Libres sans l’être : comment les réseaux sociaux modèlent la façon dont nous créons sur internet

Une bonne partie de la création artistique contemporaine se fait aujourd’hui sur internet : qu’il s’agisse de blogs, de plateformes de publication, d’hébergement de musique en ligne ou de silos de vidéo en streaming, les artistes s’emparent de ces nouveaux outils pour mieux les « hacker » et produire des œuvres originales.

Mais si le fait de créer des œuvres numériques nous libère par définition de la contrainte de trouver un éditeur, un producteur, un agent, il ne nous libère pas de toutes contraintes. Avec la multiplication (le mot est faible) des œuvres diffusées sur internet, s’est très vite posée la question de leur visibilité. Il ne suffit pas de publier : il faut le faire savoir, arriver à faire connaître son travail, acquérir un public et faire fructifier sa popularité. Sans quoi publier sur le net revient à écrire un livre pour qu’il reste dans la réserve de la librairie. 

Et c’est là qu’entrent en jeu les réseaux sociaux, dont les utilisateurs (toi, moi, nous tous) sont aujourd’hui les plus grands prescripteurs d’œuvres numériques :

SOURCE & SUITE @ https://page42.org/libres-sans-letre-comment-les-reseaux-sociaux-modelent-la-facon-dont-nous-creons-sur-le-net/

Droits d’auteurs : la Commission européenne victime de l’illusion technologique – Framablog

De communications en directives, l’incurie de la Commission européenne dans le domaine de la technologie et des contenus en ligne apparaît de plus en plus clairement.

Faisant fi des avis des experts, voire des rapports qu’elle a elle-même commandés, la Commission s’entête à proposer des solutions imparfaites et simplistes à des problèmes complexes. Une de ses dernières initiatives le prouve une fois de plus et ne fait que rajouter à l’inquiétude de tous les défenseurs des libertés numériques et de la vie privée.

Filtres de publication, droit d’auteur et poudre de perlimpinpin

Source : Droits d’auteurs : la Commission européenne victime de l’illusion technologique – Framablog

L’appareil qui nous délivrera des smartphones | ploum.net

Pour cette conférence j’ai pris trois thèmes qui sont extrêmement vastes et qui mériteraient chacun une conférence à part entière sur eux ; que ce soit les logiciels libres, le chiffrement ou la vie privée, c’est très vaste, il y a beaucoup de sujets de débat. Là on va essayer de condenser au maximum pour essayer de s’intéresser aux liens qu’il peut y avoir entre eux.

Donc on va s’intéresser tout d’abord au logiciel libre. On va essayer d’expliquer un peu. Le but de cette conférence c’est principalement de donner les bases pour l’atelier qui va suivre, qui sera justement la mise en place de méthodes de chiffrement et de protection de la vie privée.

Source : L’appareil qui nous délivrera des smartphones | ploum.net

10 trucs que j’ignorais sur Internet et mon ordi (avant de m’y intéresser…) – Framablog

Disclaimer : Cet article est sous licence CC-0 car les petits bouts de savoir qu’il contient sont autant d’armes d’auto-défense numérique qu’il faut diffuser. En gros, j’espère vraiment que certains d’entre vous en feront un top youtube, une buzzfeederie, une BD, un truc que j’ai même pas encore imaginé, ce que vous voulez… Mais que vous ferez passer les messages.

Source : 10 trucs que j’ignorais sur Internet et mon ordi (avant de m’y intéresser…) – Framablog

Le logiciel libre au-delà de x86 – LinuxFr.org

Si le Logiciel Libre est devenu au fil du temps, et grâce à votre passion, un élément majeur de l’informatique moderne, il n’en va pas de même pour le matériel. Toute personne qui essayé de libérer son ordinateur de bureau jusqu’au firmware de la carte mère, ou qui s’est intéressée à l’évolution du projet Coreboot ces dernières années le sait : la situation des quatre libertés sur nos stations de travail est actuellement très mauvaise du point de vue matériel. Cette dépêche propose un état des lieux de cette situation.

