Informatique libre – Philosophie GNU – V. Bonnet | April

Richard Matthew Stallman, concepteur du projet GNU, a voulu très tôt faire le lien entre les quatre libertés de l’informatique libre et une approche large et complète de l’autonomie de l’être humain, essentielle, inaliénable, non négociable. Le propos de cette conférence sera donc de présenter les caractéristiques de la philosophie GNU, telle qu’on peut en lire les développements sur le site de la FSF. Et aussi montrer qu’une adhésion aux valeurs du free software est un engagement existentiel très fort. Le rapport à nous-même, aux autres et au monde, dans la philosophie GNU, prolonge par exemple les propos humanistes de La Boétie, dont le Discours sur la servitude volontaire, au moment de la Renaissance, dénonce les pratiques confiscatoires et rusées des tyrans d’alors. Les servitudes technologiques, économiques et politiques que dénonce Richard Stallman dans le philosophie GNU, par leur métamorphoses incessantes et les ruses renouvelées qui les installent, requièrent toute l’attention et les capacités d’analyse de la FSF et de l’April. La philosophie GNU donne des pistes pour rester vigilants.

Source : Informatique libre – Philosophie GNU – V. Bonnet | April

#0.19

#0.19 / JANVIER 2017

Nouvelle année, nouvelle saison, nouvelle formule :

Je vais donc désormais « fusionner » l’ensemble des 4 sous-rubriques de la première partie (INFOLIBRE / LMPC / GEEK / SWEETUX), puisque de toute manière, les sujets évoqués sont bien souvent « transverses »… & si je le peux, je vais réduire la liste aux plus importants, puisque vous trouverez de toute façon tous ces billets dans mon inséparable SHAARLI … mais également depuis peu @ sweetux’Autonews !

Je vais également ajouter une quatrième partie : Le dossier du mois (qui fait son « come-back » … les derniers dossiers datant des #1.7 #2.7 #3.7). Celui-ci pourra concerner un sujet d’actualité … ou pas, selon l’envie du moment, et au choix, l’une des 4 sous-rubriques … ou pas !


1/ L’actualité du mois écoulé :

Comme toujours, l’actualité est chargée … mais en ce début d’année, fort heureusement, il n’y a pas trop de nouvelles « négatives » …

Comme toujours, divers sujets seront ici présentés … & vous en trouverez les mots-clés dans les tags du billet.

@ Photographie dans les musées : un domaine public peut en cacher un autre… – – S.I.Lex –

Le Conseil d’Etat a rendu la semaine dernière un arrêt important pour trancher un conflit qui durait depuis 10 ans entre une société de photographie et le musée des Beaux Arts de la ville de Tours. Cet établissement refuse en effet depuis 1984 (!!!) d’accorder des autorisations de photographier les pièces de ses collections à d’autres photographes professionnels que ceux qu’il missionne pour réaliser des reproductions des oeuvres figurant sur son site. La société J.L. Josse a considéré que cette politique lui faisait subir une inégalité de traitement et a remis en cause la légalité du règlement intérieur du musée, en s’appuyant notamment sur le fait que les oeuvres qu’il souhaitait photographier appartenaient au domaine public après expiration du droit d’auteur.

@ Tout ce que votre navigateur peut balancer sur vous – Korben

Peu de gens en ont conscience, mais votre navigateur peut en dire beaucoup sur vous. Votre adresse IP évidemment, les plugins installés sur le navigateur, mais aussi votre géolocalisation, le type de machine et de connexion que vous avez, et même les sites web sur lesquels vous êtes connecté.

Si vous lisez mon site depuis longtemps, vous savez déjà tout ça, et vous savez aussi que rien qu’avec ces infos, on peut vous tracer de manière individuelle.

@ Laptop Open source hardware – LinuxFr.org

Disclamer : Le titre est discutable car les chips ne sont pas OSHW.

Il s’agit d’un petit Ordi portable basé sur un processeur ARM A64 de chez Allwinner et conçus par Olimex.
En fait l’idée n’est pas nouvelle cela fait un peu plus d’un an que le prototype de la coque a été dessiné et livré, la carte mère est entièrement conçue à l’aide de Kicad un logiciel libre de conception de circuit (et Français en plus ;-)) et basée sur la plateforme A64-Olinuxino dont les schémas sont visible sur leur GitHub.
Son petit nom, TERES-I l’explication de ce nom est donnée sur la page dédiée sur le site d’Olimex.
Je pensais le projet en pause (voir bronsonisé) mais une petite recherche sur le blog m’a montré que j’avais tors, le projet suit son petit bonhomme de chemin avec un post de cet été détaillant pas mal de déboire que les concepteurs ont eu à essuyer, et un plus récent expliquant qu’Olimex sera au FOSDEM 2017 et que le TERES-I aussi.
Affaire à suivre.

@ Quelle Assemblée Constituante ? Quelle 6ème République ? — Georges SPORRI

Les tares de la 5ème République sont connues : une organisation territoriale du pouvoir qui empêche la représentation paritaire des CSP et même des classes sociales… La parité hommes/femmes progresse à la vitesse d’un escargot et n’est évoquée que pour masquer l’absence totale d’ouvriers et d’employés… La très stupide élection présidentielle masque aussi de vrais enjeux et produit un crétinisme civique massif

@ Amazon Web Services, étonnant poids lourd du cloud computing, face à Microsoft, IBM et Google

Il s’agit dans cet article de retracer l’étonnant parcours de Amazon dans le secteur du cloud computing qui n’était pas, a priori, son cœur de métier mais qui est devenue l’activité la plus rentable au sein de sa vaste galaxie (Amazon Marketplace, Fulfillment by Amazon, Amazon Web Services…).

@ À la recherche des données perdues

Elles ont nos données ; « elles », ce sont les grandes entreprises du Web : Google, Facebook, Yahoo!, Amazon… et les moins grandes, toutes aussi agressives dans l’entreprise de captation de données. Nous échangeons des messages avec un ami sur des vacances hypothétiques en Crète, et nous voilà inondés de pubs pour des hôtels, des transports… pour la Crète. Certaines viennent manifestement d’une analyse des emails échangés, mais les autres ? Comment sont-ils au courant ?

Regardons d’abord comment fonctionne le Web. Que se passe-t-il quand je visite n‑importe‑quel‑site.com/unepage.html ? Petit dialogue explicatif :

@ Le navigateur Tor et Mozilla Firefox en symbiose – Communauté Mozilla francophone

Tel un calendrier de l’Avent qui n’en porte pas le nom, le projet Tor a au cours du mois de décembre publié une série de billets Tor at the Heart qui met en exergue des organisations et des projets « qui dépendent de Tor, sont développés par dessus Tor ou accomplissent mieux leurs missions grâce à l’existence de Tor ». Fin décembre, ce sont Ethan Tseng et Richard Barnes de Mozilla qui ont explicité la collaboration étroite entre les équipes de développement du Navigateur Tor et celles de Firefox. La communauté Mozilla francophone a traduit ce billet pour vous :

@ Les Exégètes Amateurs lancent leur riposte juridique contre le fichier d’identité sur les Français – Politique – Numerama

Le collectif des Exégètes Amateurs dévoile sa stratégie juridique contre le fichier TES, découvert fin octobre 2016, et lance un appel aux contributions extérieures pour consolider son action.

@ Éléments de langages et arguments pour promouvoir la démocratie – On refait le blog

Avec les sources indiscutables qui vont avec

2017 approche et la démocratie va encore être mise à mal par les élections qui viennent. Voici un peu de matériel intellectuel destiné à la promotion de la démocratie réelle.

N’hésitez pas à vous servir dans cette argumentation libre de droits pour étayer vos discussions sur les forums, les réseaux sociaux, les bars et dans les repas de famille. Et ajoutez en commentaire ce que j’ai pu oublier, ou corrigez ce que j’ai mal dit.

@ 30 000 votants ont désigné leur candidate « citoyenne » à la présidentielle – Basta !

