une alternative open source à Office 365 et Google Drive – Tech – Numerama

Office 365 et Drive ne sont pas l’alpha et l’oméga des suites bureautiques en ligne. D’autres solutions existent, notamment dans le champ de l’open source. C’est le cas par exemple d’Open365.

Pour ceux qui sont intéressé par un bon logiciel de montage vidéo :

@ Sortie de kdenlive 16.04.0 – LinuxFr.org

Une version majeure du logiciel de montage vidéo kdenlive est sortie, la 16.04.0. Elle corrige un certain nombre de bogues et autres instabilités. Il faut dire que le passage à KDE Frameworks 5 (KF5) ne s’est pas fait sans mal, en passant de la dernière version 0.9.10 sous Qt4 vers les versions sous KF5, je me suis retrouvé avec plein de bogues et d’effets qui ne marchaient plus en partie en raison d’un environnement KF5 pas forcément encore bien abouti sur ma Mageia 5. Au final, ça semble s’améliorer sensiblement et on retrouve (enfin) le niveau de stabilité de la 0.9.10 avec des fonctions supplémentaires.

Pensez à migrer sur Debian 8 ou l’une de ses nombreuses variantes, car c’est la …

@ Fin du support « normal » pour Debian 7 | QuebecOS

L’équipe de Debian nous annonce la fin imminente des mises à jour de sécurité pour Debian 7 « Wheezy ». Pour ceux qui désirent continuer d’opérer Debian Wheezy, cette version sera maintenant soutenue par Debian LTS (l’équipe du support à long terme). Voilà maintenant un an que Debian 8 « Jessie » est sortie et un peu plus de trois ans pour Debian 7. Information pour ses usagers : Wheezy LTS sera supportée du 26 avril 2016 jusqu’au 31 mai 2018. Il n’y aucun changement à faire au niveau de la configuration des dépôts de votre fichier sources.list car Debian LTS prend la relève des dépôts existants. Vous trouverez plus d’informations dans cette annonce.

Si vous cherchez une distribution 100% libre, en voici une bien connue :

@ gNewSense 4.0 | QuebecOS

Sam Geeraerts a annoncé la sortie d’une nouvelle version de la distribution gNewSense. gNewSense est basée sur Debian et contient exclusivement des logiciels libres et open source . La distribution est parrainée par la Free Software Foundation. La dernière version, gNewSense 4.0, est disponible pour les trois architectures (i386, mipsel et x86_64). « J’annonce par la présente la libération de gNewSense 4, nom de code Ucclia. Il est basé sur le solide Debian, modifié pour respecter les normes de la Free Software Foundation et est disponible pour les trois architectures: I386, amd64 et mipsel (Lemote Yeeloong). Les Torrents pour les images DVD en live sont disponibles, ainsi que les liens directs de téléchargement et images netboot « . Plus d’informations dans l’annonce de la liste de diffusion.

Je me laisserais bien tenter pour essayer de faire quelquechose durant les vacances estivales avec ce logiciel libre que je ne connaissais pas :

@ Silex le logiciel libre pour créer des sites web statiques – LinuxFr.org

Silex est un éditeur libre (GPL) de sites web en ligne ; il compte des milliers d’utilisateurs dans le monde. Il vous permet de réaliser vos sites Internet en toute liberté et de garder le contrôle total de vos données (interopérabilité, pas de « lock-in », pas de freeware, propriété des données). Il est accessible en ligne à l’adresse silex.me. Il n’y a pas d’installation à faire. Il fonctionne en glisser/déposer et en mode WYSIWYG (What You See Is What You Get, ce que je vois c’est ce que j’ai).

Encore une preuve flagrante de l’utilité des logiciels libres (dans tous les domaines …) :

@ Logiciel privateur de liberté… jusqu’à la prison ? – Framablog

Dans le mode du logiciel libre, et contrairement à ce que le nom laisse suggérer, ce n’est pas le logiciel qui est libre, mais bien l’utilisateur du logiciel.

Le logiciel propriétaire, c’est-à-dire l’opposé du logiciel libre, est alors parfois appelé « logiciel privateur », car il prive l’utilisateur de certaines libertés fondamentales (étudier, exécuter, etc. le code source du programme).

Rebecca Wexler, étudiante dans l’école de droit de Yale (Yale Law School) nous montre ici qu’en plus ne nous priver de ces libertés qui peuvent parfois sembler bien futiles pour tout un chacun, ces logiciels peuvent compromettre le système judiciaire et nous priver ainsi de nos libertés fondamentales.
Condamnés par le code
par Rebecca Wexler

Pour ceux qui souhaitent migrer en douceur vers le logiciel libre :

@ Nouvelle compilation de logiciels libres pour Windows 64 bits – LinuxFr.org

Une nouvelle compilation de logiciels libres pour Windows 64 bits est disponible en téléchargement libre et gratuit.

Plus de 60 logiciels libres ont été sélectionnés selon les critères suivant :

*    richesse fonctionnelle ;
*    licence(s) libre(s), de préférence copyleftées ;
*    logiciels disponibles à la fois pour Windows, Mac OS X et GNU/Linux, pour faciliter le passage de Windows à GNU/Linux ou de Mac OS X à GNU/Linux ;
*    développement actif.

Pour ceux qui souhaite naviguer sereinement & en toute liberté sur internet :

@ Tor Browser 6.0 : le navigateur web qui protège l’anonymat évolue – Tech – Numerama

L’équipe du projet Tor annonce la sortie de la version 6 du navigateur web Tor Browser, basée sur la branche 45 de Firefox.

 

@ LMPC

Pour cette actualité politique, je ne ferais pas de commentaires …

@ Comment l’accord de libre-échange Tafta pourrait laminer l’agriculture européenne – Basta !

Quelles seraient les conséquences sur le secteur agricole de la signature de l’accord de libre-échange Tafta, actuellement en cours de négociation entre l’Europe et les États-Unis ? Au-delà des impacts sanitaires – OGM, rinçage chimique des volailles ou utilisation des hormones de croissance dans l’élevage porcin –, le Tafta provoquerait une augmentation des importations et une chute de revenu conséquente pour les agriculteurs européens. Au point de bouleverser complétement le visage de l’agriculture européenne. Explications.

