Les « 23 principes d’Asilomar » veulent encadrer le développement de l’intelligence artificielle – Tech – Numerama

2 000 signataires, dont l’astrophysicien Stephen Hawking et Elon Musk, patron de SpaceX, ont adopté un guide de référence pour un développement éthique de l’intelligence artificielle. Ces « 23 principes d’Asilomar » ne sont pas sans rappeler les 3 lois de la robotique de l’écrivain Isaac Asimov.

Source : Les « 23 principes d’Asilomar » veulent encadrer le développement de l’intelligence artificielle – Tech – Numerama

Publicités

Comment construire sa maison écologique en une semaine et à petit prix grâce à l’ « open source » – Basta !

Les géants du BTP ont-ils du souci à se faire ? Après les logiciels libres et la fabrication de machines ou d’objets, la communauté mondiale des fab labs se tourne désormais vers la construction de véritables maisons en « open source ». Mise à disposition de plans et de techniques accessibles à tous, construction et assemblage collaboratif des éléments… Des États-Unis à la France en passant par la Grande-Bretagne, c’est une véritable communauté de la « maison libre » qui émerge et se structure, pour révolutionner la construction, son financement et permettre l’accès de tous à un logement plus décent.

Source : Comment construire sa maison écologique en une semaine et à petit prix grâce à l’ « open source » – Basta !

Droit et éthique des robots : 3 propositions futuristes à lire ce week-end – Sciences – Numerama

Reconnaître que le robot humanoïde autonome être une « personne électronique » avec des droits et des devoirs ; lui demander de contribuer au financement de la sécurité sociale des humains, ou lui accorder des droits d’auteurs. Trois propositions qui figurent dans un projet de résolution du Parlement européen.

Source : Droit et éthique des robots : 3 propositions futuristes à lire ce week-end – Sciences – Numerama

Un robot à imprimer soi-même | Le Blog d’ANDRE Ani

InMoov est un projet original. Il mêle deux domaines qui m’intéressent beaucoup, la robotique et l’impression 3D. Et, bien évidemment, c’est un projet open-source. Tout le monde peut obtenir librement les plans pour construire soi-même, et adapter, ce robot à l’aide d’une simple imprimante 3D et de cartes Arduino pour l’électronique. C’est vraiment une superbe idée je trouve. C’est intéressant et cela permet de démocratiser ces deux domaines d’avenir. C’est Gaël Langevin, un sculpteur et designer français, qui a initié InMoov en 2012.

Il rencontre un vrai succès avec de nombreux téléchargement et 200 robots à travers le monde. La prochaine étape, c’est la création des bases d’une intelligence artificielle. Vraiment un projet intéressant !

Source : Un robot à imprimer soi-même | Le Blog d’ANDRE Ani

« Hacker Citizens » de Geoffrey Dorne, ou comment pirater la ville pour faire société – Politique – Numerama

Le designer français Geoffrey Dorne propose ce printemps un livre original et rebelle pour se réapproprier l’espace urbain.Sur Kickstarter vient d’être lancé un projet de livre citoyen, numérique et rebelle. Un ouvrage qui tombe à pic pour pirater nos villes et changer nos vies. Hackons citoyens !Hacker Citizen : un état d’esprit citoyen

Source : « Hacker Citizens » de Geoffrey Dorne, ou comment pirater la ville pour faire société – Politique – Numerama

Richard Stallman : « Plus rien ne me fait rêver dans la technologie » – Tech – Numerama

Entretien avec Richard Stallman, l’inventeur du logiciel libre, résolument attaché aux libertés et au combat contre toutes les technologies qu’il juge « oppressives ».Ce n’est pas tous les jours que l’on a rendez-vous avec un homme qui a changé le monde. Richard Stallman est de ceux-là. En 1983, alors que les questionnements les plus fondamentaux de mon existence tournaient encore autour de mes animaux en peluche, « rms » inventait le logiciel libre. On a raconté mille fois l’histoire.

Source : Richard Stallman : « Plus rien ne me fait rêver dans la technologie » – Tech – Numerama

Plus malin sur le Web par Mozilla – Le blog de Genma

Plus malin sur le Web est une initiative de Mozilla.Considérez cette série comme un petit guide pour rester maître de votre Internet : c’est ici que sont réunies les astuces et les finesses qui vous sont proposées par les spécialistes et les programmeurs de Mozilla.C’est une série de mini-cours dont les étapes sont le suivantes : Posez-vous des questions, trouvez comment y répondre et gagnez en expertise. Parlez-en ensuite autour de vous.

Source : Plus malin sur le Web par Mozilla – Le blog de Genma

Quelques lectures très instructives au sujet des GAFAM

À l’occasion de la mise en ligne récente de ma « nouvelle composante » (je voulais vous livrer aujourd’hui quelques liens de lecture très instructives à ce sujet (en espérant que tout ceci fasse prendre conscience du danger que représentent les GAFAM).

Pour rappel, voici la définition issue de Wikipédia :

Google, Apple, Facebook, Amazon sont les quatre grandes firmes américaines (nées dans les dernières années du xxe siècle ou au début du xxie siècle sauf Apple créé en 1976) qui dominent le marché du numérique, parfois également nommées les Big Four. Ce sigle, cependant, tend à être abandonné au profit du sigle GAFAM, le M signifiant Microsoft.