La Primaire.org s’est lancée mi 2016 pour désigner un candidat « citoyen » à l’élection présidentielle de ce printemps. Plus de 120 000 personnes se sont inscrites pour participer au processus de sélection. Les candidats initiaux étaient nombreux : 215 en tout ! Parmi eux, seize ont réussi à rassembler les 500 parrainages citoyens nécessaire pour se qualifier. En octobre, cinq d’entre eux, dont deux femmes, ont été choisi lors d’un premier vote. Et ce 30 décembre, 32 685 personnes ont, selon le décompte de l’association, participé au vote final. Soit davantage que lors de la primaire d’EELV, qui avait réuni un peu plus de 17 000 votants en octobre.

Les cinq candidats « citoyens » et leurs propositions ont été évalués par un système orignal de notation, avec une échelle d’appréciation : « très bien », « bien » « assez bien » , « passable » et « insuffisant » (voir ici). C’est une femme, Charlotte Marchandise, qui a finalement obtenu une majorité d’appréciations « très bien ». Elle a donc été désignée candidate du mouvement. Charlotte Marchandise n’est pas absolument novice en politique, mais presque. Elle est élue municipale de Rennes, adjointe à la santé, depuis deux ans. Elle n’est affiliée à aucun parti mais figurait comme candidate citoyenne une liste de gauches unies (EELV, Front de gauche puis fusion avec le PS).

Il lui reste désormais à réunir les 500 parrainages d’élus nécessaires pour être en mesure de se présenter à la présidentielle.

@ Domotique libre avec Jeedom | Le Blog d’ANDRE Ani

Jeedom, basé à Lyon, développe une solution domotique compatible avec de nombreux objets comme des thermostats, des ampoules ou encore des volets roulants. Elle permet de faire des économies d’énergie en gérant au mieux sa consommation, mais elle peut aussi détecter les chutes, utiles pour aider des personnes âgées.

Mais son principal atout, c’est que Jeedom est open source, et de plus, il ne se base pas sur des applications dans le cloud afin de protéger votre vie privée. Je trouve cela vraiment bien et intéressant. Ils ont créés plusieurs boîtiers à installer chez soi afin de rendre sa maison plus « intelligente ». J’avoue, ça donne envie, beau projet.

@ Linux en forte croissance! | QuebecOS

Bonne nouvelle pour les fans de Linux, car plusieurs grands sites indiquent que leurs statistiques ont montrés que Linux est en hausse!

Note: Ces données doivent toujours être pris avec une pincée de sel. Mais c’est la tendance générale qui s’avère intéressante!

@ Surveillance : Tristan Nitot à l’aide des internautes

C’est un pari difficile que de vulgariser des concepts techniques. C’est étonnamment bien réussi de la part de Tristan Nitot, dans son live « Surveillance://, Les libertés au défi du numérique:comprendre et agir ». Expliquer les enjeux de la surveillance et les moyens mis en place par les Etats et les entreprises privées, n’est pas chose aisée. Les non-spécialistes ont tendance à rapidement utiliser le point #spagrave, #jairienacacher ou #jinteressepersonne. Et pourtant, lorsqu’on leur explique que même s’ils n’ont rien à cacher, ils ne donnent pas leur numéro de carte bancaire à un inconnu, que même s’ils ont de belles fesses, ils se promènent habillés plutôt que nus, ils comprennent assez bien l’idée que l’on souhaite leur faire passer.

@ La fin du travail

L’emploi continue d’être une obsession de nos dirigeants: certaines élites sont quasiment affolées à l’idée que la technologie allait libérer le temps et permettre au plus grand nombre de s’instruire, de réfléchir, voire, tenez vous bien, d’éduquer ses enfants.
Nous avons donc un ministre de l’emploi dont le job consiste à faire perdurer cette institution, ou plutôt cet esclavage.
Car, avec un revenu mensuel médian en France en dessous de 1500 euros nets, quelle liberté reste-t-il à l’employé ?
Le mot emploi contient d’ailleurs sa propre contradiction: je veux bien qu’on emploie un outil mais comment peut on employer une personne sans en faire une machine ?

@ PROPRIÉTÉ ET COMMUNS à paraitre le 21 janvier 2017 | mouvement utopia

Les communs sont-ils une alternative à la société du tout marché, une réponse à l’offensive néolibérale, une voie pour le dépassement du capitalisme et de l’étatisme, la révolution du XXIe siècle ?
Ce livre montre qu’il s’agit de tout cela. Le concept de commun demande la coexistence d’une ressource défi nie, d’une communauté déterminée et d’un mode de gouvernance collectif. Il ouvre de nouveaux champs à la démocratie et souligne les limites d’une régulation par le marché ou par le public.
Cette renaissance des communs, à laquelle nous assistons un peu partout dans le monde, a été dynamisée par l’apparition des communs informationnels (logiciels libres, Wikipédia, licences Creative Commons…) luttant contre les abus de la propriété intellectuelle.

@ Les consultations publiques en ligne doivent être basées sur des logiciels libres | April

La consultation publique en ligne initiée par MM. les députés Luc Belot (PS) et Patrice Martin-Lalande (LR) sera clôturée mardi 17 janvier. Elle porte sur leur proposition de loi « généralisant la consultation publique en ligne, par l’internet, sur les textes de loi avant leur examen par le Parlement »

@ Virginie Deleu défend le revenu de base à Valenciennes – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Nous republions sur notre site la vidéo ayant fait un tabac sur Facebook avec plus d’un million de vues : Virginie Deleu défend ici le revenu universel dans le cadre du TEDxValenciennes.

@ Nouveautés KDE 5.9 : On pourra personnaliser facilement ses tableaux de bord – News – Linuxtricks

Un bref article pour vous montrer une nouvelle fonctionnalité de KDE Plasma 5.9, quand il sera sorti.

Cette nouveauté se résume à des thèmes complets permettant aussi de personnaliser aussi les tableaux de bords. On retrouvera donc 2 thème :
– KPlasma offrant une apparence similaire à GNOME Shell
– United offrant une apparence similaire à Unity de Ubuntu

@ Un cours en ligne vous apprend à maîtriser Wikipédia de A à Z – Pop culture – Numerama

Le chapitre français de la fondation Wikipédia va donner des cours à ceux qui veulent apprendre comment contribuer à l’encyclopédie libre et gratuite. Les cours débuteront en mars et sont ouverts à tout le monde.

@ Kit d’apprentissage : clavier, souris, copier/coller, les bases. – JCFrogBlog4

J’ai passé pas mal beaucoup énormément trop d’heures à faire un kit d’apprentissage pour un atelier destiné aux membres de notre association Université Populaire du Numérique de Damgan. Comme j’ai pu le mettre à l’épreuve du feu et qu’il m’a semblé d’une efficacité non nulle, je me permets de le partager.

Il s’adresse à des plus ou moins grands débutants. Je pense qu’il peut aussi bien servir à expliquer des choses à un proche qu’à faire une formation pour un groupe.

Tout est disponible sur GitHub. Il n’a pas la prétention d’être parfait, mais devrait au moins pouvoir servir de bonne base.

@ A quand un Frama OS ? – Le blog de Genma

Ce billet fait suite à mon premier billet De Framasoft à Yunohost, réapproprions nous le cloud.

Devant l’ampleur que prend le projet Degooglisons Internet avec Framasoft, devant tous les services qui sont mis en ligne, beaucoup sont les demandes d’avoir un système d’identifiant unique pour les différents services et surtout des remarques du type « à quand un Frama OS ? ».

@ Mycroft débarque sur Raspberry | Le Blog d’ANDRE Ani

Mycroft est un projet d’assistant personnel intelligent pour Linux. Je vous en avait déjà parlé  il y a un moment. J’aime beaucoup ce genre de projet, même si, malheureusement, ils fonctionnent souvent via le web et des outils pas toujours très libre. Je rêve d’un monde ou chacun aura son Jarvis libre chez soi 😉

Afin d’aider à l’adoption de leur projet, et aussi pour avoir des retours et trouver de nouveaux contributeurs, Mycroft vient de publier une image de son projet pour le Raspberry, nommé Picroft. Pas besoin de configuration, on installe la clé, on démarre, et c’est prêt. Très bonne idée je trouve. En espérant que la communauté s’en empare et l’améliore encore.