@ #NuitDebout : la démonstration du blocage politique et social français : Reflets

En un peu plus d’un mois, le mouvement « Nuitdebout » a permis de vendre beaucoup de papier, fait couler pas mal de salive, et démontré de nombreuses choses. Pas toujours celles que l’on attendait. Les analyses se succèdent sur le mouvement, avec leur lot de prédictions ou commentaires sur l’impossibilité de prédire la suite des événements, sans que personne ne puisse véritablement déterminer la qualité réelle de cet ovni politique et social qui enchaîne assemblée générale sur assemblée générale et commissions sur plusieurs places de villes françaises. Dont celle de la République, à Paris. Sauf que ce n’est peut-être pas seulement « Nuit Debout » en tant que tel qu’il faut analyser, mais plutôt la société française, ses élites déconnectées et opportunistes, son système politique à bout de souffle : tous ces phénomènes de plus en plus sous le feu des projecteurs, et qui ont… engendré le mouvement.

@ Le plein emploi est une arnaque… il faut partager le travail existant ! — Jean HAYMARD

Tant que les politiciens continueront à faire semblant de croire à un possible retour au plein emploi, il n’y aura aucune solution à cet état de fait. Pour raisons de technologies et de démographie, du boulot, y’en aura de moins en moins, et c’est tant mieux, si des robots sont capables de travailler à notre place, pourquoi s’esquinter la santé ? Par contre, si l’on est capable de produire plus de richesses avec moins de personne, il faut revoir entièrement la redistribution de cette richesse … en fait on tourne toujours autour du même problème : le partage, c’est une vérité certaine et un avenir inéluctable !

@ Mumble TRM et Monnaie Libre | Création Monétaire

Le mumble ensemble vient de finaliser la mise online des conférences interactives « Théorie Relative de la Monnaie » ansi que « Démocratie et Monnaie Libre » avec Mathieu Bize. Les deux sont intégrées dans la chaîne suivante (en haut à gauche pour dérouler le menu) :

@ Les cinq articles les plus lus en avril – MFRB

Afin de mettre en avant les articles les plus populaires du site du MFRB, nous avons décidé de vous présenter cette sélection mensuelle des cinq articles les plus lus.
Voici donc les articles qui ont été le plus lus le mois dernier, à lire, relire et partager !

@ La loi renseignement attaquée devant le Conseil d’État | La Quadrature du Net

Paris, le 10 mai 2016 — Les Exégètes amateurs, l’équipe juridique commune à La Quadrature du Net, FDN et FFDN, vient de déposer de nouvelles écritures dans les recours engagés au Conseil d’État contre la loi renseignement et ses décrets d’application. L’ensemble des arguments contre cette dangereuse loi de surveillance y sont développés. La stratégie consiste pour l’essentiel à mobiliser la jurisprudence de la Cour de justice de l’Union européenne. Une disposition de la loi renseignement restée complètement ignorée des débats parlementaires fait quant à elle l’objet d’une question prioritaire de constitutionnalité… Explications.

L’analyse ci-dessous a été publiée sur le site des Exégètes.

@ Technologie civique et activisme : quelle démocratie à l’ère d’internet ?

Cela fait maintenant plus d’un mois que l’idée que notre démocratie est en panne trouve un nouvel écho portée par la ferveur des Nuits Debout. Temporalité démocratique obsolète, déconnection et absence de représentativité des élites, corruption, aspiration au vivre ensemble, voilà quelques uns des maîtres mots qu’on lit dans les média ou entend sur les différentes places de France. Depuis des années, en France comme à l’étranger, ce combat a été pris à bras le corps par des entrepreneurs d’un nouveau genre, qui souhaitent s’appuyer sur la technologie pour réinventer notre démocratie.

@ Le revenu de base sera au cœur de la politique monétaire du XXIème siècle

Pour faire face à la spirale déflationniste, les gouvernements et les banques centrales n’auront bientôt plus d’autre choix que de recourir à une création monétaire qui sera directement distribuée à la population.

@ Le travail : parlons-en… : Reflets

Une partie de la population se fâche contre la régression réforme du droit du travail — instiguée et passée en force par le gouvernement socialiste — mais peu de médias traitent le fond du sujet, pourtant central, celui du… travail. Justement.

@ Sale (prin)temps pour les libertés | La Quadrature du Net

Paris, le 27 mai 2016 — La Quadrature du Net publie ici un communiqué du Syndicat de la magistrature, du Syndicat des Avocats de France, de La Quadrature du Net, du Cecil et de Creis-Terminal, membres de l’Observatoire des libertés et du numérique (OLN).

Sale (prin)temps pour les libertés. Une troisième prorogation de l’état d’urgence a été adoptée le 19 mai sans vrai débat, comme par fatalisme, au nom de la sécurisation de l’Euro de football et du Tour de France. Parallèlement, la loi sur la réforme pénale et la lutte antiterroriste votée en mai introduit dans le droit de nombreuses prérogatives de l’état d’urgence, installant les principes de l’état d’urgence permanent et de la régression des droits.

L’expérience d’un semestre sous cet état d’exception aurait dû finir de convaincre les élus que l’état d’urgence est tout aussi inutile à la lutte contre le terrorisme – qui nécessite en réalité de minutieuses enquêtes judiciaires sur ces réseaux criminels – que dangereux pour les libertés.

(…)

Les organisations signataires continueront à se mobiliser pour dénoncer cette dérive massive de nos législations, qui sapent les fondements de notre démocratie au motif de la défendre.

 

@ GEEK

J’invite tous les auteurs & autrices à prendre connaissance de ce manifeste plein de bon sens & à le signer également :

@ Auteurs et autrices libres, indépendant·es et solidaires : manifeste pour une alternative | Page 42

Dans la continuité du mouvement Nuit Debout dont nous soutenons l’action, nous avons travaillé à l’élaboration d’un manifeste alternatif pour les autrices et auteurs où il serait moins question d’ayants-droit et de lutte contre le piratage que d’unité, de partage, de lutte pour les Communs, d’innovation et de l’urgence d’une reprise en main par les premier·es concerné·es. Le 1er mai symbolise la lutte, mais aussi l’espoir et le renouveau : c’était donc une date parfaite pour publier ce manifeste.

Il était temps que cette mélodie mythique entre enfin dans le domaine public :

@ Le Boléro de Ravel (et sa partition) dans le domaine public ! – Romaine Lubrique

Grand jour aujourd’hui pour les Communs de la culture : Le célèbre Boléro de Ravel entre (enfin) dans le domaine public !
Et c’est tout un symbole pour le droit d’auteur vu la rocambolesque histoire de son héritage (voir la vidéo d’Antoine Defoort ci-dessous).Cela ne signifie pas que vous pouvez prendre n’importe quel enregistrement du Boléro et en faire ce que vous voulez, car il faut tenir compte du droit voisin des interprètes de cet enregistrement (le chef d’orchestre, les solistes, les musiciens d’accompagnement, l’arrangeur, l’éditeur…).
Cela signifie par contre qu’il n’y a plus d’autorisation à demander aux (étranges) ayants droit (moyennant finances) pour l’interpréter.Sauf que, aussi étrange que cela puisse paraître, il y a encore un obstacle : la partition, qui appartient à l’éditeur et que vous devez obligatoirement déclarer si votre interprétation est publique.