 

 

Ponctuellement, j’y ajouterais de nouvelles pages à l’occasion …

Bonnes lectures …

bannière grise geek.sweetux.org

 

#3.7

 

1/ L’actualité du mois écoulé :

L’actualité de ce mois va être scindé en deux parties :

  • La première concernant la culture & les droits d’auteurs :

Plusieurs sites de presse comme Rue89 ou Slate se sont faits aujourd’hui l’écho d’une nouvelle que j’ai trouvée particulièrement glaçante : Barack Obama a promulgué la semaine dernière une loi (HR 2262) qui va autoriser des compagnies privées à s’approprier les ressources naturelles figurant dans l’espace extra-atmosphérique.

La portée de ce texte est potentiellement énorme et peut-être que dans un siècle, on citera encore la date de son adoption comme un des événements majeurs de l’histoire de l’Humanité. Car on peut considérer ce 25 novembre 2015 comme le jour où l’espace cessa d’être un bien commun, par l’effet d’une décision unilatérale des Etats-Unis d’Amérique.

Plus une journée ne passe sans que je tombe sur un article de blog écrit par un auteur, une illustratrice, un musicien ou une cinéaste se plaignant de la course au gratuit sur internet, qui invariablement « dévaluerait leurs propres créations », créations qu’ils et elles essaient de vendre à une industrie culturelle moribonde et près de ses sous — et autant dire que ce n’est pas facile tous les jours. Je comprends cette grogne, parce qu’elle frappe une activité qui ploie déjà lourdement sous le fardeau de la précarité : j’ai écrit plusieurs articles en ce sens pour dénoncer des abus. Mais il y a une chose qu’il faut comprendre : le voyage dans le temps n’existe pas et on ne reviendra pas hier, à compter seulement qu’hier ait été à une époque plus favorable aux créateurs.

Quand est-ce qu’une licence CC (Creative Commons) donne plus de chances à une œuvre qu’un copyright ? Chaque fois que je publie un texte long, je me demande sous quelle licence le faire.

Une mise au point tout d’abord : CC implique pour moi l’éventuelle gratuité de l’œuvre. On doit pouvoir se la procurer gratuitement même si par ailleurs elle est en vente. Le CC entraîne la libre copie (éventuellement la libre traduction et adaptation).

Jusqu’au 31 décembre, le collectif SavoirsCom1 proposera de découvrir chaque jour un nouvel auteur dont les œuvres rejoindront le domaine public le 1er janvier 2016.

C’est maintenant une tradition bien rodée. Chaque année, le collectif SavoirsCom1 profite de la période de Noël pour concocter son calendrier de l’Avent des auteurs dont les œuvres entreront le domaine public à partir du 1er janvier 2016. Chaque jour jusqu’à la fin du mois de décembre, une personnalité sera révélée.

Paris, le 9 décembre 2015 — La Commission européenne a proposé aujourd’hui son cadre de réforme du droit d’auteur dans l’Union européenne. Ce cadre comprend en premier lieu une proposition de règlement sur la portabilité des services en ligne et en second lieu une communication annonçant les réformes à venir, à l’horizon 2016. La Commission européenne confirme ainsi sa volonté de ne pas rouvrir le dossier de la directive InfoSoc1, montrant sa frilosité et son manque d’ambition sur ce dossier.

Nous avons récemment eu une discussion sur la liste de diffusion du collectif à propos de Blockchain (ou chaîne de blocs). Il nous a semblé important de vous présenter quelques éléments sur le site. Cette technologie très puissante est importante à comprendre parce qu’elle pourrait s’immiscer dans bien des domaines de notre quotidien à l’avenir.

Et si les commoners s’y intéressaient dès le départ au lieu de laisser les banques et les assurances produire des enclosures à grand échelle? Et s’il y avait des usages de blockchain en commun à construire sans perdre de temps?

Y a des jours où on a envie d’un bon vieux polar. Une enquête bien ficelée, une intrigue qui nous titille le ciboulot avec des personnages jubilatoires dont les déboires et les victoires nous chatouillent les zygomatiques.

La recette du roman policier est connue. De San-Antonio aux NCIS, elle fait littéralement partie de notre culture, de notre domaine public. Pourtant, aucun auteur (à notre connaissance) n’avait encore placé son polar flambant neuf dans le Domaine Public Vivant, livrant ses personnages et son univers aux fantaisies de vos imaginaires pour que vous puissiez jouer avec.

Voilà qui est chose faite grâce à Fred Urbain, auteur d’un nouvel opus paru chez Framabook : Vieux Flic et Vieux Voyou.

Un cours en ligne, gratuit et accessible à tous, pour découvrir en cinq semaines le fonctionnement de Wikipédia et apprendre à y contribuer en rédigeant des articles… ça vous tente ? Ce cours, c’est le WikiMOOC, un MOOC (Massive Open Online Course en anglais, « cours en ligne ouvert à tous » en français), qui sera lancé le 22 février 2016, sur la plateforme France Université Numérique, propulsée par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Aujourd’hui, parlons de l’une de ces nombreuses chose auxquelles on ne prête pas d’attention parce qu’elles semblent trop compliquées… alors qu’elles peuvent nous aider énormément : l’URL.

