Fête de la musique

Ça fait bien longtemps que je n’ai rien partagé avec vous sur ce blog, et j’en m’en excuse.

À l’occasion de la fête de la musique, je voulais partager avec vous quelques « mélodies » que j’apprécie … issues « malheureusement » de Youtube (et j’en suis bien désolé*).

Pour commencer, une petite série de titres « ciné & séries » :

Doctor Who :

Game of Thrones :

James Bond :

Jurassic Park :

Miserlou :

Mission impossible :

Pirate des Caraïbes :

Popcorn :

Star Wars :

Titanic :

Wonder Woman :

X-files :

 

& pour continuer, un peu de « variétés » (…& de « classique ») :

Les 4 saisons :

Beliver :

Csardas :

Despacito :

Hallelujah :

Havana :

Hijo de la luna :

Marche turque :

Megawatt :

Palladio :

Perfect :

Rokabye :

Roundtable Rival :

Shape of you :

Sweet Child O’ Mine :

The Longing :

ThunderStruk :

Titanium :

(… et ça n’est qu’un bien petit assortiment, que j’espère assez varié : la sélection n’a pas été si simple…)

Bonnes écoutes & à bientôt …

Sur ce blog, les sujets abordés sont théoriquement très variés, mais bien souvent je me cantone un peu trop aux films & séries … j’ai quelques projets (un peu différents) pour les semaines à venir, que j’espère pouvoir mettre en ligne ici au cours de l’été.

(*pour les « puristes », il y a également peertube, mais il n’y a pas encore beaucoup de musique … pour le moment).

 

Publicités

The Blacklist

La saison 4 débute ce soir ! Si vous ne connaissez pas, en voici une petite présentation :

Raymond « Red » Reddington, l’un des fugitifs les plus recherchés par le FBI, se rend en personne au quartier général du FBI à Washington. Il affirme avoir les mêmes intérêts que le FBI : faire tomber des criminels dangereux et des terroristes. Reddington coopérera, mais insiste pour ne parler qu’à Elizabeth Keen, une profileuse inexpérimentée du FBI.

Keen s’interroge sur l’intérêt soudain que Reddington lui porte, bien qu’il soutienne que Keen est très spéciale. Après que le FBI a fait tomber un terroriste sur lequel il a fourni des informations, Reddington révèle que ce terroriste n’est que le premier de beaucoup d’autres à venir : durant les deux dernières décennies, il a fait une liste des criminels et terroristes qu’il croit introuvables par le FBI parce que ce dernier ignorait leur existence et que ce sont les plus importants. Reddington l’appelle « La Liste noire » (« The Blacklist »).

Je vous invite donc à suivre la suite des aventure de Liz, sa famille & ses amis …

 

Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi

Aujourd’hui, je suis allé au cinéma pour voir LA nouveauté du moment :

Écrit par Rian Johnson et interprété par les acteurs de la nouvelle trilogie, Daisy Ridley, John Boyega, Oscar Isaac et Adam Driver ainsi que par Mark Hamill et Carrie Fisher reprenant les rôles de Luke Skywalker et de sa soeur jumelle Leia Organa, le film fait directement suite au septième épisode de la franchise Star Wars, Le Réveil de la Force. Daisy Ridley incarne Rey, une femme solitaire sensible à la Force qui fait dorénavant équipe avec un ancien soldat du Premier Ordre, Finn, incarné par John Boyega. Tous les deux sont alliés du pilote Poe Dameron, joué par Oscar Isaac dans leur lutte contre le Premier Ordre et Kylo Ren, interprété par Adam Driver.

Il s’agit du huitième épisode de la franchise Star Wars en termes de chronologie, et du troisième long métrage produit par Lucasfilm depuis son rachat par The Walt Disney Company en 2012. J. J. Abrams, réalisateur du film précédent (selon la chronologie), est désormais producteur délégué. Il s’agit du premier film de la saga à reprendre là où l’épisode précédent s’est terminé, les autres épisodes étant habituellement espacés de plusieurs années.