Une raison de plus, s’il en fallait, pour acheter un Raspberry 😉

@ Le Parlement européen va débattre du revenu de base pour contrer la menace des robots sur l’emploi – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Le Parlement européen votera un rapport appelant la Commission européenne et tous les États membres de l’Union à « se pencher sérieusement » sur le revenu universel pour anticiper les conséquences économiques de l’automatisation et de l’intelligence artificielle.

@ Domaine public 2017 et liens hypertexte en danger dans le 56Kast de Libé/NoLife – – S.I.Lex –

J’ai eu à nouveau cette année la chance d’être invité par Camille Gévaudan et Erwan Cario dans l’émission 56Kast produite par la chaîne NoLife en partenariat avec Libération. Nous avons pu parler de deux sujets : la promotion 2017 des auteurs qui entrent dans le domaine public (H.G.Wells, Laszlo Moholy-Nagi, L’internationale, Jeanne Lanvin, J.M. Keynes, etc) et la réforme européenne du droit d’auteur, qui risque de constituer un des sujets importants au cours de l’année à venir, à cause de deux gros points noirs qui figurent dans le texte : une menace sur les liens hypertexte à cause de la création d’un nouveau droit voisin au profit des éditeurs de presse et une obligation généralisée de filtrage automatisé des contenus qui serait imposée aux plateformes.
À l’occasion de la journée internationale de la protection des données qui aura lieu le 28 janvier, de nombreux « cafés vie privée » seront organisés en France. Ces initiatives sont des séances de formations et de discussions autour de la protection de la vie privée en ligne ainsi que des données personnelles

@ Emmaüs : nous sommes le monde de demain | mouvement utopia

Le 22 janvier à Paris tous les chemins mènent à la place de la République. Chaleur humaine assurée…

@ « Money for nothing » : l’heure du revenu de base universel a-t-elle sonné ?

https://www.flickr.com/photos/aigle_dore/8273660863/

« Money for nothing » (« de l’argent pour rien ! »), au-delà d’une simple chanson des Dire Straits sortie en 1985, l’expression court actuellement sur toutes les lèvres, au cœur des débats politiques et des programmes proposant d’instituer des salaires de base aux citoyens, quelle que soit leur activité économique.

Ainsi, à travers le monde, des expérimentations du revenu universel sont mises en place, les gouvernements explorant la possibilité de verser un salaire aux personnes à taux forfaitaire, indépendamment de leur participation au marché du travail. Inconcevable ?

@ De 2008 à 2016 : comment la musique est redevenue politique – Pop culture – Numerama

Ils sont talentueux, célèbres et dans toutes les oreilles et pourtant, on a bien cru qu’ils avaient abandonné leurs combats politiques. Qui sont-ils ? Les artistes et les musiciens qui en 2016 ont repris l’héritage de la musique contestataire. Retour sur ces huit années qui ont changé le visage de la politique en musique.

@ Wallabag it, une belle occasion d’y aller de votre poche ! – Framablog

Pour ne plus avoir 50 onglets ouverts « à lire plus tard » et garder tous les articles qu’on veut lire dans la poche, il existe une solution simple et libre : wallabag.

Wallabag, c’est le logiciel qui se trouve derrière notre service Framabag. Le principe est simple : vous vous inscrivez au service, et vous ajoutez l’extension à votre navigateur (Firefox ou Chrome/Chromium) afin d’avoir le bouton magique qui vous permet de sauvegarder vos articles à lire plus tard.

Ensuite, il ne vous reste plus qu’à aller les lire sur le site web du service ou depuis l’application de votre ordiphone…

@ Chiffrement, sécurité et libertés, positionnement de l’Observatoire des libertés et du Numérique | La Quadrature du Net

Paris, 24 janvier 2017 — Depuis quelques temps, certaines volontés politiques s’affichent afin de remettre en cause les protections techniques et juridiques garanties par les méthodes de chiffrement. Pour s’opposer à ces propositions dangereuses, l’Observatoire des Libertés et du Numérique publie son positionnement concernant la défense du droit au chiffrement, outil indispensable à la protection des libertés à l’ère numérique.

@ HandyLinux, c’est fini! | QuebecOS

La distribution HandyLinux est un projet novateur amicale basé sur Debian. La distribution comporte un menu d’application personnalisé qui a été conçu pour faciliter l’utilisation de Linux pour les nouveaux arrivants. HandyLinux est aussi, avant tout, une distribution en français et une bonne plateforme pour les francophones. Malheureusement, le projet HandyLinux s’arrête. Dans un billet de blog d’adieu, le projet explique que la distribution n’a pas attiré assez de soutien communautaire. On peut lire cette déclaration: « Réjouissons-nous de la disparition de cette distribution qui a montré qu’une distro de plus, c’est pas la meilleure idée car en dehors de la dispersion des ressources de développement, il y a aussi (et surtout) dispersion des ressources de support. C’est cet aspect qui a manqué à HandyLinux : pas assez de monde pour former une communauté solide et pouvant faire face aux attaques inévitables dès qu’on a un poil de succès. » Le site Web, les forums et les autres ressources du projet resteront en place pendant plus d’un an, jusqu’au 6 avril 2018. Cela devrait donner aux utilisateurs de HandyLinux le temps de migrer vers d’autres plateformes.

@ L’après CyanogenMod : LineageOS 14.1 est à présent disponible au téléchargement – Tech – Numerama

À la suite de la fermeture de la startup Cyanogen entraînant la fin notamment de l’OS open source CyanogenMod, les développeurs se sont rassemblés autour du nom LineageOS. Aujourd’hui vous pouvez télécharger la première version du système d’exploitation.

@ Installer ONLYOFFICE Desktop Editors sous Linux et connecter à la solution Web | memo-linux.com

ONLYOFFICE Desktop Editors est une version de bureau de la suite bureautique basée sur Web ONLYOFFICE pour Linux, Windows et Mac OS distribuée selon les termes de la licence AGPL v.3. Elle regroupe un traitement de texte, un tableur et un créateur de présentations tout en permettant de travailler en mode déconnecté et passer au mode en ligne pour la collaboration et co-édition des documents.

@ L’April a 20 ans – Ensemble, continuons à développer l’informatique libre | April

L’April fête ses 20 ans1 ! Vingt ans d’actions pour promouvoir et défendre le logiciel libre.

Si nous sommes particulièrement fiers du travail accompli ces dernières années, nous sommes également conscients que le combat est loin d’être gagné, et que nous devons rester plus vigilants que jamais pour obtenir le droit à une informatique loyale au service de l’intérêt général.

L’April continuera à agir pour porter la notion de priorité au logiciel libre au niveau de l’action politique (« vie de la cité »). Elle se montrera également offensive en multipliant les outils de sensibilisation au logiciel libre.

@ NégaWatt présente son scénario révolutionnaire pour une autre politique énergétique – Basta !

Un air débarrassé de particules fines, un risque nucléaire qui diminue, des logements chauds pour tout le monde, des émissions de CO2 divisées par quatre, et des centaines de milliers d’emplois créés… Ce sont quelques-uns des séduisants objectifs du nouveau scénario de l’association négaWatt, qui réunit une vingtaine d’experts et de praticiens en énergie. Le document très fouillé, et très précis, qu’ils publient ce 25 janvier, livrent les détails de la transition énergétique que la France devrait, selon eux, engager pour qu’en 2050 le pays ne dépende plus des énergies fossiles et nucléaire.

@ Qwant lance son navigateur coffre fort sans tracking – Korben

Pour se positionner dans un écosystème verrouillé par quelques moteurs de recherches présents par défaut dans les navigateurs mobiles, Qwant, le moteur de recherche qui respecte la vie privée, doit faire preuve de ruse.

Leur dernière bonne idée, proposer à partir d’aujourd’hui une application Qwant pour Android et iOS que je teste depuis 1 semaine et que je vais enfin pouvoir vous présenter.

@ OpenSuse, une distribution méconnue – Framablog

À force de les rencontrer sur des événements libristes comme les RMLL et POSS, nous avons demandé aux ambassadeurs français d’OpenSuse de nous parler de leur distribution GNU/Linux.