Je précise que cet article est une introduction pour novice et qu’il ne cherche pas l’exhaustivité (on ne parlera pas de protocoles FTP, de ports ou de résolution DNS). En plus, il est déjà assez long comme ça !

Bonne lecture 😉

  • La seconde concernant la technologie & le numérique :

Mariage réussi pour le POSS, Paris Open Source Summit (sommet de l’Open Source de Paris), résultat de la fusion de Solutions Linux & Open Source et de l’Open World Forum. Cette première édition a eu lieu ces 18 et 19 novembre 2015 et il est temps de vous restituer un petit compte-rendu de ces deux jours chargés, que ce soit au niveau du contenu que de l’émotion, à la lumière de l’actualité récente particulièrement terrible.
Faites un cocktail avec un Raspberry Pi, une bonne dose de pédagogie et les bons logiciels dans un kit et vous obtenez Kano, un jeu éducatif parfait pour donner aux enfants le goût des sciences de l’informatique.

Je me suis lancé à la découverte du monde Arduino. Afin de démarrer sur de bonne base, je me suis commandé un Arduino Starter Kit en Français. En plus de contenir, une carte Arduino Uno, un jeu de composant de base, il comprend aussi un bouquin d’exercice très bien écrit et très pédagogique. Cela permet de découvrir en douceur la fabrication d’un circuit et la programmation d’un micro-contrôleur.

Un paquet arduino existe dans Debian et il embarque tout le nécessaire pour programmer et contrôler les différentes cartes.

Internet est-il trop centralisé ? Sommes-nous au bord de la congestion du réseau des réseaux ?… Ces alarmes reviennent régulièrement. En mai dernier, Martin Untersinger pour Le Monde revenait sur la crise de capacité (capacity crunch) mise en avant par la Royal Society britannique, l’équivalent de notre Académie des sciences. Pour Andrew Ellis, de l’université de Birmingham, les innovations n’arriveront pas à repousser indéfiniment les limites du réseau, en terme de capacité de stockage ou de vitesse de transmission. Reste que, comme le soulignait l’article, ce n’est pas la première fois qu’on annonce la mort prochaine du réseau des réseaux. Pour plusieurs spécialistes interrogés dans l’article, on est plus là dans l’alarmisme et ce d’autant que l’internet des objets à venir ne va pas entrainer un déluge de nouvelles données extrêmement consommatrices en bande passante.

Après Android et iOS, la messagerie chiffrée open-source Signal fait ses débuts sur PC via une extension pour Google Chrome.

L’application Signal, qui permet de chiffrer les messages et les appels sur Android et iOS, fait ses débuts sur PC. La société Open Whisper Systems, qui en est à l’origine, a en effet annoncé mercredi la mise en chantier d’une extension pour navigateur qui donnera la possibilité aux usagers de poursuivre sans heurt leurs conversations de leur terminal à l’ordinateur, en conservant le même niveau de sécurité et de confidentialité.

Si la sécurité des objets connectés vous intéresse, je vous invite à lire ce rapport (en anglais) publié par l’Agence européenne chargée de la sécurité des réseaux et de l’information (ENISA). Dans ce rapport, ils passent en revue les bonnes pratiques qui devraient s’appliquer à chaque étape de la vie d’un objet connecté, de son développement à son intégration en passant par ses usages et sa maintenance jusqu’à ce qu’ils soient bons à jeter à la poubelle.

Nous avons rencontré les fondateurs de M2 ( http://www.mcarre.fr/ ) en préparant Alternatiba. Ils sont des ovnis dans le monde libriste parce qu’ils ont créé une entreprise et pas une association. Ils croient dur comme fer (à souder ?) à leur modèle économique et peuvent en parler des heures avec un enthousiasme inoxydable. C’est Maxime qui nous répond mais les deux autres sont aussi survoltés.

Bonjour, Maxime ! Alors, toujours aussi motivés ?

Portée notamment par Mozilla, Cisco et Facebook, l’autorité de certification Let’s Encrypt a de bons arguments pour que les sites web adoptent massivement le protocole HTTPS pour chiffrer les communications.
Qwant annonce la sortie officielle d’une version pour enfants de son moteur de recherche. Cette déclinaison, baptisée Qwant Junior, se veut plus sûr pour le jeune public.
On peut savoir beaucoup de choses sur quelqu’un simplement en observant ses métadonnées. Pour rappel, les métadonnées sont les données servant à décrire une autre donnée.

Nous accumulons tous une quantité de données de plus en plus importante, entre les fichiers rangés sur nos multiples disques durs et appareils mobiles, les solutions de stockage en ligne, les services web…

Sauf si tu as tendance à fermer les yeux et serrer les dents en espérant que tout se passe bien, il est probable que tu aies déjà réfléchi à sauvegarder tout ça, au moins pour le plus important.

Seulement voilà, ce n’est pas une des tâches les plus drôles, et il y a tellement de possibilités qu’il est facile de s’y perdre ou d’en oublier.