Vous savez ce que je pense des DRM … ces propos illustrent mes pensées :

@ Un livre électronique verrouillé par un DRM sera toujours un recul comparé à un livre imprimé (vidéo) | April

Dans le cadre de la Journée internationale contre les DRM (« menottes numériques ») ce 3 mai 2016, la vidéo concernant la question des livres électroniques et des DRM, réalisée par l’April, est toujours d’actualité.

Cette journée est l’occasion de rappeler à quel point ces menottes numériques sont dangereuses pour les utilisateurs comme pour les développeurs de logiciels libres, et empêchent des usages, pourtant tout à fait légitimes, des œuvres.

Je parlais tout à l’heure de Tor Browser : voici encore un article sur le sujet de la vie privée

@ L’anonymat en ligne avec Tor, c’est Nos oignons ! – Framablog

Comme beaucoup d’internautes, vous êtes ces dernières années de plus en plus préoccupé par la confidentialité de vos données et de vos communications.

Vous avez renforcé et renouvelé vos mots de passe, installé des extensions qui filtrent ou bloquent les contenus indésirables, vous luttez contre le pistage des GAFAM au cours de votre navigation, vous êtes en voie de dégooglisation, mais vous n’avez peut-être pas osé aborder une étape plus délicate et technique comme celle qui consiste à chiffrer vos échanges et vos disques durs, pas osé non plus utiliser le réseau Tor. C’est bien compréhensible, vous reculez un peu devant ce qui vous semble plus complexe et vous ne savez pas exactement de quoi il retourne… On entend dire des choses tellement inquiétantes aussi !

Si vous voulez en savoir plus sur les biens communs numériques, je vous recommande d’écouter cette émission :

@ Qu’est-ce que les communs (numériques) ? – SavoirsCom1

IMG_2274

Deux membres du collectif, Pierre-Carl Langlais et Silvère Mercier, ont eu le plaisir d’être invités par Radio Fréquence Paris Plurielles dans le cadre d’une tranche horaire animée par la Fondation Copernic sur le sujet des communs.

Merci à Damien et Corentin pour l’animation et à Claude pour la technique ! NB: cette émission a été enregistrée avant #nuitdebout

L’émission de ce soir est consacrée aux communs, à leur partage et plus particulièrement aux communs numériques, en lien avec l’adoption de la loi république numérique le 26 janvier dernier par l’assemblée.

Vous pouvez télécharger le mp3 de l’émission sur le site de l’émission (clic droit puis enregistrer ce fichier sous) cette émission ou l’écouter ici :

Si vous voulez vous gafamisez un peu plus dans vos discussions de groupe via internet, je vous recommande ce nouveau service mis en ligne par l’équipe de Framasoft :

@ Framateam : libérez vos équipes des groupes Facebook (et de Slack) – Framablog

Voilà un service de discussion qui se destinait, au départ, aux « dév », aux gens qui codent. Mais quand nous avons vu ses incroyables possibilités, on s’est dit que ce serait  dommage que la famille Dupuis-Morizeau passe à côté… Prêts à chatter comme vous ne l’avez jamais fait ?

Pour vous expliquer notre nouveau service Framateam, on s’est dit qu’une histoire et des images seraient bien plus efficaces qu’une longue liste à puces. Mais adressons-nous d’abord un court instant aux spécialistes de la programmation, aux plus barbu-e-s d’entre nous.

Si vous vous intéressez au droit d’auteur, aux licences libres & au partage d’oeuvres culturelles, je vous recommande cette lecture :

@ L’édition sans maison d’édition | Page 42

J’hésite toujours à partager mes réflexions relatives au monde de l’édition, d’autant que mes positions ne sont pas tellement en phase avec celles d’une écrasante majorité d’auteurs et d’autrices (cf. les questions du domaine public, de la réforme selon moi nécessaire du droit d’auteur, sur le partage/piratage et les Creative Commons aussi, bref, vous voyez le tableau). Quand tu y réfléchis deux secondes, c’est une déclaration de guerre. Ce n’est pas une guerre franche ni une guerre très précise quant à ses objectifs, et puis beaucoup de gens se fichent de mon avis comme de leur première paire de chaussettes (et je leur en sais gré), mais à mon petit niveau, c’est l’équivalent de se tirer une balle dans le pied.

Si vous aimez la musique libre, il n’y a pas que jamendo, il y a aussi dogmazic (entre autres) :

@ Dogmazic fête la première année de sa nouvelle ère – Framablog

Il y a un an le Framablog avait interviewé Alain, membre de Dogmazic qui avait participé au grand retour de la plateforme d’écoute de musique sous licence libre.

Pour fêter le premier anniversaire du site renouvelé, on a eu envie de détailler avec lui le bilan bien fourni de cette année… En profitant de deux belles conférences aux JDLL, Roka et Pouhiou ont mitonné la petite interview que voici pour qui ne pouvait être à Lyon lors de ces rencontres.

Et pour terminer cette série de billets, voici quelques conseils utiles …

… concernant votre messagerie :

@ Guide : quelle messagerie sécurisée choisir ? – Tech – Numerama

Depuis Snowden, PRISM et le scandale de la NSA, les messageries chiffrées ont le vent en poupe, poussant progressivement les utilisateurs et les sociétés à investir dans un chiffrement accessible et simple pour le commun des mortels. Voici notre guide pour savoir lesquelles sont les plus sécurisées, ou au contraire, celles qu’il faudrait éviter.

… concernant votre navigation :

@ 6 bonnes raisons d’utiliser la navigation privée plus souvent

Je suis toujours étonné de voir que certaines fonctionnalités des logiciels les plus courants, existants pourtant depuis de nombreuses années, sont parfois largement sous-utilisées par les personnes autour de moi, voire totalement ignorées.

Je me suis encore fait la remarque récemment avec un outil que tout le monde utilise au quotidien, et une des fonctions que n’importe quelle version moderne embarque aujourd’hui ; la navigation privée de nos navigateurs Internet.

Et pourtant, il y a une multitudes d’usages utiles de la navigation privée dont il me semble dommage de se priver.