@ Oui, le travail disparaît | Grise Bouille

Je m’intéresse assez peu aux primaires des différents partis (le fait qu’elles soient peu intéressantes doit jouer, je ne sais pas). Par contre j’en entends parfois quelques échos. Cette année, par exemple, il semble que certains tentent enfin timidement de s’attaquer à ce problème qu’est l’aliénation à l’emploi (savamment renommée « valeur travail » dans les hautes sphères). Bon, très timidement, hein. Et puis pas d’inquiétude, les chiens de garde sont toujours là pour maintenir l’ordre établi.

Mais puisque pour une fois, on parle de quelque chose qui a un peu de sens, allons-y.

@ Decodex – quand Le Monde se fait Inquisiteur | Le Vilain Petit Canard

Le Monde, toujours à la pointe, franchit une étape supplémentaire en annonçant la sortie, le 1er févier, d’une boîte à outils de lutte contre les sites de « fausses informations ».
Cet outil, qui se déclinera selon trois modalités, n’aura rien moins que la prétention de classer par ordre de fiabilité les sites eux-mêmes, et non des articles spécifiques.  La bonne vieille tentation de la mise à l’index…

 

BONUS 1 :

@ Guide d’hygiène informatique | Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information

Parmi les mesures techniques que les entités publiques ou privées doivent prendre pour garantir la sécurité de leurs systèmes d’information, on qualifie les plus simples et élémentaires d’entre elles d’hygiène informatique, car elles sont la transposition dans le monde numérique de règles élémentaires de sécurité sanitaire.

@ Mots de passe : des recommandations de sécurité minimales pour les entreprises et les particuliers | CNIL

Alors que l’accès à de nombreux services est conditionné à l’utilisation de mots de passe, et dans un contexte de menace accrue sur la sécurité des données, la CNIL adopte une recommandation sur les mots de passe pour garantir un niveau de sécurité minimal en la matière. Elle met également des outils pratiques à disposition des professionnels et des particuliers.

BONUS 2 :

L’article de Numérama @ Si vous souhaitez être crédibles, arrêtez de dire « Les GAFA » – Tech – Numerama

Les GAFA n’existent pas. Essayons de comprendre pourquoi cette expression n’a pas de sens en 2017.

Ma « réponse » @ Si vous souhaitez être crédible, dites « GAFAM »

Les GAFAMs existent-ils ? Essayons de comprendre pourquoi cette expression a du sens en 2017.

 

Plus d’actualités @
shaarli.sweetux.org & rss.sweetux.org

& https://framasphere.org/public/sam7.atom

& http://autonews.sweetux.org/


2/ Le coup de gueule du mois :

@ La Quadrature du Net appelle à soutenir la campagne #SaveTheLink ! | La Quadrature du Net

Paris, le 12 janvier 2017 —  Un groupe d’eurodéputés de tous bords politiques, parmi lesquels la représentante du Parti Pirate Julia Reda, appelle les citoyens à se mobiliser pour empêcher l’introduction de dispositions dangereuses dans la réforme européenne du droit d’auteur. Leur campagne Save The Link ! vise à préserver notre capacité à partager l’information sur Internet, en empêchant la remise en cause de la liberté de faire des liens hypertexte et la généralisation du filtrage automatisé des contenus. La Quadrature du Net appelle à soutenir cette campagne pour éviter que la réforme du droit d’auteur ne débouche sur une nouvelle régression des libertés.

Relayez cette information ! Il ne faudrait pas que nos politiques se mettent à « détruire » internet avec de tels agissements !


3/ Le coup de cœur du mois :

Je partage ici ces découvertes  qui font chaud au coeur … à relayer sans modération !

@ Les Communs d’abord ! Un nouveau site web pour mettre en visibilité les Communs – – S.I.Lex –

Cette semaine, un nouveau site est lancé. Baptisé Les Communs d’abord ! , il a pour ambition de constituer « un média web indépendant ayant pour but de donner une visibilité aux multiples initiatives, publications et débats liés au mouvement des Communs. »
L’idée de cette initiative est née lors d’une réunion organisée par l’association Vecam, en juin 2016 lors de laquelle, constat a été fait que si les Communs sont de plus en plus présent dans l’actualité, il n’existait pas encore de média spécifiquement dédié à cette question.

@ Les Communs d’Abord – le media des communs

Les Communs d’abord est un média web indépendant ayant pour but de donner une visibilité aux multiples initiatives, publications et débats liés au mouvement des Communs.

& BONUS

@ Pexels – Des milliers de photos libres de droit à portée de clic – Korben

Si vous cherchez des photos pour illustrer vos articles de blog ou pour faire croire à vos amis Facebook que vous êtes un photographe hors pair, je vous invite à vous rendre sur Pexels.

Sur ce site, vous trouverez des milliers de photos libres de droits, accessibles via le moteur de recherche, mais aussi classé par mot clé ou dans des Tops.


4/ Le dossier du mois :

Dans ce premier dossier, je ne ferais pas de grands commentaires, je vous laisserais réfléchir sur les problématiques évoquées dans les quelques billets listés ci-après :

En effet, depuis quelques semaines (voir même un peu plus), j’ai pris connaissance d’un nombre croissant de billets critiques envers internet qui serait en train de « mal tourner » & que certains voudraient « fuir ».

Réfléchissons au « pourquoi du comment » en sommes-nous arriver là …

Lawrence Lessig : “La segmentation du monde que provoque Internet est dévastatrice pour la démocratie”

C’est avec une certaine inquiétude que Lawrence Lessig observe comment Internet est à la fois un outil fantastique et ce qui a renforcé la crise démocratique. Professeur de droit à Harvard, constitutionnaliste réputé, Lawrence Lessig est l’un des premiers penseurs du web. Dès les années 1990, il a réfléchi aux liens entre Internet et la démocratie. C’est à lui que l’on doit les licences “creative commons” (pour la mise à disposition d’oeuvres en ligne). Et la publication, en 2000, d’un texte devenu classique de la littérature numérique “Code is law” [“le code, c’est la loi”]. Il y expliquait qu’avec la numérisation de nos sociétés, le programme informatique était amené à faire loi. 16 ans, plus tard les algorithmes sont partout dans nos vies.

@ Quand la liberté devient dangereuse

Pour les libéraux, les libertaires, les libristes, les anarchistes… la liberté serait un indépassable, un état à poursuivre quoiqu’il en coûte parce qu’il ne pourrait qu’en découler des bénéfices. C’est malheureusement trop beau pour être vrai.

@ Le bug avec les idéologies du Net

Depuis une trentaine d’années, nous n’avons pas été avares en nouvelles théories politiques qui devaient changer le monde si elles étaient appliquées.

*    Les logiciels libres, l’art libre, les monnaies libres… vs les logiciels propriétaires, les œuvres sous copyright, les monnaies privatives de liberté.
*    La gratuité, l’abondance, le coût marginal zéro… vs le tout payant, la pénurie artificiellement maintenue au profit des capitalistes.
*    L’économie du don vs l’économie marchande.
*    La décentralisation réticulaire, l’horizontalité, l’auto-organisation, la coopération vs la subordination, le management top-down et la coercition.
*    Le tirage au sort ou la démocratie directe vs le vote et le modèle représentatif élitiste.
*    Le revenu de base vs pour unique horizon le salariat ou le chômage.

Nous pensions que, en mettant en œuvre ces théories, nous aboutirions à un monde plus fraternel, plus harmonieux, plus libre, plus respectueux, plus égalitaire… Nous pensions nous battre pour nos valeurs. Le problème, nous avons fini par confondre nos valeurs avec les théories politiques censées leur profiter.

Cette dérive n’est pas sans poser de problème.

@ Le libre : test du fanatisme ?

Depuis quelques années, je constate que certains défenseurs du libre deviennent sectaires, un peu comme certains communistes sont devenus totalitaires. N’est-ce pas en soi la preuve qu’il y a un ver dans la pomme ?

Soyons positifs & constructifs, il ne faut pas baisser les bras & « débrancher » !