OpenAI est une société à but non lucratif dont le projet est de faire avancer l’intelligence artificielle dans la limite de ses premiers principes : bénéficier à toute l’humanité et ne pas la mettre en danger.
ZeroDB est un système open-source de gestion de base de données chiffrées, qui permet de s’assurer que seul le client a connaissance de la version en clair des données qu’il reçoit.
Combiner le vivant et l’électronique pour donner aux circuits imprimés de nouvelles capacités : voilà ce que souhaitent accomplir les chercheurs de Columbia Engineering. Et la première étape a été franchie.

Aujourd’hui, nous allons parler SMS et Raspberry Pi, avec la nouvelle version de RaspiSMS !

Que vous souhaitiez valider l’inscription de vos utilisateurs par SMS, envoyer des SMS par internet ou encore contrôler une installation domotique par SMS, RaspiSMS est fait pour vous !

RaspiSMS c’est quoi ?

Open Edge lance sur Kickstarter une campagne pour sa Mondrian 3.0, une imprimante 3D open source auto-répliquante.
Open Edge lance une campagne de financement participatif pour Mondrian 3.0, une nouvelle imprimante 3D open source mais également auto-réplicante. La majorité de ses pièces peuvent être imprimées par elle-même. Elle devrait être disponible en juin 2016 pour 900 euros.

Très beau projet, j’aime beaucoup 😉

Comme expliqué dernièrement, tout ce qui concerne les films & les séries (& bien d’autres sujets…) sera désormais abordé sur xuteews.sweetux.org.

>>> Plus d’actualités @
shaarli.sweetux.org & rss.sweetux.org


2/ Le dossier du mois :

Open Hardware

Ça fait un moment que j’en parle sur ce blog, mais je n’ai pas eu l’occasion de présenter cette notion … voici donc la définition issue de wikipedia :

Le Matériel Libre (en anglais open hardware ou hackable device) désigne les technologies et produits physiques développés selon les principes des « Ressources Libres » (open source).

Le Matériel Libre est un terme qui regroupe des artéfacts tangibles — machines, dispositifs ou toutes choses physiques — dont les plans ont été rendus publics de façon que quiconque puisse les fabriquer, modifier, distribuer et utiliser. Une définition commune du Matériel Libre (OSHW – OpenSource Hardware, ou FLOSH Free Libre Open Source hardware) a été proposée par différents acteurs, permettant de mieux définir la notion de matériel open source, ainsi donc que les licences qui s’y appliquent ou sont compatibles avec cette notion.

À l’inverse de ce concept de matériel libre, Richard Stallman a souligné que le BIOS est souvent bloqué pour n’être utilisé que par des ordinateurs sous Windows en France : il conviendrait alors de parler de « matériel privateur » qui limite la liberté de son utilisateur. Le matériel libre ne doit pas non plus être confondu avec les objets fonctionnant avec des gratuiciels ou freewares qui n’ouvrent généralement pas leur code source.

Il y a donc bien des choses à dire sur ce sujet ô combien intéressant … & sans doute bien des liens vers de nombreux projets à vous présenter …. mais ça sera pour « plus tard » :

En effet, pour information, ce billet a été rapidement rédigé entre les fêtes … il est donc plus « succinct » qu’habituellement. Faute de temps en cette période de l’année, je n’entrerais pas dans le « vif du sujet » (ce dossier est donc momentanément réduit à sa plus simple expression), mais rassurez-vous, il sera complété dès que possible (désolé de la gène occasionnée).

 

>>> Source(s) & plus d’infos @

https://fr.wikipedia.org/wiki/Matériel_libre

http://framablog.org/2015/05/16/nous-voulons-aussi-du-materiel-libre/

http://wiki.korben.info/materiel_libre

https://2015.rmll.info/materiel-libre-hacking-making

>>>Liens Bonus @ (variables en fonction du sujet)
http://shaarli.sweetux.org/?searchtags=MATERIEL+LIBRE

 


3/ Le coup de cœur du mois :

Pour conclure cette année, je ne voulais pas terminer avec un coup de gueule, alors, et puisque je vais « abandonner gmail » très rapidement, je voulais mettre en avant ces billets :

J’ai dédié une page de mon blog aux alternatives existantes pour se passer des GAFAM, toutes ces grosses entreprises numériques US qui dominent notre vie numérique. Les éviter n’est pas uniquement politique mais également social.

Est-ce que vous rêvez d’un monde uniforme ? Un monde dans lequel tous les habitants de la planète s’habilleraient en Gap, porteraient tous les mêmes Nike de la même couleur ? Un monde dans lequel chaque appartement serait meublé avec table, canapé et lustre Ikea ?

Un environnement où chacun roulerait avec le même monospace, de la même couleur lui aussi ?

Nous regarderions la même chaine de TV, écouterions la même radio et lirions tous le même journal.

N’auriez-vous pas l’impression d’être des robots ?

Et si un jour l’unique vendeur de voitures décident de vous suivre dans vos déplacements grâce à un GPS installé par défaut ? Et si le vendeur de meubles décide d’incorporer des micros pour vous écouter chez vous ?