Petit bonus concernant un sujet trop rarement évoqué, mais qu’il ne faut pas oublier :

@ La vente liée n’est pas toujours une fatalité – alterlibriste

Vous avez peut-être vu passer cette semaine l’article de l’April transcrivant les aventures de Laurent Costy que l’on peut écouter ou voir sur le 56Kast.

Ce combat est intéressant même s’il n’a pas été gagné jusque-là. Par contre, il a débuté il y a de nombreuses années, à un moment où Windows régnait en maître, et il pourrait dissuader ceux d’entre vous qui souhaiteraient se faire rembourser leur licence Windows qu’ils considéreraient inutile car utilisateurs d’un OS alternatif libre.

Ce que ne dit pas l’interview, c’est que certains constructeurs ont mis en place des procédures de remboursement efficaces qui permettent d’être dédommagé de la licence Windows en quelques semaines sans avoir à fournir des pièces incongrues, ni faire un procès.

Je vous recommande donc d’aller regarder @ http://bons-constructeurs-ordinateurs.info/ si vous souhaité acheter un ordinateur & que vous ne voulez pas de l’espiogiciel privateur monopolistique …

@ SWEETUX

Pour cette série de billets « à cheval » sur différentes composantes de mon site, je ne livrerais pas d’observations, puisque les sujets parlent d’eux-même & que depuis le temps, vous devez avoir quelques idées de mes opinions sur chacuns d’eux !

@ Liberté de panorama : le Sénat persiste dans l’erreur et signe ! | Autour de Wikipédia et des projets Wikimedia

Comme nous vous le disions mardi, de nombreux sénateurs ont soutenu notre vision de la liberté de panorama. Le sujet de la liberté de panorama aura déchaîné les passions tant à droite qu’à gauche. Malheureusement, tardivement, la lourde machine des lobbies de l’industrie culturelle s’est mise en marche, de manière pour le moins efficace.Le sénateur Assouline, grand porte-parole des sociétés d’ayants-droit, nous parle de la « population d’artistes la plus fragile », « sous le seuil de pauvreté », pour défendre les architectes et les sculpteurs ayant vendu leurs ouvrages à des collectivités territoriales. La sénatrice Robert instrumentalise, quant à elle, la cause des photographes professionnels alors que les droits de ces derniers ne sont pas touchés par la liberté de panorama (nous vous le disions, ils en seraient pourtant même les premiers bénéficiaires).

@ Le Sénat adopte une simple « déclaration de bonnes intentions » sur le logiciel libre | April

Dans le cadre de l’examen du projet de loi « pour une République numérique » en séance publique au Sénat, le 27 avril 2016, les sénateurs ont adopté une simple « déclaration de bonnes intentions » sur le logiciel libre. Donner une réelle priorité au logiciel libre dans le secteur public est la condition préalable indispensable pour une informatique loyale au service de l’intérêt général. Pour son inscription dans la loi, il faudra donc revenir plus tard.

@ « Nous sommes des nains sur les épaules d’un géant » : Une vérité trop souvent oubliée ? – Le Weblog de Frederic Bezies

Que ce soit dans le monde du logiciel libre que dans celui de l’auto-édition, cette maxime attribuée à tort à Blaise Pascal (1623-1662) ou encore à Isaac Newton (1642-1727) et qui est en réalité celle de Bernard de Chartres (1130-1160), est trop souvent oubliée. Sa version latine étant « nani gigantum humeris insidentes ».

Dans les deux domaines concernés, on retrouve des personnes qui oublient une base de leur formation, qu’elle soit académique ou typiquement celle liée à l’autodidactie.

Dès qu’on s’amuse à gratter le papier ou à utiliser des outils pour créer des distributions qu’elles soient basées sur Debian, Ubuntu, Slackware Linux ou encore Archlinux, il ne faut pas oublier que nous sommes redevables de nombreuses personnes qui ont abattu des tonnes de travail auparavant pour nous simplifier la tâche.

@ Quand l’open-source fait peur aux parents… – Framablog

Les lecteurs réguliers de ce blog seront les premiers ravis si leurs enfants ou adolescents se lancent d’eux-même dans l’usage de logiciels libres. Mais nous savons tous que c’est parfois une découverte pour des parents moins à l’aise que leurs enfants avec les usages numériques.

Alors, parfois, il faut pouvoir les rassurer. C’est l’objet de cette lettre ouverte, écrite par Jim Salter et traduite pour vous par la dynamique équipe de Framalang. Attention, certains liens de cet article sont ceux proposés par l’auteur et sont donc en anglais.
Chers parents : Laissez vos enfants utiliser des logiciels open source

@ Point d’étape sur loi française de finances 2016 (article 88) et les logiciels libres de caisse – LinuxFr.org

Je vous propose ici un résumé concernant l’article 88 de la loi française de finances pour 2016 concernant les logiciels de gestion et de comptabilité.

En décembre 2015, la loi de finances pour l’année 2016 a été votée. Son article 88 « dispose que les assujettis à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) doivent à compter du 1er janvier 2018 être équipés d’un système de caisse sécurisé ». La formule est celle de la DGFIP (Direction Générale des FInances Publiques).

Cette obligation se traduit dans les grandes lignes par le respect des « conditions d’inaltérabilité, de sécurisation, de conservation et d’archivage des données » ainsi que par le jeu de la responsabilité essentiellement basé sur un système de certification/ attestation obligatoire.

Une dépêche avait alors été publiée pour faire part de craintes sur les effets de cet article sur les logiciels libres; la disposition pouvant clairement résulter, de fait, dans l’interdiction des logiciels libres de caisse.

La deuxième partie détaille les actions entreprises (rencontres, courriers) et l’évolution de la situation.

@ Emmabuntüs n’est pas une distribution « de pauvres » – Framablog

On les connaît bien, les copains d’Emmabuntüs, on les a déjà cuisinés plusieurs fois, mais on aime bien les titiller, parce qu’ils ont de l’humour.
On leur a demandé ce qu’il y avait de neuf du côté de chez eux.Bon alors vous faites une action pour les pauvres, et vous leur donnez une version pauvre d’Ubuntu ? Vous trouvez qu’ils peuvent se contenter d’une version simplifiée ?

@ Minetest, piochez en toute liberté – Framablog

Microsoft a acheté Minecraft, le fameux jeu « bac à sable », à son créateur. Et pour une petite fortune ! Forcément, l’ogre de Redmond avait une idée derrière la tête…

Dans ce long article traduit par le groupe Framalang, Paul Brown propose une alternative pour pouvoir piocher en paix, et utiliser la puissante idée de Markus Persson en toute liberté.