Source : Le logiciel libre au-delà de x86 – LinuxFr.org

Si vous êtes le produit, ce n’est pas gratuit | La Quadrature du Net

La Quadrature du Net publie ici une tribune de Laurent Chemla, membre du Conseil d’orientation stratégique de La Quadrature du Net.Le sempiternel « si c’est gratuit vous êtes le produit » est devenu si commun désormais que c’en est devenu un mantra. Une idée toute faite. Ce qui devrait toujours inciter à la méfiance.À raison dans ce cas, parce que c’est tout simplement faux.Même si la phrase est jolie et pratique pour convaincre sans débattre, comme tout slogan sorti de l’esprit d’un bon communicant, elle est fausse.Si c’est gratuit, c’est sans contrepartie.C’est la définition de la gratuité.Vous n’êtes pas le « produit » de l’amour de vos proches, de la gentillesse d’un inconnu ou, pour rester sur le terrain du numérique, vous n’êtes le « produit » ni de Wikipédia, ni du logiciel libre, ni des (à la louche) centaines de milliers de blogs publiés sur des sites sans publicité.Si vous êtes le produit, alors ce n’est pas gratuit.

Source : Si vous êtes le produit, ce n’est pas gratuit | La Quadrature du Net

Droit et éthique des robots : 3 propositions futuristes à lire ce week-end – Sciences – Numerama

Reconnaître que le robot humanoïde autonome être une « personne électronique » avec des droits et des devoirs ; lui demander de contribuer au financement de la sécurité sociale des humains, ou lui accorder des droits d’auteurs. Trois propositions qui figurent dans un projet de résolution du Parlement européen.

Source : Droit et éthique des robots : 3 propositions futuristes à lire ce week-end – Sciences – Numerama

Comment l’excellent clavier français SilentKeys veut protéger vos données privées – Tech – Numerama

En intégrant une distribution Linux sécurisée, bootable ou exécutable en machine virtuelle, SilentKeys est un clavier ergonomique pour ordinateur qui vous protège vous et vos données personnelles.

Même s’il devient de plus en plus possible de s’en passer, le bon vieux clavier reste à la relation homme-machine ce que l’équipement de ski est au sport d’hiver : l’élément sine qua non. Et c’est bien ce qui a inspiré l’équipe française d’enthousiastes derrière SilentKeys, avec comme principal objectif : faire du clavier que l’on utilise chaque jour pour effectuer nos centaines d’interactions avec notre ordinateur un véritable bouclier contre les attaques, l’espionnage et bien sûr la surveillance de masse.

Source : Comment l’excellent clavier français SilentKeys veut protéger vos données privées – Tech – Numerama

« Hacker Citizens » de Geoffrey Dorne, ou comment pirater la ville pour faire société – Politique – Numerama

Le designer français Geoffrey Dorne propose ce printemps un livre original et rebelle pour se réapproprier l’espace urbain.Sur Kickstarter vient d’être lancé un projet de livre citoyen, numérique et rebelle. Un ouvrage qui tombe à pic pour pirater nos villes et changer nos vies. Hackons citoyens !Hacker Citizen : un état d’esprit citoyen

Source : « Hacker Citizens » de Geoffrey Dorne, ou comment pirater la ville pour faire société – Politique – Numerama

Dualo : c’est l’histoire d’un mathématicien qui voulait réinventer la musique – Pop culture – Numerama

La musique a-t-elle déjà tout inventé ? Assurément pas et Jules Hotrique nous le prouve avec son Du-touch, instrument à la croisée des mathématiques, de l’électro et de la musique de rue.Peu de choses peuvent être aussi simples et complexes que des instruments de musique. Prenez trois objets devant vous, tapez dessus avec deux stylos différents et vous aurez déjà une variété de notes et de sons qui vous permettra de composer un morceau. Ce principe enfantin a entraîné l’humanité dans un processus de complexification extrême, créant des objets capables de produire des sons divisés en gammes et en modes, écrits sur des portées, additionnés, soustraits, combinés.Et du Stradivarius au triangle, en passant par le synthétiseur moderne ou la guitare électrique se trouve une variété incalculable d’instruments de musique autorisant toutes les notes et toutes leurs variantes, dans à peu près toutes les positions. Reste-t-il quelque chose à inventer pour cet art qui a déjà joué avec ses limites pour revenir à son ultime antagonisme ou son plus lointain superlatif, le rien d’un John Cage ou le bruit fait art d’un Maëlstrom ? Jules Hotrique, créateur français de Dualo, en est convaincu.

Source : Dualo : c’est l’histoire d’un mathématicien qui voulait réinventer la musique – Pop culture – Numerama