Je n’en dit pas plus, je vous invite à aller le voir … tout simplement !

SOURCE & + d’infos  @ wikipedia


& pour conclure, vous trouverez ci-après quelques vidéos musicales :

Tomorrow

Demain, débutera la seconde saison de DC : Legends of Tomorrow

Synopsis :

Rip Hunter, un agent faisant anciennement partie de la confédération des maîtres du temps désobéit à cette dernière en volant un vaisseau (nommé Waverider) pouvant voyager à travers le temps dans le but de recruter un groupe de super-héros et de super-vilains capable d’affronter une menace planétaire : le criminel Vandal Savage et son armée de super soldats ayant conquis et soumis le futur. Ils ont pris le contrôle de toutes les infrastructures et ont fait des humains des esclaves. Ce groupe est initialement composé de Captain Cold, Heat Wave, Atom, Hawkgirl, Hawkman, White Canary et Firestorm.

 

& après-demain, se terminera malheureusement l’unique saison de The Tomorrow People

Synopsis :

Il y a un an, Stephen Jameson était un adolescent « normal » jusqu’à ce qu’il commence à entendre des voix et se téléporter dans son sommeil, sans jamais savoir où il pourrait se réveiller. Maintenant, les questions de Stephen sont allées bien au-delà de la crise d’adolescence habituelle et il commence à s’interroger sur sa santé mentale.

Un jour, Stephen rencontre John, Cara et Russell, des personnes d’une race génétiquement avancée avec des capacités de télékinésie, de téléportation et de télépathie. Il décide de les rejoindre, mais ils sont rapidement pourchassés par un groupe de paramilitaires et scientifiques appelés Ultra. Dirigés par le Dr Jedikiah Price, les Ultra voient les Tomorrow People comme une véritable menace existentielle, et le groupe a été contraint de se cacher dans une station de métro abandonnée.

Stephen finit par apprendre que son père Roger possédait les mêmes capacités et qu’elles l’ont poussé à quitter sa famille. Pour le retrouver, Stephen décide de travailler chez Ultra tout en rendant des comptes à ses nouveaux amis, devenant ainsi une sorte d’agent double.

Si vous aimez la science-fiction … ces deux séries vous intéresserons sans doute !

Valérian

Il y a déjà 1 semaine, disparaissait des écrants le dernier film controversé de Luc Besson (que j’ai regardé dès sa sortie, bien évidemment).

En effet, ce film a reçu de nombreuses mauvaises critiques, principalement « outre-atlantique »…  et pourtant, de tous ses films, mes préférés sont les suivants :

Le Cinquième Élément, Arthur et les Minimoys, Lucy et Valérian et la Cité des mille planètes.

Il y aurait bien des choses à raconter sur ce film de science-fiction que j’ai bien aprécié … à commencer par le souvenir des bandes dessinées que je lisais lorsque j’étais enfant !

(Nota : Avec le temps, nous bonifions souvent ce souvenir, jusqu’à le fantasmer).

Eh oui, l’adaptation cinématographique de bandes dessinées est un phénomène ancien qui existe quasiment depuis l’invention du cinéma.

C’était en 1967. Né dans l’esprit de Pierre Christin et sous les pinceaux de Jean-Claude Mézières, l’agent spatio-temporel Valérian apparaissait pour la première fois dans les pages du magazine Pilote. Rapidement devenu une figure emblématique du journal, autant que son acolyte Laureline, qui a pris année après année de plus en plus d’importance …

Valérian et la Cité des milles planètes, l’adaptation par Luc Besson de l’œuvre de Jean-Claude Mézières et Pierre Christin, a débarqué en salle ce 26 juillet. C’est l’occasion de revenir sur les origines de cette BD pionnière dans le genre de la science-fiction, mais également sur l’influence qu’elle a pu exercer sur le cinéma américain (mais pas seulement).