Voici comment Microsoft souhaite rentrer dans les écoles…

Minetest, un serious game pour l’éducation

 

J’espère n’avoir rien oublié d’important dans l’actualité de ces dernières semaines … si c’est le cas, vous retrouverez les liens vraisemblablement dans mon shaarli (et/ou dans mon billet du mois prochain : je pense notamment entre autre à la manière de faire de Microsoft pour forcer le passage à win10 …)

Plus d’actualités @
shaarli.sweetux.org & rss.sweetux.org


2/ Le coup de gueule du mois :

Compte-tenu de l’actualité, il aurait dû être politique ce coup de gueule … mais j’ai préféré calmer le jeux et m’en prendre aux gafam !

 

@ Au revoir Revolv, bonjour obsolescence imposée – Framablog

Pendant longtemps, acheter un objet signifiait pouvoir en disposer pleinement. Mais l’ère Google est arrivée, et les temps ont bel et bien changé.

Désormais, il faut composer avec des objets toujours connectés à leurs fabricants et à leur nouveau credo : l’obsolescence imposée, ou comment vous vendre un produit tout en gardant les pleins droits dessus. Quand il est possible de ne pas se contenter de l’argent du beurre, certains semblent ne pas se priver.
Google s’introduit au domicile de ses clients et neutralise leurs appareils connectés.
par Cory Doctorow

 

Le monde dans lequel nous vivons est en train de prendre un mauvais virage, dans de trop nombreux domaines… que faire pour y remédier ?

Source(s) & plus d’infos @

* http://framablog.org/2016/05/10/au-revoir-revolv-bonjour-obsolescence-imposee/
* https://gafam.wordpress.com/


3/ Le coup de cœur du mois :

Si l’on veut aborder le sujet politique dans la bonne direction, je vous recommande de nombreuses conférences tedx … une des dernières en date est celle de Lionel Dricot :

@ Changer le monde sans travailler, mon expérience TEDx | ploum.net

Il y a quelques semaines à peine, j’ai reçu un coup de téléphone m’invitant à venir donner une présentation TEDx à Liège. Honoré, je me suis aussitôt empressé d’accepter.

Le temps pour la préparation m’était compté mais j’étais à la fois fier et motivé. Sous le titre énigmatique « Changer le monde sans travailler », j’ai décidé de parler du revenu de base.

 

Alors, qu’en pensez-vous ? Ça vaut sans doute le coup de découvrir d’autres conférences ? Finalement, si nos politiques & nos décideurs se mettaient a prendre en compte toutes ses bonnes idées, le monde irait sans doute dans une « meilleure direction » !

Source(s) & plus d’infos @

Voici à toutes fins utiles les liens vers les sites francophones (bonnes découvertes) :


C’est donc sur une note positive que je conclue ce billet mensuel, malgré une actualité plutôt négative … Gardons espoir ! Tout n’est peut-être pas « perdu » !

 

Rendez-vous dans 2 mois pour d’autres nouvelles,

Cordialement,

bannière verte2

#0.5

#0.5 / OCTOBRE 2015

Comme d’habitude, ce billet mensuel reprendra les introductions & les liens vers les  mensuels de mes 3 blogs …

Les mois se suivent & ne se ressemblent pas … quoique, certaines actualités reviennent régulièrement !

#1.5 @ http://infolibre.sweetux.org/2015/10/07/1-5/

Comme d’habitude, je vais commencer ce billet par une petite série de news relatives à l’informatique libre …

Pour débuter cette série de news, LA « plus importante » d’entre elles est la suivante : la sortie d’HandyLinux 2.2 !

À l’occasion d’un anniversaire (voire plus), le dossier du mois intitulé « la FSF & GNU » reviendra sur plus de 30 ans d’histoire … et sur l’homme sans qui tout ceci n’existerais pas aujourd’hui !

#2.5 @ http://lmpc.sweetux.org/2015/10/14/2-5/

L’actualité « politique » de ce mois n’est pas très « chargée », mise à part les coups de gueules habituels … il restent tout de même quelques sujets importants, comme par exemple la loi sur la santé, & la loi sur le numérique … sans oublier le dossier économique du mois à l’occasion de la semaine sur le revenu de base qui a eu lieu dernièrement !

#3.5 @ http://geek.sweetux.org/2015/10/28/3-5/

Ce moi-ci, l’actualité a été très chargée … difficile de tout abordé ici, voici donc l’essentiel de ce que j’en ai retenu (désolé pour les éventuels oublis).
Le « mini dossier » du mois est réalisé suite au scandale automobile qui a eu lieu dernièrement & mon coup de cœur ira à un nouveau projet intitulé LIBRE @ TOI !

Rendez-vous le mois prochain pour un nouveau point de situation 🙂

bannière verte2

#3.5

 

1/ L’actualité du mois écoulé :

Ce moi-ci, l’actualité a été très chargée … difficile de tout abordé ici, voici  donc l’essentiel de ce que j’en ai retenu (désolé pour les éventuels oublis).

Pour débuter cette série de news, en voici trois très intéressantes que j’aurais presque pu classer dans la rubrique « coup de cœur » si je n’avais pas déjà mis un sujet de coté :

Voici quelques cartes qui démontrent l’ampleur de la transition sur le territoire Français. Des fablabs en passant par les écovillages, les jardins collectifs, les coworkings, les fermes de permacultures et Terre de lien, les villes et villages bio ou sans pesticides, les monnaies locales, jusqu’aux AMAPs et lieux de résistances, tout y passe.
Tour d’horizon de la géographie des alternatives et de la transition.
On y trouve plein de sujets très intéressants & on y découvre des initiatives « locales » méconnues …
Climat et nouvelles technologies font bon ménage. Dans l’esprit de mobilisation citoyenne qui déferle en France en amont de la COP 21, les Wikimédiens ne sont pas en reste… et se sont mobilisés aux quatre coins de France pour présenter leurs actions.
Je vous réserve ici un petit podcast sur ce sujet prochainement…

Je dois avouer que je suis jaloux des dessinateurs de bande dessinées. Je n’ai jamais réussi à raconter des histoires en dessins. J’ai été bercés avec des classiques comme Robin Dubois, Léonard (et son disciple souffre-douleur), Gaston Lagaffe (et son gaffophone), sans oublier Tintin, Astérix ou encore les Tuniques Bleues.

En vieillissant et en arrivant sur internet, j’ai appris à connaître et apprécier la BD francophone indépendante. Spécialement trois auteurs, que je vais citer par ordre alphabétique : Bruno Bellamy, Simon « Gee » Giraudot et Péhä.

