20 ans après Mandrake Linux, Gaël Duval présente son nouveau projet : Eelo, le smartphone libre

Il y a deux décennies, naissait MandrakeLinux qui deviendra Mandriva, la première des distributions populaires et communautaires des années 2000. Alors que le PC est en fin de course, son créateur, le libriste Gaël Duval, veut reprendre du service et se lancer dans le smartphone avec Eelo. Rencontre.

SOURCE & SUITE @ https://www.numerama.com/tech/319711-20-ans-apres-mandrake-linux-gael-duval-presente-son-nouveau-projet-eelo-le-smartphone-libre.html

+ D’INFOS @ https://www.eelo.io/ & https://eelo.io/campaign/fr/

Mais également @

L’appareil qui nous délivrera des smartphones | ploum.net

Pour cette conférence j’ai pris trois thèmes qui sont extrêmement vastes et qui mériteraient chacun une conférence à part entière sur eux ; que ce soit les logiciels libres, le chiffrement ou la vie privée, c’est très vaste, il y a beaucoup de sujets de débat. Là on va essayer de condenser au maximum pour essayer de s’intéresser aux liens qu’il peut y avoir entre eux.

Donc on va s’intéresser tout d’abord au logiciel libre. On va essayer d’expliquer un peu. Le but de cette conférence c’est principalement de donner les bases pour l’atelier qui va suivre, qui sera justement la mise en place de méthodes de chiffrement et de protection de la vie privée.

Source : L’appareil qui nous délivrera des smartphones | ploum.net

Laptop Open source hardware – LinuxFr.org

Disclamer : Le titre est discutable car les chips ne sont pas OSHW.

Il s’agit d’un petit Ordi portable basé sur un processeur ARM A64 de chez Allwinner et conçus par Olimex.
En fait l’idée n’est pas nouvelle cela fait un peu plus d’un an que le prototype de la coque a été dessiné et livré, la carte mère est entièrement conçue à l’aide de Kicad un logiciel libre de conception de circuit (et Français en plus ;-)) et basée sur la plateforme A64-Olinuxino dont les schémas sont visible sur leur GitHub.
Son petit nom, TERES-I l’explication de ce nom est donnée sur la page dédiée sur le site d’Olimex.
Je pensais le projet en pause (voir bronsonisé) mais une petite recherche sur le blog m’a montré que j’avais tors, le projet suit son petit bonhomme de chemin avec un post de cet été détaillant pas mal de déboire que les concepteurs ont eu à essuyer, et un plus récent expliquant qu’Olimex sera au FOSDEM 2017 et que le TERES-I aussi.
Affaire à suivre.

Source : Laptop Open source hardware – LinuxFr.org

Le logiciel libre au-delà de x86 – LinuxFr.org

Si le Logiciel Libre est devenu au fil du temps, et grâce à votre passion, un élément majeur de l’informatique moderne, il n’en va pas de même pour le matériel. Toute personne qui essayé de libérer son ordinateur de bureau jusqu’au firmware de la carte mère, ou qui s’est intéressée à l’évolution du projet Coreboot ces dernières années le sait : la situation des quatre libertés sur nos stations de travail est actuellement très mauvaise du point de vue matériel. Cette dépêche propose un état des lieux de cette situation.

Source : Le logiciel libre au-delà de x86 – LinuxFr.org

À la recherche du téléphone libre… et sans Google ! – Framablog

Vous connaissez l’adage ? « Si le téléphone est intelligent, c’est que l’utilisateur est stupide. » Malheureusement, il se vérifie dans la manière dont les entreprises qui conçoivent ces ordinateurs de poche (avec option téléphone) nous traitent…

Entre la prison dorée qu’est l’Iphone d’Apple (qu’il nous faut « jailbreaker » pour un tout petit peu plus de contrôle, ce qui signifie en Français qu’on en « brise les barreaux »), l’espionnage total de Google sur les Android, les autorisations hallucinantes que nous demandent les applications propriétaires, l’esclavagisme qui se cache derrière les matériaux et la construction, l’obsolescence programmée… difficile de trouver un ordiphone qui convient à nos choix éthiques.