Une fois les causes identifiées, il faut trouver les remèdes & agir, pour « faire » en sorte de construire un monde meilleur …

SOURCES & plus d’infos @ http://shaarli.sweetux.org/?searchtags=INTERNET+CULTURE+42

& en particulier @

+ cet article sensiblement sur la même problématique (mais sous licence « non libre »)

@ Le hold-up du logiciel libre


& pour conclure, terminons en « musique libre« , bien sûr :

Aujourd’hui, je vous présente Novlangue de Simon « Gee » Giraudot :

Vous pouvez également retrouver les accords/tablatures.

)> si vous aimez, il en a composé/interprété quelques autres @


Rendez-vous dans 1 mois pour d’autres nouvelles,

& si vous désirez un peu de lecture complémentaire d’ici-là, je vous recommande celles-ci :

 

 

Bonus @

 

 

Cordialement,

carte-visite-sam7blog

#0.12

#0.12 / MAI 2016

Une fois n’est pas coutume, j’ai terminé le mois de mai « synchro » entre mon mon shaarli & mon flux rss ! (Peut-être que l’actualité était moins chargée que les mois précédents … ou peut-être que j’ai volontairement écarté quelques sujets susceptibles de « fâcher »…)


1/ L’actualité du mois écoulé :

Compte-tenu de l’actualité « sociale & politique », ce moi de mai (qui est la continuité du 31 mars…) fait un peu penser à mai 68 ! Fort heureusement, il n’y a pas que ces sujets dans l’actualité : j’espère vous livrer ici les principaux sans en oublier de trop important.

@ INFOLIBRE

Voici « enfin » une suite bureautique libre & online … basée sur libreoffice :

@ Open365 : une alternative open source à Office 365 et Google Drive – Tech – Numerama

Office 365 et Drive ne sont pas l’alpha et l’oméga des suites bureautiques en ligne. D’autres solutions existent, notamment dans le champ de l’open source. C’est le cas par exemple d’Open365.

Pour ceux qui sont intéressé par un bon logiciel de montage vidéo :

@ Sortie de kdenlive 16.04.0 – LinuxFr.org

Une version majeure du logiciel de montage vidéo kdenlive est sortie, la 16.04.0. Elle corrige un certain nombre de bogues et autres instabilités. Il faut dire que le passage à KDE Frameworks 5 (KF5) ne s’est pas fait sans mal, en passant de la dernière version 0.9.10 sous Qt4 vers les versions sous KF5, je me suis retrouvé avec plein de bogues et d’effets qui ne marchaient plus en partie en raison d’un environnement KF5 pas forcément encore bien abouti sur ma Mageia 5. Au final, ça semble s’améliorer sensiblement et on retrouve (enfin) le niveau de stabilité de la 0.9.10 avec des fonctions supplémentaires.

Pensez à migrer sur Debian 8 ou l’une de ses nombreuses variantes, car c’est la …

@ Fin du support « normal » pour Debian 7 | QuebecOS

L’équipe de Debian nous annonce la fin imminente des mises à jour de sécurité pour Debian 7 « Wheezy ». Pour ceux qui désirent continuer d’opérer Debian Wheezy, cette version sera maintenant soutenue par Debian LTS (l’équipe du support à long terme). Voilà maintenant un an que Debian 8 « Jessie » est sortie et un peu plus de trois ans pour Debian 7. Information pour ses usagers : Wheezy LTS sera supportée du 26 avril 2016 jusqu’au 31 mai 2018. Il n’y aucun changement à faire au niveau de la configuration des dépôts de votre fichier sources.list car Debian LTS prend la relève des dépôts existants. Vous trouverez plus d’informations dans cette annonce.

Si vous cherchez une distribution 100% libre, en voici une bien connue :

@ gNewSense 4.0 | QuebecOS

Sam Geeraerts a annoncé la sortie d’une nouvelle version de la distribution gNewSense. gNewSense est basée sur Debian et contient exclusivement des logiciels libres et open source . La distribution est parrainée par la Free Software Foundation. La dernière version, gNewSense 4.0, est disponible pour les trois architectures (i386, mipsel et x86_64). « J’annonce par la présente la libération de gNewSense 4, nom de code Ucclia. Il est basé sur le solide Debian, modifié pour respecter les normes de la Free Software Foundation et est disponible pour les trois architectures: I386, amd64 et mipsel (Lemote Yeeloong). Les Torrents pour les images DVD en live sont disponibles, ainsi que les liens directs de téléchargement et images netboot « . Plus d’informations dans l’annonce de la liste de diffusion.

Je me laisserais bien tenter pour essayer de faire quelquechose durant les vacances estivales avec ce logiciel libre que je ne connaissais pas :

@ Silex le logiciel libre pour créer des sites web statiques – LinuxFr.org

Silex est un éditeur libre (GPL) de sites web en ligne ; il compte des milliers d’utilisateurs dans le monde. Il vous permet de réaliser vos sites Internet en toute liberté et de garder le contrôle total de vos données (interopérabilité, pas de « lock-in », pas de freeware, propriété des données). Il est accessible en ligne à l’adresse silex.me. Il n’y a pas d’installation à faire. Il fonctionne en glisser/déposer et en mode WYSIWYG (What You See Is What You Get, ce que je vois c’est ce que j’ai).

Encore une preuve flagrante de l’utilité des logiciels libres (dans tous les domaines …) :

@ Logiciel privateur de liberté… jusqu’à la prison ? – Framablog

Dans le mode du logiciel libre, et contrairement à ce que le nom laisse suggérer, ce n’est pas le logiciel qui est libre, mais bien l’utilisateur du logiciel.

Le logiciel propriétaire, c’est-à-dire l’opposé du logiciel libre, est alors parfois appelé « logiciel privateur », car il prive l’utilisateur de certaines libertés fondamentales (étudier, exécuter, etc. le code source du programme).

Rebecca Wexler, étudiante dans l’école de droit de Yale (Yale Law School) nous montre ici qu’en plus ne nous priver de ces libertés qui peuvent parfois sembler bien futiles pour tout un chacun, ces logiciels peuvent compromettre le système judiciaire et nous priver ainsi de nos libertés fondamentales.
Condamnés par le code
par Rebecca Wexler

Pour ceux qui souhaitent migrer en douceur vers le logiciel libre :

@ Nouvelle compilation de logiciels libres pour Windows 64 bits – LinuxFr.org

Une nouvelle compilation de logiciels libres pour Windows 64 bits est disponible en téléchargement libre et gratuit.

Plus de 60 logiciels libres ont été sélectionnés selon les critères suivant :

*    richesse fonctionnelle ;
*    licence(s) libre(s), de préférence copyleftées ;
*    logiciels disponibles à la fois pour Windows, Mac OS X et GNU/Linux, pour faciliter le passage de Windows à GNU/Linux ou de Mac OS X à GNU/Linux ;
*    développement actif.

Pour ceux qui souhaite naviguer sereinement & en toute liberté sur internet :

@ Tor Browser 6.0 : le navigateur web qui protège l’anonymat évolue – Tech – Numerama

L’équipe du projet Tor annonce la sortie de la version 6 du navigateur web Tor Browser, basée sur la branche 45 de Firefox.

 

@ LMPC

Pour cette actualité politique, je ne ferais pas de commentaires …

@ Comment l’accord de libre-échange Tafta pourrait laminer l’agriculture européenne – Basta !

Quelles seraient les conséquences sur le secteur agricole de la signature de l’accord de libre-échange Tafta, actuellement en cours de négociation entre l’Europe et les États-Unis ? Au-delà des impacts sanitaires – OGM, rinçage chimique des volailles ou utilisation des hormones de croissance dans l’élevage porcin –, le Tafta provoquerait une augmentation des importations et une chute de revenu conséquente pour les agriculteurs européens. Au point de bouleverser complétement le visage de l’agriculture européenne. Explications.