J’adore le travail réalisé par ces 3 dessinateurs … ça fait même un bon moment que je suis les BD de « Gee » & que je me sert de l’outil qu’il a mis à disposition & dont je me sert occasionnellement pour l’illustration de mes éditos du 21 !

***
Voici à présent, les autres actualités du mois :
La nouvelle a fait la une de tous les journaux hier : la justice américaine a invalidé les prétentions de la société Warner qui revendiquait un copyright sur la chanson « Happy Birthday » et appliquait depuis plusieurs décennies une politique agressive de prélèvement de royalties. Ce jugement va faire date, car il s’agit de l’une des premières décisions à statuer clairement sur un cas de copyfraud : de la « fraude de droit d’auteur », découlant d’une revendication abusive de droits. Néanmoins, il me paraît important d’apporter des nuances par rapport à ce que l’on a pu lire dans la presse à propos du dénouement de cette affaire. Nombreux en effet ont été les articles à proclamer qu’Happy Birthday était « tombé » ou « entré dans le domaine public » ou que la chanson était désormais devenue « libre de droits« .
Depuis le début du mois, une nouvelle ressource particulièrement intéressante a été mise en ligne pour ceux qui veulent découvrir ou approfondir la question des liens entre les Communs et le droit. « Law for The Commons » (Le Droit pour les Communs) prend la forme d’un wiki rattaché au site Commons Transition mis en place par la P2P Foundation.

Vous serez tous confrontés au disque dur trop petit, trop lent, devenu inutile suite à l’achat d’un nouveau PC, etc…

Qu’allez vous faire? Le jeter simplement? Réfléchissez…

Ce bout de métal regorge sûrement de Gigaoctets d’informations personnelles, confidentielles, professionnelles, ou simplement ayant de la valeur dont vous n’avez pas envie qu’elles tombent entre toutes les mains.

Pour ceux qui ne sont pas convaincus, allez récupérer les disques durs sur les ordinateurs à la décharge ou d’occasion 😀

Soyez donc très prudents, maintenant que vous savez ! … de même pour la news suivante d’ailleurs :

J’aborde souvent le problème de la gratuité et de son irrésistible attrait pour les utilisateurs de produits technologiques, ce qui permet l’échange de services  SaaS apparemment gratuits contre des données personnelles.

Dan Ariely, professeur de psychologie et d’économie comportementale a publié un livre étonnant, C’est (vraiment) moi qui décide (en anglais Predictably Irrational: The Hidden Forces That Shape Our Decisions). Dans ce livre, un chapitre porte sur le sujet de la gratuité. Il s’intitule très justement « rien n’est gratuit » et son élément central est l’expérience décrite dans l’extrait ci-dessous. Elle explique beaucoup de choses sur l’attrait de la gratuité.

En mars dernier, un article de l’historien canadien Allan Greer a été publié sur le site de « La Vie des Idées » dans une traduction en français. Intitulé « Confusion sur les communs », ce texte m’a rapidement paru important, car il émettait des critiques argumentées à propos d’un des points essentiels de la théorie des Communs : la pertinence de la notion d’enclosure pour désigner les menaces pouvant peser sur les ressources partagées sous la forme de biens communs.
Google et la NASA vont recevoir un nouveau calculateur quantique développé par la société canadienne D-Wave. Celui-ci pourra utiliser plus de 1000 bits quantiques (qubits). Un accord de coopération a également été signé entre les parties pour les sept prochaines années.
Une année entière de droits d’auteur reversée à Wikipédia, soit un don de 50 000 dollars (environ 44 000 euros). C’est à l’écrivain français Antoine Bello que l’on doit cette initiative sans précédent. Son roman Les Éclaireurs, paru en 2009, avait été remarqué par la critique – Le Monde  le qualifie de «  curiosité littéraire » – et fut lauréat du Prix France Culture-Télérama. Le roman, qui met en scène un agent secret islandais, Sliv Dartunghuver, employé par une organisation qui construit de faux articles de presse afin d’influencer les décideurs mondiaux, a pour particularité d’avoir été écrit notamment grâce à Wikipédia. Pour se documenter, Antoine Bello indique en effet s’être particulièrement appuyé sur Wikipédia, auquel il rend hommage à la fin de l’ouvrage.
Quelle générosité ! Merci @ lui !

Dans l’histoire de la conquête spatiale, rares sont les missions qui ont vraiment laissé leur empreinte. Il y a bien sûr celle qui a permis à Youri Gagarine d’effectuer la première orbite complète autour de la Terre. Il y a également eu Spoutnik 2, quelques années plus tôt, qui a rendu Laïka mondialement célèbre. Cette chienne a en effet été le premier être vivant à être placé en orbite.

Et bien sûr, il y a les missions du programme Apollo qui ont permis aux États-Unis d’envoyer des hommes sur la Lune pour la toute première fois de l’histoire de l’Humanité. Ce sont ces missions qui sont aujourd’hui à l’honneur, puisque la NASA vient de publier sur Flickr plus de 11400 photographies en haute définition sur l’une des aventures humaines les plus spectaculaires. Certaines sont regroupées dans des albums.

Selon la licence utilisée sur Flickr, les photos sont placées dans le domaine public.

AS08-13-2329

Steam est une plateforme très populaire de distribution de contenu en ligne, de DRM et de communication créée par Valve Corporation. Cette dernière développe des jeux vidéos tels que Half-life, Counter-Strike, Portal, Left 4 Dead ou encore DOTA qu’elle distribue sur sa plateforme.

Caliopen est une solution logicielle en ligne, dédiée à la création d’une messagerie multi protocole avec une indication sur la sureté de chacun des systèmes utilisés.

Le but est de proposer les messageries les plus sécurisées possible, selon le contact, et de faire abandonner progressivement les protocoles à problèmes.

Cela permet de ne pas casser les habitudes des utilisateurs, en leur proposant l’accès à toutes leurs messageries. C’est l’inverse de la création d’un nouveau protocole qui n’est supporté par personne.

Ce n’est pas l’auto-hébergement qui est visé, mais des structures plus grosses, qui pourraient gérer de quelques centaines à quelques dizaines de milliers d’utilisateurs. Cela permet de centraliser des fonctions comme la gestion du spam.