Les « GAFAM » : acronyme pour Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft. Et on peut rajouter toutes les grosses entreprises numérique à visée monopolistique comme Netflix… qui sont devenus des super puissances financières, évitant l’impôt et utilisant souvent les données des utilisateurs pour s’enrichir ou en les enfermant dans leur modèle économique propriétaire.

Ici sont presentées des alternatives. Certaines sont libres et open source, d’autres restent propriétaires mais largement minoritaires par rapport aux géants du net.

Pour ceux d’entre vous qui sont intéressés, la « marche à suivre » est la suivante :

Vous avez l’intention de vous débarrasser de Gmail ? Voici la marche à suivre.

>>> Plus d’infos @

https://degooglisons-internet.org/

http://xuteews.sweetux.org/2015/10/12/regooglisons-internet/


Rendez-vous l’année prochaine pour d’autres nouvelles, avec quelques changements …

Cordialement,

 

bannière grise2

#3.6

 

1/ L’actualité du mois écoulé :

Ce moi-ci, l’actualité est très chargée, et « faire le tri » n’est pas très facile … vous trouverez-donc ci-après, classés par catégories plus ou moins « en vrac » les principales informations que j’ai retenu :

  • Dans la catégorie « politique, business & vie privée » :
Sur Slate.com, la réalistrice et juriste, diplômée de l’école de droit de Yale, Rebecca Wexler nous rappelle que les programmes dont on ne peut accéder au code sont partout : dans les ascenseurs, dans les avions, dans les appareils médicaux, etc. L’impossibilité à y accéder à des conséquences directes sur la société et la politique… Ils peuvent menacer notre vie privée en recueillant des informations sur chacun d’entre nous sans notre consentement. Ils opacifient les critères pour déterminer votre admissibilité à des prestations sociales ou à des services, peuvent nous placer sur des listes noires… Pire encore, ils peuvent nous envoyer en prison.
Si ça vous intéresse, les petits gars de chez Tor viennent de rendre publique la nouvelle beta de Tor Messenger. Basée sur Instantbird de Mozilla, cette application cross plateforme permet de faire de la messagerie instantanée via Tor. De nombreux réseaux sont disponibles comme XMPP (Jabber), IRC, Google Talk, Facebook Chat, Twitter, Yahoo…etc.
Le CEO de Microsoft, Satya Nadella, est en France ce lundi. Il doit rencontrer le président de la République et annoncer des investissements dans les startups et l’éducation nationale.
Vous avez toujours voulu chiffrer vos mails, mais vous ne savez pas comment faire ? Voilà un guide exhaustif et pas à pas pour vous expliquer comment protéger votre correspondance. Certifié compréhensible pour les débutants !

Peps – Pour chiffrer vos communications électroniques – Korben

Je suis sûr que vous connaissez tous la messagerie sécurisée ProtonMail, mais connaissez-vous Peps ?

Peps est une solution open source développée pour le Ministère de la Défense Français (coucou Bernard !) qui permet d’échanger des emails, de collaborer sur des projets, de chater et d’échanger des fichiers facilement et de manière totalement sécurisée grâce à un chiffrement end-to-end (bout à bout). Pour rappel, un chiffrement de bout à bout permet d’éviter le stockage des clés de déchiffrement sur le serveur. Seul l’expéditeur et les destinataires peuvent lire les messages échangés.

Gratuites, des extensions installées sur Chrome envoient à des entreprises partenaire une copie intégrale de vos données de navigation, pour gagner une rémunération indirecte.
Le projet Tor lance pour la première fois une campagne de dons en direction des particuliers.
C’est une nouveauté de taille pour le projet Tor. En lançant pour la première fois de son histoire une campagne de dons, le service de navigation anonyme montre qu’il veut impliquer davantage les particuliers dans l’aventure.
Car l’enjeu est de taille.
  • Dans la catégorie « culture » :

A l’occasion de la journée du 10/10 organisée dans le cadre du Temps des communs, SavoirsCom1 a proposé un atelier autour de la réciprocité des communs.

Les licences libres ne permettent pas toujours d’enclencher des cercles vertueux économiques de nature à développer les communs des savoirs. Par exemple, la clause Non Commerciale des licences CreativeCommons met sur un même plan des réutilisateurs coopératives de l’ESS et des géants du Web…

Comment conditionner certaines réutilisations pour certains acteurs et développer des réciprocités sans brider le partage? Quels liens développer avec l’Economie Sociale et Solidaire? Comment enclencher des cercles vertueux?

Et si, en s’inspirant des licences libres, on créait les conditions d’une réciprocité éthique autour de l’usage des communs?