@ #NuitDebout : la démonstration du blocage politique et social français : Reflets

En un peu plus d’un mois, le mouvement « Nuitdebout » a permis de vendre beaucoup de papier, fait couler pas mal de salive, et démontré de nombreuses choses. Pas toujours celles que l’on attendait. Les analyses se succèdent sur le mouvement, avec leur lot de prédictions ou commentaires sur l’impossibilité de prédire la suite des événements, sans que personne ne puisse véritablement déterminer la qualité réelle de cet ovni politique et social qui enchaîne assemblée générale sur assemblée générale et commissions sur plusieurs places de villes françaises. Dont celle de la République, à Paris. Sauf que ce n’est peut-être pas seulement « Nuit Debout » en tant que tel qu’il faut analyser, mais plutôt la société française, ses élites déconnectées et opportunistes, son système politique à bout de souffle : tous ces phénomènes de plus en plus sous le feu des projecteurs, et qui ont… engendré le mouvement.

@ Le plein emploi est une arnaque… il faut partager le travail existant ! — Jean HAYMARD

Tant que les politiciens continueront à faire semblant de croire à un possible retour au plein emploi, il n’y aura aucune solution à cet état de fait. Pour raisons de technologies et de démographie, du boulot, y’en aura de moins en moins, et c’est tant mieux, si des robots sont capables de travailler à notre place, pourquoi s’esquinter la santé ? Par contre, si l’on est capable de produire plus de richesses avec moins de personne, il faut revoir entièrement la redistribution de cette richesse … en fait on tourne toujours autour du même problème : le partage, c’est une vérité certaine et un avenir inéluctable !

@ Mumble TRM et Monnaie Libre | Création Monétaire

Le mumble ensemble vient de finaliser la mise online des conférences interactives « Théorie Relative de la Monnaie » ansi que « Démocratie et Monnaie Libre » avec Mathieu Bize. Les deux sont intégrées dans la chaîne suivante (en haut à gauche pour dérouler le menu) :

@ Les cinq articles les plus lus en avril – MFRB

Afin de mettre en avant les articles les plus populaires du site du MFRB, nous avons décidé de vous présenter cette sélection mensuelle des cinq articles les plus lus.
Voici donc les articles qui ont été le plus lus le mois dernier, à lire, relire et partager !

@ La loi renseignement attaquée devant le Conseil d’État | La Quadrature du Net

Paris, le 10 mai 2016 — Les Exégètes amateurs, l’équipe juridique commune à La Quadrature du Net, FDN et FFDN, vient de déposer de nouvelles écritures dans les recours engagés au Conseil d’État contre la loi renseignement et ses décrets d’application. L’ensemble des arguments contre cette dangereuse loi de surveillance y sont développés. La stratégie consiste pour l’essentiel à mobiliser la jurisprudence de la Cour de justice de l’Union européenne. Une disposition de la loi renseignement restée complètement ignorée des débats parlementaires fait quant à elle l’objet d’une question prioritaire de constitutionnalité… Explications.

L’analyse ci-dessous a été publiée sur le site des Exégètes.

@ Technologie civique et activisme : quelle démocratie à l’ère d’internet ?

Cela fait maintenant plus d’un mois que l’idée que notre démocratie est en panne trouve un nouvel écho portée par la ferveur des Nuits Debout. Temporalité démocratique obsolète, déconnection et absence de représentativité des élites, corruption, aspiration au vivre ensemble, voilà quelques uns des maîtres mots qu’on lit dans les média ou entend sur les différentes places de France. Depuis des années, en France comme à l’étranger, ce combat a été pris à bras le corps par des entrepreneurs d’un nouveau genre, qui souhaitent s’appuyer sur la technologie pour réinventer notre démocratie.

@ Le revenu de base sera au cœur de la politique monétaire du XXIème siècle

Pour faire face à la spirale déflationniste, les gouvernements et les banques centrales n’auront bientôt plus d’autre choix que de recourir à une création monétaire qui sera directement distribuée à la population.

@ Le travail : parlons-en… : Reflets

Une partie de la population se fâche contre la régression réforme du droit du travail — instiguée et passée en force par le gouvernement socialiste — mais peu de médias traitent le fond du sujet, pourtant central, celui du… travail. Justement.

@ Sale (prin)temps pour les libertés | La Quadrature du Net

Paris, le 27 mai 2016 — La Quadrature du Net publie ici un communiqué du Syndicat de la magistrature, du Syndicat des Avocats de France, de La Quadrature du Net, du Cecil et de Creis-Terminal, membres de l’Observatoire des libertés et du numérique (OLN).

Sale (prin)temps pour les libertés. Une troisième prorogation de l’état d’urgence a été adoptée le 19 mai sans vrai débat, comme par fatalisme, au nom de la sécurisation de l’Euro de football et du Tour de France. Parallèlement, la loi sur la réforme pénale et la lutte antiterroriste votée en mai introduit dans le droit de nombreuses prérogatives de l’état d’urgence, installant les principes de l’état d’urgence permanent et de la régression des droits.

L’expérience d’un semestre sous cet état d’exception aurait dû finir de convaincre les élus que l’état d’urgence est tout aussi inutile à la lutte contre le terrorisme – qui nécessite en réalité de minutieuses enquêtes judiciaires sur ces réseaux criminels – que dangereux pour les libertés.

(…)

Les organisations signataires continueront à se mobiliser pour dénoncer cette dérive massive de nos législations, qui sapent les fondements de notre démocratie au motif de la défendre.

 

@ GEEK

J’invite tous les auteurs & autrices à prendre connaissance de ce manifeste plein de bon sens & à le signer également :

@ Auteurs et autrices libres, indépendant·es et solidaires : manifeste pour une alternative | Page 42

Dans la continuité du mouvement Nuit Debout dont nous soutenons l’action, nous avons travaillé à l’élaboration d’un manifeste alternatif pour les autrices et auteurs où il serait moins question d’ayants-droit et de lutte contre le piratage que d’unité, de partage, de lutte pour les Communs, d’innovation et de l’urgence d’une reprise en main par les premier·es concerné·es. Le 1er mai symbolise la lutte, mais aussi l’espoir et le renouveau : c’était donc une date parfaite pour publier ce manifeste.

Il était temps que cette mélodie mythique entre enfin dans le domaine public :

@ Le Boléro de Ravel (et sa partition) dans le domaine public ! – Romaine Lubrique

Grand jour aujourd’hui pour les Communs de la culture : Le célèbre Boléro de Ravel entre (enfin) dans le domaine public !
Et c’est tout un symbole pour le droit d’auteur vu la rocambolesque histoire de son héritage (voir la vidéo d’Antoine Defoort ci-dessous).Cela ne signifie pas que vous pouvez prendre n’importe quel enregistrement du Boléro et en faire ce que vous voulez, car il faut tenir compte du droit voisin des interprètes de cet enregistrement (le chef d’orchestre, les solistes, les musiciens d’accompagnement, l’arrangeur, l’éditeur…).
Cela signifie par contre qu’il n’y a plus d’autorisation à demander aux (étranges) ayants droit (moyennant finances) pour l’interpréter.Sauf que, aussi étrange que cela puisse paraître, il y a encore un obstacle : la partition, qui appartient à l’éditeur et que vous devez obligatoirement déclarer si votre interprétation est publique.

Vous savez ce que je pense des DRM … ces propos illustrent mes pensées :

@ Un livre électronique verrouillé par un DRM sera toujours un recul comparé à un livre imprimé (vidéo) | April

Dans le cadre de la Journée internationale contre les DRM (« menottes numériques ») ce 3 mai 2016, la vidéo concernant la question des livres électroniques et des DRM, réalisée par l’April, est toujours d’actualité.

Cette journée est l’occasion de rappeler à quel point ces menottes numériques sont dangereuses pour les utilisateurs comme pour les développeurs de logiciels libres, et empêchent des usages, pourtant tout à fait légitimes, des œuvres.

Je parlais tout à l’heure de Tor Browser : voici encore un article sur le sujet de la vie privée

@ L’anonymat en ligne avec Tor, c’est Nos oignons ! – Framablog

Comme beaucoup d’internautes, vous êtes ces dernières années de plus en plus préoccupé par la confidentialité de vos données et de vos communications.

Vous avez renforcé et renouvelé vos mots de passe, installé des extensions qui filtrent ou bloquent les contenus indésirables, vous luttez contre le pistage des GAFAM au cours de votre navigation, vous êtes en voie de dégooglisation, mais vous n’avez peut-être pas osé aborder une étape plus délicate et technique comme celle qui consiste à chiffrer vos échanges et vos disques durs, pas osé non plus utiliser le réseau Tor. C’est bien compréhensible, vous reculez un peu devant ce qui vous semble plus complexe et vous ne savez pas exactement de quoi il retourne… On entend dire des choses tellement inquiétantes aussi !