Vivement que ce projet voie enfin le jour … j’ai hâte ! Continuez les gars, vous êtes sur la bonne voie …

Pour ceux qui souhaiteraient s’auto-héberger pour avoir à la maison leur serveur web ou leurs mails, j’ai entamé il y a quelques temps une documentation qui se veut « accessible pour tous » (C’est bien sûr relatif, il faut savoir se servir un minimum d’un terminal).
Le 15 octobre marquera la clôture des soumissions de films pour le « Flying robots international film festival« . Toutes sortes de catégories sont ouvertes, y compris la catégorie « LOL ». C’est dire si cela vaut le coup de participer. Le festival est organisé par Eddie Codel. Ce pionnier de la publication indépendante sur le Net organisait déjà Webzine dans les années 2000.
& dans la série « festival », voici le plus important :
Le Temps des communs est un festival d’initiative sur des sujets divers reliés aux (biens) communs, du 5 au 18 octobre 2015 : plus de 300 événements organisés un peu partout par les acteurs des communs francophones (dans 7 pays).
…En voilà une grande nouvelle pour laquelle j’aurais également pu effectuer un dossier !

& pour la news suivante, j’ai hésité à la mettre dans la rubrique « coup de gueule » … mais je ne voulais pas gâcher mon coup de coeur :

Connaissez-vous la dernière lubie du Joint Photographic Expert Group, le groupe d’expert qui supervise le format JPEG ? (ahaha oui, JPEG ça veut dire ça !)

Et bien ils aimeraient ajouter le support des DRM dans notre format d’image préféré… Comme pour les vidéos, cela permettrait de verrouiller certaines images pour éviter par exemple que vous ne les voyiez si vous n’avez pas payé… Ou pour tout simplement bloquer leur transfert, leur utilisation ou leur modification si le copyright (marqué dans le DRM) ne vous y autorise pas.

Quelle idée de merde !

Évidemment, l’EFF monte au créneau et explique dans ce PDF pourquoi c’est une mauvaise idée. Je vous fait un résumé…

idem pour cet autre billet sur le même sujet :

Le Comité JPEG se réunissait mardi à Bruxelles pour discuter d’une proposition d’ajouter des DRM dans les fichiers .jpg, pour rendre leur lecture et leur manipulation impossible sans l’autorisation des ayants droit. Une mesure qui veut protéger à la fois les photographes professionnels et amateurs.
Après ce petit intermède, la suite des news :
À l’occasion d’une session de questions libres sur Reddit [EN], Stephen Hawking a prédit le creusement des inégalités au fur et à mesure que la robotisation de l’économie va se poursuivre. Pour lui les actionnaires verront leur part de richesse augmenter, au détriment du reste de la population.

Et dans l’attente de sa sortie en décembre prochain :

Le voici enfin ! Disney a dévoilé lundi la bande-annonce de Star Wars : The Force Awakens, l’épisode 7 de la saga des Skywalker.
La diffusion de la bande-annonce de Star Wars : The Force Awakens achève en apothéose trois années pendant lesquelles Disney a revigoré l’attente du public pour une franchise qui semblait s’être perdue.
& dans la série « nostalgie » :

date cultissime aujourd’hui … l’arrivée de Marty MacFly dans le futur grâce à la Delorean 😀

un événement chez les g33ks de tous poils et un clin d’œil de notre ami Péhä pour l’occasion :

Voici maintenant quelques news pour les geeks :

Dans un précédent post en lien avec la protection du climat, je m’étais lancé dans la découverte du micro PC Banana Pi. Le but était de me rendre compte concrètement de l’utilisabilité de cette plate-forme, aussi bien dans le cadre d’un système de bureau classique (interface graphique, internet, traitement de photos, bureautique, films), que dans celui d’un NAS (Network Attached Storage). Cet article couvre la première partie de ce but (bureau classique). La deuxième partie sera traitée dans un post séparé.
Qui n’a jamais eu quelqu’un de son entourage qui a fissuré l’écran de son smartphone ? Surement pas grand monde. Il faut dire que la taille de certains écrans ne favorise pas la protection de l’appareil, plus la surface est grande, plus le risque l’est.

Après avoir vu comment créer un serveur multimédia grâce à OSMC, nous nous sommes penchés sur les serveurs de fichiers et plus précisément sur comment installer un serveur cloud, ou serveur de fichiers (choisissez le nom que vous voulez) sur une Raspberry Pi.

Nous nous sommes intéressés à OwnCloud, un système libre, qui existe depuis quelques temps déjà (le projet a été lancé en 2010) et qui est une alternative à DropBox par exemple.

***

& pour conclure les news de ce mois, ces trois billets ô combien importants :

Il y a quelques jours, Microsoft présentait ses excuses pour l’énorme panne de son service Skype. La firme réalisait de grosses mises à jour qui ont pris plus de temps que prévu et ont entrainé un arrêt quasi complet de Skype.

Peu de temps avant, Amazon Web Service connaissait une panne partielle d’environ 5 heures, entrainant dans sa chute des services comme Netflix

Il y a quelques temps, certains services de Google tombaient en panne eux aussi…

La liste est longue, les exemples ne manquent pas pour expliquer à quel point la dépendance aux GAFA est parfois problématique.

Ces interruptions de services devraient nous faire réfléchir quant à celle dépendance dont il est question.

Qu’arrivera-t-il si, un jour, Amazon Web Service s’effondre pendant des jours ? Qu’arrivera-t-il si Google tombe en panne pendant toute une journée ?

Nous ne nous en rendons peut-être pas compte mais cela pourrait avoir des conséquences catastrophiques et pas uniquement dans la sphère numérique.

J’y pense, Microsoft s’est également dernièrement excusé pour les mises à jour forcées vers windows 10 ! C’est curieux, non !? (Il a fallu tout de même un très grand nombre de critiques pour qu’ils changent enfin leur « fusil d’épaule » …)

Lourdement mises en cause pour avoir laissé les agences gouvernementales accéder aux données de leurs clients, les grandes entreprises du Web ont vite senti qu’elles risquaient gros à passer aux yeux du monde entier pour des complices de l’espionnage de masse. Elles ont donc défendu leur position avec une belle énergie en clamant leur bonne foi : elles auraient été les victimes non consentantes des intrusions de la NSA.

Dans cette recherche d’une crédibilité essentielle pour leur survie économique — car à chaque utilisateur perdu c’est la monétisation d’un profil qui disparaît, elles multiplient les déclarations hostiles aux pressions, de plus en plus fortes aux USA, pour limiter voire interdire le chiffrement de haut niveau, comme pour leur imposer des portes dérobées. C’est ce que nous pouvons voir dans cette compilation réunie par l’EFF.

Bien sûr, je vous crois « sur parole » mes amis les GAFAM !