Source : À la recherche du téléphone libre… et sans Google ! – Framablog

Endless OS, un ordi pour tous | Le Blog d’ANDRE Ani

L’informatique reste encore peu accessible du fait du prix notamment. C’est pourquoi Endless OS a conçu ce petit PC, qui n’est évidement pas une « bête de course », mais qui permettra à tous de faire tout un tas de choses avec. Bureautique, internet, de nombreuses applications sont disponibles. Et le design est vraiment sympathique en plus 😉 Endless OS est basé sur Fedora avec un bureau Gnome. Les prix vont de 71 à 206 euros. Le système est librement téléchargeable. C’est une belle initiative, qui essaye

Source : Endless OS, un ordi pour tous | Le Blog d’ANDRE Ani

Droit et éthique des robots : 3 propositions futuristes à lire ce week-end – Sciences – Numerama

Reconnaître que le robot humanoïde autonome être une « personne électronique » avec des droits et des devoirs ; lui demander de contribuer au financement de la sécurité sociale des humains, ou lui accorder des droits d’auteurs. Trois propositions qui figurent dans un projet de résolution du Parlement européen.

Source : Droit et éthique des robots : 3 propositions futuristes à lire ce week-end – Sciences – Numerama

Un robot à imprimer soi-même | Le Blog d’ANDRE Ani

InMoov est un projet original. Il mêle deux domaines qui m’intéressent beaucoup, la robotique et l’impression 3D. Et, bien évidemment, c’est un projet open-source. Tout le monde peut obtenir librement les plans pour construire soi-même, et adapter, ce robot à l’aide d’une simple imprimante 3D et de cartes Arduino pour l’électronique. C’est vraiment une superbe idée je trouve. C’est intéressant et cela permet de démocratiser ces deux domaines d’avenir. C’est Gaël Langevin, un sculpteur et designer français, qui a initié InMoov en 2012.

Il rencontre un vrai succès avec de nombreux téléchargement et 200 robots à travers le monde. La prochaine étape, c’est la création des bases d’une intelligence artificielle. Vraiment un projet intéressant !

Source : Un robot à imprimer soi-même | Le Blog d’ANDRE Ani

Dualo : c’est l’histoire d’un mathématicien qui voulait réinventer la musique – Pop culture – Numerama

La musique a-t-elle déjà tout inventé ? Assurément pas et Jules Hotrique nous le prouve avec son Du-touch, instrument à la croisée des mathématiques, de l’électro et de la musique de rue.Peu de choses peuvent être aussi simples et complexes que des instruments de musique. Prenez trois objets devant vous, tapez dessus avec deux stylos différents et vous aurez déjà une variété de notes et de sons qui vous permettra de composer un morceau. Ce principe enfantin a entraîné l’humanité dans un processus de complexification extrême, créant des objets capables de produire des sons divisés en gammes et en modes, écrits sur des portées, additionnés, soustraits, combinés.Et du Stradivarius au triangle, en passant par le synthétiseur moderne ou la guitare électrique se trouve une variété incalculable d’instruments de musique autorisant toutes les notes et toutes leurs variantes, dans à peu près toutes les positions. Reste-t-il quelque chose à inventer pour cet art qui a déjà joué avec ses limites pour revenir à son ultime antagonisme ou son plus lointain superlatif, le rien d’un John Cage ou le bruit fait art d’un Maëlstrom ? Jules Hotrique, créateur français de Dualo, en est convaincu.

Source : Dualo : c’est l’histoire d’un mathématicien qui voulait réinventer la musique – Pop culture – Numerama

Richard Stallman : « Plus rien ne me fait rêver dans la technologie » – Tech – Numerama

Entretien avec Richard Stallman, l’inventeur du logiciel libre, résolument attaché aux libertés et au combat contre toutes les technologies qu’il juge « oppressives ».Ce n’est pas tous les jours que l’on a rendez-vous avec un homme qui a changé le monde. Richard Stallman est de ceux-là. En 1983, alors que les questionnements les plus fondamentaux de mon existence tournaient encore autour de mes animaux en peluche, « rms » inventait le logiciel libre. On a raconté mille fois l’histoire.

Source : Richard Stallman : « Plus rien ne me fait rêver dans la technologie » – Tech – Numerama