Si vous voulez en savoir plus sur les biens communs numériques, je vous recommande d’écouter cette émission :

@ Qu’est-ce que les communs (numériques) ? – SavoirsCom1

IMG_2274

Deux membres du collectif, Pierre-Carl Langlais et Silvère Mercier, ont eu le plaisir d’être invités par Radio Fréquence Paris Plurielles dans le cadre d’une tranche horaire animée par la Fondation Copernic sur le sujet des communs.

Merci à Damien et Corentin pour l’animation et à Claude pour la technique ! NB: cette émission a été enregistrée avant #nuitdebout

L’émission de ce soir est consacrée aux communs, à leur partage et plus particulièrement aux communs numériques, en lien avec l’adoption de la loi république numérique le 26 janvier dernier par l’assemblée.

Vous pouvez télécharger le mp3 de l’émission sur le site de l’émission (clic droit puis enregistrer ce fichier sous) cette émission ou l’écouter ici :

Si vous voulez vous gafamisez un peu plus dans vos discussions de groupe via internet, je vous recommande ce nouveau service mis en ligne par l’équipe de Framasoft :

@ Framateam : libérez vos équipes des groupes Facebook (et de Slack) – Framablog

Voilà un service de discussion qui se destinait, au départ, aux « dév », aux gens qui codent. Mais quand nous avons vu ses incroyables possibilités, on s’est dit que ce serait  dommage que la famille Dupuis-Morizeau passe à côté… Prêts à chatter comme vous ne l’avez jamais fait ?

Pour vous expliquer notre nouveau service Framateam, on s’est dit qu’une histoire et des images seraient bien plus efficaces qu’une longue liste à puces. Mais adressons-nous d’abord un court instant aux spécialistes de la programmation, aux plus barbu-e-s d’entre nous.

Si vous vous intéressez au droit d’auteur, aux licences libres & au partage d’oeuvres culturelles, je vous recommande cette lecture :

@ L’édition sans maison d’édition | Page 42

J’hésite toujours à partager mes réflexions relatives au monde de l’édition, d’autant que mes positions ne sont pas tellement en phase avec celles d’une écrasante majorité d’auteurs et d’autrices (cf. les questions du domaine public, de la réforme selon moi nécessaire du droit d’auteur, sur le partage/piratage et les Creative Commons aussi, bref, vous voyez le tableau). Quand tu y réfléchis deux secondes, c’est une déclaration de guerre. Ce n’est pas une guerre franche ni une guerre très précise quant à ses objectifs, et puis beaucoup de gens se fichent de mon avis comme de leur première paire de chaussettes (et je leur en sais gré), mais à mon petit niveau, c’est l’équivalent de se tirer une balle dans le pied.

Si vous aimez la musique libre, il n’y a pas que jamendo, il y a aussi dogmazic (entre autres) :

@ Dogmazic fête la première année de sa nouvelle ère – Framablog

Il y a un an le Framablog avait interviewé Alain, membre de Dogmazic qui avait participé au grand retour de la plateforme d’écoute de musique sous licence libre.

Pour fêter le premier anniversaire du site renouvelé, on a eu envie de détailler avec lui le bilan bien fourni de cette année… En profitant de deux belles conférences aux JDLL, Roka et Pouhiou ont mitonné la petite interview que voici pour qui ne pouvait être à Lyon lors de ces rencontres.

Et pour terminer cette série de billets, voici quelques conseils utiles …

… concernant votre messagerie :

@ Guide : quelle messagerie sécurisée choisir ? – Tech – Numerama

Depuis Snowden, PRISM et le scandale de la NSA, les messageries chiffrées ont le vent en poupe, poussant progressivement les utilisateurs et les sociétés à investir dans un chiffrement accessible et simple pour le commun des mortels. Voici notre guide pour savoir lesquelles sont les plus sécurisées, ou au contraire, celles qu’il faudrait éviter.

… concernant votre navigation :

@ 6 bonnes raisons d’utiliser la navigation privée plus souvent

Je suis toujours étonné de voir que certaines fonctionnalités des logiciels les plus courants, existants pourtant depuis de nombreuses années, sont parfois largement sous-utilisées par les personnes autour de moi, voire totalement ignorées.

Je me suis encore fait la remarque récemment avec un outil que tout le monde utilise au quotidien, et une des fonctions que n’importe quelle version moderne embarque aujourd’hui ; la navigation privée de nos navigateurs Internet.

Et pourtant, il y a une multitudes d’usages utiles de la navigation privée dont il me semble dommage de se priver.

Petit bonus concernant un sujet trop rarement évoqué, mais qu’il ne faut pas oublier :

@ La vente liée n’est pas toujours une fatalité – alterlibriste

Vous avez peut-être vu passer cette semaine l’article de l’April transcrivant les aventures de Laurent Costy que l’on peut écouter ou voir sur le 56Kast.

Ce combat est intéressant même s’il n’a pas été gagné jusque-là. Par contre, il a débuté il y a de nombreuses années, à un moment où Windows régnait en maître, et il pourrait dissuader ceux d’entre vous qui souhaiteraient se faire rembourser leur licence Windows qu’ils considéreraient inutile car utilisateurs d’un OS alternatif libre.

Ce que ne dit pas l’interview, c’est que certains constructeurs ont mis en place des procédures de remboursement efficaces qui permettent d’être dédommagé de la licence Windows en quelques semaines sans avoir à fournir des pièces incongrues, ni faire un procès.

Je vous recommande donc d’aller regarder @ http://bons-constructeurs-ordinateurs.info/ si vous souhaité acheter un ordinateur & que vous ne voulez pas de l’espiogiciel privateur monopolistique …

@ SWEETUX

Pour cette série de billets « à cheval » sur différentes composantes de mon site, je ne livrerais pas d’observations, puisque les sujets parlent d’eux-même & que depuis le temps, vous devez avoir quelques idées de mes opinions sur chacuns d’eux !

@ Liberté de panorama : le Sénat persiste dans l’erreur et signe ! | Autour de Wikipédia et des projets Wikimedia

Comme nous vous le disions mardi, de nombreux sénateurs ont soutenu notre vision de la liberté de panorama. Le sujet de la liberté de panorama aura déchaîné les passions tant à droite qu’à gauche. Malheureusement, tardivement, la lourde machine des lobbies de l’industrie culturelle s’est mise en marche, de manière pour le moins efficace.Le sénateur Assouline, grand porte-parole des sociétés d’ayants-droit, nous parle de la « population d’artistes la plus fragile », « sous le seuil de pauvreté », pour défendre les architectes et les sculpteurs ayant vendu leurs ouvrages à des collectivités territoriales. La sénatrice Robert instrumentalise, quant à elle, la cause des photographes professionnels alors que les droits de ces derniers ne sont pas touchés par la liberté de panorama (nous vous le disions, ils en seraient pourtant même les premiers bénéficiaires).

@ Le Sénat adopte une simple « déclaration de bonnes intentions » sur le logiciel libre | April

Dans le cadre de l’examen du projet de loi « pour une République numérique » en séance publique au Sénat, le 27 avril 2016, les sénateurs ont adopté une simple « déclaration de bonnes intentions » sur le logiciel libre. Donner une réelle priorité au logiciel libre dans le secteur public est la condition préalable indispensable pour une informatique loyale au service de l’intérêt général. Pour son inscription dans la loi, il faudra donc revenir plus tard.

@ « Nous sommes des nains sur les épaules d’un géant » : Une vérité trop souvent oubliée ? – Le Weblog de Frederic Bezies

Que ce soit dans le monde du logiciel libre que dans celui de l’auto-édition, cette maxime attribuée à tort à Blaise Pascal (1623-1662) ou encore à Isaac Newton (1642-1727) et qui est en réalité celle de Bernard de Chartres (1130-1160), est trop souvent oubliée. Sa version latine étant « nani gigantum humeris insidentes ».