L’Académie américaine de pédiatrie estime que les écrans interactifs (smartphones et tablettes) peuvent contribuer au développement de jeunes enfants. Une analyse partagée en France par l’Académie des sciences.
Vous avez des histoires à raconter, mais vous ne savez pas par où commencer ? Heureusement, Internet a réponse à tout. Petite compilation des aides gratuites à l’écriture disponibles en ligne.
Valoriser des archives sonores sur Wikipédia et la médiathèque Wikimedia Commons, c’est l’objectif commun que se sont donnés l’association Wikimédia France et la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH), soutenus par le programme européen Europeana Sounds.
C’est une question qui nous intriguait et que vous auriez pu vous poser : voilà les 10 franchises de jeux vidéo les plus vendues de tous les temps.
La plupart des templates de sites un peu moderne proposent la lecture de vidéos en parallax ou dans leurs sliders. Il s’agit de petites vidéos HD qui tournent en boucle et qui sont là juste pour illustrer le site. Elle doivent être courtes et boucler proprement. J’avais besoin d’une vidéo comme ça pour l’un de mes nouveaux projets mais pas moyen d’en trouver des libres de droit…
& pour faire la transition avec le prochain point :
Le site Torrent Freak nous apprend qu’une cour de justice de l’Etat de New York saisie d’une plainte déposée par la société Elsevier a ordonné la fermeture des sites Sci-Hub, Library Genesis ou Bookfi pour violation du droit d’auteur. Ces sites hébergaient et donnaient accès gratuitement à des volumes importants de publications scientifiques, articles et ouvrages, commercialisés par de grands éditeurs scientifiques comme Elsevier. Bien qu’illégaux au regard de la loi, ces sites jouaient un rôle non négligeable aujourd’hui pour l’accès à la connaissance, notamment pour les chercheurs dans les pays du Sud où l’accès aux bases de données scientifiques payantes restent hors de portée de la plupart des établissements.
  • Dans la catégorie « science : espace & santé » :
En compilant des centaines de clichés haute-définition de la Voie Lactée pris pendant les cinq dernières années, des chercheurs allemands améliorent notre connaissance de la galaxie.
L’université de Carnegie Mellon progresse dans la bio-impression 3D : elle est parvenue à produire des artères coronaires. Un défi de taille, car il fallait trouver une solution pour que la structure finale, forcément molle, ne s’effondre pas.
Retourner sur la Lune, un objectif primordial avant d’aller sur Mars ? C’est la position de la Russie, soutenue par l’Agence spatiale européenne.
Une erreur peut parfois se transformer en aubaine pour la science. Le lancement manqué des satellites Galileo 5 et 6 va en effet permettre de tester la relativité générale d’Einstein.
Une société travaille sur un projet d’exosquelette qui permettra aux paraplégiques de se débarrasser un jour des fauteuils roulants.
La société SpaceX pourra transporter des astronautes vers la station spatiale internationale à partir de 2017, dans le cadre d’un partenariat avec la Nasa.

& les petits derniers « pour la route » :

Porté par les systèmes d’exploitation les plus récents (Windows 10 et Android Marshmallow en tête), l’USB Type-C est en train de se généraliser. En 2016, il sera vraisemblablement implémenté dans la plupart des ordinateurs commercialisés et dans de très nombreux smartphones. Ce nouveau connecteur a connu ses premières heures de gloire grâce à son format réversible mais c’est loin d’être sa seule qualité. Ses spécifications techniques en font un candidat idéal pour devenir le port universel, Graal dont l’industrie des hautes technologies est en quête depuis des années.
Des scientifiques travaillent sur un robot capable de refuser un ordre si celui-ci le met en danger.
Si vous êtes un mordu de science-fiction, vous connaissez sans doute les trois lois de la robotique formulées par l’écrivain Isaac Asimov.
(j’ai lu quelques-uns de ces livres…)

***

  • Dans la rubrique « coup de cœur / coup de  gueule » , j’aurais bien mis tous les billets suivants … mais il faut malheureusement « trier » pour n’en garder que l’essentiel :

 

Une étude réalisée par l’Université de l’Utah pour une fondation de sécurité routière assure que les conducteurs sont fortement distraits par les commandes vocales de leurs smartphones ou de leurs tableaux de bord, et que la récupération des facultés de concentration n’est pas immédiate. Pour rouler sûr, taisez-vous.
Si vous vous souvenez bien, j’avais déjà évoqué cette problématique !
« Les Nouveaux Loup du Web » est un documentaire, et plus précisément la version française du documentaire « Terms and Conditions May Apply », qui démontre ce que les entreprises et les gouvernements peuvent apprendre sur vous au travers de votre vie numérique, le plus souvent à partir d’informations confiées volontairement à des services en ligne.
J’ai hâte à la diffusion de ce documentaire qui me semble être plus que très intéressant !

Après la campagne de financement du projet DomoTab (merci aux donateurs sur Ulule) nous revenons vers vous pour vous tenir au courant de l’avancement du projet. Pour mémoire, l’objectif du projet DomoTab est de créer une plateforme matérielle suffisamment ouverte permettant de créer une installation domotique « complète ».

Initiative très intéressante, à soutenir si vous le pouvez !

Le Capitaine Kirk, Spock ou leurs héritiers dans la galaxie vont reprendre du service. CBS annonce qu’une nouvelle série TV basée sur l’univers de Star Trek sera diffusée aux États-Unis à partir de janvier 2017.

Les films réalisés par JJ Abrams ayant relancé l’intérêt des nouvelles générations pour la plus célèbre des franchises de science-fiction à la télévision, CBS a annoncé lundi qu’il mettait en chantier une nouvelle série TV basée sur l’univers de Star Trek, prévue pour… janvier 2017. Les fans devront donc prendre leur mal en patience.