“Nous sommes dans une société de moutons”, “les gens vont dans le sens de la majorité”,  “la population se laisse influencer par les médias de masse”…  qui n’a jamais entendu ce genre de propos au sujet de notre société ? Pourtant, l’opinion, les comportements, attitudes, croyances, ou sentiments d’un individu sont loin d’être strictement régies par l’influence des masses. Il existe aussi l’influence minoritaire, qui au contraire du conformisme, nous influence en profondeur. En effet, nous sommes émerveillés par certaines personnes qui font avancer nos idées, nous aident au quotidien ou nous impressionnent intimement. Nous sommes prêt à suivre certains leaders que nous considérons comme étant aptes et légitimes à nous montrer une direction à suivre ou même à diriger nos vies. Nous sommes même dans certains cas, complétement sous emprise d’une personnalité, comme le sont certains humains “fans” de personnalités connus.

Nous allons donc essayer de comprendre le fonctionnement de ces influences pour tenter de répondre à LA question existentielle, celle que l’on se pose tous les matins en prenant les transports, celle qui nous traverse l’esprit en voyant nos contemporains s’enivrer dans une décadence profonde, la question cosmique  : sommes-nous de vrais moutons ?

Je vais d’ailleurs vous préparer un petit billet sur ce sujet ici dans les semaines à venir…

>>> Plus d’actualités @
shaarli.sweetux.org & rss.sweetux.org


2/ Le dossier du mois :

LOGICIEL & AUTOMOBILE

C’est pour faire suite au scandale survenus il y a quelques semaines que j’ai voulu réaliser ce « mini dossier » sur ce sujet (qui un jour prochain aura sans doute encore plus d’importance). En effet :

L’affaire Volkswagen est un scandale industriel lié à l’utilisation par le groupe Volkswagen, entre 2009 et 2015, d’un logiciel diminuant frauduleusement les émissions polluantes de certains de ses moteurs diesel lors des contrôles d’homologation. Selon le groupe, plus de 11 millions de véhicules de ses marques Volkswagen, Audi, Seat et Škoda en ont été équipés à travers le monde. L’affaire, sans équivalent dans l’histoire automobile, est révélée en par l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) et a entraîné la démission du président du directoire du groupe Martin Winterkorn. Une enquête du département de la Justice des États-Unis est en cours afin d’établir précisément les faits.

Dans la presse, de nombreux articles ont relayé celui-ci, et j’ai retenu les suivants dans mes flux rss :

Le scandale du trucage au moment des tests anti-pollution opéré par Volkswagen, révélé en septembre 2015, rappelle l’importance du logiciel libre mais également du droit à l’ingénierie inverse pour tous.
Je suis bien d’accord avec la position de l’APRIL … même si je suis conscient que en l’état actuel de la réglementation (et en grande partie à cause des brevets & de la protection des secrets industriels), ça n’est pas encore gagné !
Il aura donc suffi d’un petit logiciel perdu dans les centaines de milliers de lignes de code qui font désormais fonctionner nos voitures pour faire vaciller un géant mondial de la construction automobile. Quelques lignes de codes capables de modifier le calculateur moteur, permettant de réduire les émissions de gaz polluant d’un véhicule, uniquement lorsque celui-ci est soumis aux conditions très spécifiques des tests, comme l’explique dans son article de synthèse LeMonde.fr. Les conditions très établies et très spécifiques des tests (accélération lente, vitesse moyenne très faible, capot ouvert…) comme l’évoquait Thibaut Schepman pour Rue89 créent autant de conditions permettant au calculateur de la voiture de reconnaître s’il est en phase de test lui permettant d’adapter sa puissance et ses émissions en fonction. Car pour moins polluer, la voiture doit surconsommer.

Eh oui, lorsque l’on triche, c’est normal de s’en prendre « pleins les dents » … c’est un « juste retours de manivelle » … en espérant que ça serve de leçon / d’exemple pour que ça n’arrive plus à l’avenir …

Selon l’Electronic Frontier Foundation (EFF), Volkswagen n’aurait pas pu dissimuler le logiciel truquant les résultats des tests anti-pollution de ses voitures si la loi n’interdisait pas aux chercheurs de travailler sur le firmware des véhicules.
Il faudrait donc faire en sorte que des « laboratoires indépendants » puissent avoir un accès « légal » à ces « secrets industriels » afin de s’assurer qu’il n’y a pas de triche … ni de portes dérobées d’ailleurs …
Très largement documenté dans la presse, le scandale qui touche actuellement Volkswagen est la conséquence directe de la découverte des manipulations technologiques effectuées par l’entreprise pour truquer les performances de ses moteurs au diesel. Il a aussi jeté une lumière inattendue sur le rôle du droit d’auteur, qui empêche les experts d’analyser les firmwares des véhicules.

… Ainsi, nous aurons peut-être à l’avenir des véhicules « connectés » plus fiables !

Je conclurais par cette critiques sur la protection des logiciels embarqués :

Le débat né de l’affaire Volkswagen est surtout centré sur les protocoles de test, mais l’Electronic Frontier Foundation explique depuis novembre 2014, que la protection des logiciels embarqués par le droit d’auteur représente une « menace » que cette affaire a mis évidence sur un cas concret. Elle pose la question de l’accès au code source des logiciels embarqués, ainsi que de l’utilisation des logiciels libres dans le monde de l’automobile.

>>> + d’infos @

https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Volkswagen

>>>Liens Bonus @


3/ Le coup de cœur du mois :

LIBRE @ TOI

Parmi les différentes « bonnes choses » découvertes au cours de ces dernières semaines, il y a cette nouveauté très intéressante que je voulais vous faire découvrir :

Dans le milieu associatif et libriste, Libre@Toi commence à se faire un nom. Bien que sa visibilité publique soit encore récente, ce jeune projet est prometteur et représente l’aboutissement de l’activité opiniâtre d’une petite équipe qui met son énergie à concrétiser ses idéaux, depuis plus d’un an.

On peut déjà par exemple revoir des émissions comme l’atelier de Genma sur le chiffrement, parcourir la série des Liberté, égalité, surveillés d’Olivier…

Vous vous en doutez, lecteurs du Framablog, une association qui veut porter les valeurs du logiciel libre sur d’autres domaines de la société, ça nous parle… C’est pourquoi, à l’occasion d’un évènement prochain qui inaugurera ses activités, nous avons proposé à ses membres une petite centaine de questions. Ils ont tenu à répondre à plusieurs voix, et c’est tant mieux.

>>> Source(s) & plus d’infos @

https://libre-a-toi.org/https://libre-a-toi.org/en/static/page/2/A-propos.htm

 

 


Rendez-vous le mois prochain pour d’autres nouvelles,

Cordialement,

bannière grise2