Dans les deux domaines concernés, on retrouve des personnes qui oublient une base de leur formation, qu’elle soit académique ou typiquement celle liée à l’autodidactie.

Dès qu’on s’amuse à gratter le papier ou à utiliser des outils pour créer des distributions qu’elles soient basées sur Debian, Ubuntu, Slackware Linux ou encore Archlinux, il ne faut pas oublier que nous sommes redevables de nombreuses personnes qui ont abattu des tonnes de travail auparavant pour nous simplifier la tâche.

@ Quand l’open-source fait peur aux parents… – Framablog

Les lecteurs réguliers de ce blog seront les premiers ravis si leurs enfants ou adolescents se lancent d’eux-même dans l’usage de logiciels libres. Mais nous savons tous que c’est parfois une découverte pour des parents moins à l’aise que leurs enfants avec les usages numériques.

Alors, parfois, il faut pouvoir les rassurer. C’est l’objet de cette lettre ouverte, écrite par Jim Salter et traduite pour vous par la dynamique équipe de Framalang. Attention, certains liens de cet article sont ceux proposés par l’auteur et sont donc en anglais.
Chers parents : Laissez vos enfants utiliser des logiciels open source

@ Point d’étape sur loi française de finances 2016 (article 88) et les logiciels libres de caisse – LinuxFr.org

Je vous propose ici un résumé concernant l’article 88 de la loi française de finances pour 2016 concernant les logiciels de gestion et de comptabilité.

En décembre 2015, la loi de finances pour l’année 2016 a été votée. Son article 88 « dispose que les assujettis à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) doivent à compter du 1er janvier 2018 être équipés d’un système de caisse sécurisé ». La formule est celle de la DGFIP (Direction Générale des FInances Publiques).

Cette obligation se traduit dans les grandes lignes par le respect des « conditions d’inaltérabilité, de sécurisation, de conservation et d’archivage des données » ainsi que par le jeu de la responsabilité essentiellement basé sur un système de certification/ attestation obligatoire.

Une dépêche avait alors été publiée pour faire part de craintes sur les effets de cet article sur les logiciels libres; la disposition pouvant clairement résulter, de fait, dans l’interdiction des logiciels libres de caisse.

La deuxième partie détaille les actions entreprises (rencontres, courriers) et l’évolution de la situation.

@ Emmabuntüs n’est pas une distribution « de pauvres » – Framablog

On les connaît bien, les copains d’Emmabuntüs, on les a déjà cuisinés plusieurs fois, mais on aime bien les titiller, parce qu’ils ont de l’humour.
On leur a demandé ce qu’il y avait de neuf du côté de chez eux.Bon alors vous faites une action pour les pauvres, et vous leur donnez une version pauvre d’Ubuntu ? Vous trouvez qu’ils peuvent se contenter d’une version simplifiée ?

@ Minetest, piochez en toute liberté – Framablog

Microsoft a acheté Minecraft, le fameux jeu « bac à sable », à son créateur. Et pour une petite fortune ! Forcément, l’ogre de Redmond avait une idée derrière la tête…

Dans ce long article traduit par le groupe Framalang, Paul Brown propose une alternative pour pouvoir piocher en paix, et utiliser la puissante idée de Markus Persson en toute liberté.

Voici comment Microsoft souhaite rentrer dans les écoles…

Minetest, un serious game pour l’éducation

 

J’espère n’avoir rien oublié d’important dans l’actualité de ces dernières semaines … si c’est le cas, vous retrouverez les liens vraisemblablement dans mon shaarli (et/ou dans mon billet du mois prochain : je pense notamment entre autre à la manière de faire de Microsoft pour forcer le passage à win10 …)

Plus d’actualités @
shaarli.sweetux.org & rss.sweetux.org


2/ Le coup de gueule du mois :

Compte-tenu de l’actualité, il aurait dû être politique ce coup de gueule … mais j’ai préféré calmer le jeux et m’en prendre aux gafam !

 

@ Au revoir Revolv, bonjour obsolescence imposée – Framablog

Pendant longtemps, acheter un objet signifiait pouvoir en disposer pleinement. Mais l’ère Google est arrivée, et les temps ont bel et bien changé.

Désormais, il faut composer avec des objets toujours connectés à leurs fabricants et à leur nouveau credo : l’obsolescence imposée, ou comment vous vendre un produit tout en gardant les pleins droits dessus. Quand il est possible de ne pas se contenter de l’argent du beurre, certains semblent ne pas se priver.
Google s’introduit au domicile de ses clients et neutralise leurs appareils connectés.
par Cory Doctorow

 

Le monde dans lequel nous vivons est en train de prendre un mauvais virage, dans de trop nombreux domaines… que faire pour y remédier ?

Source(s) & plus d’infos @

* http://framablog.org/2016/05/10/au-revoir-revolv-bonjour-obsolescence-imposee/
* https://gafam.wordpress.com/


3/ Le coup de cœur du mois :

Si l’on veut aborder le sujet politique dans la bonne direction, je vous recommande de nombreuses conférences tedx … une des dernières en date est celle de Lionel Dricot :

@ Changer le monde sans travailler, mon expérience TEDx | ploum.net

Il y a quelques semaines à peine, j’ai reçu un coup de téléphone m’invitant à venir donner une présentation TEDx à Liège. Honoré, je me suis aussitôt empressé d’accepter.

Le temps pour la préparation m’était compté mais j’étais à la fois fier et motivé. Sous le titre énigmatique « Changer le monde sans travailler », j’ai décidé de parler du revenu de base.

 

Alors, qu’en pensez-vous ? Ça vaut sans doute le coup de découvrir d’autres conférences ? Finalement, si nos politiques & nos décideurs se mettaient a prendre en compte toutes ses bonnes idées, le monde irait sans doute dans une « meilleure direction » !

Source(s) & plus d’infos @

Voici à toutes fins utiles les liens vers les sites francophones (bonnes découvertes) :


C’est donc sur une note positive que je conclue ce billet mensuel, malgré une actualité plutôt négative … Gardons espoir ! Tout n’est peut-être pas « perdu » !

 

Rendez-vous dans 2 mois pour d’autres nouvelles,

Cordialement,

bannière verte2

1 heure de votre temps pour écouter Eben Moglen

Vous avez une petite heure devant vous  ? Vous ne le regretterez pas.

Il s’agit de Software and Community in the Early 21st Century, une intervention d’Eben Moglen à la Conférence Plone d’octobre 2006 à Seattle.

Nous avons mis un petit bout de temps à la traduire puis la sous-titrer[1] mais cela valait vraiment le coup parce que Eben Moglen est à n’en pas douter l’un des meilleurs orateurs de la communauté du logiciel libre. Et cette conférence, certainement l’une des plus intéressantes qu’il m’ait été donné de voir, ne fait que le confirmer.

De quoi cela parle-t-il  ? De logiciel bien sûr mais aussi et surtout de liberté. Si je devais expliquer pourquoi j’ai commencé Framasoft il y a quelques années je pourrais aisément fournir cette ressource en guise de première voire d’unique réponse…

—> La vidéo au format webm

Notes

[1] Un énorme merci à toute l’équipe Framalang pour ce travail collectif de longue haleine (dont Daria, Don Rico, GaeliX, Jessminder, Yostral et notre sous-titreur Xavier Marchegay).

Le Revenu Minimum comme justification de la Propriété – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Il existe de nombreux arguments théoriques en faveur d’un revenu minimum ou de base, donné de manière égale sans conditions de ressources à chaque individu dans une société : par exemple l’argument libéral (liberté économique des individus, capables de choisir sans crainte leur activité), l’argument technologique (les gains de productivité font disparaître les emplois), l’argument moral (il faut éradiquer la misère dans la société), d’efficacité (une redistribution simple et unique rend l’Etat plus efficace), ou aussi et enfin de justice. Ce chapitre se consacre à ce dernier argument, la démonstration de l’intérêt d’un revenu minimum significatif comme forme de justice économique justifiant la propriété, qui s’avère être la fondation de l’économie définie par l’échange pacifique et volontaire.

Source : Le Revenu Minimum comme justification de la Propriété – Mouvement Français pour un Revenu de Base