J’ai hâte de regarder cette nouvelle série (j’ai déjà tous les épisodes (ou presque, en VHS) de la grande majorité des autres séries de la « saga »…

dd_rescue 1.99 est sorti le 9 septembre 2015.
GNU ddrescue 1.20 est sorti le 14 septembre 2015.dd?rescue sert à récupérer vos données suite à un crash du support physique (disque dur, CDROM, etc.). Il copie les données bloc par bloc en créant une image disque, ce qui le rend utilisable avec tous les systèmes de fichiers. Mais à la différence d’un outil d’image disque classique (dd, G4U ou le logiciel propriétaire Norton Ghost) la lecture suit un algorithme conçu pour récupérer un maximum de données sans provoquer d’autres dégâts sur un disque déjà abîmé.
Ce billet rendra bien des services à ceux qui sont confrontés à cette problématique : à lire absolument …
Mozilla a annoncé vendredi un programme d’acquisition et de dépôt de brevets, avec l’intention de les placer immédiatement sous des licences libres virales, qui inciteraient les éditeurs de logiciels propriétaires à rejoindre le mouvement du libre. Explications.
Fabuleuse initiative de Mozilla ! Il fallait y penser & oser le faire : Bravo !
Aujourd’hui c’est un cri du cœur contre cet objet que, même s’il a été une énorme avancée dans les communications humaines, je répugne à utiliser (en tout cas pour sa fonction première !). Et je sais que je ne suis pas le seul dans cette situation…
… tu as raison Gee, je pense la même chose que toi !

En cette période sombre de notre histoire, je vous propose un point de vue un peu différent, sur lequel je vous invite à réfléchir, que vous soyez citoyen, militant, élu du peuple, élite de la nation.

Les attentats du vendredi 13 novembre sont les plus meurtriers de notre histoire depuis la seconde guerre, ils laisseront une trace indélébile dans nos esprits, nos consciences et sans doute dans nos modes de vie, bien que tout le monde ait décidé de « résister » en allant picoler. Je ne vous jette pas la pierre, même moi j’ai besoin de prendre une cuite pour oublier la vie en ce moment.

Mais dans cet océan de ténèbres, j’ai cru déceler quelque chose de positif : vous, Internet.

En plein dans le mille !

La « taxe Google » réapparaît dans une (version fuitée) d’une communication de la Commission européenne, avant première de la révision d’une directive européenne sur le droit d’auteur et les droits voisins adoptée il y a près de 15 ans, en 2001. C’est ce qu’indique l’eurodéputée Julia Reda, sur son blog,

Ça crains « un peu » (vous me comprenez) si ça venait à se concrétiser ! (que vais-je faire de mon shaarli !? (ouf, mes liens sont « libres », ça devrait le faire, enfin, j’espère … 😆 )

& pour terminer cette longue liste :

Ce titre est probablement obscure pour beaucoup d’entre vous. Que signifie « GAFAM » et framasoften quoi menaceraient-ils internet ? Nous faisons ici un clin d’œil à une campagne citoyenne très courageuse lancée il y a un an par l’association française Framasoft, appelée « Dégoogelisons internet » . En préférant une variante tirée de l’acronyme « GAFAM » (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft), nous ne stigmatisons pas un seul des géants du net, mais la fratrie toute entière. Pour être exhaustif, il faudrait en fait en ajouter d’autres (comme Dropbox, Doodle, Twitter,…), moins puissants mais appliquant la même recette : publicité individuelle ciblée et valorisation économique des données des internautes, sous couvert de prestations gratuites ou bon marché.

Un des billets sur ce sujet qui va « au fond des choses » : bien vu !

S’il n’y avait pas eu ce terrible vendredi 13, j’aurais mis en coup de cœur ceci :

En 2005, Battlestar Galactica arrivait en France. Parce que son ambiance spatiale enivrante et l’immense talent des acteurs nous font vivre une histoire futuriste guidée par l’espoir, il est plus que temps de redécouvrir cette série culte.
Battlestar Galactica

Je vous invite à lire l’intégralité de ce billet (c’est « très fort ») & à regarder tous les épisodes (j’ai tous  les DVD !)

>>> Plus d’actualités @
shaarli.sweetux.org & rss.sweetux.org


2/ Le dossier du mois :

La Raspberry Pi

Comme l’actualité est bien chargée, vous n’aurez droit qu’à un « mini-dossier » sur ce sujet. Il ne serait pas compliqué d’en écrire bien plus, car les possibilités sont nombreuses avec cette « petite bête là », mais faute de temps, ça ne sera qu’une petite présentation…

Pour ceux qui ne savent pas de quoi il s’agit, voici un petit rappel issu de wikipedia :

Le Raspberry Pi est un nano-ordinateur monocarte à processeur ARM conçu par le créateur de jeux vidéo David Braben, dans le cadre de sa fondation Raspberry Pi.