Valérian, agent spatio-temporel est une série de bandes dessinées de science-fiction réalisée par le scénariste Pierre Christin, le dessinateur Jean-Claude Mézières et la coloriste Évelyne Tranlé. Elle est publiée pour la première fois en 1967 dans Pilote et éditée en album chez Dargaud à partir de 1970. Pour le quarantième anniversaire de sa création, en 2007, la série est rebaptisée Valérian et Laureline.

Extrait issus de Wikipedia.

En brassant un imaginaire et des réflexions avant-gardistes, Valérian et Laureline a marqué de nombreux créateurs qui semblent avoir puisé dans la BD française pour développer leurs univers. C’est le cas notamment d’un certain George Lucas avec Star Wars. Toutefois, cette influence doit être analysée avec prudence, malgré les nombreuses comparaisons qui fleurissent sur le web. Jusqu’à quel point Valérian a influencé le cinéma de science-fiction ?

Le film, dont le budget est estimé à 197 millions d’euros — ce qui en fait le long-métrage français le plus cher de l’histoire — fait office de seul blockbuster hexagonal prêt à s’attaquer aux salles du monde entier.

Valérian et la Cité des milles planètes a connu une exploitation compliquée aux USA, où il n’a pas réussi le pari de s’imposer parmi le flot de blockbusters américains.

Chez Besson, les héroïnes sont toujours mises en avant, j’ai du mal à comprendre pourquoi il n’a pas osé changer son titre en Valérian et Laureline… Et pour mieux nous perdre, le titre du film n’a que peu de rapport avec le deuxième album, l’empire des 1000 planètes. Voilà pour le contexte, mais le film commence par parler de l’histoire d’une base Alpha … Et de la destruction de la planète Myul, planète où les habitants vivent en harmonie avec la nature, paisiblement, jusqu’au jour où … (Nous voilà donc embarqué dans un space opéra à la française qui rappelle évidemment des grandes figures du genre, comme Star Wars, mais aussi le Cinquième élément, ainsi qu’Avatar.):

Une force obscure menace Alpha, la « Cité des Mille Planètes » sur laquelle cohabitaient en bonne intelligence toutes les espèces. Mandatés par le ministère de la Défense, les agents Valérian et Laureline sont appelés à la rescousse.  Tout est dans le spectaculaire, la découverte des différents décors et des créatures imaginaires, des Shingouz aux Pearls en passant par la danse de Rihanna. Laisser vous happer par les effets visuels en vous rappelant qu’au départ, tout a été filmé à Saint-Denis !

Avec la sortie du film, de nombreux articles ont refait surface qui insistent sur les nombreux emprunts que George Lucas, par exemple, a effectué à l’univers de Valérian pour élaborer celui de Star Wars ( Certains témoignages en attestent ).

Eh oui, en effet, la création est rarement « originale » et qu’elle procède le plus souvent par réutilisation de contenus préexistants (cf. le documentaire Everything Is A Remix de Kirby Ferguson sorti en 2010 & le présent billet, qui puise volontairement de nombreux extraits dans les diverses sources citées plus bas afin d’en produire une petite synthèse).

 

Valérian, le film de Luc Besson, nous apporte au moins trois informations à propos du futur. Les deux premières sont des bonnes nouvelles : d’une part, l’espace peut être un lieu de collaboration pour l’humanité et, surtout, l’humanité survivra à la crise écologique qu’elle traverse aujourd’hui. La troisième nouvelle est plus anecdotique : l’humanité devenue spatiale reste férue de shopping…

Sources & + d’infos @

Mais également @

Bonnes découvertes & bonnes lectures.

 

BIENVENUE @ XUTEEWS.SWEETUX.ORG

Faire connaître & promouvoir la culture libre

Telle est la devise de mon site constitué de multiples composantes :

Bienvenue sur ce blog dont la refonte graphique a eu lieu dernièrement.

En effet, la particularité du présent blog est de ne pas aborder les différents sujets abordés sur mes principaux blogs, mais tous les autres …

La périodicité des publications y sera totalement aléatoire.

+ de news @ http://autonews.sam7.blog/