Cet ordinateur, qui a la taille d’une carte de crédit, est destiné à encourager l’apprentissage de la programmation informatique ; il permet l’exécution de plusieurs variantes du système d’exploitation libre GNU/Linux et des logiciels compatibles. Il est fourni nu (carte mère seule, sans boîtier, alimentation, clavier, souris ni écran) dans l’objectif de diminuer les coûts et de permettre l’utilisation de matériel de récupération.

Et bien sûr, toute une flopée d’accessoires existent, c’est tellement plus pratique : il y en  a pour tous les usages, jugez plutôt :
Bien que l’on n’en ai jamais parlé jusqu’à présent, la fondation Raspberry s’est employée depuis quelques temps à la réalisation d’accessoires dédiés et recommandés pour la Raspberry Pi.
Nous allons donc dans cet article vous présenter chacun de ces accessoires, leur utilité et leur fiche technique.
& l’un des derniers accessoire sortis est le suivant :
Il était une fois un petit raspberry pi qui traînait. Il en avait marre d’être toujours relié à un clavier, une souris, un écran et un cable ethernet. Les petits du quartier se moquaient de lui, ils l’appelaient « Tête de noeuds ».
Il décida alors de se débarasser de son vieil écran et de faire peau neuve. Il trouva alors un écran tactile LDC pas trop cher : un SainSmart 3.2″ TFT LCD 320*240. Ça faisait un fil de moins, car désormais, son écran était directement attaché sur lui :
Autre nouveauté dans la « famille », après le « 1« & le « 2« , voici le tout nouveau « 0« :

Il y a quelques temps nous vous parlions notamment du C.H.I.P, un micro ordinateur lancé sur kickstarter pour une dizaine d’euros.

Aujourd’hui, après la sortie il y à quelques temps des accessoires officiels de la Raspberry Pi, la Raspberry Pi Foundation contre-attaque en annonçant la sortie de la Raspberry Pi 0, une Raspberry Pi plus light et surtout beaucoup moins chère, seulement 5€ !

L’informatique, ce n’est pas que des configurations qui font pleurer votre banquier. Avec le Pi Zero, vous pouvez acheter un ordinateur presque complet pour 5 euros.

Raspberry Pi, c’était déjà une prouesse : de tous petits ordinateurs capables d’afficher un véritable système d’exploitation vendus pour une trentaine d’euros. Évidemment, ce n’était pas conçu pour faire tourner Battlefront en ultra, mais pour de petites applications locales, en domotique ou en multimédia, l’engin était largement suffisant. Avec le Pi Zero, Raspberry va encore plus loin : cette fois, l’ordinateur coûte 5 euros. Et ses caractéristiques sont tout à fait honorables :

La Raspberry Foundation annonce Raspberry Pi Zero, un nouveau Raspberry Pi comparable au premier modèle mais plus rapide, pour un prix de 5EUR. Vous avez bien lu : un ordinateur à 5EUR.

Pour ce prix-là, on a les caractéristiques suivantes :

Impressionnant les caractéristiques de cette minuscule machine !?
Avec du matériel libre comme celui-ci, on peut à moindre coup rendre bien des services …

Aujourd’hui nous vous proposons un article originellement écris par un de nos lecteurs, Julien, créateur du projet Malinux Télé.

Vous aussi, proposez nous vos tutoriels ou actualités via notre formulaire dédié !

Malinux Télé, c’est quoi ?

Il es possible de faire bien d’autres choses encore avec ce matériel libre … je vous laisse chercher

>>> Source(s) & plus d’infos @

https://fr.wikipedia.org/wiki/Raspberry_Pi

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fondation_Raspberry_Pi

https://www.qwant.com/?q=RASPBERRY%20PY&t=all

https://korben.info/idees-raspberry-pi.html

http://korben.info/univers/raspberry-pi

>>>Lien Bonus @

http://shaarli.sweetux.org/?searchtags=MATERIEL+LIBRE


3/ Le coup de gueule du mois :

L’actualité de ces dernières semaines à « facilité la tâche » de nos politiques … le pire est sans doute « à venir » malheureusement :

Le collectif SavoirsCom1 exprime ses plus vives inquiétudes en réaction à la pente sécuritaire que le gouvernement et la grande majorité des représentants sont en train de suivre, suite aux attentats survenus le 13 novembre dernier.

L’adoption à une écrasante majorité par l’Assemblée nationale du projet de loi prolongeant l’état d’urgence pour une période de 3 mois en est une première manifestation. Mais le pire est sans doute à venir, notamment dans le cadre de la réforme de la Constitution annoncée par le Président de la République.

En tant que collectif dédié à la promotion des communs de la connaissance, nous tenons aujourd’hui à dénoncer cette spirale sécuritaire, parce qu’il y existe un lien consubstantiel entre les Communs et les libertés fondamentales.

Ça en devient désespérant ! Que pouvons nous faire ?

Pas grand chose, malheureusement … et pour quel résultat ?

>>> Source(s) & plus d’infos @

http://shaarli.sweetux.org/?searchtags=BIENSCOMMUNS

http://shaarli.sweetux.org/?searchtags=POLITIQUE+JESUISPARIS


Rendez-vous le mois prochain pour d’autres nouvelles,

Cordialement,

bannière grise2